• Sarkozy otage d'un prétendu Lobby juif ?

     
     
    Lundi 3 décembre 2007

     

     

     

      Bonjour !

    Mais oui, vous ne rêvez pas, pour cet article qui pose une question controversée, j'ai choisi de mettre la photo de Sarkozy à la place de la mienne, tout simplement parce que je viens de la trouver sur Internet (
    http://clementineautain.fr) , et qu'elle est charmante. Après tout, sa bobine vaut bien la mienne. Elle ne vous rappelle pas une émission ? Les Guignols de l'Info, par exemple ? Depuis l'arrivée de Sarkozy au pouvoir, ils sont curieusement très édulcorés, d'ailleurs. Finies les critiques insolentes concernant le Président ! Désormais, elles sont réservées aux autres personnages de la politique. Pas touche à mon pote Sarkozy - voyez mon article. La consigne est appliquée partout, même dans cette émission. Indécent, non ? 

    Quand il y a libre parole, c'est contre l'opposition, depuis l'élection de Sarkozy. Là, on s'en donne à coeur joie, partout, et tenez - Ségolène Royal vient de sortir un livre ? De quoi va-t-on parler surtout, dans les médias ? A votre avis ?

    Des critiques concernant l'opposition ! Pas touche le Chef... et pourtant, l'ancienne candidate ne se prive pas d'égratigner la droite... Bref, vous l'avez compris, je ne me résigne toujours pas à la désinformation ! 

    A ce sujet, d'ailleurs, je vous joins encore quelques extraits concernant les Médias aux ordres, et notamment issus du blog de Joke, que vous connaissez bien à travers les commentaires qu'il m'adresse régulièrement, ainsi qu'un post d'un journaliste professionnel, Dominique (come4news).

    J'entreprends donc de traiter un sujet scabreux, tabou. J'ai lu quelque part, comme d'autres (Molière) disent "cachez ce sein que je ne saurai voir" : "cachez ce juif que je ne saurai montrer". Un Juif, en Occident, c'est comme les vaches sacrées en Inde, il ne faut pas y toucher, c'est sacré. Dieu seul (ou Yahvé...) sait pourquoi.... et pourtant, il paraît que les Juifs ont un sens de l'humour peu commun, et d'ailleurs tout est peu commun en eux. C'est vrai, ils sont très brillants, doués, ils ont une musique merveilleuse et des prophètes très insolents - je les adore, ils sont toujours en train de vitupérer contre les puissants, moi aussi, je les connais trop bien. Alors, ce sujet scabreux va-t-il me mettre aux trousses des hordes de mécontents ? Non, bien sûr, parce que je vais le traiter avec humour, et les Juifs adorent l'humour, et ils ont raison. 

    Reste à savoir pourquoi Sarkozy s'est refusé à tout commentaire quand on lui a posé à la radio la question du soutien du lobby juif, "circulez il n'y a rien à voir".... C'est exactement ce qu'il ne faut pas dire, car alors toutes les interprétations sont possibles. C'est bien le seul sujet sur lequel le bouillonnant Sarkozy refuse de répondre, on se demande pourquoi ; L'opacité n'est jamais recommandée. Ah, j'oubliais, il y a un autre sujet tabou, Cécilia. 

    Moi, je rêve de médias indépendants traitant de tous les thèmes - même celui-ci, le soutien éventuel d'un groupe particulier au Président en exercice, et plus généralement, le rôle de ce groupe - on traite bien à la télé la question de la Franc-maçonnerie, pourquoi pas celle du "lobby" juif - de tous les lobbies, d'ailleurs, car tous sont très actifs - en coulisses. Personnellement, j'aime par-dessus tout la clarté, la transparence, alors le secret, le non-dit, l'opacité ne me conviennent pas du tout, et la petite curiosité du journaliste refait toujours surface.

    Et donc, j'étais en train d'écouter le 20 heures de France2 télé-propagande, quand, surprise ! J'entends dire que Sarkozy, d'après le Ministre algérien des Anciens Combattants, devrait son ascension au lobby juif.  Et que la déclaration provoque bien évidemment des remous. Faut-il que tous les Médias en parlent, pour qu' à son tour la chaîne qui pour moi est communautariste, avec des hommes comme Mickael Darmon, (le journaliste qui suit partout notre bien-aimé Président), s'y résigne ! En laissant entendre bien sûr, comme tout le monde, que c'est scandaleux, une pure calomnie. Cela va de soi...

    La sagesse populaire dit qu'il n'y a pas de fumée sans feu. En tous cas, pour éclairer votre lanterne, je joins ce que j'ai trouvé sur le sujet. 

    Quant à moi, prudemment - car sur certains sujets, même en démocratie soi-disant "irréprochable", pour parler comme Sarkozy -, on marche sur des oeufs, gare aux omelettes ! Donc, je dirai que contrairement à toutes les protestations vertueusement outragées que j'entends,  il y a bien un "lobby" juif, tout simplement parnce que s'il n'y en avait pas, ils seraient bien les seuls à ne pas être représentés, je suis sûre que même les oies gavées ont leur "lobby" à l'Assemblée Nationale, ou en tous cas leurs défenseurs, comme les partisans des corridas et leurs adversaires. Chaque groupe a son "lobby", aujourd'hui. Pourquoi y aurait-il des exceptions ? Logique, non ?

    Il faut d'ailleurs noter que si les "lobbies" sont autorisés, et florissants, aux Etats-Unis, ils sont contraires à la loi française, et non reconnus par la Constitution. Donc, chez nous, il y a des minorités agissantes, des groupes de pression. C'est pourquoi il faut parler, en France, de "lobbies" - ou mieux, de groupes de pression. Mais ne chipotons pas. Et surtout, ne confondons pas lobby "juif, et "sioniste" ; le mot Juif renvoie au religieux, au culturel ; et le mot "sioniste" renvoie à une idéologie. Le problème, c'est quand on subit l'influence du sionisme en tant qu'idéologie extrémiste (ultras, néo-sionistes). Et effectivement, le bruit court que les médias sont colonisés par les sionistes, et que Sarkozy est sous leur emprise.

    Dans un article que je joins, on fait référence à un "lobby" ultra-sioniste. Celui-là, tout le monde le connaît, on en parle partout, il est très, très présent - et notamment dans les Médias. C'est d'ailleurs pour ça, par exemple, qu'on parle régulièrement des malheurs des Israéliens, désormais, et qu'on ignore ceux des Palestiniens - il y a quelques années, l'excellent Charles Enderlin nous informait objectivement. Aujourd'hui, sur FR2, la souffrance des Palestiniens est un sujet tabou.  Tandis qu'Arte, récemment, nous offrait un petit reportage sur l'extension des colonies, Fr2 se tait. Encore et toujours, depuis que la chaîne est devenue un vulgaire instrument de propagande, au service de Sarkozy et de ses amis, qui d'ailleurs sont toujours sur le petit écran.  Voyez mon article TV communautariste. Que voulez-vous, moi je suis une fan du pluralisme... C'est d'aileurs le premier critère d'une démocratie, non ? En France, on est attaché à l'égalité de traitement ; Mais dans les médias, aujourd'hui, si on est islamophobe, personne ne proteste. Par contre, un anti-sioniste sera immédiatement hors-jeu. Deux poids, deux mesures ! En dépit de la tradition bien française de laïcité... C'est la "modernité", sans doute ?

    Allons plus loin, revenons à l'accusation du Ministre Algérien. Sarkozy est-il l'homme du prétendu, ou du non prétendu, "lobby" juif ? Ah, mes amis, par les temps qui courent, où lorsqu'on appelle un chat un chat, on est taxé d'antisémitisme, mieux vaut se taire. Et laisser vagabonder l'imagination de chacun... au gré de ses connaissances, ou de ses intuitions. Ce qui est sûr, c'est que Sarkozy a du sang juif - mais qui n'en a pas ? Moi la première, mon grand-père, Mongol, était Juif, il portait le joli nom d'Aaron, je crois, mais tout cela n'a pas dû beaucoup préoccuper mon Ukrainienne de mère, car elle n'en a fait état qu'au hasard d'une conversation, alors que je terminais ma septième année de fac. Donc, nous avons au moins ce point là en commun. Mais encore ? Eh bien, tout le monde sait que Sarkozy a un faible pour les Juifs, comme moi pour les Gitans, et dès qu'il arrive aux Etats-Unis, sa première visite est toujours pour le Congrès Juif, comme moi ma première visite quand je vais à Grenade, c'est chez mes amis Gitans. On a les amis que l'on peut. Et les ennemis aussi, d'ailleurs, puisque ma soeur, qui est à fond évangélique et donc à fond sioniste, comme c'est souvent le cas chez ses pairs - me boude depuis qu'elle sait que je prends à coeur les souffrances des Palestiniens. Voyez comme les croyances rapprochent les individus ! Etonnez-vous, après ça, si je refuse toutes les étiquettes, et si je préfère garder mon indépendance - ce qui est très facile, étant donné la multiplicité de mes influences, ethniques, religieuses, politiques... Tout le monde peut se reconnaître en moi, si, si... Ou personne.

    Maintenant, puisque tous les groupes ont "leur" lobby, et que les Juifs n'échappent pas à la règle, puisque, aussi, Sarkozy, il faut bien le dire (et on le voit dans ses déclarations post-électorales comme dans ses choix), a un faible pour les Juifs, on peut supposer qu'ils le lui rendent bien. Mais jusqu'où cette sympathie mutuelle peut-elle aller ? Je laisse à chacun le soin de donner la réponse, et selon ses connaissances, ses opinions, ses intuitions, décider si oui ou non Sarkozy doit son ascension au  "lobby". Je sais, c'est une réponse de normand. Ca tombe très bien, je suis née en Normandie.

    Eh bien voilà, on n'est guère plus avancé. Alors, je joins quelques extraits, pour et contre, ou même pas trop l'un pas trop l'autre, tant le sujet est délicat.... Gardons au sujet sa part de mystère, voulez-vous ? Tout au moins jusqu'aux décisions que prendra notre grand Timonier, qui mieux que toutes les paroles, éclaireront ses penchants réels... Et rendons à César, ou plutôt au Ministre des Anciens Combattants algérien, sa liberté de parole, et à ses adversaires, la liberté de le critiquer. Ainsi va la démocratie - n'est-ce pas, Joke ? (pour ceux qui ne le savent pas, c'est son cheval de bataille, nous avons déjà ferraillé à ce sujet dans les commentaires).

    Une dernière chose : J'apprends que Nicolas Sarkozy serait l'invité "d'honneur" du prochain repas du CRIF, le 13 février prochain (voir
    http://lesogres.info). Une indication ? En tous cas, aujourd'hui, le Crif ne ressemble guère à celui que présidait, avec sagesse, Théo Klein.

    Votre Eva, fraternellement à vous, et j'emploie le mot à dessein : Car je pense que nous sommes tous citoyens du même monde, enfants du même Père céleste, et frères et soeurs en humanité, tous plus ou moins sémites (les Juifs et les Musulmans sont sémites, on l'oublie trop souvent), et - vous ne trouvez pas ? Tellement plus heureux quand on se tend tous la main, quand on accepte nos différences mutuelles, et quand on souhaite se laisser enrichir par elles - à condition bien sûr que certaines ne prennent pas le pas sur d'autres ! Allez, mon slogan du jour, ça sera : " Vive le pluralisme ! ". Des pensées - et des médias, oui des médias ! En journaliste digne de ce nom, moi !
    _____________________________________________________________

    Reçu le 7.12.7 : 

    Chère Eva,

    J'ai lu avec beaucoup d'intérêt ton article sur le lobby juif et les lobbies en général. Je te signale que le Président du CRIF a accompagné Sarkozy aux USA et qu'ils se sont réunis avec les représentants des communautés juives américaines.
    ______________________________________________________________


    TAGS : Communautarisme, lobby, juif, musulman, Sarkozy, Kouchner, sémites, Dieu, médias, Israël, évangéliques, Joke, Ministre des anciens combattants algérien, César, Normandie, Palestiniens, Etats-Unis, Mongol, Ukrainien, FR2, Arte, Charles Enderlin, Ségolène Royal, Crif, Théo Klein...



    §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


    Envoyé par Igor, chronique hebdomadaire de Philippe Randa, "L'Odyssée de l'Espèce" http://philipperanda.com  

    On a donc frôlé la catastrophe. Non pas durant la dernière semaine de
    grèves (en date) qui a paralysé la France, ni à Villiers-le-Bel où
    l’on a méchamment canardé quelques pandores en quête de leur quota
    de résultats quotidiens.
    Non, le clash a failli venir d’outre-méditerrannée où le ministre
    des Moudjahidine (anciens combattants), Mohammed-Chérif Abbas, a
    évoqué dans un entretien au quotidien algérien Al Khabar le soutien
    d’un « lobby juif » à l’élection de M. Sarkozy et les origines
    du chef de l’État français, avant de /« nuancer ses propos, sans
    toutefois les démentir. »
    Le président Bouteflika a heureusement téléphoné à son homologue
    français pour lui assurer que /« les déclarations du ministre
    algérien des anciens combattants “ne reflétaient en rien la position
    de l’Algérie”. »
    Par ailleurs, Abdelaziz Bouteflika a désavoué jeudi son ministre,
    soulignant que /« la politique extérieure de l’Algérie »
    À ce jour, ce rappel à l’ordre gouvernemental clôt lui aussi «
    l’incident » en Algérie où Mohammed-Chérif Abbas est toujours au
    gouvernement.
    On voit bien, décidément, que l’Algérie n’est pas la France,
    même si elle l’a un peu été dans le temps. Chez nous, un ministre
    qui se risquerait à de tels propos, aussitôt qualifiés de
    dérapages, verrait le ciel citoyen lui tomber aussitôt sur le crâne.
    Peu s’y sont risqués, à l’exception notable d’un de nos anciens
    Premier Ministre, ce qui n’est pas rien tout de même. Raymond Barre, en
    effet, fut attaqué, sinon par l’hypothétique « lobby juif » du
    moins par (dixit l’intéressé) « le lobby juif de gauche ». Il ne
    s’en défendit pas moins comme un beau diable (mais ne l’était-il
    pas devenu ?), refusant jusqu’à son dernier souffle de plier devant ses
    détracteurs.
    À Jean Robin, d’origine juive, auteur et éditeur du remarquable livre
    /La Judéomanie/, qui lui avait témoigné sa sympathie, il avait
    écrit : /« Je vous remercie, cher Monsieur, de votre lettre de soutien
    à l’occasion des attaques dont je suis l’objet. Elles ne
    m’impressionnent pas et je dénoncerai “le lobby juif de gauche”,
    qui interprète tendancieusement tous mes propos qui touchent de près ou
    de loin à la doctrine qu’ils veulent imposer.
    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre livre : La Judéomanie. Vous
    avez raison : elle nuit aux Juifs, elle nuit à la République. Elle
    suscite l’antisémitisme.
    Je ne suis pas étonné que votre manuscrit ait été refusé par les
    maisons d’édition. Elles connaissent le danger...
    Pour le moment, il n’y a pas grand chose à faire depuis que Jacques
    Chirac – à l’inverse de tous les Présidents de la République
    depuis De Gaulle – a reconnu la responsabilité de l’État français
    à l’égard des épreuves subies par la communauté juive, ce que
    vous avez écrit à ce sujet, je l’approuve entièrement.
    Attendons que l’Histoire se prononce...
    Veuillez croire à mes sentiments les meilleurs. Raymond Barre "


    /J’ignore pour ma part si un « lobby juif » a voté ou non pour
    monsieur Sarkozy, malgré les déclarations en décembre 2006 dans le
    quotidien israélien Haaretz  du ministre de l'Aménagement du territoire
    d’alors, Christian Estrosi, qui assurait que « Sarkozy est le candidat
    naturel des électeurs juifs ».

    Je l’ignore, même si je ne peux que constater que les Juifs que je
    connais, amis ou simples relations, ont tous voté pour lui, même les
    plus engagés à gauche et sans que cela les dérange plus que cela.
    Je m’en fiche complètement, et pourquoi pas si ça leur chante,
    c’est leur droit, après tout !

    Ce qui m’étonne, toutefois, c’est la différence de traitement entre
    certaines origines.

    Quand Jean-Marie Le Pen parle des origines hongroises de monsieur
    Sarkozy,
    c’est le tollé ! Quand un Algérien indique les origines juives du
    même, c’est l’incident diplomatique !
    Serait-il donc si honteux que cela d’avoir eu des parents hongrois ou
    juifs qu’il faille le cacher ?
    En revanche, à chaque occasion, on rappelle avec fierté les origines de
    mesdames les ministres et secrétaires d’État Amara, Dati et Yade ou
    de messieurs les champions de tennis ou de football Noah et Zidane,
    pour ne
    citer que ceux-là !
    Il semble tout de même y avoir deux poids deux mesures chez les
    sévères garde-chiourmes de l’antiracisme, non
    ?

    Note(1) La reproduction de la carte de visite de Raymond Barre, reproduite
    dans le catalogue de vente par correspondance Francephi diffusion (BP 58 –
    77522 Coulommiers cedex ; disponible sur simple demande), est visible
    sur le site des éditions Tatamis (www.tatamis.fr) et dans les librairies
    Primatice.
    © Philippe Randa est écrivain et éditeur (www.dualpha.com). Ses
    chroniques sont libres de reproduction à la seule condition que soit
    indiquée leurs origines, c’est-à-dire le site www.philipperanda.com.

    §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§ 

    Lobby juif : l’incident n’est pas clos

    Sarkozy en Algérie

    par Marc Cohen

    De l’Autonomie ouvrière à Jalons, en passant par l’Idiot International, la Lettre Ecarlate et la Fondation du 2-Mars, Marc Cohen a traîné dans quelques-unes des conjurations les plus aimables de ces dernières années. On le voit souvent au Flore.

    Je reconnais toutes sortes de prérogatives au Président mais, à mon avis, il n’a pas le pouvoir de clore cet incident-là. Il a parfaitement le droit de fermer le ban dans une affaire qui ne concernerait que lui-même. D’ailleurs, il l’a déjà fait, et à bon escient : je n’ai pas entendu dire que le marin-pêcheur du Guilvinec qui l’a traité d’enculé ait été poursuivi pour injures au chef de l’Etat, ni même pour diffusion de fausses nouvelles. L’incident est clos.

    Mais là il ne s’agissait pas d’une attaque personnelle d’un ministre algérien contre le chef de l’Etat. Le ministre en question n’a pas déclaré que Nicolas avait mauvais caractère, que ses cigares puaient ou qu’il s’habillait au rayon grande taille chez Jacadi. Il a déclaré que le chef de l’Etat devait son élection au lobby juif. Ce qui appelle quelques remarques.

    Tout d’abord c’est arithmétiquement très improbable. 2 192 698 voix séparaient les deux candidats ; si tant est qu’il y ait un lobby juif (c’est un autre débat) et si tant est qu’il ait pesé de tout son poids pour l’un plutôt que pour l’autre (c’est encore un autre débat), on l’imagine mal déplaçant autant d’électeurs. S’il était avéré qu’une majorité de juifs a voté Sarkozy, cela ne suffirait d’ailleurs pas à faire de lui le candidat dudit éventuel lobby – sauf à considérer conséquemment que Ségolène Royal était, elle, la candidate du lobby musulman. Rappelons en effet que selon un sondage réalisé à la sortie des urnes dimanche 22 avril par l’institut CSA-CISCO pour La Croix, 64% des Français musulmans ont voté pour Ségolène Royal au premier tour de la présidentielle, contre 19% pour François Bayrou et 1% pour Nicolas Sarkozy. Voilà pour les données chiffrées dont, à mon humble avis, M. Bouteflika et son “ministre des moudjahiddine” se contrefichent, un peu comme moi en vérité, tant il est patent que le problème est ailleurs.

    Car, quand on fait une telle déclaration, que dit-on ? Qu’en réalité le président de la République ne doit son élection qu’à des manœuvres souterraines. Et on démasque les coupables. Les juifs et leur lobby, à cause desquels 60 millions de Français se trouvent affublés d’un président de facto illégitime.

    On m’objectera peut-être que le président algérien s’est désolidarisé de son ministre. Foutaises ! Que nous dit le site du Quai d’Orsay ?

    Le Président de la République et le Président Bouteflika ont eu le 29 novembre une communication téléphonique. La question des déclarations prêtées au Ministre algérien des Moudjahiddine a été abordée. Le Président Bouteflika a souligné que de tels propos ne reflètent en rien la position de l’Algérie et que le Président français sera reçu en ami au cours de sa visite d’État en Algérie, visite essentielle pour les deux pays.

    Le mot excuse ou le mot sanction n’ont donc pas été prononcés. Ni bien sûr par M. Bouteflika. Ni d’ailleurs par l’Amicale des Algériens en France, ni par le Recteur de la Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, pourtant “réputé proche” des autorités algériennes. C’est au minimum ce qu’il aurait fallu pour que l’incident soit clos.

    Car l’Algérie n’est pas le Paraguay. Plusieurs centaines de milliers d’Algériens vivent en France. Notre pays compte aussi un nombre conséquent de bi-nationaux et de Français originaires d’Algérie. On peut être certain que l’immense majorité d ‘entre eux ne prêtera pas plus d’attention à cette déclaration qu’aux autres mensonges proférés régulièrement par l’Etat algérien, et c’est très bien comme ça. Mais il ne faut pas se le cacher, une infime minorité de ceux-ci risque de sentir confortée dans son antisémitisme. Cette menace aurait pu, aurait du, être étouffée dans l’œuf par une réaction radicale de M. Bouteflika, qui avait, lui, le pouvoir de clore l’incident…

    Si ces jours-ci, un enfant à kippa se fait traiter de sale youpin dans le métro, ou si une boucherie kasher se fait caillasser par des voyous décérébrés, ce sera un peu grâce à M. Bouteflika.

    L’incident n’est pas clos.

    NB : Toujours sans être sanctionné, le même ministre des Anciens Combattants a expliqué le ralliement de Bernard Kouchner au gouvernement par ses origines ethniques. Mais alors, quid du ralliement de Fadela Amara ? Il a aussi déclaré, dans l’indifférence générale, que la présence d’Enrico Macias dans la délégation ne l’aurait pas dérangé “parce qu’il n’est pas algérien”. Nous y reviendrons.

    1. Three piglets a dit le 3 décembre 2007

      En même temps, et c’est un sujet tabou, la réthorique anti-raciste basée sur la Shoah, et maintenant par le binôme colonialisme/esclavage, (et portée donc pas certains juifs de gauche) a étouffée toute critique de l’immigration massive, notamment celle provenant du Magreb.
      Ce qui fait que rejeter complétement la responsabilité des actes antisémites sur les paroles nauséabondes des membres du gouvernement Algérien en occultant que les populations hostiles (il faudra un jour prouver qu’il s’agit bien d’une minorité, pour l’instant, c’est une affirmation gratuite) sont présentes en France grâce, en partie (nous pourrions mettre en cause la veulerie du patronat Francais avide de bénéfices),à des organisations juives (entre autre bien évidemment) qui ont abusé jusqu’à la nausée de “reductio ad hitlerum” pour faire taire toutes critiques sur la question politique de l’immigration.
      Cela porte déjà un coup au débat démocratique (puique certaines questions étaient taxées d’infamie en faisant des amalgames historiques non fondés), au principe de souveraineté des peuples, mais plus grâve encore, à la cohésion nationale, avec un risque de guerre civile ethnique à terme.

      Vous dites :”Si ces jours-ci, un enfant à kippa se fait traiter de sale youpin dans le métro, ou si une boucherie kasher se fait caillasser par des voyous décérébrés, ce sera un peu grâce à M. Bouteflika.”
      Bien évidemment.
      C’est aussi la faute à ceux qui ont fait venir en France ces populations tout en traitant de racistes les récalcitrants à l’ideologie du “vivre ensemble”.(...)
      .

      Alors je pose la question maintenant :
      Si ces jours-ci, un enfant sans kippa se fait traiter de sale Francais dans le métro, ou si une voiture de Francais de souche européenne se fait caillasser par des voyous décérébrés, ce sera la faute à qui?

    2. testing a dit le 3 décembre 2007

      le ministre algérien n’a pas du tout parlé du poids electoral de la population française juive, je pense qu’il parlait vraiment d’autres choses et il a donné d’autres arguments que vous n’avez pas (voulu ? pu ?) discuté

      la puissance d’un lobby (qu’il existe ou pas) ne se mesure pas à la puissance electoral de la communauté qu’il représenté mais bien de sa puissance financière, médiatique, intellectuelle, ….

      P.S: soit vous etes ignorant ou de mauvaise foi pour prétendre que fadela amara est représentative de sa communauté. elle a bien été choisi parce qu’elle s’est fait un nom en tapant sur les arabes et les noirs. il faut aussi rappeler que son compagnon mohamed abdi est membre, aux côtés d’André Glucksmann et Pierre-André Taguieff, du comité éditorial de la revue Le Meilleur des mondes, dirigée chez Denoël par Michel Taubmann. ce groupe est atlantiste et sioniste. donc votre argumentaire est très naif est plutôt contre-productif.

    3. kairos a dit le 3 décembre 2007

      L’immigration n’est-elle pas, pour une bonne part, la suite naturelle de la colonisation? Et aujourd’hui, le flux migratoire ne vient plus seulement des pays africains, mais de l’ Europe de l’est, de l’Asie même… On affirme que la planète elle-même, à l’heure d’internet, n’est plus qu’un vaste village… Par ailleurs, les courbes démographiques ne sont guère en faveur du viel occident chrétien…(..)  La recherche du coupable (la faute à qui…), du sempiternel bouc émissaire, rassure, mais elle est sans fin, comme la haine et la bêtise… elle déploie la violence au motif qu’elle y porte remède… Rude homéopathie! Qui arrête le bras d’Abraham au-dessus de son fils? N’est-ce la question à préférer?  

    4. Ludo Lefebvre a dit le 3 décembre 2007

      Très difficile, voir périlleux de discuter de cela lorsque l’on n’est pas juif. Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, Marc, mais juste le qualificatif juif est employé avec des pincettes, voir évité tant il est possible d’être vite rangé dans la catégorie des monstres, des antisémites. Je ne vais pas rappelé ici l’affaire R Camus, R Clair, R Debray… Elisabeth a déjà fait le travail de discernement dans “les maîtres censeurs” .
      Mettons les pieds dans le plat, le non- dit me semble si néfaste dans le débat de société, si important dans la vie privée : Le soir de l’élection Nicolas Sarkozy était entouré essentiellement des juifs du show, nous pouvons en dire autant de l’ouverture à gauche. “Cachez ce juif que je ne saurais voir” à l’instar du sein dans l’oeuvre de Molière ne me semble pas la bonne attitude, ce sera du : “on ne peut rien leur dire ; ce que l’on voit, on doit faire semblant de ne pas le voir, si on dit quelque chose, nous serons punis par la loi et notre carrière professionnelle s’arrêtera là….”, plein de terreaux pour faire monter le ressentiment.
      En revanche, c’est une attitude de Nicolas Sarkozy, pas des juifs du show ou d’ailleurs.
      Le vote sarkoziste de la communauté juive est due essentiellement à la montée de ce qui est qualifié de nouvel antisémitisme (qui dure en fait depuis plus de sept siècle), à l’attitude abandoniste en matière de sécurité, d’économie, d’immigration de madame Royale d’après moi, en tout cas.
      Que des gens l’ait remarqué, en fasse une interprétation autre était facilement prévisible. Lorsque j’ai vu cette avènement présidentiel, je me suis dit que l’ antisémitisme avait de beaux jours devant lui. Lorsque j’ai vu quelques mois plus tard les choix sarkozistes également.
      J’ai fait la remarque sur un site et me suis fait naturellement traité d’antisémite (il faut le faire lorsque l’on connaît mes positions, mais bon !).

    5. Three piglets a dit le 3 décembre 2007

      Disons que se dire “etre en lutte contre l’antisémitisme” tout en favorisant ses causes… enfin bon.
      D’autant que l’antisémitisme est la partie émergée de l’iceberg anti-francais.

    6. Besse Saige a dit le 3 décembre 2007

      On ne peut pas discuter en France normalement de certain sujet sans déclancher l’hystérie, cette vieille histoire du “Lobby juif” en est un parfait exemple. “Le Nouvel obsérvateur” s’autorise dans son numèro de 7-13 décembre 2OOO de titrer ETRE JUIF EN FRANCE où il est question de L’Alliance israélite universelle, du Crif,du Mouvement juif libèral, de l’enseignement privée , de centre culturel, de l’église Isrèlite etc. etc… Comme d’autres français ces juifs ont un rôle social et une influence certaine ( rien à voir avec le nombre) . MAIS on a pas le droit de parler de Lobby parceque des imbéciles ont repris le terme. TARTUFE!

      christianBS

    7. eva resistante a dit le 4 décembre 2007

      Le rôle des lobbies est écrasant !
      pourquoi ne pas reconnaître l’existence d’un lobby juif, comme il y a des lobbies pour les compagnies pétrolières ou pour la défense de l’environnement ? Assez d’hypocrisie !
    8. Il y a surtout un lobby ultra-sioniste, néo-sioniste. Les néo (évangéliques, ou néocons, etc, ) comme les ultras, c’est dangereux. Tout extrémisme est dangereux. Dans mon blog http://r-sistons.over-blog.com, je dénonce les communautarismes surtout intégristes (AlQuaida, Néo-cons, Néo-sionistes)
      Ce qui compte,  ce n’est pas le nombre, mais la qualité. L’efficacité.
    9. ET le problème, en l’occurrence, n’est pas le nombre, mais l’efficacité - redoutable. A travers les Médias aux ordres, colonisés.
      Voir mon article “TV communautariste”
    10. A mon avis, pour désamorcer, contrer l’antisémitisme, il faudrait commencer par permettre la liberté de la parole, en finir avec l’hypocrisie ! On n’est pas antisémite car on rappelle des réalités. Oui, il y a un lobby juif, et surtout néo-sioniste, très actif, comme il y a des lobbies pour tout. Eva, femme de paix, d’ouverture, et de gauche. 



      §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

      03 décembre 2007

      A propos du prétendu « lobby juif » et du très réel lobby ultrasioniste  - http://yvettepoursego.canalblog.com

      Non, Monsieur le ministre des affaires étrangères d’Algérie, il n’y a pas de lobby juif.    
      Employer cette expression scandaleuse, c’est mettre « dans le même sac » tous les Juifs, oubliant au passage que des Juifs sont le fer de lance du combat pour les droits du peuple palestinien en France et dans d’autres pays, à commencer par Israël.    
      C’est oublier que, même parmi les Juifs sionistes, un grand nombre, probablement la très large majorité, ont une vision équilibrée d’un « ordre juste » au Proche Orient. Conscients qu’aucune paix durable ne peut se fonder sur la spoliation de tout un peuple. Il suffit pour s'en convaincre de lire ce qu’écrivent un Jean Daniel ou un Elie Barnavi dans le « Nouvel Obs’ » de cette semaine.    
      Mais il existe bel et bien un lobby ultrasioniste, qui pèse de tout son poids dans la politique américaine et a puissamment contribué à l’aventureuse guerre d’Irak.    
      Il pèse aussi sur la politique française.    
      Cette section française du lobby s’appelle le CRIF. Elle a appelé à voter Sarkozy. Et si l’on en croit le Canard Enchaîné (15 mai 2007), le CRIF aurait été assez bien en cour pour choisir notre ministre des affaires étrangères.    
      Dangereuse dérive, du point de vue du sionisme lui-même ! Le CRIF d’aujourd’hui fait peu de cas du bon sens et de la modération de son précédent président, le professeur Théo Klein. A force de jusqu’au-boutisme, il n’œuvre pas vraiment pour la paix dont Israël, comme toutes les nations du monde, a un impérieux besoin

      §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§
       

      lundi 12 novembre 2007, a 18:06
      THINK TANKS http://jamservant.blogmongenie.com
       
       Les Think Tanks, (ou cercles de réflexion,  ou encore groupes d'experts) sont des  groupes d'individus qui  s'activent dans la recherche et  la diffusion didées dans  différents domaines , en vue de soutenir voir même  d'influencer  ou d'influer directement ou indirectement les décisions des dirigeants.
       
       
      Curieusement, ce concept rappel, un peu soit-il, les « maida » cercles récréatifs organisés par les sultans arabes. Etaient conviés a ces cercles la crème de la société (médecins, philosophe, poètes.) ou les esprits s'affrontaient devant le monarque d'abord pour avoir sa reconnaissance et ensuite pour l'obtention de subsides.
       
       
      Le vide politique, autrement dit  l'absence de structures ou les esprits peuvent se frotter et s'affronter voir se compléter a fait que cette maida du sultan était très  convoités et prisés.
       
       
      Au Maroc et ailleurs la  multiplication des think tanks (on en compte pas moins de 6000 a travers le globe) n'est elle pas une réponse  a l'échec des partis politiques traditionnels ?
       
       
      Faire appel à des technocrates pour diriger un département ministériel n'est-il pas la preuve flagrante  de la raréfaction   des cadres dans une certaine hiérarchie de la classe politique ?
       
       
      Cependant, il existe une ou plutôt des   menaces qui pèsent sur les Think Tanks, a savoir qu'elles peuvent se transformer en refuge pour les politiques qui n'arrivent pas à s'exprimer au sien de leurs structures.  Cette transhumance n'est pas sans risque du fait que les cercles d'experts risquent dêtre sous l'influence des partis politiques et donc vont être vidés de leur essence même qui est  l'indépendance.   
       
       
      Une « fatwa »  (une étude) émanant d'un think tanks est une réflexion pondue par plusieurs experts dans ce même domaine sans apriori  politique. Alors qu'un parti politique est dans l'obligation de rester sur  la ligner de sa doctrine quand il donne son point de vu sur une situation. Les experts ne se soucient  guère de la doctrine, tant tôt  ils sont a droite tant tôt a gauche au gré des besoins car ils n'ont aucun impératif. 
       
       
      Aux états unis d'Amérique ces groupes sont très bien cotés   et leurs avis sont écoutés par la classe politique. Il arrive même que ces groupes soient sollicités par le gouvernement pour établir une étude sur un phénomène donné.
       
       
      L'ensemble des partis politiques sont en déconfiture a travers le monde, il n'y a qua voir en France et ailleurs, alors je dis vivement les think tanks. D'ailleurs le président français Sarkozy n'a-t-il pas  opté pour cette méthode en créant  plusieurs cercles regroupant toutes les sensibilités française pour réfléchir sur la croissance et sur  les institutions (les attali et balladur).
     Dans le Monde 14.12.2007, extaits - Bernard Kouchner : Création Pôle audio-visuel francophone
    ____________________________________________________________________

    J'ai mis l'article sur les think thank, car il ne faut pas les confondre avec les lobbies. Eva

    §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§
     
    Trouvé dans Le Monde : (extraits  de l'article Narration du Monde, une bataille décisive - sur Kouchner et ses projets audio-visuels - où l'on voit que le communautarisme n'est pas absent des Médias, bien au contraire !!) 4.12.07

    "P
    our construire cette complémentarité, il nous faut un pilotage unique permettant de mettre en commun le meilleur de chaque média.(..) .Autre étape importante dans la construction de ce pôle audiovisuel français : la création d'un site Internet, qui sera à la fois un moyen de diffusion et d'échange à la dimension du monde, sa vitrine et le lieu de toutes les expérimentations nécessaires à l'invention d'un support alternatif, interactif, citoyen, en phase avec des contenus renouvelés.

     Tout en conservant des identités consolidées et des antennes distinctes, les différentes entités devront se lire comme appartenant au même groupe. La chaîne TV5 Monde conservera bien sûr son caractère multilatéral. Mais cela ne l'empêchera nullement, j'en suis sûr, de s'appuyer sur la notoriété du nouvel ensemble. Rien ne se fera sans nos partenaires francophones, toutes les évolutions devront être les leurs. Tout sera négocié.

    Ce dossier est le premier dont je (Bernard Kouchner) me sois emparé à mon arrivée au ministère des affaires étrangères et européennes.Depuis six mois, nous nous y attachons avec Christine Albanel et le ministère de la culture et de la communication, avec le ministère du budget et avec la cellule audiovisuelle de l'Elysée, en particulier  Georges-Marc Benamou, et en liaison avec Jean-David Levitte.Ensemble, nous avons dessiné un chantier immense dont la réussite nécessitera l'intelligence, la créativité et la détermination de tous les acteurs concernés.

    Eux seuls, hommes et femmes qui font notre audiovisuel extérieur, journalistes, producteurs, concepteurs de programmes, techniciens et autres, sont à même de fabriquer l'offre éditoriale et les contenus qui nous feront exister dans la révolution numérique. Eux seuls peuvent construire cet autre média, libre et démocratique, qui sera la troisième voie entre les médias internationaux anglo-saxons ou arabes, aujourd'hui hégémoniques. Eux seuls peuvent projeter l'image d'une France moderne, performante, créative et ouverte aux autres cultures

    §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

    TROUVE  SUR  LE  SITE  DE  JOKE :     sur les Médias, la désinformaton :

    En France, plusieurs sites Internet viennent d’épingler la rédaction du «Monde», 
    coupable selon eux d’avoir censuré et falsifié des informations
    Tout d'abord l'affaire des barbelés. A lire le Monde, les étudiants en grève contre la loi Pécresse, auraient interdit aux journalistes de dépasser un périmètre délimité par des barbelés. En réalité ceux-ci avaient été dessinés à la craie sur le sol.
    Ensuite il y a l'affaire Emmanuelle Béart qui dans une tribune libre s'en prenait à la ministre du logement, Christine Boutin, après que celle-ci eut comparé les SDF à une meute. Le passage a été censuré.
    Enfin dans le même numéro, un journaliste dénonçait la démarche de ces actrices trop riches qui s'apitoient soudain sur le sort des pauvres. Insistant lourdement sur la beauté d'Emmanuelle Béart, l'éditorialiste s'est bien gardé de signaler la présence à côté d'elle de Josiane Balasco,  pourtant l'une des actrices françaises les plus engagées contre la misère mais dont le charme… disons, plus discret, eut ruiné son argumentation.
    Tout cela est révélateur d'un climat délétère stagnant au-dessus des médias de l'hexagone depuis l'élection de Nicolas Sarkozy et prouve assez la mesquinerie et la couardise d'une presse et d'une télévision inféodées au pouvoir.
    Il n'est que de voir comment ces dernières ont pris parti contre la grève des cheminots allant jusqu'à évoquer des usagers "pris en otages" cependant que dans le même temps la famille d'Ingrid Bétancourt était reçue à l'Elysée.
    D'aucuns rétorqueront que c'est faire une montagne avec des queues de cerises. C'est comme si on se focalisait sur les détails à peine visible d'un immense tableau.
    Or c'est précisément avec un menu détail que l'on fait ressortir l'âme d'un grand tableau.
    Prenez par exemple "la célébration de la naissance" peint par Jan Steen en 1664.
    On y voit un intérieur hollandais chamboulé par la naissance d'un bébé. A l'arrière-plan, la mère, alitée, reçoit les félicitations de ses voisines. Tout devant, à gauche, la sage-femme, son travail accompli, se repose sur une chaise. A droite, les domestiques, s'affairent autour d'une grande marmite. Au centre, des amis attablés s'apprêtent à trinquer à l'enfant nouveau. Cependant qu'une nourrice, de dos, au premier plan, s'avance vers le père qui tient maladroitement le nouveau-né. Hormis ce papa emprunté, tout le monde semble pris d'un fou-rire qui paraîtrait exagéré si un minuscule détail ne venait lever le mystère: tout au fond du tableau on devine un homme hilare qui prend congé de l'assistance, en apposant deux doigts en forme de V sur la tête du bébé. Cet homme est le véritable père de l'enfant et le mari maladroit est un cocu parfait.
    Il n'est, je pense pire état que celui d'un cocu. C'est pourtant à cette basse condition, que Le Monde, quotidiennement, rabaisse son  lecteur 
              
    http://aging.over-blog.net  Christophe Flubacher sur Espace 2 le 27 novembre 2007

    §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

      Dominique Dutilloy : http://www.come4news.com/mon-profil/userprofile-8.html

    Eva,
    Suite à votre commentaire concernant les entreprises militaro-industrielles [comme le GROUPE HACHETTE/PHILIPPACI, propriété du Groupe Lagardère, ou DASSAULT AVIATION, propriétaire du Quotidien "LE FIGARO" (et ses dépendances)…] qui s’emparent des médias, je ferais également la même remarque pour les entreprises [comme VIVENDI, société de l’environnement et de l’eau, qui s’est emparé du magazine ""L’Express"… ], les sociétés du luxe, telle LVMH, qui s’emparent des quotidiens économiques, les entreprises du BTP [comme Bouygues, qui s’est emparé de TF1 lors de sa privatisation], ou bien certains fonds de pensions américains [adeptes de ventes à la découpe], j’aurai la même approche que vous : CETTE CONCENTRATION DES MEDIAS EST NEFASTE A LA FONCTION ET A L’INDEPENDANCE DU JOURNALISME !


    Si on n’y prend pas garde, si on laisse faire, les grands groupes pourront s’arranger entre eux pour obliger les journalistes à devenir de simples "porteurs de stylo à bille" !


    Aussi, je prône de nouvelles règles : les médias, qui ne doivent plus être concentrés au point de devenir des monopoles, doivent être la propriété de sociétés spécialisées dans l’édition, dans la presse (audiovisuelle ou écrite)…


    De plus, et je l’avais écrit dans mon article : « Quelles réformes pour nos Institutions ? »
    [ http://www.come4news.com/index.php?option=com_content&task=view&id=8150 ], il serait souhaitable :

    - Que l’Etat se désengage totalement de l’Audiovisuel public en vendant à un groupe privé, pourvu que ce soit une société de médias, le Groupe France Télévision, Arte, ainsi que Radio France [et ses dépendances].

    - Qu’il y ait une modification considérable du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), notamment en rendant aux professionnels des chaînes de télévisions et de radio, le pouvoir de procéder aux nominations des "Sages" composant cette Institution grâce à un vote de ses membres à Bulletin secret.

    - Qu’il serait logique que l’Etat se désengage totalement de la gestion de ce "gendarme des médias audiovisuels", sachant qu’il est malsain qu’il procède aux nominations des "Sages" du CSA. Cependant, peut-être pourrait-il être possible que l’Etat puisse siéger au CSA, mais, uniquement, en tant qu’Observateur ayant le droit de donner son avis, de faire des suggestions ou recommandations, et non plus de voter ou de décider à la place des professionnels des chaînes de télévision et de radio !


    Puis, lorsqu'une Nation accepte qu'il existe un Ministère de la Communication (ou de l'Information), c'est quelque part un denni de la Démocratie. Aussi, l'Etat, en fait : la France, devrait ne plus s'occuper de Communication, sachant qu'il n'existerait qu'un Ministère de la Culture ! C'est à nos Gouvernants d'agir 

    §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

    La vidéo est publiée sur : http://www.quebecogres.info/article.php3 ?id_article=470  ("lobby" israélien)

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :