• Grande machination américaine.Krach chinois ? Cri de J. Ziegler.Mise à mort de Bayrou

     
     
    Vendredi 11 avril 2008

     


     

    Femmes Engagées panier-de-crabes

     

    Femmes Engagées


    Bonjour

    Enragée, la mamie ! Elle nous coiffe tous au poteau ! Lisez sa profession de foi :

    Description :  suis une mamie de 64 balais, révoltée par le monde que nous allons laisser à nos enfants et petits enfants. Je suis prête à faire la révolution - après MAI/68, um MAI/08.

    Moi aussi, je suis révoltée par le monde que nous allons laisser à nos descendants ! Je ne cesse de le dire, sur tous les tons ! Et dans ce qui sera, si l'actualité le permet, mon prochain post (" mon mai 68 à moi, et maintenant un grand, un très grand mai 68 ! "),  je rêve d'une mobilisation qui s'étendrait à la planète entière,  pour bouter dehors la mafia des Grandes familles de la Finance, de l'Industrie de la mort (guerre, chimie, alimentation, nucléaire, pétrole...), des Médias leaders, et de ceux qui la représentent, pour nous asservir, pour nous contrôler, pour nous faire mourir de faim, pour nous exterminer par des vaccins diaboliques ou par des guerres atomiques, oui j'appelle à un embrasement salubre de tous les peuples, avant qu'ils ne soient condamnés à mort par ces vampires diaboliques !

    Je ne cesse de le répéter : Tous unis, quels que soient nos appartenances ethniques, culturelles, politiques, sociales, religieuses ! Nous avons un seul adversaire COMMUN : La poignée de barbares qui veut nous anéantir en confisquant la monnaie, les ressources, l'eau, la terre, l'air, les libertés, nos droits élémentaires, - nos existences toutes entières, sacrifiées à leur soif prédatrice et boulimique !

    Alors oui, mamie Sceptix, allons-y, avec les lycéens, avec les profs, avec tous ceux qui ne veulent plus de ce Désordre global,  pour leur dire que nous refusons ce monde deshumanisé qui nous conduit directement à la réalité du film " Soleil Vert ", où une seule multinationale régit l'existence de riches robots qui se nourrissent du sang des derniers pauvres, acculés à vendre leur vie pour un plat de lentilles, un instant de douceur !

    Mamie Sceptix m'a envoyé deux commentaires sur mon blog http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/post/5736069/repulsif-pour-tous--un-tres-grand-mai-68-#comments, c'est comme ça que je l'ai découverte hier, et j'ai aimé son blog !

    Commentaires

     

    10-04-2008, 13:55:14
    big brother
    Dans mon article précédent je vous parlais de l'article sur les privations de liberté aux US, voici le lien sur mon bloghttp://panier-de-crabes.over-blog.com/article-17847091.html
    http://panier-de-crabes.over-blog.com
    Andrée - bartolozzi.rene@wanadoo.fr

     

    10-04-2008, 13:35:13
    big brother
    Comme dit Duralex, notre liberté se réduit comme peau de chagrin car on met tellement en avant le moindre fait divers qu'on fait croire que nous pouvons être agressé à tous les coins de rue. Donc on va tripler le nombre de caméras vidéo-surveillance. Sous le prétexte de lutter contre le terrorisme et la pédophilie nous sommes surveillés sur internet (n'oublions pas que c'est le pentagone qui a décidé que le grand public accèderait à cette technologie qui leur était, jusque là, réservée et pourquoi avons nous eu droit à internet ? C'est ainsi plus facile de surveiller et d'appréhender les "dissidents" !) Savez-vous qu'aux US existent entre 600 et 800 camps ou peuvent être détenus plusieurs millions de personnes à qui sont-ils donc destinés ? J'ai mis un article sur mon blog, je vais voir et je vous donne le lien. Tu as raison Eva il faut entrer en résistance, mais combien d'entre nous ont la motivation et les c..... pour le faire, moi je suis prête, pour mes enfants, mes petits enfants. Dans mon entourage on me prend pour une parano, et toi Eva ?
    http://panier-de-crabes.over-blog.com

     


    Du tempérament, hein ? De quoi ragaillardir les plus frileux ou les plus tièdes... Alors, je vous joins trois des textes qu'elle publie à une cadence incroyable, l'un parce qu'il est peut-être prophétique, le premier, - l'autre parce qu'il émane de mon essayiste préféré, Jean Ziegler, le troisième car il parle du groupe de Bildelberg, source de la plupart de nos malheurs. Jean Ziegler est un homme de terrain, rapporteur pour le Droit à l'Alimentation auprès de l' ONU, écrivain, conférencier et militant des Droits de l'Homme hors pair. Un modèle pour nous tous ! Un humaniste, un vrai de vrai.

    Allez, je vous laisse en bonne compagnie....
    Femme engagée, mamie enragée ! 

    Eva

    Abonnez-vous à ma prose :  J'incite, je dénonce, je mobilise, je fais découvrir, j'alerte, je résiste à l'intolérable, je résiste aux vents mauvais qu'une poignée de prédateurs insatiables font souffler sur la planète.... Et recommandez ces publications, c'est à droite de l'écran, sur la présentation du blog. Soutenez aussi ces jeunes qui sont en prison, envoyez leur des livres. Soyez solidaires ! Et achetez les tee-shirts militants d'Arthenice, vous l'aiderez à nourrir sa famille, et vous afficherez votre détermination à ne pas vous laisser écraser par la mafia de Bildelberg.
      

    ________________________________________________________________________________________



    Mes autres blogs :

    http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/


    http://r-sistons-actu.skynetblogs.be




    _________________________________________________________________________________________





    source de la photo: http://www.weeklyindustry.com/Previous%20Issue.htm



    Et si les événements médiatisés des J.O. étaient le prélude à un gigantesque krack chinois formenté par les machiavéliques américains ???



    http://www.dailymotion.com/video/x3zjk9_2008-lannee-du-krach-chinois_business">2008,


    Video à voir absolument,  ne prenons pas ce qui est dit pour "argent comptant" mais wait & see. 

    Ce qui se passe en ce moment avec les évènements au Tibet et de la flamme olympique est peut-être le début d'une catastrophe imminente tant pour la Chine que pour les pays émergeants. 

    La Chine possèdant la plus grosse partie des dollars US, serait-il possible que les américains organisent l'effondrement total du dollar afin de la couler ?

     Je crois qu'ils en sont capables ! Sur la lancée l'Inde coulerait aussi ainsi que tous les pays émergeants. Et peut-être qu'aussi les pays producteurs de pétrole payés eux-aussi en dollars ramasseraient une bonne gamelle ! Ben voyons, les néocons auraient-ils organisé tout ceci ?

    Si on prend ce scénario comme possible, on comprend beaucoup de choses, le puzzle s'emboite :

    - Suite à l'effondrement du dollar, les prix explosent aux USA, donc manifs puis émeutes puis répression des émeutiers (les camps de la FEMA - 600 à 800 disséminés sur le territoire US vides jusqu'à ce jour - vont être remplis.)

    - Les famines, qui ont commencé dans les pays pauvres par l'explosion du prix des denrées  alimentaires dû au climat mais aussi aux agro-carburants ajoutés aux spéculations, atteindront les pays industrialisés, les plus dûrement atteints seront les pauvres et les classes moyennes.

    - Les Rotchild, Rockefeler, Morgan, Bush, Cheney et consort auront enfin leur "NOUVEL ORDRE MONDIAL" une grosse partie des habitants de la planète ayant crevé et les autres réduits à l'état d'esclaves le monde sera à eux.
    Voilà un scénar catastrophe que j'aimerais bien laisser dans mes tiroirs.
    Nous verrons celà dans les mois qui viennent.....

    Alors mes amis croisons les doigts et que tout ceci ne reste qu'à l'état de science-fiction !!!

     

    ________________________________________________________________________________________


    EMEUTES  DE  LA  FAIM :

    Texte de Jean Ziegler à l’occasion du Forum "Quelle agriculture pour quelle alimentation ?"

    http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-18654666.html

     

    I. Toutes les cinq secondes, un enfant de moins de dix ans meurt de faim ou de ses suites immédiates. Plus de 6 millions en 2007. Toutes les quatre minutes, quelqu’un perd la vue à cause du manque de vitamines A. Ce sont 854 millions d’êtres qui sont gravement sous-alimentés, mutilés par la faim en permanence. |1|

     

    Cela se passe sur une planète qui regorge de richesses. La FAO est dirigée par un homme de courage et de grande compétence, Jacques Diouf. Il constate qu’au stade du développement actuel de ses forces de production agricoles, la planète pourrait nourrir sans problème 12 milliards d’êtres humains, soit le double de l’actuelle population mondiale |2|.

     

    Conclusion : ce massacre quotidien par la faim n’obéit à aucune fatalité. Derrière chaque victime, il y a un assassin. L’actuel ordre du monde n’est pas seulement meurtrier. Il est aussi absurde. Le massacre a bien lieu dans une normalité glacée.

     

    L’équation est simple : quiconque a de l’argent mange et vit. Qui n’en a pas souffre, devient invalide ou meurt. Il n’a pas de fatalité. Quiconque meurt de faim est assassiné.

     

    II. Le plus grand nombre des personnes sous-alimentées, 515 millions, vivent en Asie où elles représentent 24 % de la population totale. Mais si l’on considère la proportion des victimes, c’est l’Afrique subsaharienne qui paie le plus lourd tribut : 186 millions d’êtres humains y sont en permanence gravement sous-alimentés, soit 34 % de la population totale de la région. La plupart d’entre eux souffrent de ce que la FAO appelle « la faim extrême », leur ration journalière se situant en moyenne à 300 calories au-dessous du régime de la survie dans des conditions supportables.

     

    Un enfant manquant d’aliments adéquats en quantité suffisante, de sa naissance à l’âge de 5 ans, en supportera les séquelles à vie. Au moyen de thérapies délicates pratiquées sous surveillance médicale, on peut faire revenir à une existence normale un adulte qui a été temporairement sous-alimenté. Mais un enfant de moins de 5 ans, c’est impossible. Privées de nourriture, ses cellules cérébrales auront subi des dommages irréparables. Régis Debray nomme ces petits des « crucifiés de naissance » |3|.

     

    La faim et la malnutrition chronique constituent une malédiction héréditaire : chaque année, des centaines de milliers de femmes africaines gravement sous-alimentées mettent au monde des centaines de milliers d’enfants irrémédiablement atteints. Toutes ces mères sous-alimentées et qui, pourtant, donnent la vie rappellent ces femmes damnées de Samuel Beckett, qui « accouchent à cheval sur une tombe ... Le jour brille un instant, puis c’est la nuit à nouveau » |4|.

     

    Une dimension de la souffrance humaine est absente de cette description : celle de l’angoisse lancinante et intolérable qui torture tout être affamé dès son réveil. Comment, au cours de la journée qui commence, va-t-il pouvoir assurer la subsistance des siens, s’alimenter lui-même ? Vivre dans cette angoisse est peut-être plus terrible encore qu’endurer les multiples maladies et douleurs physiques affectant ce corps sous-alimenté.

     

    La destruction de millions d’Africains par la faim s’effectue dans une sorte de normalité glacée, tous les jours, et sur une planète débordant de richesses. En Afrique subsaharienne, entre 1998 et 2005, le nombre de personnes gravement et en permanence sous-alimentées a augmenté de 5,6 millions.

     

    III. Jean-Jacques Rousseau écrit : « Entre le faible et le fort, c’est la liberté qui opprime et c’est la loi qui libère ». Afin de réduire les conséquences désastreuses des politiques de libéralisation et de la privatisation à l’extrême pratiquée par les maîtres du monde et par leurs mercenaires (FMI, OMC), l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé de créer et de rendre justiciable un nouveau droit de l’homme : le droit à l’alimentation.

     

    Le droit à l’alimentation est le droit d’avoir un accès régulier, permanent et libre, soit directement, soit au moyen d’achats monétaires, à une nourriture quantitativement et qualitativement adéquate et suffisante, correspondant aux traditions culturelles du peuple dont est issu le consommateur, et qui assure une vie physique et psychique, individuelle et collective, libre d’angoisse, satisfaisante et digne.

     

    Les droits de l’homme - hélas ! - ne relèvent pas du droit positif. Ce qui signifie qu’il n’existe encore aucun tribunal international qui rendrait justice à l’affamé, défendrait son droit à l’alimentation, sanctionnerait son droit de produire lui-même ses aliments ou de se les procurer au moyen d’achats monétaires, et protégerait son droit à la vie.

     




    IV.
    Tout va bien aussi longtemps que des gouvernements comme celui du président Luis Inacio Lula da Silva à Brasilia ou du président Evo Morales à La Paz mobilisent par leur propre volonté les ressources de l’État, afin d’assurer à chaque citoyen son droit à l’alimentation. L’Afrique du Sud est un autre exemple. Le droit à l’alimentation est inscrit dans sa Constitution. Celle-ci crée une Commission nationale des droits de l’homme, composée en parité par des membres nommés ar les organisations de la société civile (Églises, syndicats et mouvements sociaux divers) et de membres désignés par le Parlement. Les compétences de la Commission sont étendues. Depuis son entrée en fonction, il y a cinq ans la Commission a déjà arraché des victoires importantes. Elle peut intervenir dans tous les domaines relevant du déni du droit à l’alimentation : éviction de paysans de leur terre ; autorisation donnée par une municipalité à une société privée pour la gestion de l’approvisionnement de l’eau potable, entraînant des taxes prohibitives pour les habitants les plus pauvres ; détournement par une société privée de l’eau d’irrigation au détriment des cultivateurs ; manquement au contrôle de la qualité de l’alimentation vendue dans les bidonvilles ; etc.

     

    Mais combien existe-t-il de gouvernements, notamment dans le tiers-monde, dont la préoccupation quotidienne prioritaire est le respect du droit à l’alimentation de leurs citoyens ? Or, dans les 122 pays dits du tiers-monde vivent aujourd’hui 4,8 milliards des 6,2 milliards d’homme que nous sommes sur terre.

     

    V. Les nouveaux maîtres du monde ont horreur des droits de l’homme. Ils les craignent comme le diable l’eau bénite. Car il est évident qu’une politique économique, sociale, financière réalisant à la lettre tous les droits de l’homme briserait net l’ordre absurde et meurtrier du monde actuel et produirait nécessairement une distribution plus équitable des biens, satisferait aux besoins vitaux des gens et les protégerait contre la faim et une bonne part de leurs angoisses.

     

    Dans leur achèvement, les droits de l’homme incarnent donc un monde totalement autre, solidaire, libéré du mépris, plus favorable au bonheur.

     

    Les droits de l’homme - politiques et civils, économiques, sociaux et culturels, individuels et collectifs - sont universels, interdépendants et indivisibles. Ils sont aujourd’hui l’horizon de notre combat.

    Il faut que nous rappelions ce texte dans nos blogs
    vous le retrouvez sur le site de mondialisation.ca ou celui de CADM, les 2 sont dans "mes liens préférés" ici dans la colonne de gauche. (Sceptix)



    A lire aussi, son dernier post. Sacrée mamie !
    http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-18665749.html

    (Crise alimentaire et luttes de classes)


    ________________________________________________________________________________________





    Petits et grands secrets du G8 :
    http://mondialisation.ca

     

    Par Thierry BRUGVIN

    Associations professionnelles autour du G8

    Durant les rencontres du G8 se réunissent notamment les dirigeants élus des 8 nations des nations les plus riches, pour décider des politiques internationales à mettre en oeuvre. Mais comment parviennent-ils à obtenir un consensus entre 8 nations? En amont de ces sommets suivis par les médias, se tiennent d'autres rencontres plus discrètes, qui contribuent à préparer les décisions politiques des sommets internationaux, tels ceux du G8, de l'OMC, de la Banque Mondiale.

    Les organisations qui contribuent à décider de l'agenda international et à ses orientations politiques sont de natures diverses : think tank (boîtes-à-penser) diplomatiques et stratégiques, offices d'orientation des recherches scientifiques et techniques, réseaux d'influence politique, mafias, services d'intelligence, banques, sociétés d'expertise juridique et d'audit. Parmi elles, des « associations professionnelles » très influentes comme la Commission Trilatérale (Cetri, 1979)1 et le groupe Bilderberg oeuvrent pour que le néo-libéralisme reste l'idéologie dominante et hégémonique. Selon Marc Raoul Jennar, ces “deux lobbies sont les véritables architectes de la mondialisation néo-libérale” (Jennar, 2005)2.


    Les mécanismes d'influence des associations professionnelles

     

    Selon un ancien délégué du groupe, le consensus élaboré au sein de du groupe Bilderberg sert de base à l'évolution des politiques internationales. Bilderberg “compose la toile de fond des politiques qui sont mises en place par la suite. Ainsi, se tient le Forum économique mondial à Davos en février, les rencontres Bilderberg et du G8 en avril-mai et la conférence annuelle du FMI et de la Banque Mondiale en septembre. Une sorte de consensus international émerge (...). Ce consensus devient la toile de fond des communiqués du G8; il inspire le FMI lorsqu'il impose le programme de réajustement à l'Indonésie, et la politique que le Président américain propose au congrès” (Armstrong, 1998)3.

     

    Les dirigeants de la Chambre de Commerce International, tels Maucher, ceux de l'European Round Table (ERT), et des entreprises transnationales telles Nestlé, Shell ou Unilever participent eux aussi régulièrement aux rencontres du Forum de Davos et du groupe Bilderberg (Balanya, 2003). C'est, dans ces lieux où se forgent les idées néo-libérales au plan mondial, que ces derniers se réunissent tous les ans (Gill, 1990 : 127).

     

    Il n'est pas toujours facile d'obtenir des informations sur la teneur des débats qui filtrent de ces associations professionnelles telles le Bilderberg. Cependant, c'est principalement au sein des think-thanks, puis de ces associations professionnelles, qu'ont été forgées les principes de la « bonne gouvernance ». Cette dernière relève de l'idéologie néo-libérale à présent hégémonique au sein des organisations internationales comme la Banque Mondiale et au sein des rencontres comme celles du G8.

    Pour la Banque mondiale, la « bonne gouvernance » est aussi synonyme de bonne gestion du développement” (World bank, 1992). Marie Claude Smouts la qualifie “d'outil idéologique pour une politique de l'État minimum” (1998). Derrière la politique de “bonne gouvernance”, la Banque Mondiale cherche aussi à contraindre les pays à bas salaires à mener une bonne gestion, c'est-à-dire à appliquer les plans d'ajustements structurels, basés sur une politique économique néo-libérale, fondée sur les principes du "consensus de Washington". L'Union Européenne depuis plusieurs années développe cette même politique, dont la mise en oeuvre a été expérimentée auparavant dans les pays en développement.

     

    David Rockefeller est le principal fondateur du groupe Bilderberg, puis de la Commission Trilatérale et du Concil on Foreign Relations (Geuens, 2003 : 30)4. Celui-ci déclarait à Newsweek international, “quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l'entité adéquate pour le faire” (Rockefeller, 1999). Ce même personnage avait déclaré, huit ans plus tôt, devant la Commission Trilatérale: la souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et de banquiers est préférable au principe d'autodétermination des peuples” (Jennar, 2005 : 17). En effet, ces derniers sont considérés par certaines élites, tels les certains experts de la gouvernance européenne comme “ignorants, émotifs et versatiles, comme nous le rapporte Hermet (2003 : 16)5. C'est donc, pour leur éviter de commettre des erreurs nuisant à l'intérêt du peuple lui même, que les élites proposent d'ériger la gouvernance, par les seuls experts et les élites économiques et politiques.


    L'INFLUENCE DU GROUPE BILDELBERG

    Ses buts et son rôle dans le processus de décision politique internationale

     

    Le groupe Bilderberg, fut créé en 1954, grâce à un cofinancement de l'entreprise Unilever et de la CIA (Balanya : 2003). Selon le politologue Stephen Gill, il a pour but “d'encourager des discussions ouvertes et confidentielles (...) entre les nations de l'axe atlantique" (Gill, 1990 : 127)6 en particulier les Etats-Unis et l'Europe de l'Ouest.

     

    Le petit alter, dictionnaire altermondialiste d'Attac, précise qu'il s'est « constitué dans un contexte de guerre froide, se fixant comme but de contrecarrer l'influence de l'URSS dans les pays dits démocratiques, en empêchant par exemple l'accès des partis communistes ouest-européens aux fonctions gouvernementales. Depuis la chute du mur de Berlin, alors que sa fonction initiale est vidée de son contenu, le groupe Bilderberg poursuit ses réunions, dont on ne connaît ni l'ordre du jour, ni les comptes-rendus. Les participants, appelés couramment « Bilderbergers », sont tenus au silence et ne doivent pas prendre de notes au cours des réunions qui durent en principe quatre jours. La seule chose dont les médias soient informés, c'est la liste des participants» (Attac, 2006)7.

     

    Les membres de Bilderberg et leur pouvoir

     

    En 2002, le comité de direction de Bilderberg était notamment composé d'Henry Kissinger, de Paul Wolfowitz (Secrétaire à la défense des USA), d'André Lévy-Lang (Président de la BNP-Paribas) qui y représentait la France avec Bertrand Collomb (PDG Lafarge (le cimentier)), de James Wolfensohn (ex-directeur de la Banque Mondiale), de Peter Sutherland ex-directeur du Gatt et membre de l'ERT, du vicomte Etienne Davigon (Belgique) qui présidait le Groupe Bilderberg en 2006 et qui a été  membre de l'ERT.

     

    Ces groupes, tel Bilderberg, trouvent une cohérence renforcée par l'appartenance simultanée de certaines personnalités à plusieurs organisations, comme c'est le cas pour Peter Sutherland (ex-directeur du Gatt) ou pour Etienne Davignon (ex-commissaire européen à l'Industrie). Cela renforce la construction d'un consensus et l'intégration des réseaux entre eux. Ces organisations fonctionnent dans une logique de réseaux, c'est-à-dire que les échanges sont plus horizontaux que verticaux, même s'il existe des différences entre elles concernant leur niveau d'influence.

     

    Ces organisations professionnelles exercent une influence parfois plus puissante sur les élus que les électeurs eux-mêmes. En effet, de par leur position sociale, « leur capital économique, social, culturel, symbolique » (Bourdieu) certains de ces individus, groupes ou lignées, influencent de façon plus ou moins indirecte, une part des décisions politiques et économiques internationales. Quelques uns sont des leaders politiques de premier plan, comme George Bush (père) ou Henry Kissinger. Mais la plupart d'entre eux sont généralement inconnus du grand public, bien qu'ils occupent des postes hauts placés dans le secteur professionnel ou dans celui de la noblesse.

     

    On observe l'omniprésence de ces associations privées et de ces élites non-élues dans l'élaboration des politiques internationales par les pouvoirs publics. Les élus et les membres des gouvernements nationaux ont pour fonction représenter le peuple et ses intérêts. Or, on relèvera qu'il existe parfois entre les élus et les dirigeants et propriétaires des entreprises privés, une proximité (idéologique, professionnelle, économique, sociale...) beaucoup plus grande qu'avec leurs électeurs. Les élus et ministres nationaux sont souvent issus de postes de direction d'entreprises transnationales. Ils sont formés dans les mêmes écoles. Ils se réunissent dans des associations professionnelles communes  plusieurs fois par an, de manière non officielle et dont les réflexions et les décisions sont peu ou pas relatées par les médias.

     

    De plus, à travers les itinéraires professionnelles des élites des pouvoirs publics (ministres, commissaires, présidents...), tel Sutherland, Wolfensohn ou Davignon, on remarque que celles-ci passent successivement de postes dirigeants d'entreprises transnationales dans les secteurs privés, à des postes de direction au sein des pouvoirs publics (OMC, FMI, BM, ONU...). Cela les influence et les pousse, même inconsciemment, à développer une vision politique, une représentation du monde qui concorde avec les intérêts des propriétaires d'entreprises transnationales. C'est pourquoi, il leur sera difficile de créer des lois visant à encadrer et éventuellement contraindre les activités de ces entreprises privées, non seulement pour des relations idéologiques, mais aussi par intérêt personnel et du fait de leurs relations professionnelles.


    suite à http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-18650773.html


    _____________________________________________________________________________________________________



    La mise à mort de Bayrou organisée par l' Elysée


    http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-18648713.html, source Agora Vox




    _____________________________________________________________________________________



    MILITER :

     

    • Un arrêt de la justice européenne inquiète les syndicats        la suite
    • Manifestation Européenne pour des hausses de salaires  la suite  
    • Communiqué de l'Union Solidaires: Le droit européen contre l’Europe sociale   la suite
    • ArcelorMittal fait un geste jugé insuffisant par les syndicats     la suite
    • Représentativité Syndicale et dialogue social    la suite
    • Rapport de la DARES sur l'implantation des organisations syndicales     la suite

     

    _______________________________________________________________________________________________________



    Environnement, danger !
    http://www.aqui.fr/environnements/comment-endiguer-l-invasion-du-frelon-asiatique,653.html


    Résistance au Proche-Orient (Syrie-Egypte)
    http://atlasalternatif.over-blog.com/article-18657669.html


    blablabla : un nouvel hebdo indépendant !
    http://french-revolution-2.blog.fr/

    L' euro sape notre industrie
    http://www.verites.org/article-18640317.htm

    Information et pétition contre le tout-Anglais
    http://www.verites.org/article-18639780.html

    Chercheurs et citoyens nous alertent !
    http://www.verites.org/article-18638895.html


    Le nairu :
    http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/

    D.Strauss-Kahn, l'homme de Condoleezza Rice au FMI, par T. Meyssan
    http://www.marcfievet.com/article-13757474.htm

    Réussir le référencement de son blog, 9 étapes http://www.come4news.com/index.php option=com_content&Itemid=218&id=15065&task=view&
    mosmsg=Merci+pour+votre+vote

    Israel refuse l'accès à l'eau aux Bédouins
    http://www.marcfievet.com/article-18664263.html

    Les Eglises vont-elles remplacer la S.S., comme aux Etats-Unis ?http://www.marcfievet.com/article-18664170.html
     
    Vers une république islamique danoise ?
    http://www.marcfievet.com/article-18664111.html


    Arthenice lance un nouveau tee-shirt, le Bush, Blair, Brown, Berlusconi et Barkozy nous mènent en Bateau !
    http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/04/12/b-to-b-ou-b2b-4032529


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :