• SYMPHONIE EN VERT, ROUGE, BLANC....

     
     
    Jeudi 25 octobre 2007

    Bonjour,

    Grenelle de l'environnement, cela vous dit quelque chose ? Le Grenelle de 68, les travailleurs y ont trouvé leur compte.... Grande page d' Histoire pour les peuples en lutte pour une vie plus digne !
     
    Mais avec Sarkozy l' imposteur, les petits hommes verts vont-ils être satisfaits ? Et la terre aussi ? Et les générations futures aussi ? Et l'avenir de la planète aussi ? Pfff ! je ne suis pas une experte pour trancher, alors je laisse la parole à un spécialiste. Spécialiste ?

    Tags : Sarkozi, Grenelle de l'environnement

    Objet: METTRE UN NEZ ROUGE AUX VERTS

     

     Grenelle: la montagne verte accouche d’une souris blette
    
    Et même pas de belle apparence, la souris en question: altérée,
    moisie, putride! Dans les jours à venir jusqu’au grand raout de la fin
    de ce mois, le cirque médiatique va s’installer partout, à commencer
    par Internet qui désormais mâche les mots d’ordre en direction des
    perroquets radio/télé. Jusqu’au 17 octobre, des réunions —
    ateliers et débats — auront lieu dans 17 villes moyennes françaises.
    Depuis le 28 septembre, bloggeurs et chatteurs se dévoilent. De quoi
    structurer les organigrammes nécessaires au “combat contre l’effet de
    serre”. “Changer la donne, proclame Borloo, et faire la révolution
    Ecologique”. Derrière les mots, les menaces! Prendre prétexte de la
    raréfaction des ressources naturelles, due à la surpopulation, pour
    “réorganiser la société”. Et comme cela grogne dans les rangs,
    à cause du nucléaire, des OGM, de la chimie, le ministre tranche: “La
    vraie question ce n’est pas de décider, c’est de passer à
    l’acte.” En force, s’il le faut. Mais la résistance est peu
    gaillarde!
    
    Exemple. France Nature Environnement est une des six éminentes
    organisations sélectionnées pour réfléchir, étudier et proposer.
    Un mastodonte, pourrait-on dire, puisqu’elle fédèrerait plus de 3 000
    associations. Son président, Sébastien Genest, fait grise mine devant
    un verre qu’il annonce “à moitié” vide. Après plusieurs
    semaines de palabres, non seulement ces gens ne sont pas d’accord entre
    eux mais on se demande, à la maigreur des revendications, si la rupture
    ne les effrayerait pas. Petits soldats, en somme, bien propres et
    disciplinés, d’un système qui ne marche qu’à l’esbroufe. Il
    faut analyser quel est le demi-verre “plein” du caporal Genest, sans
    rire des points positifs dont il se contente. Une “proposition” de loi
    sur les OGM. Une autre réduisant les émissions de CO2 des véhicules
    de 176gr/km à 130gr/km d’ici à 2020. Un plan national du
    développement de 25% du fret non routier d’ici 15 ans.
    
    Remettons bien ici les choses en perspective. Tous souscrivent aux
    objurgations de Kyoto et de Rio contre le réchauffement climatique: +6°
    en un siècle, annoncent-ils, le Sahel au Danemark et le Sahara sur le
    Congo. Et de pousser à la guérilla contre le CO2 qui en serait
    responsable. Couverts par les outrances du GIEC et les semonces
     onusiennes,
    disculpant la Chine, l’Inde, le Brésil et autres malfaiteurs
    écologistes, mais ostracisant l’Amérique du Nord, l’Europe et
    l’Australie — ultimes sanctuaires du monde un peu blanc —, ils
    annoncent Armageddon si ces dernières ne se plient pas à leurs diktats
    sans quoi, prophétisent-ils, le monde explosera. Le Groenland — qu’il
    y a 1 000 ans les fermiers vikings appelaient “Terre Verte” —
    commencerait à fondre et s’ouvre entre le 15 août et le 1er septembre
    le “Passage du Nord Est”… comme il le fait depuis des siècles, ce
    qui incite les Inuits à exiger plus d’indemnités. Pensez donc!
    Champions de la moto-neige, il leur faudrait aller de plus en plus loin
    pour abattre à la carabine automatique à lunette de visée infra-rouge
    de quoi garnir leurs barbecues électriques.
    
    Devant le terrifiant tableau brossé, on attendrait des revendications
    draconiennes. La suppression des motos-neige ou des camions de 40
     tonnes
    par exemple. Celle des barbecues électriques, des écrans plats, de
    l’illumination des villes, des festivals et des matches en nocturnes
    fluorescents. La mort du libre-échange, la suppression des 40 000
     navires
    marchands, des porte-containers, des milliers d’avions en commande.
    L’arrêt immédiat de la construction d’autoroutes, de tunnels, de
    ponts géants, de villes nouvelles. Le reflux du tourisme de masse et
     des
    mouvements planétaires de soi-disant réfugiés — où l’on verrait
    alors si, hors ces artifices ruineux, celui qui avait raison ne
    s’appelait pas Thomas Malthus…
    
    
    METTRE UN NEZ ROUGE AUX VERTS
    
    Les nouveaux imprécateurs savent bien que tout cela n’est qu’alibi.
    Que le “Développement Durable” s’apparente à une habile
    martingale au service d’un totalitarisme planétaire de fer. Que le CO2
    anthropogénique est une farce bien orchestrée et le Réchauffement
    Climatique un slogan de plus en plus suspect qui se moque assez que
    l’été 2007 ait été un des plus frais que l’Europe de l’Ouest
    ait connus depuis un siècle.
    
    Les Verts, régisseurs pendant des années du ministère de
    l’Ecologie, ont annoncé à grands coups de menton un “programme
    minimum en 13 points” sans lequel Grenelle serait un échec. Ce qui sera
    le cas forcément parce qu’on ne sortira pas du nucléaire, on
    n’interdira pas les OGM, aucun moratoire n’interviendra sur les
    “agrocarburants” que, pendant des années, eux-mêmes réclamèrent
    sous l’appellation de biocarburants. Et ce n’est pas demain que
    l’hyper-Distribution supprimera les emballages qui conditionnent la
    névrose consommatrice.
    
    On n’ira pas, selon leurs vœux, vers plus d’agriculture biologique,
    par manque de bras experts, mais vers des systèmes de production
    “durables”que néanmoins ils acceptent, de plus en plus lourds,
    toxiques et destructeurs à mesure que, sous la pression des flux
    migratoires, il y a plus de consommateurs et moins de producteurs. Le
     pire
    chez l’écolo c’est qu’il ignore tout de l’agriculture hors ce
    qu’il a appris de l’agronome farfelu René Dumont.
    
    A part cela, les Verts se régalent de babioles imbéciles qui, dans leur
    thématique, ont remplacé biocarburants, éoliennes et
    photo-voltaïque depuis que la nocivité de ces innovations et le rapport
    entre le coût et la toxicité de leur fabrication et leur production
    énergétique les a disqualifiées. Sauf dans l’esprit des
    multinationales de l’énergie qui ont su mesurer le pactole qu’elles
    représentaient. La planète serait ainsi sauvée par les économies
    d’énergie dans l’habitat, les écopastilles automobiles,
    l’érection du secrétariat d’Etat de Mme Kosciusko-Morizet en
    Ministère plein ou l’instauration d’une TVA réduite sur les
    produits propres. C’est affligeant. Comme l’est la taxation des
    pesticides et l’interdiction d’ici à 2009 de toute substance
    reprotoxique, mutagène ou cancérigène, alors que s’impose
    l’élimination radicale — quelles qu’en soient les conséquences
    économiques — de tout produit issu de la chimie de synthèse. Y
    compris ceux créés par polymérisations chimiques.
    
    En revanche “chaque commune, pays ou agglomération (doit adopter) un
    “Plan Climat” territorial, définissant les mesures pour réduire
    localement les émissions de gaz à effet de serre”. Décision
    essentielle qui renforce l’appareil totalitaire qu’est le
    Développement Durable et confirme la mainmise sur le gouvernement
     global
    du monde par l’ONU, dont les Verts.
    
    Les Amis de la Terre, un des courants de pensée écologique les plus
    intéressants, ne sont pas vraiment dupes de la pertinence d’une
    manifestation à laquelle pourtant ils participent dans le cadre de
    l’Alliance pour la Planète. Il suffit de consulter le dossier
    passionnant et remarquablement documenté qu’ils consacrent au Grenelle
    de l’Environnement, sous un titre révélateur: “Faux consensus et
    vrais conflits”. Ou d’écouter un de leurs responsables les plus
    avertis, Christian Berdot, qui nous paraît avoir fort lucidement
    analysé cette opération de communication tissée d’impostures: “Le
    gouvernement va peut-être lâcher du terrain sur les OGM, dit-il, et
    accorder quelques% d’agriculture biologique, mais ce sera pour mieux
    imposer les agrocarburants industriels — qui aggravent le réchauffement
    climatique et font exploser les prix alimentaires mondiaux —, pour
     mieux
    soutenir le refus de certains lobbies agricoles de diminuer de façon
    importante les quantités de pesticides — alors que plus de la moitié
    des cancers sont provoqués par ces produits, présents notamment dans
    les aliments — et pour mieux promouvoir l’“Agriculture
    Raisonnée”, alibi “verdâtre” des lobbies de l’agriculture
    intensive.”
    
    René BLANC.
    
    


    --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Eva :  J'ai répondu dans le dernier article au commentaire de Chahid, finalement je joins cette réponse à la fin de cet article, parce que c'est un cri du coeur qui a sa place, et dans la foulée je republie le texte du "patron dans la peau de ses ouvriers" qui s'intègre si bien avec ma réponse. Un blog use de sa liberté...

    A VOUS DE JUGER.....(suite)

    Je regarde sur FR2 A. Chabot émission "à vous de juger", elle coupe systématiquement la parole de l'opposant à Sarkozy quand il est trop gênant dans la critique, ou elle change de sujet. Chut ! Tout va bien, Français.  Et elle insiste, elle revient à la charge quand le ministre défend sa politique. Vigilance ! Fausse démocratie !
    Et je retiens l' expression (faites-en autant !) démocratie SOCIALE , qui est à ajouter à la démocratie politique.

    100.000 euros de remboursement du gouvernement aux plus favorisés, oui 100.000 euros par contribuable nanti, voilà le cadeau fical du gouvernement pour les plus riches, vous avez bien lu, 100.000 euros par (riche) foyer fiscal ! De quoi augmenter les Smicards, les petites retraites, les minimas sociaux ! Ou d'éviter aux contribuables de payer eux-mêmes le déficit de la S.S. ! M. Bertrand ajoute, non sans rire, que grâce à ces sommes (ces cadeaux aux petits copains-coquins), ces gens-là resteront en France ( suivez mon oeil, Johnny Halliday, déclaration de rentrée en France tombant à pic pour illustrer les propos du Ministre)et dépenseront leur argent ici, chez nous ! Une bouteille de parfum à 1000 euros au lieu de 700 euros, par exemple ??????? De qui se moque-t-on ?

    Et voici, toujours dans le " A vous de juger ", le " style " Sarkozy ; le valet de Sarkozy, et toutou (il le suit partout), M. Darmon journaliste à FR2 qui dit : " hyper-présidence ", " tout arrive grâce à lui " , " hyper-président ", " l'avocat qui aimait de Gaulle " (! comme gaullste, on fait mieux, j'ai même dit dans un article qu'il était le fossoyeur de de Gaulle, connu pour se méfier des américains, de l'argent, d' Israel. Sarkozy, c'est l' Argent comme idole, l'asservissement aux E.U. et à Israel.)

    Dernière remarque : Le fond est plus mportant que la forme, n'est-ce pas ?

    Par pour France 2 télé-propagande ! Je me doutais qu'ils préparaient un coup fumeux !  Alors voilà, ils ont placé le fond d'abord, toute la politique anti-sociale, en prenant bien soin de mener les débats de telle sorte que quand ça devient trop embêtant pour Sarkozy, on intervient, on coupe la parole, on  change de sujet... et ensuite, une deuxième partie d'émission sortie du cerveau des communiquants en propagande Sarkozy-FR2 (c'est la même chose, "la voix de son maître") sur le style qui plaît tant aux Français, pour faire oublier le reste, avec un éloge en images du Président par le toutou hébreux de service (je vais sortir bientôt un "télé communautariste") et l'interview de Mme Amara ex PS passée à la soupe, choisie spécialement pour son soutien beur, la fille des cités qui se rallie à Sarkozy, ça fait quand même bien, on savait que ça aurait de l'effet, qu'elle jouerait bien son rôle, en effet ! La sope est bonne, au fait ? On en reprend ? Et vous ?  VOUS VOUS LAISSEZ ABUSER PAR TOUT CE CIRQUE ?

    toujours dans http://sego-dom.over-blog.com

    Un fabricant italien de pâtes alimentaires, Enzo Rossi, dont l’entreprise est basée à Campofilone, dans la région des Marches, a décidé d’essayer de vivre, avec son épouse et ses filles, dans des conditions similaires à celles de ses ouvriers, à savoir avec 2 000 euros pour un mois. Tout en veillant à tout économiser, il s’est retrouvé sans le sou… le 20 du mois.   Il a alors compris ce que signifie la précarité et a décidé d’augmenter de 200 euros ses salariés.   « Le coût de la vie s'est alourdi de 150 euros par mois. Pour des gens comme moi, ce n'est rien, pas pour les ouvriers… »   Il s’est fait féliciter par certains, décrier par d’autres.   Notre MEDEF devrait prendre exemple !
     
     
     

    Commentaires

    Bonsoir Eva !
    Suite à mon dernier commentaire sur l’autre post, je dirais que Sarkozy en qualifiant la création d’Israël de « miracle » emprunte ainsi la rhétorique messianique des évangélistes et des sionistes. La violation de la légalité internationale n’a jamais été un « miracle »! S’il y’a un choc des civilisations que certains sont en train d’attiser, c’est bien à cause de ce « miracle » !
    commentaire n° : 1 posté par : Chahid (site web) le: 25/10/2007 03:41:38

    Bonjour ! Ce qui est miraculeux, c'est que l'on suive Sarkozy aveuglément direction l'abîme derrrière Merlin l'enchanteur (pour reprendre l'expression d'Ignacio Ramonet dans son journal le Monde Diplomatique) ! Quant au miracle israélien, il est peut-être miraculeux pour eux, mais cher payé de l'enfer pour les Palestiniens, et bientôt pour les Iraniens, Syriens,Libanais etc... et au final pour nous tous citoyens du monde entier qui allons faire les frais de ce miracle-là, avec une 3e guerre mondiale à cause des petits hommes noirs (j'emploie le mot vert pour les petits hommes dans mon article suivant , ici ils sont noirs). Peut-être est-ce voulu, précisément, diviser pour régner en maître sur ce qui restera de la planète, avec les Américains ! Au fait, bien joué, Sarkozy ! En pleine manifs, on sort le divorce avec Cécilia, et le Grenelle pendant les manifs suivantes. Sale temps pour la démocratie et pour le monde... Eva
    PS J'écoute les infos, c'est révoltant chaque citoyen devrait devenir un opposant à la société actuelle : Les "grands" patrons français touchent en moyenne 316 années de salaires de SMIG en un an ! plus les dividendes du même montant ! Et cette année, 25 % de progression de salaires ! Combien pour les Smicards, les Rmistes, les petits retraités ..? J'ai la nausée. On ne peut pas être normalement constitué et tolérer toutes ces horreurs. La société qu'on va léguer à nos enfants est putride, d'une IMMORALITE absolue ! La révolte est un DEVOIR, et la résistance aussi ! Tous pourris, financiers, médias aux ordres, faux écologistes, politiciens véreux, vendus... Petite question, ces gens-là, du Medef et autres, ils vont à la messe le dimanche se confesser ? Absolution générale ? Pas du Dieu Juste et saint, si les hommes sont injustes, les croyants savent qu'il y aura une belle justice après... Et comme il est dit dans la Bible, là "il y aura des pleurs et des grncements de dents" pour les salauds qui iront en enfer. Tant mieux. Enfin !
    commentaire n° : 2 posté par : eva journaliste-résistante (site web) le: 25/10/2007 20:40:54
     
     

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

      Thu, 25 Oct 2007 18:01:33 +0200
    De: "Newsletter Arrêt sur Images" <newsletter-noreply@arretsurimages.eu>  Ajouter au carnet d'adressesAjouter au carnet d'adresses
    À: asi@arretsurimages.eu
    Objet: Newsletter 5 : Grèves, traité européen, les silences du journal télévisé.
    La lettre d'@rrêt sur images, n° 5

    Cette semaine, nous avons été frappés par quelques assourdissants silences des médias traditionnels.

    Pendant que les journaux, les hebdomadaires et les JT ne vous parlaient que du divorce des Sarkozy (l'information étant désormais officielle, les journalistes disent désormais tout ce qu'ils savaient et taisaient depuis des mois) il est bien d'autres informations qui sont passées sous silence.

    Après la grève des transports du 17 octobre, il est acquis que les conducteurs de train garderont bel et bien un régime spécial de retraite. A part France Inter, aucun media ne l'a dit aussi crûment (1).

    De même, vous ne savez pas que 63% des Français souhaitent un référendum sur le traité simplifié, qui remplace le projet de constitution européenne. Vous ne le savez pas, parce que le seul sondage sur la question a été commandé, et publié, par... un journal britannique (2). Les Français sont sans doute trop immatures pour qu'on leur demande leur avis sur le sujet.

    Mais tous les silences du JT ne sont pas directement politiques. Parfois, le JT se tait simplement pour ne pas dénaturer une histoire trop belle et trop simple. Par exemple, votre journal télévisé vous a dit et redit que les jouets chinois étaient dangereux. Les images sont toujours spectaculaires.

    Mais aucun n'a précisé que le fabricant Mattel s'est excusé auprès des autorités chinoises, les principaux défauts de conception étant liés à lui : cette petite information ne va pas dans le sens dominant des « produits chinois dangereux » (3).

    Enfin, si vous voulez entendre en quels termes les anciens animateurs de l'émission «  Y a que la vérité qui compte », Bataille et Fontaine, parlent de leurs invités, et du public de TF1, les extraits sont ici (4).

    Si nous sommes indépendants de tous les pouvoirs économiques, politiques et médiatiques, c'est grâce à vous. Et nous avons besoin de vous. Abonnez-vous, dès aujourd'hui (5).

    Certains clients de courrier électronique bloquent l'accès direct aux liens. Aussi, vous trouverez ci dessous et en clair l'ensemble des adresses web de ce présent message :
    (1)
    http://arretsurimages.net/post/2007/10/22/Regime-special-qui-dit-pas-son-nom
    (2) http://arretsurimages.net/post/2007/10/25/Traite-modifie:-le-premier-sondage-en-France-estbritannique
    (3) http://arretsurimages.net/post/2007/10/17/Jouets-chinois
    (4) http://arretsurimages.net/post/2007/10/22/Bataille-et-Fontaine-:-une-certaine-idee-du-public
    (5) http://arretsurimages.net/abonnement

    Pièce jointe au format texte brut [ Consulter et sauvegarder dans l'ordinateur ]

    Cette newsletter est envoyée, une fois par semaine.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :