• Alerte ! Non au micro-puçage imposé ! - Non à la guerre contre l'Iran : Appel à signer - Pacte pacifique - Appel à référendum pour un désarmement nucléaire, biologique, chimique - Le krach -

     
     
    Mardi 29 avril 2008

     

     



    Personnellement, dans un post, je lançais l'idée d'un
    référendum avant chaque guerre.
     
    Je soutiens cet appel,
    et les autres qui sont proposés,
    merci de les signer,
    amis lecteurs !

    Votre Eva


    NB : Refusons catégoriquement les micro-puces ! Refusons que nos vies soient entièrement contrôlées ! On ne nous imposera pas un boulet !
    Non à la main-mise de l'oligarchie sur nos vies !

    ________________________________________


    Reçu  à l'instant :
     

    " Je te fais suivre un message terrible !
    En effet, sous couvert du risque de la maladie, de la sécurité,
    toujours le même scénario psychologique
    de la peur et de la sécurité,
    on y est, pour l'implantation de micro puce !!
    Quand on sait que nous sommes à exterminer aux deux tiers, l'alibi de la lutte massive contre la mort
    est profondément cynique !! "
     Catherine

    Les États-Unis et leurs alliés veulent micropucer
    tous les citoyens pour prévenir
    une pandémie de grippe aviaire.


    Par Sorcha Faal - 24 Mars 2008

    Des spécialistes russes en maladies contagieuses ont rapporté au Kremlin, aujourd'hui, que l'Organisation Mondiale de la Santé est disposée à approuver une « mesure d'urgence » rendant obligatoire pour tous les êtres humains de notre planète l’implantation dans leurs corps d’une micropuce récemment inventée qui serait capable d’empêcher la mort de plus d’un milliard de gens du virus H5N1, la grippe aviaire tant redoutée. 

    suite à http://www.pleinsfeux.com/index.php



    _________________________________________________________________________________________




    Appel aux Européens : Empêcher la guerre
    contre l’Iran

    Par Michel Rocard, Yehuda Atai et Jean-Marie Matagne


    http://acdn.net/

    Appel aux Européens : Empêcher la guerre
    contre l’Iran

    Par Michel Rocard, Yehuda Atai et Jean-Marie Matagne

    Par Michel Rocard, Yehuda Atai et Jean-Marie Matagne

    Sous le titre « Européens, empêchons la guerre contre l’Iran », le quotidien "Libération" consacre une page de son édition du vendredi 16 novembre 2007 ("Rebonds", page 36) à cet appel lancé par MICHEL ROCARD, ancien Premier ministre, député européen, YEHUDA ATAI, membre du Comité israélien pour un Moyen-Orient sans armes de destruction massive, secrétaire exécutif du Réseau pour une Méditerranée sans nucléaire, et JEAN-MARIE MATAGNE, docteur en philosophie, président de l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN).

     

     


    Nous en sommes avertis de toute part : les Etats-Unis sont sur le pied de guerre, prêts à bombarder l’Iran. Il ne manquerait plus que l’ordre présidentiel. Début octobre 2007, des dizaines de personnalités américaines politiques, religieuses, militaires, intellectuelles ou artistiques, ont appelé les chefs d’état-major, officiers et soldats des Etats-Unis à refuser tout ordre d’attaquer l’Iran. Cet appel sans précédent souligne à quel point le risque est réel de voir la guerre éclater dans les jours, les semaines ou les mois à venir, et impératif le devoir de prévenir ce risque. C’est pourquoi nous soutenons cet appel lancé outre-Atlantique et souhaitons l’élargir à l’Europe.

    L’invasion de l’Irak par la coalition que dirigent les Etats-Unis était contraire à la charte des Nations Unies, et s’est révélée catastrophique. Une agression contre l’Iran serait tout aussi illégale et encore plus catastrophique.

    La Charte des Nations Unies, article II, § 4, énonce : « Les membres de l’Organisation s’abstiennent, dans leurs relations internationales, de recourir à la menace ou à l’emploi de la force, soit contre l’intégrité territoriale ou l’indépendance politique de tout Etat, soit de toute autre manière incompatible avec les buts des Nations Unies. » Comme l’observent les auteurs de l’appel déjà cité, l’Iran n’a pas attaqué les Etats-Unis, les Etats-Unis sont signataires de la Charte de l’ONU, toute attaque de l’Iran par les Etats-Unis serait donc illégale au regard de la loi internationale mais aussi d’après la Constitution des Etats-Unis qui reconnaît les traités comme loi suprême du pays - y compris bien sûr pour les militaires, qui ont prêté serment à la constitution.

    Ces remarques valent tout autant pour les gouvernants, les militaires et les citoyens des Etats européens membres de l’ONU, qu’ils soient ou non alliés aux Etats-Unis dans le cadre de l’OTAN. Nous les appelons donc à refuser par avance toute coopération, toute aide politique, économique ou militaire et tout soutien logistique en cas de guerre.

    La guerre qui se poursuit en Irak a fait des milliers de victimes parmi les militaires, des centaines de milliers dans la population. Elle représente une catastrophe écologique et sanitaire qu’on est encore loin de mesurer. Elle alimente les haines, le fanatisme et le terrorisme qu’elle était censée combattre. Une attaque contre l’Iran, quelles que soient ses cibles, ses méthodes et son ampleur initiale, aggraverait considérablement la situation en aboutissant à des résultats similaires, sans parler de ses effets désastreux sur l’économie mondiale. Ce serait encore pire si l’idée folle d’utiliser des armes nucléaires tactiques -qui existent- était mise en oeuvre pour empêcher l’Iran de construire, malgré ses dénégations, des armes nucléaires dont les récentes inspections de l’AIEA n’ont pas trouvé trace.

    Le fier peuple iranien a supporté, sous la direction des mollahs, une guerre de huit ans contre son agresseur Saddam Hussein. Ce n’est pas en l’attaquant à nouveau qu’on l’éloignera de ces mêmes dirigeants. Ce n’est pas en faisant dans ses rangs des milliers ou des centaines de milliers de morts qu’on améliorera le respect de ses droits humains. Ce n’est pas en cherchant à vendre partout, sauf à l’Iran, de la technologie nucléaire, qu’on le convaincra de renoncer à cette technologie. Ce n’est pas en conservant et en modernisant leurs propres armes nucléaires comme le font les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne (outre la Russie, la Chine, l’Inde, le Pakistan et Israël), qu’on pourra exiger de l’Iran qu’il y renonce. Et ce n’est pas en continuant à bafouer l’article VI du Traité de Non Prolifération que les Etats dotés d’armes nucléaires peuvent exiger quoi que ce soit des autres Etats signataires du TNP, Iran compris. Non prolifération et désarmement nucléaires vont de pair. Il est urgent de l’admettre.

    C’est même seulement en s’engageant dans la voie du désarmement nucléaire négocié, tel que prévu par l’article VI du TNP, que la Communauté Internationale a quelque chance de voir l’Iran offrir toutes les garanties concrètes et vérifiables, s’il en existe, qu’il ne se procurera jamais d’arme nucléaire. Cette spirale vertueuse devrait tout à la fois dissuader d’autres Etats de la région de vouloir « proliférer », et conduire les Etats nucléaires de facto comme Israël, le Pakistan et l’Inde, à s’engager eux aussi dans la voie d’un monde libéré de toutes les armes nucléaires et des autres armes de destruction massive, au Moyen-Orient comme ailleurs.

    Refuser la guerre aujourd’hui, ce n’est donc pas accepter le statu quo ni repousser la guerre à demain. C’est au contraire donner à la diplomatie le temps, la chance et l’impératif d’aboutir à une solution globale de paix et de sécurité pour tous les Etats et tous les peuples du Moyen-Orient, et au-delà, pour toute la planète. C’est éviter de nouvelles larmes de sang. C’est permettre à la raison de prévaloir, à nos enfants et nos petits-enfants de vivre dans un monde moins violent, plus juste et plus humain. Sans guerre, sans armes ni menaces nucléaires.

    L’Europe peut y contribuer. Les Européens doivent se dresser contre la guerre qui approche.

    — 

    -  Michel Rocard, ancien Premier ministre de la France, député européen, a participé à la « Commission Canberra » qui avait conclu à la nécessité d’un désarmement nucléaire intégral, et il a cosigné la Déclaration sur l’abolition des armes nucléaires rendue publique le 2 février 1998 par le général Lee Butler, ancien chef des forces nucléaires stratégiques des Etats-Unis.

    -  Le Dr. Yehuda Atai, israélien, éditeur du "Monde de la Bible", est membre du Comité israélien pour un Moyen-Orient sans armes de destruction massive, et secrétaire exécutif du Réseau pour une Méditerranée sans nucléaire - “Mediterranean No Nuclear Neighborhood” (MN3).

    -  Jean-Marie Matagne, docteur en philosophie, auteur d’une thèse sur « le pouvoir et la puissance » et « l’équilibre de la terreur », est président de l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire, dont il a défendu les idées comme candidat à l’élection présidentielle de 2002.


    Version anglaise


    Pour apporter votre soutien, vous pouvez signer cet Appel, en envoyant à contact@acdn.net un E-mail contenant :

    — 1°) dans l’ordre suivant, vos :

    -  prénom, NOM (en majuscules), titre ou profession, responsabilité dans l’association pour laquelle vous signez (s’il y a lieu), ville et N° de département (ou PAYS s’il s’agit d’une ville hors de France)

    Ces indications pourront être rendues publiques (voir ci-dessous la liste des premiers signataires).

    — 2°) pour nous permettre de vous contacter si nécessaire, vos :

    -  E-mail personnel
    -  adresse postale
    -  téléphone

    Ces indications ne seront pas rendues publiques.

    Vous pouvez également écrire à :

    ACDN, 31 Rue du Cormier - 17000 Saintes - FRANCE


    _________________________________________________________________________________________



    PACTE PACIFIQUE - http://acdn.net/

    SEPT  ENGAGEMENTS  pour la PAIX et le DESARMEMENT


    Mise en ligne le : 20 février 2007

    Le PACTE ECOLOGIQUE de Nicolas Hulot a permis à des centaines de milliers de citoyens de s’exprimer, en réclamant au futur gouvernement français des mesures urgentes précises et justifiées. Mais une guerre nucléaire déclencherait en plus une pollution radioactive mondiale sans précédent.

    Le PACTE PACIFIQUE le complète pour éviter que la folie de certains détenteurs de pouvoir ne réduise la planète en un monde de cauchemar et de désespoir.

     

    Les puissances militaires mondiales détiennent quelque 27000 têtes nucléaires actives et le stock total des armements nucléaires et conventionnels est tel qu’il dépasse 1/2 tonne de T.N.T. par tête d’habitant.

    Le monde va mal. Au lieu de consacrer ses efforts à résoudre les problèmes vitaux que lui posent sa croissance démographique et les effets, sur la planète qui l’héberge, d’une production et d’une consommation plus soucieuses des intérêts particuliers et immédiats que de l’intérêt général et à long terme, l’humanité se livre et se prépare à la guerre, sous la houlette de dirigeants moins sensibles au bien-être de leurs concitoyens ou des générations futures qu’aux ambitions de puissance flattées et exploitées par les groupes de pression militaro-industriels.

    La guerre fait ses ravages non seulement dans les pays dont on parle : Tchétchénie, Afghanistan, Irak, Liban, Palestine... mais encore dans d’autres pays qui n’ont pas ou peu les honneurs des médias. Ainsi, 3 millions et demi de personnes ont été tuées en République Démocratique du Congo (RDC) entre 1998 et 2002, soit un « 11 septembre » tous les jours pendant 4 ans ! Plus de 300 000 enfants soldats sont actuellement impliqués dans des conflits. Entre 1997 et 2000, la torture « étatique » a été pratiquée dans près de 70 pays...

    Un tiers des pays consacrent plus d’argent à leurs dépenses militaires qu’à leurs dépenses de santé. Les dépenses militaires mondiales ont augmenté de 34% sur la décennie 1996-2005, s’élevant pour la seule année 2005 à 1118 milliards de dollars, soit 2,5 % du PIB mondial ou 173 dollars par habitant. Dans ce total, les Etats-Unis se taillent la part du lion avec 48%, mais la France y a contribué pour 5 % (son budget militaire de 2007 s’élèvera à 47,7 milliards d’Euros) alors que sa population ne représente que 1 % de la population mondiale. Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (Etats-Unis, Russie, Royaume-Uni, France, Chine), qui sont aussi les cinq principales puissances nucléaires, sont responsables des 2/3 des exportations mondiales d’armes conventionnelles. 639 millions d’armes légères, produites par une centaine de pays, circulent dans le monde, soit 1 pour 10 personnes ; 6 milliards de munitions sont produites chaque année : une balle ou un obus pour chaque être humain.

    Les quelque 27 000 armes nucléaires disponibles dans le monde, dont la moitié en alerte permanente, ont une puissance destructrice globale équivalant à près de 500 kilos de dynamite par être humain, enfants compris. Elles pourraient détruire plusieurs fois l’ensemble de l’humanité. Quelques dizaines d’entre elles peuvent à tout moment, volontairement ou non, provoquer une catastrophe qui fera des millions de victimes et rendra la planète infernale pour les survivants. Déjà actuellement, suite à l’emploi répété, depuis la « guerre du Golfe » de 1991, d’armes à « uranium appauvri », un « humanocide » silencieux est en marche. Il se traduit par l’apparition de pathologies regroupées sous le nom de « syndrome du Golfe » ou de « syndrome des Balkans », par l’augmentation galopante - également due aux retombées des essais nucléaires et à la détérioration de notre environnement par l’abus de produits chimiques incontrôlés - du nombre des cancers, et par un nombre croissant d’enfants non viables, présentant des anomalies monstrueuses.

    Indifférents au malheur ambiant, les Etats et les lobbies financièrement intéressés poursuivent les recherches sur de nouvelles armes secrètes, basées par exemple sur la magnétohydrodynamique (MHD) ou sur les ondes électromagnétiques. La France construit au Barp, près de Bordeaux, le Laser Méga Joule destiné à mettre au point de nouvelles têtes nucléaires. Les Etats-Unis en font autant au N.I.F. (National Ignition Facility). De même, ils poursuivent leurs essais de missiles anti-missiles et ont lancé des programmes d’armes spatiales pour contrôler la terre depuis l’espace. Pour contrer cette menace, la Chine vient d’expérimenter avec succès un missile anti-satellite, qui a détruit l’un de ses propres satellites devenu inutile. Ainsi, « la guerre des étoiles » est en passe de devenir réalité. La Corée du Nord, la France, la Russie, la Chine, le Pakistan, l’Inde, l’Iran, ont tous testé des missiles (« vecteurs nucléaires ») à la fin de l’année 2006. Les armes nucléaire prolifèrent : en 1945, un seul Etat en possédait, ils sont 9 aujourd’hui. Combien demain ? "

    Oui, le monde va mal, et il serait vain de croire possible un « développement durable » si l’humanité ne maîtrise pas enfin son destin en disant : « halte à la guerre ! », « halte à la préparation de la guerre ! », « oui au désarmement ! ». La guerre n’a jamais permis le moindre développement durable, sinon celui de la souffrance et de la mort. L’humanité est à la croisée des chemins. Notre pays peut contribuer à faire le bon choix.

    Tel est le sens des 7 engagements de ce Pacte Pacifique, que nous vous invitons instamment à signer.

    PACTE PACIFIQUE

    SEPT ENGAGEMENTS pour la PAIX et le DESARMEMENT


    1- Créer un grand ministère de la défense, du désarmement et de la coopération, chargé de conduire avec les moyens institutionnels et financiers conséquents et en liaison avec le Parlement, le président de la République, le premier ministre, le vice-premier ministre en charge du développement durable et chacun des ministres concernés, une politique de démilitarisation progressive de la France, de l’Europe et du monde.

    2- Réduire progressivement le budget militaire, en particulier nucléaire, de la France, affecter les économies réalisées à la satisfaction de besoins sociaux, sanitaires, culturels, éducatifs, environnementaux et humanitaires, et agir aux niveaux européen et mondial pour que les autres Etats en fassent autant.

    3- Organiser la coopération avec les pays en difficulté pour les aider autant que nécessaire à restaurer la paix, instaurer un développement durable, prévenir la guerre civile ou extérieure, la famine, la sous-alimentation, les pandémies, l’émigration massive, le terrorisme, la dictature, en subvenant à leurs besoins alimentaires, éducatifs, sanitaires et autres. A cette fin, créer un service civil international volontaire, redéfinir les missions des forces armées, favoriser les interventions civiles de paix, développer l’aide technique, les « micro-réalisations » partant des besoins exprimés localement, et les échanges culturels.

    4- Consulter régulièrement le peuple français sur les principes et les moyens de la politique de défense et de coopération internationale de la France, l’associer à sa mise en œuvre, organiser un référendum pour toute décision importante engageant le pays.

    5- Suspendre l’exportation des armes de guerre de toutes catégories, se préparer à cesser de les produire, et agir au niveau international pour obtenir l’interdiction des ventes d’armes et la mise en œuvre dans les meilleurs délais d’un désarmement progressif, général et contrôlé, s’appliquant en priorité aux armes radioactives dites « à uranium appauvri », aux bombes à sous-munitions (BASM), et aux nouvelles armes électromagnétiques qui, toutes, doivent être interdites et éliminées au même titre que les armes biologiques et chimiques.

    6- Appeler tous les Etats nucléaires, signataires ou non du Traité de Non Prolifération (TNP), à négocier et adopter d’ici à 2010 un plan d’abolition des armes nucléaires et autres armes de destruction massive sous un contrôle international strict et efficace, annoncer que la France souhaite renoncer aux siennes, qu’elle suspend sans attendre l’issue de ces négociations ses programmes de nouveaux armements nucléaires, qu’elle en affecte les crédits à des usages civils, et que le peuple français sera dans les meilleurs délais consulté par référendum sur l’ensemble de cette politique.

    7- Promouvoir un fonctionnement plus démocratique des Nations Unies, leur efficacité réelle et de nouveaux moyens, en particulier par la création d’une Agence pour les énergies renouvelables, les économies d’énergie et le bien-être durable, pour que l’ONU puisse répondre pleinement aux objectifs de sa Charte.

    Je soussigné(e) approuve le "Pacte Pacifique" et m’engage à tout faire en tant que citoyen, électeur, candidat ou élu, pour mettre en oeuvre ou obtenir sa réalisation.

    NOM et prénom :

    Rue :

    Code postal : __________Ville :____________________

    Courriel :

    Date :______________ Signature :

    A imprimer et retourner à :

    CDP 6 route de l’Atlantique, Le Huga, 33680 LACANAU OCEAN (France)

    Par courriel à : Coordination pour le Désarmement et la Paix

    Visitez le site du Pacte Pacifique

     

    Pacte Pacifique


     

    Pacte Pacifique




    Mise en ligne le : 16 décembre 2007



    ____________________________________________________________________________


    Appel à Référendum pour un désarmement nucléaire, biologique et chimique 

    http://acdn.net/



    Les stocks d’armes nucléaires (atomiques et thermonucléaires), dont la charge explosive, malgré leur réduction pendant la dernière décennie, équivaut à 350 000 bombes d’Hiroshima, soit près d’une tonne de dynamite par être humain, enfants compris, font courir à l’humanité de graves dangers de destruction et, dès à présent, comme divers accidents l’ont montré, d’irradiations. Deux nouveaux Etats nucléaires sont apparus ; d’autres pourraient le faire. Au sein du Traité de Non-Prolifération, les Etats-Unis, la Russie, le Royaume Uni, la Chine et la France ont pris publiquement le 19 mai 2000 « l’ engagement sans équivoque de réaliser l’élimination totale de leurs arsenaux nucléaires ». Mais cet engagement est resté à ce jour sans effet. Pire, la reprise de la course aux armes de destruction massive, voire celle des essais nucléaires, se profilent à l’horizon.

    En cas de crise régionale ou internationale, rien ne permet d’assurer que les dirigeants civils ou militaires d’un pays détenant l’arme nucléaire s’abstiendraient d’employer celle-ci par anticipation, par représailles, ou en désespoir de cause. De tels échanges pourraient provoquer des millions de morts directes et indirectes, et constituer une catastrophe mondiale en rendant la planète invivable.

    Tant qu’il existera dans le monde des armes nucléaires, et quel qu’en soit le nombre, ces risques subsisteront. Si les Etats nucléaires ne désarment pas, d’autres seront tentés de dénoncer les traités existants et de s’équiper à leur tour d’armes de destruction massive, soit nucléaires, soit chimiques ou biologiques. De plus, en l’absence du contrôle systématique, strict et efficace, qu’un tel désarmement implique, les armes ou matériaux atomiques pourraient tomber aux mains d’un terrorisme extra-étatique contre lequel aucune dissuasion nucléaire ne saurait jouer.

    Par ailleurs, les forces matérielles et humaines consacrées à la recherche et au développement d’armes de destruction massive -théoriquement destinées à ne jamais servir- font cruellement défaut pour lutter contre les autres fléaux qui frappent l’humanité, dégradent son environnement, font le malheur des individus, entravent la prospérité des peuples, et sont eux-mêmes facteurs de guerre. Seul un processus de désarmement universel, portant en priorité sur les armes de destruction massive (nucléaires, biologiques et chimiques), négocié et dûment contrôlé à chaque étape, peut écarter de tels dangers et les éliminer à terme. Tous les pays, qu’ils détiennent ou non actuellement l’arme nucléaire, y trouveraient intérêt et doivent y être associés. Le désarmement nucléaire, indispensable en soi, en est la clé.

    La France, en tant que puissance nucléaire partie prenante du Traité de Non-Prolifération, est à même d’initier et soutenir un tel processus. Elle prolongerait ainsi le rôle qu’elle a joué dans la signature du Traité de Paris sur l’interdiction des armes chimiques, en conforterait l’application, et rendrait au monde entier un immense service, conforme à l’idéal de liberté, d’égalité et de fraternité qu’elle proclame depuis 1789. C’est pourquoi les soussignés, à défaut de référendum d’initiative populaire, adressent aux autorités françaises le présent appel.

    Le(la) soussigné(e) appelle le président de la République, les membres du Parlement et le gouvernement français, à examiner pour la soumettre à référendum la question suivante :

    Voulez-vous que la France propose à toutes les nations de renoncer à sa force de frappe nucléaire et d’en démanteler les composants, dans le cadre d’un désarmement nucléaire, biologique et chimique, intégral, universel et contrôlé, et d’un véritable système de sécurité internationale ?




    Appel à Référendum pour un désarmement nucléaire, biologique et chimique
    Appel aux Européens : Empêcher la guerre contre l’Iran
    APPEL DE PARLEMENTAIRES ET DE MEMBRES DE LA SOCIETE CIVILE
    QUESTIONNAIRE CITOYEN
    Etat d’urgence pour la Terre
    Pour l’abandon sans conditions des armes à l’uranium appauvri par la France et l’interdiction universelle de toutes les armes radioactives


    Appel mondial pour libérer la planète de toute les armes de destruction massive

                                   
    http://acdn.net/ 











    ________________________________________________________












    http://le-krach.eu/


    VOUS PENSEZ QUE LE MONDE EST TROP COMPLEXE
    ET QUE DE TOUTES FACONS,  VOUS NE POUVEZ
    RIEN Y FAIRE...
    VOUS AVEZ TORT !

     

    VOUS NE FAITES PLUS CONFIANCE AUX GRANDS MEDIAS,
    VOUS EN AVEZ MARRE DES INFORMATIONS ASEPTISEES
    ET VOUS CHERCHEZ DES SUPPORTS ALTERNATIFS
    POUR VOUS ECLAIRER...
    BIENVENUE DANS NOTRE CYBER ESPACE
    IMPERTINENT ET POLITIQUEMENT INCORRECT !

     

    Faites circuler ! La Liberté passera par l'information.


    Le Krach démocratique est un outil d'information destiné aux Hommes libres qui veulent le rester.
    Il est indépendant de toute organisation politique, associative, spirituelle ou religieuse.


    Nous nous plaçons sous la protection de l'article 10 du deuxième Traité de la Convention de Berne, l'article 10 de la Convention européenne des Droits de l'Homme et l'article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, défendant le droit de tous à l'information et le droit à la liberté d'expression et d'opinion.

    Conformément à l'Article 40 de la loi du 6 janvier 1978 modifiée : Toute personne physique justifiant de son identité peut exiger du responsable d'un traitement que soient, selon les cas, rectifiées, complétées, mises à jour, verrouillées ou effacées les données à caractère personnel la concernant, qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées, ou dont la collecte, l'utilisation, la communication ou la conservation est interdite.
    Formulaire de contact
    Hébergeur : FREE
    http://krach.democratique.free.fr 





    Nous ne sommes pas des journalistes mais des citoyens avides d'informations. Les grands médias audio-visuels sont aujourd'hui à la solde des lobbies militaro-pharmaco-industriels. Ils ne sont plus libres et les journalistes intègres
    sont petit à petit discrédités et limogés.

    Internet devient le seul outil d'information crédible. De nombreux professionnels de l'information le rejoignent. Ceci explique les récentes lois sur les technologies de l'information destinées à supprimer le dernier outil à la disposition
    des citoyens qui se veulent éclairés.

    Ce que vous trouverez ici peut être qualifié de source "fiable". Nous vérifions et recoupons les informations. Chaque article est précédé de sa source. Les articles de l'équipe du Krach! sont mentionnés KK...
    car, on peut le dire, on y est...
    Ce que nous faisons est très égoïste : il s'agit de sauver notre peau, c'est à dire notre planète et nos enfants qui devront y vivre durant près d'un siècle.

    Avant qu'il ne soit trop tard, copiez et diffusez ce que vous savez ! Copiez et envoyez, faites circuler l'info, utilisez votre messagerie, ça ne vous prend que peu de temps et c'est un des rares outils démocratiques
    que nous avons encore à disposition !
    Merci pour eux...


    Krach économique, krach énergétique, krach démocratique... Le monde change. L'humanité est à un tournant décisif de son histoire mais elle n'y est pas préparée car maintenue dans une permanente désinformation.



    http://le-krach.eu/


    ________________________________________________________________________________________



    http://mondialisation.ca,
    dernières parutions :


    Les spéculateurs financiers tirent des profits de la famine mondiale
    - par Stefan Steinberg - 2008-04-28
     
      Football, Checkpoints, Fayruz, Carla Bruni, Shin Beith et Falafels…
    Une journée presque ordinaire en Cisjordanie occupée.
    - par Julien Salingue - 2008-04-28
     
      René Naba : « Le monde arabe se trouve sous tutelle »
    - par OummaTV - 2008-04-28
     
      Israël massacre les enfants à Gaza
    - par Aljazeera - 2008-04-28
     
      Regard sur la hausse des prix des denrées alimentaires dans le monde
    Implications et nécessité de la solidarité internationale
    - par Karl Müller - 2008-04-28
    Quels sont les dessous et les implications des énormes augmentations de prix des denrées alimentaires au cours des deux dernières années?
      Considérations sur une société fragmentée dans des territoires morcelés
    - par Julien Salingue - 2008-04-27
    Pas de doute, la Cisjordanie est sous occupation militaire.
      " Je n'ai pas vu la lumière du jour pendant trois mois et demi..."
    Entretien avec A., incarcéré pendant deux ans et demi
    - par Julien Salingue - 2008-04-25
     
      « Nicolas Sarkozy semble vouloir aider tous les Français, sauf Salah Hamouri ».
    Rencontre avec les parents de Salah Hamouri, jeune Franco-Palestinien condamné à 7 ans de prison
    - par Julien Salingue - 2008-04-25
     
      Les soldats d’Israël ont fait de Gaza un tombeau
    Israël, État voyou ?
    - par Silvia Cattori - 2008-04-24
    « Ce qu’Israël fait subir aux Palestiniens est une abomination » a déclaré l’ancien Président des Etats-Unis, Jimmy Carter, lors de sa récente tournée au Moyen Orient.
      Sauvez l'avenir de nos étudiants
    - par Ziad Medoukh - 2008-04-24
     
      Le lion et la gazelle
    - par Uri Avnery - 2008-04-24
    Les Juifs du monde entier célébrent le Seder, la seule cérémonie qui unisse les Juifs de partout dans le mythe fondateur de la judéité : la sortie d'Égypte.
      Les Etats-Unis et l'Iran mènent des discussions 'secrètes' sur le programme nucléaire
    - par Anne Penketh - 2008-04-22
     
      L'autre crise mondiale : la ruée sur les biocarburants fait monter le prix des aliments
    - par Paul Vallely - 2008-04-22


    ____________________________________________________________________________________


    "Le monde est dangereux à vivre !
    Non pas tant à cause de ceux qui font le mal,
    mais à cause de ceux qui regardent
    et laissent faire !"
    Albert Einstein




  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :