•  
     
    Dimanche 13 avril 2008


    http://www.chine-informations.com/guide/chine-temple-du-ciel_755.html


    Bonjour,
     
    Une pause, hier, pour vous présenter la mamie "explosive"  - et quelques-uns des articles qu'elle a sélectionnés, tous d'actualité et utiles pour nous aider à comprendre le monde tel qu'il est, ou tel qu'il risque de devenir.

    Une autre pause, aujourd'hui, pour vous présenter l'un de mes blogueurs préférés, Georges Stanechy, qui se décrit ainsi :

    Du conseil en gestion international à la création d'entreprises et au développement... Un regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage. Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas. A contre-courant...

    Tous les textes qu'il publie sont magnifiques. Comme Noam Chomsky. Comme Jean Ziegler... Ou d'autres, peu nombreux, hélas.

    Les vrais intellectuels sont une race en voie de disparition. Raison de plus pour les mettre en valeur...

    Bientôt, je reprends ma plume pour démasquer tous les mensonges qu'on nous sert à longueur de médias. Pour  décrire le monde tel qu'il est, non tel qu'on le présente à longueur d'ondes ou de pages. Afin d' inciter à résister en connaissance de cause.

    Georges Stanechy, lui, refuse les fatalités. Il s'indigne. Son regard est pénétrant, juste, aigu. Des voix comme la sienne sont précieuses. Pour démasquer tous les faiseurs de mensonges, au sommet des Etats ou des Médias, pour rétablir la vérité, tout simplement.

    La vérité est dure, elle est décapante, elle est mobilisatrice. Elle pousse à l'insurrection des consciences.

    La connaissance précède l'action.

    Bientôt, on va célébrer l'anniversaire d'une grande espérance qui s'est levée pour les peuples : Mai 68.

    A nous d'en faire mieux qu'une commémoration, mieux qu'une fête : Une grande page d' Histoire. Plongée dans le passé, et tournée vers l'avenir : Celui que nous voulons pour nos enfants. Digne, solidaire, fraternel.

    Il est temps de retrouver notre humanité.  Oserais-je le dire ? Notre raison.

     Pour éviter la barbarie, pire encore : L'apocalypse.

    Merci, Georges de nous ramener à l'essentiel :

    La Vérité, l'Honnêteté, la Sagesse, l'Humilité, la Solidarité..

    Je rends hommage à Georges Stanechy.

    Et je vous le fais découvrir !

    Votre Eva

    §§§


    http://stanechy.over-blog.com/article-18658527.html

    Mes Amis Chinois

     

    J'ai honte.


    Depuis des semaines, dans mon pays, en France, votre peuple, votre pays, vos institutions, votre gouvernement, votre Histoire sont traînés dans la boue, dans une hystérie collective entretenue par nos médias. Médias qui se prétendent "libres"... Les manifestations antichinoises qui ont eu lieu à Paris, lors du passage de la flamme olympique, sont indignes de mon pays, des valeurs qu'il prétend défendre, et des lois élémentaires de l'hospitalité.


    Dans l'arrogance et l'ignorance, l'imbécillité en résumé, des journalistes, présentateurs de radio et de télévision, politiciens, et autres ballots en quête de publicité gratuite, se disputent l'opportunité de se mettre en valeur, en vous donnant des leçons de morale, de liberté et de "droits de l'homme".


    Mais, vous le savez. En Occident, et chez ses vassaux, des manifestations, soigneusement organisées depuis longtemps, ont la volonté de perturber vos Jeux Olympiques, fanatisant les populations et les opinions publiques contre vous. Nos castes au pouvoir ne supportent pas votre succès. Vous sortez d'une longue histoire, douloureuse, héroïque, magnifique. Elles ne supportent pas votre indépendance.


    Vous parlez d'égal à égal, avec ceux qui se sont comportés en maîtres du monde, pendant des siècles. Aveugles, ils ne se rendent même pas compte, qu'ils ne le sont plus. Dans votre réussite, ils y voient le basculement prochain du rapport de forces. Ils le redoutent, car cela remet en cause leur règne sans partage dans la domination, et le sentiment de supériorité, à l'égard du reste de la planète.


    Ils ne souhaitent, en conséquence, qu'une chose : entraver votre développement, en vous isolant, vous divisant. Comme ils le font dans d'autres pays, ou sur d'autres continents. Comme ils l'ont fait dans votre pays. Mais tout cela, vous le savez...


    Au nom de beaucoup de français, à qui nos médias soi-disant "libres" ne donnent pas la parole, je voudrais vous présenter nos excuses, et mes excuses personnelles.


    Oui, "Excuses". Mais, auparavant, je voudrais vous demander "Pardon"...

     

     

    Pardon, au nom du Passé, pour avoir envahi votre pays, nous être livrés à des atrocités et participé à son pillage, pendant un siècle


    Vous, vous n'avez jamais envahi l'Europe. Ni aucun autre continent, d'ailleurs. Votre Grande Muraille est là pour en témoigner. Vous avez toujours voulu vous défendre des agressions extérieures, et vous concentrer sur votre unité..


    Nous, nous avons envahi votre pays. Nous avons contribué à son pillage, pendant un siècle. Il est si grand, que nous nous sommes réunis à plusieurs pour le faire.

     


     

    Quand vos autorités ont interdit l'usage et l'importation de l'opium en 1839, nous n'avons pas apprécié. Ce trafic était géré par nos amis britanniques, à partir de leurs possessions en Inde, de la province du Bengale plus précisément. Faire rentrer la drogue à partir du port de Canton (Guangzhou), était une véritable mine d'or pour beaucoup en Occident. Civils, militaires, politiciens...


    Les promoteurs de ce trafic, à l'origine d'immenses fortunes personnelles, ainsi que de celle des politiciens européens qu'ils soudoyaient, méritaient d'être pendus. Ils ont été anoblis par la Couronne britannique... Une bonne partie de la Chambre des Lords actuelle est constituée, ainsi, des héritiers de ces trafiquants, de ces dealers. Nous, dans notre République, il n'y a plus de titres de noblesse, on donne des promotions, des décorations ou, mieux, des rentes de situation.


    Les puissances occidentales ont considéré votre refus d'importer la drogue, produite et transportée par les occidentaux, comme une atteinte grave au "Libéralisme Economique". On n'a pas le droit d'interdire, dans le commerce international. C'est un blasphème. Du moins, quand l'Occident le décide...


    Alors, on vous a fait la guerre, sachant que vous n'aviez pas les moyens de la soutenir. On vous savait en difficulté, à l'époque. C'était l'occasion idéale. Ce fut officiellement la "Première Guerre de l'Opium", de 1839 à 1842. L'essentiel, de l'effort militaire était assuré, initialement, par les britanniques. Etaient réunis dans cette coalition (l'OTAN n'existait pas encore), la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, les Etats-Unis et le Japon.


    Les britanniques, par le traité de Nankin de 1842, vous ont donc obligé à importer la drogue, vous arrachant Hong-Kong par la même occasion. Tout le monde s'y est mis. Les Etats-Unis vous ont imposé le traité de Wanghia (ou Wangxia), en 1844. Nous, français, en avons profité pour vous imposer le traité de Whampoa (ou Huangpu), la même année.


    Elle fut complétée par une "Deuxième Guerre de l'Opium", de 1856 à 1860. Pour confirmer la légalisation du commerce de l'opium sur le territoire chinois, arracher d'autres ports, concessions et sommes d'argent, par des traités spécifiques Tianjin et Aigun (1858) et, surtout, Convention de Pékin, du 8 octobre 1860. Finalité : déchiqueter votre pays, le rendre exsangue.


    Nous vous avons même livré une guerre particulière, dite franco-chinoise, de 1883 à 1885. Pour vous arracher la province de l'Annam et du Tonkin, et les incorporer à notre colonie de l'Indochine (1). Pour cela, nous sommes allés jusqu'à débarquer à Taiwan ! Nous nous sommes calmés, les autres puissances commençaient à ne pas apprécier notre expansion. Le "gâteau chinois" devait être partagé en parts égales...


    Les japonais ont pris le relais, de 1894 à 1895. Cela n'en finissait plus, vous sortiez d'une guerre pour rentrer dans une autre. D'un traité à l'autre. De concession en concession. De "réparation" en "réparation". De dédommagement en dédommagement. L'épuisement... Tous ces traités vous dépossédaient de votre commerce extérieur et intérieur, arrachant des concessions territoriales, dépeçant progressivement votre pays, épuisant votre Trésor Public.


    Sans armes, sans ressources financières, uniquement entouré de nations hostiles. Pratiquement désarmé, votre pays a résisté. Les révoltes n'ont jamais cessé. Votre résistance a été courageuse, héroïque. Schéma classique : vos résistants ont été considérés, par les puissances occupantes, comme des terroristes, des sauvages, des barbares, des fanatiques. Dans la propagande et dans les répressions horribles qui s'ensuivaient. Et, même dans nos livres d'histoire actuels, lorsqu'ils en parlent ...


    Une des révoltes les plus connues est celle dite des "Boxers". Caricaturée, par la propagande en Occident. Même soixante ans plus tard, dans un film sous le titre : "Les 55 jours de Pékin" (2). Elle a duré de novembre 1899 à septembre 1901. Suivie d'une répression par les puissances occidentales, auxquelles s'étaient ajoutées l'Italie et l'Autriche-Hongrie, dont les atrocités résonnent encore dans vos mémoires : pillages, massacres, tortures, viols, de masse.


    Suivie d'un traité aux conditions encore plus dures, le "Boxer Protocol", signé le 7 septembre 1901, avec d'énormes compensations financières pompant la majorité des droits de douane et des taxes au profit des nations occidentales. Appauvrissant davantage le Trésor du pays. La Chine a dû s'acquitter de ce véritable racket jusqu'en 1939.


    En fait, jusqu'à ce que les japonais chassent les européens de Chine, pour prendre leur place. Avant qu'ils ne soient, à leur tour, chassés de votre pays, en 1945. Mais, les occidentaux n'ont pas lâché prise et ont tout fait pour maintenir la guerre civile sur votre territoire, en créant, finançant le maximum de dissensions. Il a fallu attendre 1949, pour que vous soyez enfin libérés et réalisiez votre unité. Retrouvant votre identité. Malgré un embargo international, et les menaces permanentes de l'Occident.


    Oui. Vous, Chinois, n'êtes jamais venus sur notre continent, dans notre pays, bardés d'armes supérieures au nôtres, pour nous imposer la consommation d'opium ou d'héroïne. Saisir notre commerce extérieur et intérieur. Prendre nos ports et nos provinces. Infliger des dommages et réparations colossales, à payer sur plusieurs générations. Semant désolations, pillages, divisions, guerres civiles.


    Nous, si. Durant un siècle...


    Alors, Pardon, encore.

     

     

    Mille excuses pour les imbéciles qui prétendent que le Tibet n'est pas la Chine


    Certains prétendent que le Tibet ne fait pas partie intégrante de la Chine. Ne leur en voulez pas. Ils sont ignares. Leurs livres d'histoire sont vides, et les programmes d'information à la radio ou à la télévision sont composés, majoritairement, de gens payés pour assurer la propagande antichinoise.


    Je sais : un ignare qui n'effectue aucun effort pour sortir de son ignorance, et exercer son esprit critique, devient un fanatique. Il faut se rendre à l'évidence : nous ne sommes plus un Pays des Lumières, mais un pays de fanatiques. Du moins, dans l'oligarchie qui le dirige.


    Le Tibet est une des provinces de votre pays depuis des siècles. Officiellement, au moins, depuis le 13° siècle (3). Alors, ils formulent des arguties : ce serait "trop récent", pas "probant". Oubliant, ou dissimulant, que nous, pays occidentaux, la France en particulier, avons annexé de nouveaux territoires, tout récemment. Que voulez-vous, imbu de sa force, l'Occident s'estime tout permis...


    Je ne vais pas vous parler de nos voisins européens qui prétendent la même chose. Exemples ?... Le Danemark, assure que le Groenland est danois après avoir tué la culture des peuples eskimos et leur identité. Ou encore, la Grande-Bretagne qui estime que les îles Malouines dans l'Atlantique sud, qui appartiennent en fait à l'Argentine, sont aussi britanniques que la Tour de Londres. D'autres encore... Les exemples seraient trop nombreux de toutes ces possessions, considérées comme naturellement intégrées dans une nation occidentale, alors qu'elles ont été envahies militairement. En un mot, volées à leurs peuples véritables.


    Que dire, aussi, de ces pays formés aux 19° et 20° siècle, les Etats-Unis d'Amérique, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, à partir de l'extermination de leurs populations d'origine : Amérindiens ou Peaux Rouges, Aborigènes, Maoris, Polynésiens ?...


    Non, je veux vous dire un mot sur mon pays, la France. En donnant quelques exemples récents de notre histoire.


    La Corse, qui était un pays indépendant, a été envahie militairement et rattachée à la France en 1769, à la fin du 18° siècle (4). Le premier geste de la France a été de supprimer l'Université corse, dans la ville de Corte. C'est toujours le premier acte d'un "génocide culturel" : supprimer la langue d'un peuple. Depuis, la résistance, à ce rattachement, ne semble pas faiblir...


    Nous avons acquis d'autres département français, encore plus tard : la Savoie et le Comté de Nice. Annexés à la France par le Traité de Turin, à la fin du 19° siècle, en 1860 (5). Qui forment actuellement trois départements : Savoie, Haute-Savoie et Alpes Maritimes. Il semble qu'en Savoie, de nos jours, certains n'apprécient toujours pas cette annexion...


    Pourtant, la France ne mettrait jamais en doute la francité de ces départements, liés à ses frontières immédiates. Mais, c'est d'autres territoires dont je voudrais vous parler, qui sont à des milliers de kilomètres de mon pays. Les plus importants, dans l'hémisphère sud. Et, qu'on prétend français.


    Tahiti, capitale de la Polynésie "française", dans l'Océan Pacifique, que nous occupons depuis que nous nous en sommes emparés en 1842, et officiellement considéré comme une colonie en 1880. C'est dans l'hémisphère sud, à 17.100 km de la France. Douze heures de décalage horaire. Plus d'une centaine d'îles, sur une superficie comparable à celle de l'Europe : 2.500.000 km2.  Cela n'a rien à voir avec la France, ni par son histoire millénaire, ni par sa culture, mais nos milieux coloniaux prétendent que si. Nous opprimons son peuple qui souhaite vivre libre. Les Polynésiens ont, d'ailleurs, un mouvement qui réclame l'indépendance. Mais nous nous arrangeons pour étouffer cette aspiration et sa formulation politique.


    La Nouvelle-Calédonie, avec pour capitale Nouméa, dont la France s'est emparée, comme colonie, officiellement en 1853. A 18.000 km de la France. Neuf heures de décalage horaire, en été. C'est un archipel avec une grande île et d'autres plus petites. Le peuple d'origine est Mélanésien, les Kanaks. Ils appellent leur pays Kanaky, et non pas Nouvelle-Calédonie. Ils ont toujours résisté, héroïquement. Ils veulent un pays libre, indépendant.


    Mais leur pays contient du nickel. Beaucoup de nickel. C'est un des trois premiers producteurs mondiaux.  La France ne veut pas entendre parler de leur indépendance. La colonisation a été très dure : génocide culturel, massacres, humiliations. En 1931, lors de l'exposition coloniale, la France a amené de force des Kanaks pour les exposer, comme des animaux, dans un enclos avec des cases (au lieu de cages)...


    Il y a aussi d'autres îles, avec de forts mouvements d'indépendance. Comme l'île de la Réunion, dans l'océan Indien, à l'est de l'Afrique, à 9.000 km de la France. Dans la mer des Caraïbes, du côté de Cuba,  la Martinique à 6.800 km, la Guadeloupe à 6.700 km. Sur le continent sud-américain, frontalier du Brésil, la Guyane, à 7.000 km. D'autres encore, Mayotte, à 8.000 km, dans l'archipel des Comores, au nord-ouest de Madagascar. D'autres encore... Je m'arrête...


    Les imbéciles qui disent que le Tibet n'est pas la Chine, vous jureront la main sur le coeur que toutes ces lointaines possessions, issues d'autres civilisations, sur d'autres continents, dans d'autres hémisphères, envahies militairement et arbitrairement annexées : c'est la France !...


    Preuve que la bêtise ne connaît ni frontières, ni hémisphères, ni kilométrages. Quant à connaître l'Histoire, ce serait trop lui demander ...

     

     

    Mille excuses pour les cyniques qui prétendent vous donner des leçons de "Droits de l'Homme"


    Je n'insisterai pas sur ce point. Tellement il est ridicule. Les cyniques ont pour particularité de n'avoir ni valeurs, ni conscience. Comment prendre au sérieux leurs déclarations de "belles âmes" sur les droits de l'homme, la dignité humaine et tutti quanti ?...


    Eux qui ne disent rien pour les détenus dans les prisons françaises. Des hommes que l'ont fait vivre dans des cloaques, dans des locaux parmi les plus insalubres du monde. Où folie et suicide sont, souvent, les seules portes de sortie...


    Eux qui ne disent rien sur l'indignité avec laquelle sont traités les immigrés, qu'on expulse parce qu'ils sont "sans papiers". Immigrés, issus de pays que nous avons colonisés et pillés pendant des siècles. Nous n'avons même pas la reconnaissance du ventre...


    Eux qui ne disent rien quand le gouvernement des USA légalise la torture, dite du waterboarding. Supplice popularisé par l'Inquisition et plus tard par la Gestapo, pendant l'occupation allemande lors de la deuxième guerre mondiale, sous le nom de "supplice de la baignoire"...


    Eux qui ne disent rien sur Abu Ghaïb et Guantanamo, les plus grands centres de tortures du monde. Rien sur les milliers d'Irakiens internés, sans procès, sans que leurs familles sachent s'ils sont vivants ou morts...


    Eux qui ne disent rien devant la destruction de l'Irak, fondée sur des mensonges, avec un million de morts et des souffrances innommables...


    Eux qui ne disent rien contre l'envoi de troupes en Afghanistan, fondé, comme pour l'invasion de l'Irak, sur des mensonges. Avec des morts civils, dont de nombreux enfants, tous les mois...


    Eux qui ne disent rien sur les crimes contre l'humanité commis au quotidien en Palestine, dans la bande de Gaza, avec des massacres de civils et d'enfants. Rien sur les 11.000 prisonniers Palestiniens, sans procès, dont un tiers sont des enfants et des adolescents...


    Eux qui s'étouffent sur notre passé colonial, imbibé d'horreurs sans nom.


    Le cynisme de l'Occident, de ses castes au pouvoir, est permanent. C'est le socle de sa philosophie politique...


    Respecter les droits de l'homme ?... Si vous, Chinois, avez des progrès à accomplir, nous, occidentaux et français, en avons tout autant. C'est la main dans la main, dans l'humilité et l'estime réciproque, que nous devons y travailler.


    Et, non pas en vous crachant dessus, pour nous donner bonne conscience. Comme on a craché sur les sportifs tenant la flamme olympique, dans les rues de Paris...

     

     

    Mille excuses pour nos médias dont l'arrogance n'a d'égale que la malhonnêteté


    Médias "libres" ?... N'y prêtez pas attention. J'ai vu un présentateur de TV apostropher une de vos compatriotes, travaillant dans une de vos agences de presse à Paris : "Comprenez-vous la colère des français ?...". Le culot : parler au nom de tous les français !


    Nous avons l'habitude de leurs campagnes de dénigrement, de diffamation : quand ce n'est pas contre les Arabes, c'est contre Poutine et les Russes, quand ce n'est pas contre Chavez et Cuba, c'est contre l'Islam et les Musulmans ... Tout est bon pour exciter la colère et le mépris contre des "boucs émissaires". C'est la seule politique de développement et de croissance, ici. Entretenir la peur et le mépris, à l'égard de "l'Autre"...


    A quelques rares exceptions près, ils ne sont pas "libres". Ils appartiennent à des groupes financiers et industriels, et ne produisent, dès qu'il s'agit de politique étrangère, que de la propagande. Alors, ces médias ne font que véhiculer, vous l'avez compris, une campagne de propagande antichinoise.


    Propagande dictée par des lobbies, en coulisse. Assenée dans l'arrogance. Arrogance, qui n'est que l'insolence du "vendu". Ils n'informent pas, ils désinforment. C'est tout ce qu'ils savent faire. Nous sommes de nombreux français à le dire, le déplorer. Ici, c'est ce que nous appelons le régime de "la pensée unique"...


    S'ils étaient honnêtes, avant n'importe quel débat, tout ce que j'ai cité sur le plan historique, il l'aurait rappelé dans leurs émissions, leurs "documentaires", ou leurs articles. Ils auraient alors traité le sujet avec sérieux, sachant qu'avant de regarder la paille dans l'œil du voisin, il convient de regarder la poutre dans le sien.


    Et, puis s'ils étaient honnêtes, ils auraient traité votre pays, votre peuple et votre gouvernement avec respect. Mais, savent-ils que le respect de l'Autre est le fondement du dialogue ?


    En fait, "le dialogue" : ils n'en ont rien à faire. Ne sont-ils pas payés, avant tout, pour désinformer et endoctriner ?...

     

     

    Tous mes vœux de succès pour les jeux Olympiques de Pékin


    Notre Président de la République veut discuter avec vos dirigeants de la "situation" au Tibet, et du "comportement" de votre gouvernement. Ce seront, probablement, des échanges fructueux.


    Il vous parlera, certainement, de la séparation du religieux et du politique en France : la laïcité. La France est un pays rigoureux sur le plan de la laïcité. Il présentera le modèle français, dont nous sommes fiers. Ce modèle pourrait vous aider, pour ramener à la raison certains membres du clergé bouddhiste.


    Nous avons une loi, qui date de 1905, qui nous a permis de signifier à nos clergés et instances religieuses, qu'un religieux n'avait pas à interférer dans la conduite politique de notre nation, encore moins à dicter de ligne politique. Le clergé féodal bouddhiste devrait signer un accord de ce genre, se consacrant au salut des âmes et aux prières, au lieu de se préoccuper de son patrimoine et de son rôle politique. Et, agir pour le compte de puissances étrangères...


    Cette laïcité a été récemment renforcée par une loi complémentaire sur "l'interdiction des signes religieux à l'école". Si vous vous en inspirez, les jeunes moines voulant étudier, aussi, dans les écoles publiques du pays, devront abandonner leurs toges et venir en jeans avec un blouson. 


    Nous sommes, aussi, très stricts quant à la coiffe sur la tête : pas de turban, de kippa ou de voile. Chez vous, le signe ostentatoire religieux est "le crâne rasé". Pour éviter cela, il conviendra d'exiger le port d'un chapeau ou d'une casquette dans les locaux des écoles, y compris en classe...
    Mais, notre Président vous en expliquera les détails : il en est un des concepteurs, avec ses partenaires politiques.


    En contrepartie, nous espérons, que votre gouvernement profitera de cet échange de vue pour poser, en priorité, les problèmes de tous ces territoires qui sont à des milliers de kilomètres de la France et qui souhaitent leur indépendance. Territoires, pays et nations, qui sont, actuellement, d'authentiques colonies, malgré les appellations, souhaitant le respect de leur culture et de l'identité de leurs peuples authentiques. Maoris, Polynésiens, Mélanésiens, Kanaks, en particulier...


    Oui, il conviendrait de mettre un terme au génocide culturel et à l'exploitation économique de ces peuples.

    (1)  Par le Traité de Hué, du 9 juin 1885.
    (2)  " 55 Days at Peking ". Film, de Nicolas Ray, sorti en 1963, avec Charlton Heston, Ava Gardner et David Niven, notamment.
    (3)  Sous la dynastie Yuan, par Khubilai Khan, le petit-fils de Gengis Khan, en 1279.
    (4)  La Corse a été indépendante en 1755, sous le gouvernement de Pascal Paoli, avec son drapeau, sa monnaie (1762), et son Université à Corte (1765). Son annexion a suivi la défaite de l'armée corse devant les troupes françaises à Ponte Nuovo, en 1769, et l'exil de Pascal Paoli.
    (5)  Sous Napoléon III. En fait, cette annexion avait fait l'objet d'un accord secret, le 26 janvier 1859, entre le gouvernement français et les représentants du gouvernement italien. Ceux-ci souhaitant obtenir le soutien militaire de la France contre l'Empire Austro-Hongrois, qui occupait une partie de l'Italie.

    Illustrations :

    >  Caricature française de 1890, représentant les grandes puissances de l'époque se partageant le "gâteau chinois". On y reconnaît : la reine Victoria (UK), l'empereur Guillaume II (Allemagne), l'empereur Nicolas II (Russie), le Japon représenté par un samouraï. La France est pudiquement représentée, sans couteau entre les mains, par Marianne, derrière l'empereur de Russie... Le caricaturiste devait avoir peur de la censure !...  Manque une représentation des USA, qui participaient, eux aussi, à la curée.

    >  Le splendide stade olympique, en "nid d'oiseau".  


    __________________________________________________________________________________________________

    Hérodote, Revue de géographie et de géopolitique
    125 - Chine, nouveaux enjeux géopolitiques (second trimestre 2007)



    http://www.chine-informations.com/guide/chine-la-fete-des-lampes-fete-tibetaine_2046.html




    « La Chine change l’ « ordre » du monde »

    par Yves Lacoste


    On sait que je me suis longtemps préoccupé de ce que l’on a d’abord appelé, il y a plus de cinquante ans, les « pays sous-développés [

    1] ». C’était d’ailleurs la traduction de underdeveloped countries, car l’expression venait des États-Unis, plus précisément de la Maison-Blanche. Depuis le lancement, au début de la « guerre froide » (1947), de la grande campagne américaine pour l’« aide aux pays-sous développés » (en fait, afin d’y freiner l’expansion du communisme), le monde était présenté comme divisé en deux grands ensembles de pays, différents en termes économiques, sociaux et surtout démographiques : les pays développés et les pays sous-développés. À noter que les théoriciens de cette division économique de la planète ne firent pendant vingt ans guère allusion à l’autre discours qui pourtant battait son plein : l’antagonisme du « monde libre » et du « bloc communiste » que la Chine rejoint en 1949. Elle compte alors 600 millions d’habitants, soit environ le quart de la population mondiale.

    La combinaison de ces deux façons de voir le monde se fit avec la diffusion progressive de l’expression « tiers monde » discrètement apparue à Paris au milieu des années 1950. L’idée de tiers monde ne prit son essor qu’après la conférence Tricontinentale de La Havane qui, en janvier 1966, rassembla 82 délégations de partis et de mouvements anti-impérialistes. Les 430 délégués, asiatiques, africains et latino-américains, ignoraient pour la plupart que tiers monde venait d’un jeu de mots (tiers monde, cf. tiers état) qu’en 1952 Alfred Sauvy avait fait dans France-Observateur, l’ancêtre du Nouvel Observateur. Et ils crurent qu’il s’agissait de l’ensemble formé contre l’impérialisme par les « trois continents », l’Asie, l’Afrique et l’Amérique latine. L’expression connaît un immense succès dans tous les pays depuis la fin des années 1960 jusqu’au début des années 1980.

    En 1973, Mao Zedong déclare solennellement au président du Mali venu le visiter que la Chine appartient elle aussi au tiers monde, bien qu’elle n’ait pas été officiellement colonisée. Cette affirmation devait être ensuite enregistrée par le Parti communiste chinois comme un des axes majeurs de la « pensée Mao Zedong ». Tous les pays du tiers monde, grands ou petits, et quel que soit leur régime, sont proclamés solidaires. Le tiers monde qui « souffre, lutte, exige, combat » est partout célébré comme un gigantesque Prométhée (.)

    Mais, en 1979, les troupes vietnamiennes envahissent le Cambodge, les Khmers rouges n’ayant cessé depuis 1975 de lancer des raids sur la frontière dont ils exigent la modification. Cette guerre pour du territoire (le delta du Mékong) entre « frères » communistes provoque, dans tous les médias occidentaux, un sentiment d’horreur, à tel point que l’éditorial du Monde en vient, pour stigmatiser un tel coup contre la fraternité tiers-mondiste, à user du terme de géopolitique, bien que celui-ci fût proscrit depuis quarante ans, soi-disant pour nazisme.

    Les colères tiers-mondistes à l’encontre du Vietnam virent à l’inquiétude lorsque la Chine lance, pour le punir, son armée contre lui (19 février 1979). On craint alors que l’URSS, alliée du Vietnam, intervienne. L’offensive de l’armée chinoise, malgré l’importance des effectifs engagés, tournera court devant la résolution et les capacités guerrières de l’armée vietnamienne, endurcie dans ses combats contre les Américains dont elle sait utiliser le matériel qu’ils ont laissé. On dira plus tard que cette défaite chinoise (sur laquelle les Vietnamiens sont restés discrets), qui montrait l’inefficacité de l’Armée populaire de libération, fut pour Deng Xiaoping, revenu au pouvoir en 1978, un argument décisif qui lui a permis de faire accepter aux dirigeants du Parti les « quatre modernisations », dont celle de l’Armée. On sait que ce sont elles qui marquent les débuts décisifs du développement de la Chine.

    La guerre « fratricide » Vietnam-Cambodge-Chine marque le début de la disparition de l’idéologie tiers-mondiste et du mythe de la solidarité des pays pauvres. Dès lors, on ne dit plus le tiers monde, mais Sud, que l’on oppose à Nord. Ce sont évidemment des métaphores à connotation climatique et elles ont eu un grand succès. Certes, jusqu’au début des années 1990, les fameux « critères » du sous-développement pouvaient être constatés dans la plupart des pays tropicaux et subtropicaux. Mais il y avait déjà l’exception trop souvent négligée de la Chine du Nord. Depuis le formidable développement de la Chine - plus d’un milliard trois cent millions d’hommes -, la métaphore du Sud ne peut plus être tenue. On ne
    peut sérieusement prétendre que si le capitalisme à la chinoise connaît aujourd’hui un tel essor, c’est parce qu’il serait somme toute passé « au Nord », sous prétexte que Pékin est à la même latitude que New York (le 40e parallèle).

    Déjà à l’époque du tiers-mondisme, puis lorsque la métaphore Sud-Nord faisait florès, des marxistes prétendirent prouver la valeur scientifique de leur argumentation planétaire en la fondant sur un modèle géométrique : centre/périphérie. D’où des discours que l’on peut résumer en substance : Pourquoi le capitalisme s’était-il développé en Europe occidentale ? Parce qu’elle était le centre. Pourquoi le centre est-il passé aux États-Unis ? Parce que l’Europe est devenue leur périphérie. Mais pourquoi y a-t-il des pays « sous-développés » ? Parce qu’ils forment la périphérie. Mais comment différencier ces périphéries ? C’est ce que n’explique pas le modèle. En termes de géo-histoire, il est, en vérité, mis en cause par l’existence même de la Chine.

    L’empire chinois, l’« empire du Milieu », fut durant des siècles le centre du monde ou du moins de l’ancien monde, le centre tant par sa prépondérance démographique que par son avance technique et scientifique. Alors pourquoi la Chine est-elle tombée dans la périphérie ? L’attaque occidentale, les fameuses « guerres de l’opium », cette politique de la canonnière, aurait, tout aussi bien, pu être repoussée, comme elle le sera  plus tard au Japon. Les forces de celui-ci étaient pourtant bien petites en regard de celles de l’empire chinois.

    On peut réfléchir sur les causes qui ont empêché que se constitue, dans cet empire bureaucratique, une vraie bourgeoisie, alors qu’elle a pu se former, dans les structures féodales du Japon, comme cela avait été le cas en Europe occidentale [2].

    Aujourd’hui, ce sont d’autres problèmes qui se posent à nous, pour essayer de comprendre quelles sont les causes profondes du formidable développement de la Chine, en dépit mais aussi à cause des processus de mondialisation ; développement formidable par sa rapidité et l’effectif énorme des populations urbaines qu’il mobilise.

    La Chine est véritablement en train de changer l’ordre du monde : si elle porte encore beaucoup de séquelles des phénomènes de sous-développement qu’elle a connus et de l’autarcie maoïste, l’essor de son capitalisme à direction communiste fait éclater le fameux modèle centre/périphérie. À moins que l’on considère que la Chine est en train de devenir un nouveau centre du monde, ce que les dirigeants de l’URSS n’avaient jamais envisagé en termes économiques, mais seulement au plan de la politique et de l’idéologie.

    Dans l’économie mondiale, les effets de la croissance économique de la Chine sont d’ores et déjà considérables : le triplement des cours de l’acier et des métaux non ferreux, la multiplication des rivalités pour les concessions pétrolières et le tracé des oléoducs, le fait que ce soient les banques chinoises qui couvrent une grande partie du déficit financier des États-Unis, après avoir acheté des bons du Trésor américain pour 350 milliards de dollars. En novembre 2006, 48 chefs d’États africains ont été réunis à Pékin par le président chinois qui ne cesse depuis - ou son Premier ministre - de faire la tournée des pays africains. Y arrivent de plus en plus nombreux, non seulement capitaux et techniciens chinois, mais aussi la main-d’œuvre qui réalise les travaux à moindre coût que les Africains et à un rythme accéléré. Fini la Françafrique, bonjour la Chinafrique !

    Les causes profondes de l’énorme développement de ce capitalisme extra-ordinaire à direction communiste sont encore difficiles à saisir. Mais on peut d’ores et déjà décrire, avec l’outillage des diverses sciences sociales, les multiples caractéristiques de cette Chine en mutation. C’est l’entreprise qu’a dirigée et menée à bien, en réunissant 88 spécialistes, un géographe qui est un des meilleurs connaisseurs de la Chine, mon ami Thierry Sanjuan. Il a publié en 2006 le Dictionnaire de la Chine contemporaine (Armand Colin) et c’est lui qui a réuni la plupart des articles de ce numéro d’Hérodote.

     

    Yves Lacoste

    [1]  Géographie du sous-développement, PUF.


    ___________________________________________________________________________________________


    La Chine d'aujourd' hui
    http://www.marcfievet.com/article-18688838.html

    Le Tibet m'agace
    http://www.marcfievet.com/article-18688014.html


    Tibet-Kosovo ?
    http://www.marcfievet.com/article-18687877.html 


    Sarko-Guignol
    http://www.marcfievet.com/article-18687902.html


    ___________________________________________________________________________________________



    http://usa-menace.over-blog.com


    votre commentaire
  •  
     
    Vendredi 11 avril 2008

     


     

    Femmes Engagées panier-de-crabes

     

    Femmes Engagées


    Bonjour

    Enragée, la mamie ! Elle nous coiffe tous au poteau ! Lisez sa profession de foi :

    Description :  suis une mamie de 64 balais, révoltée par le monde que nous allons laisser à nos enfants et petits enfants. Je suis prête à faire la révolution - après MAI/68, um MAI/08.

    Moi aussi, je suis révoltée par le monde que nous allons laisser à nos descendants ! Je ne cesse de le dire, sur tous les tons ! Et dans ce qui sera, si l'actualité le permet, mon prochain post (" mon mai 68 à moi, et maintenant un grand, un très grand mai 68 ! "),  je rêve d'une mobilisation qui s'étendrait à la planète entière,  pour bouter dehors la mafia des Grandes familles de la Finance, de l'Industrie de la mort (guerre, chimie, alimentation, nucléaire, pétrole...), des Médias leaders, et de ceux qui la représentent, pour nous asservir, pour nous contrôler, pour nous faire mourir de faim, pour nous exterminer par des vaccins diaboliques ou par des guerres atomiques, oui j'appelle à un embrasement salubre de tous les peuples, avant qu'ils ne soient condamnés à mort par ces vampires diaboliques !

    Je ne cesse de le répéter : Tous unis, quels que soient nos appartenances ethniques, culturelles, politiques, sociales, religieuses ! Nous avons un seul adversaire COMMUN : La poignée de barbares qui veut nous anéantir en confisquant la monnaie, les ressources, l'eau, la terre, l'air, les libertés, nos droits élémentaires, - nos existences toutes entières, sacrifiées à leur soif prédatrice et boulimique !

    Alors oui, mamie Sceptix, allons-y, avec les lycéens, avec les profs, avec tous ceux qui ne veulent plus de ce Désordre global,  pour leur dire que nous refusons ce monde deshumanisé qui nous conduit directement à la réalité du film " Soleil Vert ", où une seule multinationale régit l'existence de riches robots qui se nourrissent du sang des derniers pauvres, acculés à vendre leur vie pour un plat de lentilles, un instant de douceur !

    Mamie Sceptix m'a envoyé deux commentaires sur mon blog http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/post/5736069/repulsif-pour-tous--un-tres-grand-mai-68-#comments, c'est comme ça que je l'ai découverte hier, et j'ai aimé son blog !

    Commentaires

     

    10-04-2008, 13:55:14
    big brother
    Dans mon article précédent je vous parlais de l'article sur les privations de liberté aux US, voici le lien sur mon bloghttp://panier-de-crabes.over-blog.com/article-17847091.html
    http://panier-de-crabes.over-blog.com
    Andrée - bartolozzi.rene@wanadoo.fr

     

    10-04-2008, 13:35:13
    big brother
    Comme dit Duralex, notre liberté se réduit comme peau de chagrin car on met tellement en avant le moindre fait divers qu'on fait croire que nous pouvons être agressé à tous les coins de rue. Donc on va tripler le nombre de caméras vidéo-surveillance. Sous le prétexte de lutter contre le terrorisme et la pédophilie nous sommes surveillés sur internet (n'oublions pas que c'est le pentagone qui a décidé que le grand public accèderait à cette technologie qui leur était, jusque là, réservée et pourquoi avons nous eu droit à internet ? C'est ainsi plus facile de surveiller et d'appréhender les "dissidents" !) Savez-vous qu'aux US existent entre 600 et 800 camps ou peuvent être détenus plusieurs millions de personnes à qui sont-ils donc destinés ? J'ai mis un article sur mon blog, je vais voir et je vous donne le lien. Tu as raison Eva il faut entrer en résistance, mais combien d'entre nous ont la motivation et les c..... pour le faire, moi je suis prête, pour mes enfants, mes petits enfants. Dans mon entourage on me prend pour une parano, et toi Eva ?
    http://panier-de-crabes.over-blog.com

     


    Du tempérament, hein ? De quoi ragaillardir les plus frileux ou les plus tièdes... Alors, je vous joins trois des textes qu'elle publie à une cadence incroyable, l'un parce qu'il est peut-être prophétique, le premier, - l'autre parce qu'il émane de mon essayiste préféré, Jean Ziegler, le troisième car il parle du groupe de Bildelberg, source de la plupart de nos malheurs. Jean Ziegler est un homme de terrain, rapporteur pour le Droit à l'Alimentation auprès de l' ONU, écrivain, conférencier et militant des Droits de l'Homme hors pair. Un modèle pour nous tous ! Un humaniste, un vrai de vrai.

    Allez, je vous laisse en bonne compagnie....
    Femme engagée, mamie enragée ! 

    Eva

    Abonnez-vous à ma prose :  J'incite, je dénonce, je mobilise, je fais découvrir, j'alerte, je résiste à l'intolérable, je résiste aux vents mauvais qu'une poignée de prédateurs insatiables font souffler sur la planète.... Et recommandez ces publications, c'est à droite de l'écran, sur la présentation du blog. Soutenez aussi ces jeunes qui sont en prison, envoyez leur des livres. Soyez solidaires ! Et achetez les tee-shirts militants d'Arthenice, vous l'aiderez à nourrir sa famille, et vous afficherez votre détermination à ne pas vous laisser écraser par la mafia de Bildelberg.
      

    ________________________________________________________________________________________



    Mes autres blogs :

    http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/


    http://r-sistons-actu.skynetblogs.be




    _________________________________________________________________________________________





    source de la photo: http://www.weeklyindustry.com/Previous%20Issue.htm



    Et si les événements médiatisés des J.O. étaient le prélude à un gigantesque krack chinois formenté par les machiavéliques américains ???



    http://www.dailymotion.com/video/x3zjk9_2008-lannee-du-krach-chinois_business">2008,


    Video à voir absolument,  ne prenons pas ce qui est dit pour "argent comptant" mais wait & see. 

    Ce qui se passe en ce moment avec les évènements au Tibet et de la flamme olympique est peut-être le début d'une catastrophe imminente tant pour la Chine que pour les pays émergeants. 

    La Chine possèdant la plus grosse partie des dollars US, serait-il possible que les américains organisent l'effondrement total du dollar afin de la couler ?

     Je crois qu'ils en sont capables ! Sur la lancée l'Inde coulerait aussi ainsi que tous les pays émergeants. Et peut-être qu'aussi les pays producteurs de pétrole payés eux-aussi en dollars ramasseraient une bonne gamelle ! Ben voyons, les néocons auraient-ils organisé tout ceci ?

    Si on prend ce scénario comme possible, on comprend beaucoup de choses, le puzzle s'emboite :

    - Suite à l'effondrement du dollar, les prix explosent aux USA, donc manifs puis émeutes puis répression des émeutiers (les camps de la FEMA - 600 à 800 disséminés sur le territoire US vides jusqu'à ce jour - vont être remplis.)

    - Les famines, qui ont commencé dans les pays pauvres par l'explosion du prix des denrées  alimentaires dû au climat mais aussi aux agro-carburants ajoutés aux spéculations, atteindront les pays industrialisés, les plus dûrement atteints seront les pauvres et les classes moyennes.

    - Les Rotchild, Rockefeler, Morgan, Bush, Cheney et consort auront enfin leur "NOUVEL ORDRE MONDIAL" une grosse partie des habitants de la planète ayant crevé et les autres réduits à l'état d'esclaves le monde sera à eux.
    Voilà un scénar catastrophe que j'aimerais bien laisser dans mes tiroirs.
    Nous verrons celà dans les mois qui viennent.....

    Alors mes amis croisons les doigts et que tout ceci ne reste qu'à l'état de science-fiction !!!

     

    ________________________________________________________________________________________


    EMEUTES  DE  LA  FAIM :

    Texte de Jean Ziegler à l’occasion du Forum "Quelle agriculture pour quelle alimentation ?"

    http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-18654666.html

     

    I. Toutes les cinq secondes, un enfant de moins de dix ans meurt de faim ou de ses suites immédiates. Plus de 6 millions en 2007. Toutes les quatre minutes, quelqu’un perd la vue à cause du manque de vitamines A. Ce sont 854 millions d’êtres qui sont gravement sous-alimentés, mutilés par la faim en permanence. |1|

     

    Cela se passe sur une planète qui regorge de richesses. La FAO est dirigée par un homme de courage et de grande compétence, Jacques Diouf. Il constate qu’au stade du développement actuel de ses forces de production agricoles, la planète pourrait nourrir sans problème 12 milliards d’êtres humains, soit le double de l’actuelle population mondiale |2|.

     

    Conclusion : ce massacre quotidien par la faim n’obéit à aucune fatalité. Derrière chaque victime, il y a un assassin. L’actuel ordre du monde n’est pas seulement meurtrier. Il est aussi absurde. Le massacre a bien lieu dans une normalité glacée.

     

    L’équation est simple : quiconque a de l’argent mange et vit. Qui n’en a pas souffre, devient invalide ou meurt. Il n’a pas de fatalité. Quiconque meurt de faim est assassiné.

     

    II. Le plus grand nombre des personnes sous-alimentées, 515 millions, vivent en Asie où elles représentent 24 % de la population totale. Mais si l’on considère la proportion des victimes, c’est l’Afrique subsaharienne qui paie le plus lourd tribut : 186 millions d’êtres humains y sont en permanence gravement sous-alimentés, soit 34 % de la population totale de la région. La plupart d’entre eux souffrent de ce que la FAO appelle « la faim extrême », leur ration journalière se situant en moyenne à 300 calories au-dessous du régime de la survie dans des conditions supportables.

     

    Un enfant manquant d’aliments adéquats en quantité suffisante, de sa naissance à l’âge de 5 ans, en supportera les séquelles à vie. Au moyen de thérapies délicates pratiquées sous surveillance médicale, on peut faire revenir à une existence normale un adulte qui a été temporairement sous-alimenté. Mais un enfant de moins de 5 ans, c’est impossible. Privées de nourriture, ses cellules cérébrales auront subi des dommages irréparables. Régis Debray nomme ces petits des « crucifiés de naissance » |3|.

     

    La faim et la malnutrition chronique constituent une malédiction héréditaire : chaque année, des centaines de milliers de femmes africaines gravement sous-alimentées mettent au monde des centaines de milliers d’enfants irrémédiablement atteints. Toutes ces mères sous-alimentées et qui, pourtant, donnent la vie rappellent ces femmes damnées de Samuel Beckett, qui « accouchent à cheval sur une tombe ... Le jour brille un instant, puis c’est la nuit à nouveau » |4|.

     

    Une dimension de la souffrance humaine est absente de cette description : celle de l’angoisse lancinante et intolérable qui torture tout être affamé dès son réveil. Comment, au cours de la journée qui commence, va-t-il pouvoir assurer la subsistance des siens, s’alimenter lui-même ? Vivre dans cette angoisse est peut-être plus terrible encore qu’endurer les multiples maladies et douleurs physiques affectant ce corps sous-alimenté.

     

    La destruction de millions d’Africains par la faim s’effectue dans une sorte de normalité glacée, tous les jours, et sur une planète débordant de richesses. En Afrique subsaharienne, entre 1998 et 2005, le nombre de personnes gravement et en permanence sous-alimentées a augmenté de 5,6 millions.

     

    III. Jean-Jacques Rousseau écrit : « Entre le faible et le fort, c’est la liberté qui opprime et c’est la loi qui libère ». Afin de réduire les conséquences désastreuses des politiques de libéralisation et de la privatisation à l’extrême pratiquée par les maîtres du monde et par leurs mercenaires (FMI, OMC), l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé de créer et de rendre justiciable un nouveau droit de l’homme : le droit à l’alimentation.

     

    Le droit à l’alimentation est le droit d’avoir un accès régulier, permanent et libre, soit directement, soit au moyen d’achats monétaires, à une nourriture quantitativement et qualitativement adéquate et suffisante, correspondant aux traditions culturelles du peuple dont est issu le consommateur, et qui assure une vie physique et psychique, individuelle et collective, libre d’angoisse, satisfaisante et digne.

     

    Les droits de l’homme - hélas ! - ne relèvent pas du droit positif. Ce qui signifie qu’il n’existe encore aucun tribunal international qui rendrait justice à l’affamé, défendrait son droit à l’alimentation, sanctionnerait son droit de produire lui-même ses aliments ou de se les procurer au moyen d’achats monétaires, et protégerait son droit à la vie.

     




    IV.
    Tout va bien aussi longtemps que des gouvernements comme celui du président Luis Inacio Lula da Silva à Brasilia ou du président Evo Morales à La Paz mobilisent par leur propre volonté les ressources de l’État, afin d’assurer à chaque citoyen son droit à l’alimentation. L’Afrique du Sud est un autre exemple. Le droit à l’alimentation est inscrit dans sa Constitution. Celle-ci crée une Commission nationale des droits de l’homme, composée en parité par des membres nommés ar les organisations de la société civile (Églises, syndicats et mouvements sociaux divers) et de membres désignés par le Parlement. Les compétences de la Commission sont étendues. Depuis son entrée en fonction, il y a cinq ans la Commission a déjà arraché des victoires importantes. Elle peut intervenir dans tous les domaines relevant du déni du droit à l’alimentation : éviction de paysans de leur terre ; autorisation donnée par une municipalité à une société privée pour la gestion de l’approvisionnement de l’eau potable, entraînant des taxes prohibitives pour les habitants les plus pauvres ; détournement par une société privée de l’eau d’irrigation au détriment des cultivateurs ; manquement au contrôle de la qualité de l’alimentation vendue dans les bidonvilles ; etc.

     

    Mais combien existe-t-il de gouvernements, notamment dans le tiers-monde, dont la préoccupation quotidienne prioritaire est le respect du droit à l’alimentation de leurs citoyens ? Or, dans les 122 pays dits du tiers-monde vivent aujourd’hui 4,8 milliards des 6,2 milliards d’homme que nous sommes sur terre.

     

    V. Les nouveaux maîtres du monde ont horreur des droits de l’homme. Ils les craignent comme le diable l’eau bénite. Car il est évident qu’une politique économique, sociale, financière réalisant à la lettre tous les droits de l’homme briserait net l’ordre absurde et meurtrier du monde actuel et produirait nécessairement une distribution plus équitable des biens, satisferait aux besoins vitaux des gens et les protégerait contre la faim et une bonne part de leurs angoisses.

     

    Dans leur achèvement, les droits de l’homme incarnent donc un monde totalement autre, solidaire, libéré du mépris, plus favorable au bonheur.

     

    Les droits de l’homme - politiques et civils, économiques, sociaux et culturels, individuels et collectifs - sont universels, interdépendants et indivisibles. Ils sont aujourd’hui l’horizon de notre combat.

    Il faut que nous rappelions ce texte dans nos blogs
    vous le retrouvez sur le site de mondialisation.ca ou celui de CADM, les 2 sont dans "mes liens préférés" ici dans la colonne de gauche. (Sceptix)



    A lire aussi, son dernier post. Sacrée mamie !
    http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-18665749.html

    (Crise alimentaire et luttes de classes)


    ________________________________________________________________________________________





    Petits et grands secrets du G8 :
    http://mondialisation.ca

     

    Par Thierry BRUGVIN

    Associations professionnelles autour du G8

    Durant les rencontres du G8 se réunissent notamment les dirigeants élus des 8 nations des nations les plus riches, pour décider des politiques internationales à mettre en oeuvre. Mais comment parviennent-ils à obtenir un consensus entre 8 nations? En amont de ces sommets suivis par les médias, se tiennent d'autres rencontres plus discrètes, qui contribuent à préparer les décisions politiques des sommets internationaux, tels ceux du G8, de l'OMC, de la Banque Mondiale.

    Les organisations qui contribuent à décider de l'agenda international et à ses orientations politiques sont de natures diverses : think tank (boîtes-à-penser) diplomatiques et stratégiques, offices d'orientation des recherches scientifiques et techniques, réseaux d'influence politique, mafias, services d'intelligence, banques, sociétés d'expertise juridique et d'audit. Parmi elles, des « associations professionnelles » très influentes comme la Commission Trilatérale (Cetri, 1979)1 et le groupe Bilderberg oeuvrent pour que le néo-libéralisme reste l'idéologie dominante et hégémonique. Selon Marc Raoul Jennar, ces “deux lobbies sont les véritables architectes de la mondialisation néo-libérale” (Jennar, 2005)2.


    Les mécanismes d'influence des associations professionnelles

     

    Selon un ancien délégué du groupe, le consensus élaboré au sein de du groupe Bilderberg sert de base à l'évolution des politiques internationales. Bilderberg “compose la toile de fond des politiques qui sont mises en place par la suite. Ainsi, se tient le Forum économique mondial à Davos en février, les rencontres Bilderberg et du G8 en avril-mai et la conférence annuelle du FMI et de la Banque Mondiale en septembre. Une sorte de consensus international émerge (...). Ce consensus devient la toile de fond des communiqués du G8; il inspire le FMI lorsqu'il impose le programme de réajustement à l'Indonésie, et la politique que le Président américain propose au congrès” (Armstrong, 1998)3.

     

    Les dirigeants de la Chambre de Commerce International, tels Maucher, ceux de l'European Round Table (ERT), et des entreprises transnationales telles Nestlé, Shell ou Unilever participent eux aussi régulièrement aux rencontres du Forum de Davos et du groupe Bilderberg (Balanya, 2003). C'est, dans ces lieux où se forgent les idées néo-libérales au plan mondial, que ces derniers se réunissent tous les ans (Gill, 1990 : 127).

     

    Il n'est pas toujours facile d'obtenir des informations sur la teneur des débats qui filtrent de ces associations professionnelles telles le Bilderberg. Cependant, c'est principalement au sein des think-thanks, puis de ces associations professionnelles, qu'ont été forgées les principes de la « bonne gouvernance ». Cette dernière relève de l'idéologie néo-libérale à présent hégémonique au sein des organisations internationales comme la Banque Mondiale et au sein des rencontres comme celles du G8.

    Pour la Banque mondiale, la « bonne gouvernance » est aussi synonyme de bonne gestion du développement” (World bank, 1992). Marie Claude Smouts la qualifie “d'outil idéologique pour une politique de l'État minimum” (1998). Derrière la politique de “bonne gouvernance”, la Banque Mondiale cherche aussi à contraindre les pays à bas salaires à mener une bonne gestion, c'est-à-dire à appliquer les plans d'ajustements structurels, basés sur une politique économique néo-libérale, fondée sur les principes du "consensus de Washington". L'Union Européenne depuis plusieurs années développe cette même politique, dont la mise en oeuvre a été expérimentée auparavant dans les pays en développement.

     

    David Rockefeller est le principal fondateur du groupe Bilderberg, puis de la Commission Trilatérale et du Concil on Foreign Relations (Geuens, 2003 : 30)4. Celui-ci déclarait à Newsweek international, “quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l'entité adéquate pour le faire” (Rockefeller, 1999). Ce même personnage avait déclaré, huit ans plus tôt, devant la Commission Trilatérale: la souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et de banquiers est préférable au principe d'autodétermination des peuples” (Jennar, 2005 : 17). En effet, ces derniers sont considérés par certaines élites, tels les certains experts de la gouvernance européenne comme “ignorants, émotifs et versatiles, comme nous le rapporte Hermet (2003 : 16)5. C'est donc, pour leur éviter de commettre des erreurs nuisant à l'intérêt du peuple lui même, que les élites proposent d'ériger la gouvernance, par les seuls experts et les élites économiques et politiques.


    L'INFLUENCE DU GROUPE BILDELBERG

    Ses buts et son rôle dans le processus de décision politique internationale

     

    Le groupe Bilderberg, fut créé en 1954, grâce à un cofinancement de l'entreprise Unilever et de la CIA (Balanya : 2003). Selon le politologue Stephen Gill, il a pour but “d'encourager des discussions ouvertes et confidentielles (...) entre les nations de l'axe atlantique" (Gill, 1990 : 127)6 en particulier les Etats-Unis et l'Europe de l'Ouest.

     

    Le petit alter, dictionnaire altermondialiste d'Attac, précise qu'il s'est « constitué dans un contexte de guerre froide, se fixant comme but de contrecarrer l'influence de l'URSS dans les pays dits démocratiques, en empêchant par exemple l'accès des partis communistes ouest-européens aux fonctions gouvernementales. Depuis la chute du mur de Berlin, alors que sa fonction initiale est vidée de son contenu, le groupe Bilderberg poursuit ses réunions, dont on ne connaît ni l'ordre du jour, ni les comptes-rendus. Les participants, appelés couramment « Bilderbergers », sont tenus au silence et ne doivent pas prendre de notes au cours des réunions qui durent en principe quatre jours. La seule chose dont les médias soient informés, c'est la liste des participants» (Attac, 2006)7.

     

    Les membres de Bilderberg et leur pouvoir

     

    En 2002, le comité de direction de Bilderberg était notamment composé d'Henry Kissinger, de Paul Wolfowitz (Secrétaire à la défense des USA), d'André Lévy-Lang (Président de la BNP-Paribas) qui y représentait la France avec Bertrand Collomb (PDG Lafarge (le cimentier)), de James Wolfensohn (ex-directeur de la Banque Mondiale), de Peter Sutherland ex-directeur du Gatt et membre de l'ERT, du vicomte Etienne Davigon (Belgique) qui présidait le Groupe Bilderberg en 2006 et qui a été  membre de l'ERT.

     

    Ces groupes, tel Bilderberg, trouvent une cohérence renforcée par l'appartenance simultanée de certaines personnalités à plusieurs organisations, comme c'est le cas pour Peter Sutherland (ex-directeur du Gatt) ou pour Etienne Davignon (ex-commissaire européen à l'Industrie). Cela renforce la construction d'un consensus et l'intégration des réseaux entre eux. Ces organisations fonctionnent dans une logique de réseaux, c'est-à-dire que les échanges sont plus horizontaux que verticaux, même s'il existe des différences entre elles concernant leur niveau d'influence.

     

    Ces organisations professionnelles exercent une influence parfois plus puissante sur les élus que les électeurs eux-mêmes. En effet, de par leur position sociale, « leur capital économique, social, culturel, symbolique » (Bourdieu) certains de ces individus, groupes ou lignées, influencent de façon plus ou moins indirecte, une part des décisions politiques et économiques internationales. Quelques uns sont des leaders politiques de premier plan, comme George Bush (père) ou Henry Kissinger. Mais la plupart d'entre eux sont généralement inconnus du grand public, bien qu'ils occupent des postes hauts placés dans le secteur professionnel ou dans celui de la noblesse.

     

    On observe l'omniprésence de ces associations privées et de ces élites non-élues dans l'élaboration des politiques internationales par les pouvoirs publics. Les élus et les membres des gouvernements nationaux ont pour fonction représenter le peuple et ses intérêts. Or, on relèvera qu'il existe parfois entre les élus et les dirigeants et propriétaires des entreprises privés, une proximité (idéologique, professionnelle, économique, sociale...) beaucoup plus grande qu'avec leurs électeurs. Les élus et ministres nationaux sont souvent issus de postes de direction d'entreprises transnationales. Ils sont formés dans les mêmes écoles. Ils se réunissent dans des associations professionnelles communes  plusieurs fois par an, de manière non officielle et dont les réflexions et les décisions sont peu ou pas relatées par les médias.

     

    De plus, à travers les itinéraires professionnelles des élites des pouvoirs publics (ministres, commissaires, présidents...), tel Sutherland, Wolfensohn ou Davignon, on remarque que celles-ci passent successivement de postes dirigeants d'entreprises transnationales dans les secteurs privés, à des postes de direction au sein des pouvoirs publics (OMC, FMI, BM, ONU...). Cela les influence et les pousse, même inconsciemment, à développer une vision politique, une représentation du monde qui concorde avec les intérêts des propriétaires d'entreprises transnationales. C'est pourquoi, il leur sera difficile de créer des lois visant à encadrer et éventuellement contraindre les activités de ces entreprises privées, non seulement pour des relations idéologiques, mais aussi par intérêt personnel et du fait de leurs relations professionnelles.


    suite à http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-18650773.html


    _____________________________________________________________________________________________________



    La mise à mort de Bayrou organisée par l' Elysée


    http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-18648713.html, source Agora Vox




    _____________________________________________________________________________________



    MILITER :

     

    • Un arrêt de la justice européenne inquiète les syndicats        la suite
    • Manifestation Européenne pour des hausses de salaires  la suite  
    • Communiqué de l'Union Solidaires: Le droit européen contre l’Europe sociale   la suite
    • ArcelorMittal fait un geste jugé insuffisant par les syndicats     la suite
    • Représentativité Syndicale et dialogue social    la suite
    • Rapport de la DARES sur l'implantation des organisations syndicales     la suite

     

    _______________________________________________________________________________________________________



    Environnement, danger !
    http://www.aqui.fr/environnements/comment-endiguer-l-invasion-du-frelon-asiatique,653.html


    Résistance au Proche-Orient (Syrie-Egypte)
    http://atlasalternatif.over-blog.com/article-18657669.html


    blablabla : un nouvel hebdo indépendant !
    http://french-revolution-2.blog.fr/

    L' euro sape notre industrie
    http://www.verites.org/article-18640317.htm

    Information et pétition contre le tout-Anglais
    http://www.verites.org/article-18639780.html

    Chercheurs et citoyens nous alertent !
    http://www.verites.org/article-18638895.html


    Le nairu :
    http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/

    D.Strauss-Kahn, l'homme de Condoleezza Rice au FMI, par T. Meyssan
    http://www.marcfievet.com/article-13757474.htm

    Réussir le référencement de son blog, 9 étapes http://www.come4news.com/index.php option=com_content&Itemid=218&id=15065&task=view&
    mosmsg=Merci+pour+votre+vote

    Israel refuse l'accès à l'eau aux Bédouins
    http://www.marcfievet.com/article-18664263.html

    Les Eglises vont-elles remplacer la S.S., comme aux Etats-Unis ?http://www.marcfievet.com/article-18664170.html
     
    Vers une république islamique danoise ?
    http://www.marcfievet.com/article-18664111.html


    Arthenice lance un nouveau tee-shirt, le Bush, Blair, Brown, Berlusconi et Barkozy nous mènent en Bateau !
    http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/04/12/b-to-b-ou-b2b-4032529


    votre commentaire
  •  
     
    Vendredi 11 avril 2008

     

    Tibet, le « Grand Jeu », et la CIA 


    Bonjour,

    Ca suffit, toutes ces images qui montrent le monde entier se dresser pour défendre des moinés armés par la CIA  (idéologiquement et militairement), alors qu'en réalité on assiste à une entreprise de propagande sans précédent contre la Chine, seule capable, aujourd'hui, de faire ombrage au pays qui prétend dominer le monde entier, par les armes, par la peur, par la terreur, par le contrôle, par l'idéologie, par tous les moyens !

    Envoyé Spécial, ce soir, nous montre des élus Verts parisiens rendus hystériques à la seule vue du drapeau chinois, des militants altermondialistes prêts à se faire fracasser le crâne pour défendre les "malheureux" tibétains, des défenseurs des Droits de l'Homme obsédés par la cause du Dalaï-Lama, alors que c'est un féodal, un protégé des Américains, formé depuis des décennies par la CIA !

    Mais sommes-nous tous devenus fous ?

    Et pour couronner le tout, une lectrice arabe qui n'a pas digéré (c'est son droit) son enfance, son éducation, sa famille, son pays, vient me reprocher vigoureusement de m'en prendre à ...  l'Occident si "démocratique" ! Ah, la propagande médiatique est efficace !

    Eh bien oui, on va en parler,  de cette démocratie à la sauce américaine qu'on veut, au nom de la liberté sans doute, imposer à tous les peuples ! Ah, elle est belle, tiens ! J'avais l'intention, par la suite, de traiter ce sujet, je vais commencer à le faire ce soir, car vraiment, trop c'est trop !

    Au nom de cette fameuse liberté, aujourd'hui, nous sommes privés de la liberté de penser ! Oui, on nous impose du "prêt à penser",
    directement issu des cerveaux américains qui veulent nous asservir à leur prétendue démocratie ! Je vais vous en servir, moi, un bel article sur la démocratie américaine, avec Noam Chomsky, le célèbre intellectuel d'Outre-Atlantique !

    Récemment, je vous avais parlé de la manipulation des photos à des fins de propagande, je vais les évoquer à nouveau, mais aussi plusieurs articles qui montrent combien nous sommes tous manipulés, à commencer par "les médias atlantistes", pour reprendre le titre de
    http://www.verites.org/article-18629724.html.

    Voilà ce que ça donne :



    Je cite l'article de Verités.org, que l'on doit au site Michelcollon.infos :


    Regardez bien cette photo "Soldats chinois déguisés en moines", que vous avez sans doute reçue ou recevrez bientôt.

     

    Elle circule beaucoup sur le Net, avec le commentaire : "Londres - 20 mars - Le GCHQ, l’agence gouvernementale de communications qui surveille électroniquement la moitié du monde depuis l’espace, a confirmé l’accusation du Dalaï Lama, selon laquelle l’Armée Populaire de Libération chinoise, déguisée en moines, a provoqué les émeutes qui ont tué ou blessé des centaines de Tibétains..." 

    Cette photo est censée le prouver, et elle a donc indigné beaucoup de gens.


    Maintenant, regardez attentivement cette photo, et jouons au jeu des sept erreurs
    ...

     

    Les 7 erreurs... 

     

    1. Avez-vous déjà vu une « photo - satellite » prise avec un tel angle de vue ?

    2. On nous dit que les soldats se déguisent en moines pour jouer les agents provocateurs. Sont-ils assez stupides pour mener une telle opération secrète en pleine rue ?

    (suite à : voir lien un peu plus bas ) 

     

    Mais alors d’où vient-elle ?

    En réalité, la photo date de 2003. Lors du tournage d’un film, les moines ont refusé de jouer les figurants. Ce sont donc des soldats qui en ont été chargés, et ils reçoivent ici leurs uniformes de figurants. Pratique courante là-bas, semble-t-il. En tout cas, rien à voir avec les récentes images TV montrant des moines exercer des violences et détruire des magasins à Lhassa.

    suite à http://www.verites.org/article-18629724.html




    Pourquoi cette sympathie planétaire pour la cause du Tibet ? On ne comprend pas ! 

     "Ce qui est amusant, dans tout ça, c’est que les nations qui souvent ont gagné la liberté contre la monarchie, protègent un théocrate personnel, un roitelet agité par les US.

     

    D’où vient cette sensibilité occidentale pour ce pauvre théocrate de Dalai-lama? Dans la foulée de Gandhi, de la mode du yoga et de la frénésie orientaliste des années 70, et au contre-pieds des âneries de Mao et de la Bande des Quatre qui n’étaient pas des saints, on a sanctifié cet auto proclamé demi dieu. Les dames qui prennent leur thé à cinq heures aiment ce genre de “position” intellectuelle voir “philosophique”.

     

    Deux poids, deux mesures : les Ménard, Glucksmann, Lévy et Cie n’ont pas dit un mot pour condamner les USA et réclamer le boycott des JO d’Atlanta et de Los Angeles au moment où l’Empire états-unien semaient la mort de masse en Irak, au Panama ou en Yougoslavie. Pas un mot non plus contre cette grande “démocratie” qui torture officiellement à Guantanamo et qui a le plus fort taux au monde, très loin devant la Chine, pour le nombre de citoyens emprisonnés par rapport à la population globale.

    Pas un mot de protestation non plus contre la dédicace sciemment politique du Salon parisien du livre à l’Etat d’Israël avec visite à la clé du président d’Israël, présentement occupé à massacrer sans pitié civils et enfants palestiniens. Pour ce qui concerne la fausse gauche, pas un mot non plus, , sauf quand il s’agit de boycotter un pays se réclamant du socialisme, pour condamner les J.O. en tant que vitrine du sport commercial et professionnel (un débat approfondi serait nécessaire à ce sujet).


    Pas un mot non plus pour condamner les atteintes aux droits de l’homme, en France même, du régime sarkozyste, sa traque aux ouvriers immigrés, ses atteintes répétées au droit de grève, sa mainmise sur les médias (n’est ce pas, Messieurs de “Reporters sans frontières” !),sa construction d’un Etat policier chargé de fliquer les manifs populaire, son viol grossier de la souveraineté du peuple
    auquel Sarkozy et la fausse gauche viennent d’imposer la constitution européenne bis en annihilant le vote démocratique du 29 mai 2005.

     

    A l’approche des JO, il faut s’attendre à une multitude de provocations pour tenter d’isoler la Chine, d’y semer la division sur des bases “ethniques”, non seulement de la part des classes féodales privilégiées expropriées par la République populaire chinoise en 1959, non seulement de la part du prétendu “gouvernement tibétain en exil”, mais de la part des Etats impérialistes qui feignent d’oublier dans quel état épouvantable de famine et d’humiliation les USA, l’Allemagne, la France et l’Angleterre capitalistes avaient plongé la Chine à l’époque des guerres de l’opium et des “concessions” ; qui oublient les quelque 10 millions de morts civils et militaires dont la Chine à souffert pour se libérer de l’occupation du japon fasciste lors du dernier conflit mondial.

    Le fait que ces Etats prédateurs qui affament la moitié de la planète avec leur OMC, leur FMI, leurs guerres impérialistes et leurs blocus, appellent au respect des droits de l’homme au Tibet, est pour le moins suspect ; de plus, c’est volontairement oublier qu’avant 1959, le Tibet était plongé dans le servage, que les “gentils” dirigeants de monastères bouddhistes avaient droit de vie et de mort sur les serfs (90% des gens), que 90% des habitants étaient analphabètes, qu’un Tibétain de base était décapité si ses yeux se posaient sur le Dalaï-Lama !

    Ces mêmes Etats impérialistes osent parler d’indépendance nationale du Tibet alors que ce pays fait partie de la Chine multinationale depuis le 13ème siècle (bien avant que la corse ou Nice n’appartiennent à la France !), et qu’eux-mêmes foulent aux pieds les droits nationaux du peuple palestinien, du peuple irakien, du peuple yougoslave, du peuple ivoirien, du peuple tchadien, et de tant d’autres !
      "

     

    suite à http://marcfievet.com/article-18548600.html


     

    Tibet : Déclaration de La commission exécutive du PRCF

     

    L'avis d'un grand journaliste israélien, Uri Avnery, sur http://www.mondialisation.ca/

     

    " He ! Hors du Tibet !" s'exclame le chœur international, "Mais pas de Tchétchénie ! Pas du Pays basque ! Et certainement pas de Palestine !" Et ça, ce n'est pas une blague.

     

    Comme tout un chacun,  je soutiens le droit du peuple tibétain à l'indépendance, ou au moins à l'autonomie. Comme tout le monde, je condamne les exactions que le gouvernement chinois y commet. Mais contrairement aux autres, je ne suis pas prêt à me joindre aux manifestations.

     

    Pourquoi ? Parce que j'ai le sentiment désagréable qu'on me soumet à un lavage de cerveau, que tout cela est de l'hypocrisie.

     

    Un peu de manipulation ne me dérange pas. Après tout, ce n'est pas par hasard que les révoltes ont commencé au Tibet la veille des Jeux olympiques à Pékin. C'est très bien. Un peuple qui se bat pour sa liberté a le droit d'utiliser chaque occasion qui se présente et qui peut servir son combat.

     

    Je soutiens les Tibétains bien qu'il soit évident que les Américains utilisent cette lutte à leurs propres fins. Il est clair que la CIA a planifié et organisé les révoltes, et que les médias américains mènent une campagne à l’échelle mondiale. Celle-ci fait partie de la guerre souterraine entre les Etats-Unis, la superpuissance actuelle, et la Chine, la superpuissance montante – une nouvelle version du "Grand Jeu" qui fut joué en Asie centrale au XIXe siècle par l'empire britannique et la Russie. Le Tibet est un jeton dans ce jeu.

     

    Je suis même prêt à ne pas tenir compte du fait que les gentils Tibétains ont perpétré un pogrom meurtrier contre d'innocents Chinois, tuant femmes et hommes et brûlant maisons et boutiques. Il arrive que d’atroces débordements se produisent au cours des luttes de libération.

     

    Non, ce qui me gêne vraiment est l'hypocrisie des médias du monde. Ils font un raffut du diable sur le Tibet. A longueur de milliers d'éditoriaux et de débats, ils maudissent l'affreuse Chine et la couvrent d'injures. C'est comme si les Tibétains étaient le seul peuple du monde privé, par la force brutale, de son droit à l'indépendance, comme s'il suffisait que Pékin ôte ses sales pattes des moines vêtus de safran pour que tout aille pour le mieux dans ce meilleur des mondes possibles.

     

    IL N'Y A PAS DE DOUTE que les Tibétains ont le droit de gouverner leur propre pays, de défendre leur exceptionnelle culture, de promouvoir leurs institutions religieuses et d'empêcher des colons étrangers de les submerger.

     

    Mais les Kurdes de Turquie, d'Irak, d'Iran et de Syrie n'ont-ils pas les mêmes droits ? Et les habitants du Sahara occidental, dont le territoire est occupé par le Maroc ? Et les Basques en Espagne ? Et les Corses au large des côtes de France ? La liste est longue.

     

    Pourquoi les médias du monde adoptent-ils telle lutte d'indépendance, mais ignorent souvent cyniquement telle autre ? Qu'est-ce qui rend le sang d'un Tibétain plus rouge que le sang de mille Africains de l'est du Congo ?

    suite à
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=8607



    Ce Ménard, je vous en ai parlé, vous savez, c'est le Secrétaire perpétuel de Reporters sans Frontières. Son double jeu me fait horreur : L'un hypocritement pour les Droits de l'Homme, à géométrie très variable d'ailleurs, l'autre au service des forces les plus rétrogrades, anti-démocratiques. C'est le même homme qui dit :

    : « ...moi, si c’était ma fille que l’on prenait en otage, il n’y aurait aucune limite, je vous le dis, je vous le dis, il n’y aurait aucune limite pour la torture. ».

     

    Faut-il rappeler au patron de RSF que l’apologie de la torture est interdite en France, que même si les USA ont voté une loi pour en autoriser l’usage, elle est condamnée par l’ONU, la Convention de Genève, Amnesty international et par toutes les ONG ?

     

    Enfin : presque toutes les ONG.

     

    Au journaliste Eric Nolleau qui lui reprocha ses propos sur la torture samedi 29 mars dans l’émission « On n’est pas couché » sur France 2, Ménard répondit : « Vous êtes un menteur » avant d’en donner une version fausse avec un aplomb sidérant.

     

     Ménard vient d’être décoré de la Légion d’honneur.

     

    Les informations ci-dessus proviennent en partie de mon livre « La face cachée de Reporters sans frontières. De la CIA aux Faucons du Pentagone », éditions Aden. "
    http://r-sistons.over-blog.com/article-18565782-6.html#comment26348820



    Et voici un aperçu de cette face cachée de Ménard :

    " Aucun organe de presse français ne l’a publié à l’époque, mais la presse taïwanaise en a fait grand état en janvier 2007: Robert Ménard, le fondateur et secrétaire perpétuel de RSF qui coordonne en ce moment des manifestations hostiles contre la Chine, a reçu officiellement un chèque de 100 000 dollars de Taïwan, pays connu pour son appui aux régimes de droite les plus récalcitrants. "

    En acceptant son prix à Taïwan et le chèque qui l’accompagnait, Ménard s’est engagé à créer un site web pour continuer à attaquer la République populaire de Chine contre laquelle RSF s’acharne depuis déjà plusieurs années. Il ne fait pas doute que des transferts bancaires ont eu lieu entre Taipei et Paris où est installé le groupe français, parrainé (comme il a été contraint de le reconnaitre) par le gouvernement des États-Unis par l’intermédiaire de la National Endowment for Democracy et d l’International Republican Institute, en plus d’autres sources de financement occulte de la droite européenne.

    D’un autre côté, le patron de RSF ne pouvait ignorer que le président taïwanais
    Chen Shui-bian était l’objet d’accusations de corruption et de contrefaçon
    et a échappé à l’emprisonnement grâce à son immunité face aux poursuites pénales. Son épouse, Wu Shu-chen, a été aussi accusée de corruption dans le cadre d’une grande enquête sur des détournements de fonds au sein du Parti démocrate progressiste."

    suite sur
    http://www.marcfievet.com/article-18620253.html

    Passons sur tout le reste, voyez sur mon blog dédié à la désinformation, http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com ,  les engagements à géométrie variable du Sieur Ménard...
    Il est très mal placé pour donner des leçons de démocratie, non ?

    http://mondialisation.ca


    Venons-en au plat de subsistance, à la fameuse démocratie américaine. La pseudo démocratie de l'Occident, je l'ai dans le collimateur ! Et j'ai bien l'intention de lui régler son compte, d'ici trois mois; ça sera musclé, au nom de la démocratie justement, la vraie, celle à laquelle je suis attachée personnellement. Vous aussi, j'espère ! 

    Pour l'instant, la démocratie relève de l'utopie. Mais aux Etats-Unis, ou en France aujourd'hui, sans parler de l'Italie bientôt, on est loin du compte. Vraiment très loin...

    Je vous avais promis Noam Chomsky, le voici. De quoi se régaler !

    Concernant les Etats-Unis,  des extraits d'un de ces articles, paru dans michelcollon.info :

    " Pendant très longtemps les Etats-Unis ont considéré comme un fait acquis qu’ils domineraient et contrôleraient l’Amérique Latine, ses richesses naturelles, les investissements, les gouvernements, entre autres. En fait, un point clé de la politique des Etats-Unis c’est que “si nous ne pouvons pas contrôler l’Amérique Latine, comment pourrons-nous contrôler le reste du monde ? » (..)

    Pour la première fois, la majorité du continent est en train de commencer à mettre le nez dans ses graves problèmes intérieurs et ce développement est très préoccupant pour les Etats-Unis. Par le passé, ils avaient été capables de les contenir en usant de deux méthodes : la première c’était la violence et la seconde : l’étranglement économique. La Colombie est un bon exemple de la méthode violente : en 1962 Kennedy envoya en Colombie une mission de forces spéciales pour conseiller les forces militaires colombiennes et le conseil fut qu’il fallait contrôler la population au moyen de la terreur paramilitaire.

    - On a supputé la participation des Etats-Unis dans l’opération qui a causé la mort de Raúl Reyes. Y a-t-il des faits pour corroborer cette hypothèse ?

    Vous parlez de l’assassinat de Reyes… Nous n’avons pas d’information probante, mais c’est une hypothèse très raisonnable. Rappelez-vous quand et qui a été assassiné. Ils ont tué une personne qui était au centre des négociations pour l’échange de prisonniers et celui qui était le plus engagé pour une possible négociation.
    Il n’y a pas besoin d’être un génie pour comprendre ce que cela signifie : la Colombie et les Etats-Unis ne veulent pas rendre possible l’échange de prisonniers et ils
     ne veulent pas de la diplomatie ni de la négociation. "..;
    suite sur http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-04-04%2017:49:07&log=invites



    La démocratie à l'américaine, ça vous dit ?

    Le monde appartient aux Américains, Noam Chomsky :

    " (…) il existe une solution potentielle à un problème dangereux et c’est toujours la même : faire en sorte que notre propre pays devienne une véritable démocratie. Mais ceci est en pleine contradiction avec les présomptions d’une élite qui pense que le monde lui appartient et que toutes ces questions ne concernent pas le public, que ce soit en matière de politique étrangère ou autre.

    Vous savez tous, bien sûr, qu’il y a eu au mois de Novembre des élections (au Congrès) – enfin, ce que nous appelons ici aux Etats-Unis des "élections"...
    il y avait, selon les critères états-uniens, une large majorité en faveur d’un retrait des troupes selon un calendrier précis...

    La réaction post-électorale du gouvernement états-unien consista à bafouer l’opinion publique et augmenter le nombre de soldats de 30 000 ou 50 000. De manière prévisible, un prétexte fût invoqué. "Nous sommes confrontés à une ingérence étrangère en Irak, contre laquelle nous devons défendre les Irakiens. Les Iraniens sont en train de s’ingérer en Irak. (..)

     

    Nous avons assisté au genre de débat habituel qui illustre de manière percutante les différents systèmes de propagande. Pour citer les plus évidents, en exagérant un peu : la propagande des états totalitaires, qu’il faut accepter ou sinon… Et ce "sinon" peut avoir différentes conséquences selon la nature du régime. Les gens sont libres de croire ce qu’ils veulent du moment qu’ils obéissent.

     

    Les sociétés démocratiques ont recours à une autre méthode : la "ligne du Parti" n’est pas expressément formulée. Le faire serait une erreur. Ce qui se passe, c’est que la ligne est posée comme une évidence et ensuite un débat vif est organisé dans les limites du cadre posé par la ligne du Parti. Cela répond à deux objectifs. D’abord, ça donne l’impression d’une société libre et ouverte puisque nos débats sont "vifs". Ensuite, cela instaure une ligne de propagande qui devient une sorte d’évidence, comme l’air que vous respirez. Et ce fut le cas.

     

    Nous avons là un exemple classique. Tout le débat autour de "l’ingérence" en Irak n’a de sens que si vous assimilez cette idée que "le monde nous appartient". Si le monde nous appartient, alors la seule ingérence étrangère envisageable, dans un pays que nous avons envahi et que nous occupons, est forcément celle de l’Iran.

     

    Si vous suivez le débat qui a lieu ici sur cette ingérence iranienne, et ce débat n’est pas clos, personne ici ne fait remarquer que les termes de ce débat sont insensés. Comment peut-on accuser l’Iran de s’ingérer dans les affaires d’un pays que nous avons envahi et occupé ? Cela n’a de sens que dans le cadre de cette présomption selon laquelle "le monde nous appartient". Une fois cette idée bien assimilée, tout le reste de la discussion devient parfaitement sensée. (..)

     

    Lorsque les Etats-Unis ont commencé à bombarder régulièrement le Nord Vietnam, à partir de février 1965, ils ont aussi intensifié par trois les bombardements dans le Sud – qui faisait déjà l’objet d’une agression depuis trois ans. Quelques centaines de milliers de Vietnamiens furent tués et des milliers, sinon des dizaines de milliers, enfermés dans des camps de concentration. Les Etats-Unis ont livré une guerre chimique pour détruire les récoltes et la végétation qui servait de couverture et protection. En 1965, le Sud Vietnam était déjà totalement ravagé.

     

    Bombarder le Sud ne coûtait rien aux Etats-Unis parce que le Sud n’avait pas de défense. Bombarder le Nord par contre était risqué. En bombardant le Nord, nous bombardions les ports où nous pouvions toucher un navire russe, ce qui pouvait devenir dangereux (..)

     C’est plus ou moins un débat "vigoureux" entre faucons et colombes, d’accord entre eux sur cette idée que le monde nous appartient. Alors la seule chose qui compte c’est de savoir combien ça nous coûte ou éventuellement, pour les plus sensibles d’entre eux, si nous ne serions pas par hasard en train d’en tuer un peu trop…(..)

    Il existe d’autres sites. Des "bases militaires semi permanentes", qui sont en train d’être construites un peu partout dans le pays. "Semi permanentes" signifie "permanentes", c’est-à-dire aussi longtemps que nous voulons (..)
     
    La Grande Bretagne n’était pas coupable de se trouver dans les eaux irakiennes parce que la Grande Bretagne est un état allié des Etats-Unis et, puisque le monde nous appartient, elle avait le droit d’y être aussi.

     

    Qu’en est-il d’une éventuelle guerre contre l’Iran ? Il y a des menaces très sérieuses de la part des Etats-Unis et d’Israël – un autre état servile à nos intérêts – pour attaquer l’Iran. Il se trouve qu’il existe une Charte des Nations Unies qui dit dans son article 2 que la menace ou le recours à la force dans les affaires internationales constitue un crime. "La menace ou le recours".

     

    Est-ce que cela dérange quelqu’un ? Non, parce que nous sommes, par définition, un état hors-la-loi ou pour être plus précis, nos menaces et nos recours à la force ne sont jamais internationales, elles sont forcément nationales, puisque le monde nous appartient. Donc, tout va bien. Alors nous menaçons de bombarder l’Iran – peut-être le ferons nous, peut-être pas. Serait-ce un acte légitime ? Personne ne se pose la question ici. Certains disent que ce serait une erreur, mais personne ne dit que ce serait illégitime. Par exemple, les Démocrates au Congrès refusent de voter un amendement qui exigerait que le pouvoir exécutif informe le Congrès de son intention de bombarder l’Iran – juste une consultation, une information. Même cette proposition là a été rejetée.

     

    Le monde entier est choqué par une telle éventualité. Ce serait un acte monstrueux. Un éminent historien Britannique, Correlli Barnett, a récemment écrit que si les Etats-Unis attaquaient, ou si Israël attaquait, ce serait la troisième guerre mondiale. L’attaque contre l’Irak a été suffisamment horrible. A part la dévastation provoquée dans le pays, le Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies a revu ses chiffres et estime qu’environ 4,2 millions de personnes sont des réfugiés, plus de 2 millions ont fui le pays et 2 millions ont fui à l’intérieur du pays. S’ajoute à cela le nombre de tués, que nous pouvons extrapoler à partir des dernières études et évaluer à probablement environ 1 million.

     

    Les services de renseignement US, et d’autres services et experts indépendants, avaient prévu qu’une attaque contre l’Irak augmenterait les risques de terrorisme et de prolifération nucléaire. Ils étaient largement en dessous de la vérité. Des spécialistes renommés en affaires de terrorisme, Peter Bergen et Paul Cruickshank, estimèrent, principalement à partir de chiffres officiels, que ce qu’ils appellent "l’effet Irakien" a multiplié le risque de terrorisme par sept, ce qui fait beaucoup. Ce qui vous donne une idée de la priorité accordée par nos dirigeants à la protection de la population. Elle est très basse.

     

    Que serait donc "l’effet Iran" ? Incalculable. Ce pourrait être une troisième guerre mondiale. Probablement une augmentation brutale du terrorisme, et Dieu sait quoi. Même les états autour de l’Iran, et qui n’aiment pas l’Iran – le Pakistan, l’Arabie Saoudite, la Turquie – préféreraient un Iran doté de l’arme nucléaire à une intervention militaire US, et ils ont raison car une intervention militaire serait dévastatrice. Ce qui ne signifie pas que nous n’allons pas le faire. Il n’y a pratiquement aucune discussion ici sur la légitimité d’une telle action parce que, encore une fois, tout ce que nous faisons est forcément légitime, et la seule question posée est celle du coût d’une telle opération.

     

    Y’a-t-il une solution à la crise US-Iran ? Il existe des solutions envisageables. Par exemple, un accord qui autoriserait l’Iran à se doter de l’énergie nucléaire, comme tous les signataires du traité de non-prolifération, mais pas d’armes nucléaires. De plus, cela favoriserait la création d’une zone dénucléarisée au Moyen Orient. Une telle zone inclurait l’Iran, Israël, qui a des centaines d’armes nucléaires, et toutes les forces états-uniennes ou britanniques déployées dans la région. Une troisième mesure serait que les Etats-Unis et d’autres états nucléaires respectent leurs obligations légales, par un consensus de la Cour Internationale de Justice, et fassent des gestes de bonne volonté et procèdent à l’élimination totale de leur arsenal nucléaire.

     

    C’est faisable, mais à une condition : que les Etats-Unis et l’Iran deviennent de véritables démocraties (..)

     

    Chomsky Dans le cas de Cuba, deux tiers des états-uniens pensent que nous devrions lever l’embargo, toutes les menaces et rétablir les relations diplomatiques. Et ceci est vrai depuis que les sondages ont commencé, il y a environ 30 ans. Les chiffres varient, mais ils sont à peu près à ce niveau. Ils n’ont aucun effet sur la politique des Etats-Unis, ni envers l’Iran, ni envers Cuba, ni envers tout autre pays.

     

     

     

     

     

    Il y a donc un problème et ce problème est que les Etats-Unis ne fonctionnement pas comme une démocratie. L’opinion publique ne compte pas et parmi les cercles dirigeants il s’agit là d’un principe admis : l’opinion publique ne compte pas. Le seul principe qui compte est que le monde nous appartient et tous les autres peuvent aller se faire voir ailleurs, qu’ils soient états-uniens ou pas.

     

    Alors oui, il existe une solution potentielle à un problème dangereux et c’est toujours la même : faire en sorte que notre propre pays devienne une véritable démocratie.  (..)

     

     Il y a peut-être un an ou deux, l’Allemagne a vendu à Israël des sous-marins équipés pour porter des armes nucléaires. Pourquoi Israël aurait-il besoin de sous-marins équipés d’armes nucléaires ? Il n’y a qu’une raison imaginable et tous ceux dotés d’un cerveau en Allemagne l’ont compris – et la hiérarchie militaire le comprend très certainement – il s’agit d’une arme offensive contre l’Iran. Les sous-marins allemands envoient le message suivant aux Iraniens : si vous ripostez à une attaque, vous serez annihilés.

     

    Les préceptes de l’impérialisme occidental sont très profondément enracinés. Le monde appartient à l’Occident et aujourd’hui les Etats-Unis dirigent l’Occident alors, bien sûr, ils collaborent. Le fait que l’Europe fournisse la première arme offensive contre l’Iran n’a probablement soulevé aucun commentaire (..)

    Mais pour les Iraniens, leur histoire est celle de plus de 50 ans de tortures non-stop infligées par les Etats-Unis. En 1953, les Etats-Unis renversèrent un régime élu pour installer à la place un tyran brutal, le Chah, et ils l’ont soutenu sans faille pendant qu’il battait pratiquement tous les records en matière de violations des droits de l’homme dans le monde – tortures, assassinats, tout (..)

    Que dire des Russes ? Eux aussi ont une histoire. Une partie de leur histoire est qu’au cours du siècle dernier, le Russie a été envahie et pratiquement détruite à trois reprises via les pays de l’Est. Vous pouvez vous arrêter un instant et vous demander quelle était la dernière fois que les Etats-Unis ont été envahis via le Canada ou le Mexique ? Ca n’arrive jamais. Nous écrasons les autres et nous sommes toujours en sécurité (..)

     . La Russie a perdu 25 millions de personnes pendant la Deuxième Guerre Mondiale et plus de 3 millions pendant la première. Mais puisque le monde appartient aux Etats-Unis, si nous voulons menacer la Russie, ce n’est pas un problème. Tout cela au nom de la liberté et de la justice (..)


     

    Un nouveau sujet qui fait la une des journaux maintenant est "l’agressivité" de la Chine. On se préoccupe beaucoup du fait que le Chine est en train de renforcer son système d’armement. Est-ce que la Chine a prévu de conquérir le monde ? Beaucoup de débats à ce sujet. Alors, qu’est-ce qui se passe ? Pendant des années la Chine s’est activée pour tenter d’empêcher une militarisation de l’espace. Si vous examinez les débats à la Commission sur le Désarmement de l’Assemblée Générale de l’ONU, les votes sont de 160 contre 1 ou 2. Les Etats-Unis insistent pour militariser l’espace. Ils refusent que les traités interdisent la militarisation de l’espace.

     

    Clinton pensait que les Etats-Unis devaient contrôler l’espace à des fins militaires. L’administration Bush est encore plus radicale. Elle pense que l’espace appartient aux Etats-Unis, selon ses propres termes, et que nous devons posséder l’espace à des fins militaires. Voilà le niveau du débat ici. Les Chinois ont tenté de l’arrêter, et on comprend pourquoi. Si vous lisez le journal le plus respectable du monde, je suppose, le Journal of the American Academy of Arts and Sciences, vous y trouvez de fins analystes, John Steinbrunner et Nancy Gallagher, qui nous avertissaient, il y a quelques années, que l’agressivité de l’administration Bush nous menait vers ce qu’ils appelaient "l’apocalypse final". Il y aura des réactions bien sûr. Si vous menacez de détruire quelqu’un, ce dernier réagira. Ces analystes en appelaient aux nations éprises de paix pour contrer agressivité militaire de Bush. Ils espéraient voir la Chine prendre la tête de ces nations. Cela en dit long sur l’impossibilité de démocratiser les Etats-Unis. (..)

    Je voudrais terminer avec quelques mots de George Orwell. Dans l’introduction à la Ferme des Animaux, il écrivit "l’Angleterre est une société libre, mais pas très différente du monstre totalitaire que j’ai décrit". Il dit qu’en Angleterre, les idées impopulaires peuvent être éliminées sans recourir à la force. Puis il donne quelques exemples. A la fin il donne une brève explication, en deux phrases, mais qui touchent à l’essentiel. Il dit : une des raisons est que la presse appartient à des riches qui ont toutes les raisons du monde pour vouloir empêcher que certaines idées se répandent".

    http://www.reopen911.info/News/2008/03/30/le-monde-nous-appartient/
    Traduction Le Grand Soir


    Vous avez dit démocratie ? Un modèle de démocratie ? Les peuples à qui on tente de l'imposer, n'en veulent pas ! Et ils ont bien raison ! Sans doute la Chine est-elle loin d'être une démocratie, elle aussi, mais au moins ne menace-t-elle pas nos vies, de surcroît au nom ... du Bien, de la Liberté, de la démocratie, de Dieu... Au fait, Dieu sur le dollar ? Bigre ! Ils font si bon ménage ?

    Imposture !

    Je dédie cette parution à Nadia. Arabe et apparemment pas du tout heureuse de l'être, démocrate dans la France de Sarkozy et trouvant toutes les vertus à cette démocratie-là. Tant mieux pour elle ! Chacun voit midi à sa porte... Attention, je n'ai pas dit que je voulais vivre dans une société obscurantiste. De là à m'enthousiasmer pour la démocratie de l' Occident.... Bonsoir à tous !

    Eva

    __________________________________________________________________________________________


    http://fr.wikipedia.org




    Au secours ! Berlusconi revient ! Un 3e supporter de Bush ! Un atlantiste de plus !!!  Un autre bling-bling ! Avec la bénédiction du Vatican ! Pauvres de nous !
     

    Patatra ! Gordon Brown est un inconditionnel de Bush, comme Blair avant lui, ne demandons pas à un Anglais de se désolidariser des gangsters américains. Quant au cow-boy hongrois de Neuilly, il s'est acoquiné avec Bush, on ne s'attendait pas à autre chose de lui.

    Mais voilà qu'un troisième inconditionnel du Dracula Texan arrive ! Nos amis italiens, alors qu'une 3e guerre mondiale se profile, d'ailleurs évoquée comme une chose naturelle par les Rockefeller, Bush, Cheney, Sarkozy, Kouchner et autres amateurs de guerres flamboyantes à condition d'en être eux-mêmes dispensés, nos amis italiens, donc, se préparent à faire revenir au pouvoir celui qui les conduira directement aux côtés des va-t-en guerre !

    Pitié, amis italiens ! Epargnez-nous ce parangon de vertu proclamée ! A la tête d'un Empire, utilisant la politique à des fins personnelles, changeant les lois pour ne pas être condamné,  et quel palmarès ! Poursuivi dans des affaires de corruption, de pots-de-vin, de fraude fiscale, de faux en bilan, de financement illicite de parti politique, de soudoiement de juges, de subornation de témoin, de corruption en matière d'actes judiciaires, d'abus de bien sociaux, de constitution de caisses noires, et j'en passe de meilleures. Au petit Guignol, celui de l'info, Berlusconi est même présenté comme ayant des accointances mafieuses et comme opposé à la liberté de la presse.... Et tout ça, sans jamais se retrouver en prison ! Selon que vous serez puissant ou misérable..

    Au fait, il se murmure que le sieur en question aurait fréquenté une loge maçonnique P2, secrète... C'est incroyable, ce nombre de dirigeants qui fréquentent des associations secrètes, des loges maçonniques... Bush, par exemple, aurait fait partie d'un groupe très fermé, Skun and Bones ou quelque chose comme ça, dont le nom est en soi tout un programme pour les pauvres peuples à la merci de ces individus... il y aurait même des relents sataniques dans certaines de ces associations !  Va-t-il falloir que je fasse aussi une pieuvre maçonnique, comme j'ai l'intention de traiter de la pieuvre noire (pape noir), de la pieuvre sioniste et de la pieuvre scientologue ? ( Ma première pieuvre était, je vous le rappelle, "évangéliste").

    Je me demande parfois si les peuples ne sont pas à l'origine de leurs propres malheurs, quand même ! Ils se choisissent de tels dirigeants ! Je crois que nous aurons bientôt à subir un nouvel atlantiste forcené, avec tout ce que cela implique d'aventurisme guerrier, de mépris des peuples, de cynisme cupide et criminel.

    Eva

     

    Berlusconi - Sarkozy1. A la une : Berlusconi-Sarkozy : refusons l'Europe "bling-bling"

     

    .

     

    Lire l'appel


    _________________________________________________________________________________________

     

     

     

     

     

    Pétition : Spéculation et crises, ça suffit !

     



    Une pétition proposée par un collectif d’économistes pour mettre un coup d’arrêt à la spéculation et aux crises financières qui en découlent. A signer et à faire signer !

     

     lire la suite

    _________________________________________________________________________________________

    Sélection :

     


    Le site des tuyaux, des affaires, des bonnes adresses :
    pour ceux qui veulent faire des économies, ou rechercher plus facilement un site...

    http://aymard.aver-blog.com/



    Vous avez dit "anti-impérialiste" ?

    Je tombe ce soir sur un article de Mélenchon, posté sur son blog, dans lequel il laisse parler son indignation contre l'odieux coup-monté contre la Chine que constitue cette affaire tibétaine (http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=585). Si même M. Mélenchon trouve le courage de protester contre l'immense réserve de sauvagerie raciste et fanatique qui bout dans les cerveaux de nos interventionnistes droit-de-l'hommistes distingués, tous les espoirs sont permis.

    Cela tombe bien. Mes amis collaborateurs de l'Atlas alternatifs, et d'autres, trépignent d'envie de monter un mouvement anti-impérialiste un peu solide...




    La vérité sur la dette publique : Une escroquerie monstrueuse !

    http://www.verites.org/article-18625341.html


    L'Etat au service des banques, ou de l'intérêt général ?
    http://collectiffsa.over-blog.com/article-18621806.html

    D'autres pratiques syndicales à inventer
    http://collectiffsa.over-blog.com/article-18612135.html

     

    http://collectiffsa.over-blog.com/article-18632032.html


    La destruction de l' Irak
    http://atlasalternatif.over-blog.com/article-17930962.html

    Comment on détruit un pays en cinq ans.. http://www.counterpunch.org/patrick03152008.html

    Colombie, le " bien commun, une notion inconnue ".
    http://www.marcfievet.com/article-18561238.html

    Livre blanc sur la Défense : 2 parlementaires PS démissionnent
    http://www.marcfievet.com/article-18559101.html

    arche de Zoé : Breteau "mouille la France".
    http://www.marcfievet.com/article-18558678.html

    Irak, Afghanistan : Les paris risqués de Sarkozy
    http://www.marcfievet.com/article-18558598.html (dessin)

    Israël menace de détruire l' Iran en cas d'attaque
    http://www.marcfievet.com/article-18548656.html

    trafics d'organes serbes
    http://www.marcfievet.com/article-18548294.html

    Le kosovo, paradis des mafias
    http://www.marcfievet.com/article-18577602.html


    votre commentaire
  •  
     
    Mardi 8 avril 2008

     

     



     



    Bonjour,

    Quelques mots pour vous mettre en garde :  Nous sommes tous manipulés ! Même ce que l'on appelle encore la Gauche se fait prendre au jeu, ou " aux jeux " ! 

    Citoyens, la mafia militaro-financière qui dirige le monde, ne pense qu'à nous divertir et à nous détourner de l'essentiel : Ce qui se prépare en sous-mains, derrière notre dos !

    Pendant que les bons peuples de la planète s'amusent avec les Jeux, c'est le cas de le dire, Israël exécute des exercices de sécurité civile comme jamais il n'en a fait dans son Histoire, c'est à dire qu'il prépare ses citoyens au pire ! Et Kouchner aujourd'hui même durcit le ton contre l' Iran ! Et Sarkozy déclare ce jour : " Les politiques sociales ne peuvent pas continuer à plomber nos finances " (Et les quinze milliards offerts aux milliardaires, ils n'ont pas plombé nos finances, peut-être ?)

    Une gigantesque re-distribution s'opère actuellement, pendant que les médias esclaves de l'idéologie ultra-libérale accaparent notre attention en direction des J.O. !

    Et cette re-distribution permettra à l'oligarchie de s'enrichir toujours plus, aux dépens des classes moyennes et populaires en voie de paupérisation, avec un niveau de vie sans cesse réduit, des logements toujours plus inaccessibles, et le spectre du chômage qui s'amplifie !  Oui, on prend aux citoyens pour donner encore plus à l'oligarchie financière !

    Qui parle dans les médias de la casse de la France, dans tous les domaines ?

    Qui nous entretient de la contestation qui s'amplifie au niveau européen ?

    Qui nous entretient des émeutes de la faim, aux quatre coins du monde, face au renchérisserment généralisé des denrées de base ? Personne...

    Guerre abjecte de civilisation sous l'égide de l' OTAN à l'horizon, précarisation et paupérisation générale, casse sociale.... tout cela se fait derrière notre dos et sur notre dos à tous, pendant qu'on nous gave des dernières péripéties de la flamme olympique !

    Citoyens, alerte ! Ne soyons pas dupes ! Réveillons-nous ! Ouvrons-les yeux ! Exigeons une information digne de ce nom !

    Les journalistes sont les premières victimes. Qui d'entre nous sait qu'ils ont manifesté voici peu afin de pouvoir accomplir leur travail normalement ? Personne ! Cela nous a été caché !

    Tout ce qui est important et grave nous est dissimulé ! Cela doit cesser ! Ne soyons pas involontairement complices de cette gigantesque manipulation médiatique pour nous faire oublier les VRAIS problèmes ! 

    Citoyens, resaisissons-nous ! L'heure est très grave !

    Eva


    L'arrière-plan :
    http://www.verites.org/article-18600239.html

    Le Tibet et la CIA :
    http://www.marcfievet.com/article-18595424.html



    A peine le texte publié, j'ai reçu ceci d'un spécialiste de la géo-politique :

    " Sur les JO, ce n'est pas une simple manoeuvre de diversion comme tu le sous-entends : ils veulent discréditer moralement la Chine à l'heure où elle décolle économiquement. L'humilier à la face du monde.
     
    Un pays du Tiers-Monde qui émerge, il faut l'enfoncer moralement si on ne peut pas l'anéantir par d'autres moyens.

    Voilà le message que font passer les gangsters de Reporter sans Frontières, et les extrémistes tibétains qui ont déferlé sur Lhassa avec gourdins et pierres "

    Discrédit moral de la Chine, illustration sur yahoo.com, ce jour,

    PARIS - David Douillet a dénoncé mardi la manière dont les membres du comité d'organisation des Jeux olympiques de Pékin ont été "dépassés par les événements" lors du passage de la flamme lundi à Paris."Je viens d'entendre que les Chinois parlent de 'terrorisme populaire'. Nous (les athlètes), le terrorisme, nous l'avons senti de l'intérieur, de l'organisation chinoise", a déclaré l'ancien champion olympique de judo sur RTL.

    "J'ai eu autour de moi des gens qui étaient dépassés par les événements", a déploré David Douillet, qui a comparé les membres du comité d'organisation chinois qui accompagnent le relais de la flamme olympique à "des robots ou des chiens de garde". "A la vue de ce qui s'est passé hier, les athlètes se posent une seule question: de quelle manière vont-ils être traités à Pékin?", a-t-il ajouté.

    "Les sportifs, qui sont les principaux acteurs de ces Jeux, qui font vivre ces Jeux depuis des décennies, on les a traités comme des animaux", a-t-il précisé par ailleurs sur France-Info. "Aujourd'hui, les athlètes français ont une vraie inquiétude quant à leur protection et la manière dont ils vont être considérés là-bas".

    Lundi, David Douillet s'était déclaré "dégoûté" à l'issue du relais chaotique de la flamme olympique dans les rues de Paris. AP


    Eva :

    Pour moi, c'est manoeuvre de diversion pour les peuples - et manoeuvre de discrédit à l'encontre des Chinois ! J'ajoute qu'il faudrait aussi rétablir la vérité :

    - La diaspora Tibetaine à l'étranger  ? Ce sont les descendants des féodaux ( 5 % ) cruels qui asservissaient la population ( 95 % ). Pas étonnant qu'ils défendent leurs privilèges ! Les Américains, eux, ont toujours pris le parti des classes possédantes, favorisées ...

    - Les Chinois ? Ils ont libéré les Tibetains asservis ! Les terres du pays appartenaient à 5 % de la population (surtout moines), elles ont été distribuées à l'ensemble de la population. Voilà la réalité.

    Ca suffit, la désinformation au seul service de l' Occident prédateur et dominateur !


    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



     C'est la CIA qui veut l'autonomie du Tibet, pas la population !

    Contrairement à ce que distille CNN, c’est une infime minorité d’habitants du Tibet qui réclameraient l’autonomie.. même le Dalai-lama -pas fou- n’en veut pas! C’est surtout la CIA qui, par personnes interposées, aimerait bien casser la Chine pour mieux la contrôler./..

    http://www.marcfievet.com/article-18548600.html

    On protège un théocrate, le Dalaï Lama, agité par les USA
    http://www.marcfievet.com/article-18548600.html

    Voir tous les articles de M.Collon., http://michelcollon.infos
     


    _________________________________________________________________________________________


    J.Luc Melenchon  Je ne suis pas d'accord avec le boycott des J.O. et la propagande anti-chinoise !

    Je ne suis pas communiste chinois. Je ne le serai jamais. Mais je ne suis pas d’accord avec les manifestations en faveur du boycott des jeux olympiques. Je ne suis pas d’accord avec l’opération de Robert Menard contre les jeux olympiques de Pékin. Je ne suis pas d’accord avec la réécriture de l’histoire de la Chine à laquelle toute cette opération donne lieu. Je ne partage pas du tout l’enthousiasme béat pour le Dalaï lama ni pour le régime qu’il incarne.. Si l’on voulait mettre en cause le régime de Pékin, il fallait le faire au moment du choix de Pékin pour les jeux... Ce qui se fait est une insulte gratuite et injustifiée contre les millions de Chinois qui ont voulus et préparent activement les jeux. Pour moi il flotte un relent nauséabond de racisme !
    UN PRETEXTE
    Si un boycott devait être organisé, dans une logique agressive conséquente, ce n’est pas celui du sport qui est un moment d’ouverture et de fraternisation. Pourquoi pas plutôt celui des affaires et de la finance?  Naturellement aucun des activistes mondains actuels ne le propose.. Si l’on devait vraiment se facher avec le gouvernement chinois,  pourquoi le minimum de ce qui se fait dans les relations normales entre les nations ne se fait-il pas à cette occasion? ...Avec une morgue ressemblant a du racisme, on proteste contre un gouvernement dont on ne cite pas le nom des dirigeants, et dont on fait comme s’il n’existait pas? Pourquoi, sinon parce qu’on pense par devers soi qu’il n’en est pas vraiment un. La superbe occidentale nie jusqu’au nom des gouvernants qui dirigent un peuple de un milliard quatre cent millions de personnes.

    Je ressens, en voyant cela, l’écho du mépris des colons qui ont imposé en leur temps les armes à la main l’obligation pour les chinois de faire le commerce de l’opium ! Si la volonté est d’affronter le régime politique de Pékin, aucun des moyens employés n’est de nature à modifier quoique ce soit d’autre que l’opinion occidentale déjà totalement formatée sur le sujet.
      Donc les évènements du Tibet sont un prétexte. Un prétexte entièrement construit à l’usage d’un public conditionné par la répétition d’images qui visent à créer  de l’évidence davantage que de la réflexion. Exemple : seule l’enquête « d’arrêt sur image » rapporte que les « évènements du Tibet » ont commencé par un pogrom de commerçants chinois par des « tibétains ». Dans quel pays au monde de tels évènements restent-ils sans suite répressive ? L’amitié pour les tibétains n’est qu’une variante nauséabonde du racisme contre les Chinois. Elle se nourrit de tous les fantasmes que l’ignorance favorise.
    Que la répression ait été lourde est peut-être avéré. Comment l’apprécier ? Les seuls chiffres rabachés sont ceux du « gouvernement tibétain en exil ».... Dans n’importe quelles circonstances on essaierait de comparer les informations. On essaierait de comprendre l’enchainement des faits..
     
    UN PERSONNAGE SUSPECT
    J’exprime les plus nettes réserves à propos de l’action politique de monsieur Robert Ménard, principal organisateur des manifestations anti chinoises. A présent, à propos du Tibet et des jeux olympiques, on ne voit que Robert Ménard. Il parle, parait il, au nom de « Reporters sans frontière ». Cette association est réduite à la personne de Robert Ménard. Bien des anciens membres du conseil d’administration pourraient en dire long au sujet des conceptions démocratiques de monsieur Ménard dans sa propre association...  Les méthodes du personnage de Robert Ménard : Maxime Vivas a établi une analyse documentée extrêmement inquiétante sur ce personnage et ses sources de financements.

    Quoiqu’il en soit, il semble qu’il remplace aussi dorénavant les syndicats de journalistes, l’association internationale des droits de l’homme, Amnesty et ainsi de suite. Parfois même il remplace le Dalaï lama. Robert Menard milite pour le boycott des jeux et ce que ne fait pas le Dalaï lama... Robert Ménard est un   défenseur des droits de l’homme à géométrie variable (E.U., Guantanamo..)Robert Menard a un comportement qui soulève des questions sérieuses au sujet des motivations de son action.  
    LE REGIME THEOCRATIQUE EST INDEFENDABLE
      Le Tibet est Chinois depuis le quatorzième siècle.. Le Dalaï Lama et les autres seigneurs tibétains ont accepté ce que la Chine communiste leur proposait, par exemple le poste de vice président de l’assemblée populaire.  Cela jusqu’au jour de 1956 où le régime communiste a décidé d’abolir le servage au Tibet et régions limitrophes. Dans une négation des traditions, que j’approuve entièrement, les communistes ont abrogé les codes qui classaient la population en trois catégories et neuf classes dont le prix de la vie était précisé, codes qui donnaient aux propriétaires de serfs et d’esclaves le  droit de vie, de mort et de tortures sur eux
     On n’évoque pas le satut des femmes sous ce régime là. ..L’autorité communiste a mis fin aux luttes violentes entre chefs locaux du prétendue paradis de la non violence ainsi qu’aux divers châtiments sanglants que les moines infligeaient à ceux qui contrevenaient aux règles religieuses dont ils étaient les gardiens. La version tibétaine de la Charria a pris fin avec les communistes.
     La révolte de 1959 fut préparée, armée, entretenue et financée par les USA dans le cadre de la guerre froide.
    Voila les traditions charmantes du régime du Dalaï Lama avant les communistes et de l’horrible « invasion » qui y a mis fin.  Depuis, la scolarisation des enfants du Tibet concerne 81% d’entre eux là où il n’y en avait que 2% au temps bénis des traditions. Et l’espérance de vie dans l’enfer chinois contemporain prolonge la vie des esclaves de cette vallée de larmes de 35, 5 à 67 ans. L’anéantissement des Tibétains se manifeste par le doublement de la population tibétaine depuis 1959. La situation mérite plus de respect pour les Chinois que les clichés ridicules que colportent des gens qui ne voudraient pas pour eux, d’un régime aussi lamentable que celui du roi des moines bouddhistes du Tibet.
    A l’heure actuelle, je n’éprouve aucune sympathie pour « le gouvernement en exil du Tibet » dont sa sainteté est le décideur ultime sur pratiquement toutes les questions, où siège un nombre de membres de sa famille . Mais je suis en désaccord total avec leur régime théocratique. Je suis  hostile à l’embrigadement d’enfants dans les monastères. Je suis opposé à l’existence du servage. Je suis laïque partout et pour tous et donc totalement opposé à l’autorité politique des religieux, même de ceux que l’album "Tintin au Tibet" a rendu attendrissants et qui ne l’ont pourtant jamais été. Je désapprouve aussi les prises de position du "roi des moines" contre l’avortement et les homosexuels.  Je ne soutiens pas le Dalaï Lama.. dans ses tentatives cecessionistes. Je demande: Pourquoi,  pour exercer sa religion,  le Dalaï Lama aurait-il besoin d’un Etat ? Un Etat qui pour être constitué demanderait d’amputer la Chine du quart de sa surface ! Son magistère moral et religieux actuel souffre-t-il de n’être assis sur aucune royauté ?
    FAUTEUR DE GUERRE
    En ce qui concerne le droit international et la géopolitique, le dossier du Tibet tel que présenté par ses partisans est un facteur de violences, de guerres et de déstabilisation aussi considérable que celui des Balkans. Quel genre de Tibet est défendu ? Le "grand Tibet" incluant des régions comme le Yunnan et le Sichuan, sur les territoires des anciens seigneurs de la terre où sont organisés des troubles en même temps qu’à Lhassa ?.. Rien n’indique mieux le paternalisme néo colonial ni le racisme sous jacent à l’enthousiasme pro tibétain que l’indifférence à ces questions qui mettent en cause la vie de millions de personnes et des siècles d’histoire et de culture chinoise.    J’ai lu que les athlètes français porteraient un maillot avec .. l’inscription "pour un monde meilleur", elle sera vécue par les Chinois  comme un acte injurieux. Souvenons nous que la ligue européenne de natation a exclu M. Cavic parce qu’il portait lors des remises de médailles un teeshirt sur lequel était écrit: "le Kosovo est serbe". Cela fera-t-il jurisprudence? Les champions français .. seront-ils interdits de jeux?  Non ! Puisque le but c’est justement que le Tibet soit aux Chinois ce que le Kosovo a été aux serbes.  Mais comme cela n’a rien de comparable, à part la volonté de dépeçage de l’ennemi et la mise en scène médiatique,  il est fort probable que cela finisse à la confusion des agresseurs. ..L’intéret de mon pays et ses valeurs ne sont pas du côté où l’on voudrait les entrainer

    http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=585#more-585


    __________________________________________________________________________________________



    http://mondialisation.ca

     

    Il illustre parfaitement le sacrifice des citoyens que nous sommes à des intérêts qui ne sont pas les nôtres !

     

    Le Premier ministre Harper et la justification de la guerre d'invasion de l'Afghanistan par le message

    Mondialisation.ca, Le 6 avril 2008
     
     

    Le Premier minister Harper vient de comprendre tout d’un coup, étant en contact avec ses homologues de l’OTAN à Bucarest, qu’il a, au cours des dernières années, erré dans ses discours pour justifier la participation du Canada à la guerre d’invasion et d’occupation de l’Afghanistan  et qu’il va désormais rectifier le tir.

    Quelle désolation que d’entendre un Premier ministre parler de la guerre que livre le Canada en Afghanistan comme étant nécessaire, qu’il suffise de changer le message pour convaincre du bien-fondé d’une intervention et occupation illégales d’un pays souverain !

    Et pourtant, des millions de citoyens de ce pays ont dit non à cette action initiée et coordonnée par Washington, non au déploiement de contingents armés canadiens en Asie centrale. Ils n’acceptent  pas que le Canada fasse la guerre. Pour eux, le Canada est engagé dans cette aventure en cherchant désespérément à la justifier alors qu’il a été placé dans l’obligation d’obéir, dans le contexte de la guerre mondiale contre le terrorisme, aux commandes de l’OTAN et du Pentagone.

    Le nouveau discours du Premier ministre ne changera rien. Les Canadiens et les Canadiennes sont très au fait des fondements qui ont amené le Canada à adopter la logique de la guerre pour assurer la conquête des ressources et le contrôle des populations humaines. De plus, ils ont compris que la Défense nationale, l’armée canadienne et le lobby des entreprises d’armements profitent au maximum des dividendes de la guerre et que tous les moyens sont bons pour ce processus se poursuive le plus longtemps possible y compris celui de l’utilisation d’un message à géométrie variable répété au plus niveau de l’appareil politique.

     

     

    BREWSTER, M. 2008. Harper veut changer le message sur l’Aghanistan. Le 6.4.8. Ottawa, Presse canadienne.

    http://www.cyberpresse.ca/article/20080406/CPACTUALITES/80406066/6488/CPACTUALITES

     

    COLLECTIF ÉCHEC À LA GUERRE. 2007. Le Canada dans la guerre d’occupation en Afghanistan. Brochure d’information. Montréal

    DUFOUR, Jules. 2007. Participer à la guerre d’occupation en Afghanistan est une bonne affaire pour les industries de l’aérospatiale et de la défense. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation.   

    www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticle&code=DUF20070410&articleId=5340


    Références

    Jules Dufour est un collaborateur régulier de Mondialisation.ca.  Articles de Jules Dufour publiés par Mondialisation.ca


     

    __________________________________________________________________________________________

     

    Etre pacifiste comme Robespierre

     

    BLEITRACH Danielle


    L’impérialisme en lutte contre son déclin porte partout la guerre, le chaos comme le seul moyen de maintenir sa domination. Partout il crée des poudrières auxquelles il peut au gré des urgences - vraies ou supposées - mettre le feu, diviser intérieurement les pays qu’il veut dominer, empêcher que se reconstitue des forces externes unifiées comme cela se voit actuellement au Moyen Orient, au Tibet, en Colombie. Partout où il trouve un pays qui par ses dissensions internes est devenu invivable pour sa population, il les exaspère et crée les antagonismes là où ils n’existent pas.

    La seule réponse possible est la paix, la paix avec les valets et les vendus, pour porter tous les coups sur l'imperialisme. Mais la définition de cet ennemi principal et le refus de la guerre a d'autres dimensions que dans ce texte de présentation des plus beaux discours de Robespierre, Slavoj Zizek explicite, texte dont je partage entièrement les propositions pour une “gauche radicale”. Nous sommes loin de la mollesse de la gauche anti-libérale, loin de la tiédeur d'une gauche anti-capitaliste qui n'ose même pas proposer les nationalisations… (...) suite à http://legrandsoir.info



    3emes rencontres du livre et de la presse des droits de l'homme3ème rencontres du livre et de la presse des droits de l'homme

    La  Ligue des Droits de l'Homme organise,

    les samedi 12 et dimanche 13 avril 2008,


    Thème : "histoires de justice"

    En savoir

    ___________________________________________________________________________________________


    A  lire absolument, sur mon autre blog :

    http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/




    Le mythe de la presse libre dans notre société soi-disant libre !

    d'un très grand journaliste américain d'investigation... pour comprendre les ressorts de notre société !


    ________________________________________________________________________________________


    et mon dernier billet d'humeur, sur

    http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/


    ________________________________________________________________________________________


    Abonnez-vous à http://r-sistons.over-blog.com, le site de la Résistance ! Et recommandez ce blog.... (voir à droite écran, présentation blog)


    _________________________________________________________________________________________

     

     

    RSF, Guillebaud et l’omerta des médias. 

    Ménard, ce grand démocrate, et la TORTURE !

    VIVAS Maxime
     

    Ménard partout dans les médias, RSF supplantant à la fois Amnesty international, la ligue Internationale des droits de l’homme et tous les syndicats de journalistes, voilà qui commence à agacer ces derniers. Ils envoient des signes pour le dire. Mais ils avalisent par leur silence une monstruosité ménardienne et ne tolèrent pas que d’autres qu’eux fassent le ménage.

     

    RSF a été fondé en 1985 par Jean-Claude Guillebaud, journaliste au Nouvel-Observateur, Rony Brauman, alors président de Médecins sans frontières et Robert Ménard alors journaliste à Montpellier . Les deux premiers ont rapidement démissionné.

     

    Jean-Claude Guillebaud avait exprimé il y a plusieurs années des réserves analogues à celles qu’il a confiées à Marianne le 2 avril 2008. La répétition est cependant bien venue (pourquoi dans Marianne et pas dans le Nouvel-Obs ?).

     

    Ecoutons Robert Ménard parler de ses désaccords avec Rony Brauman dans son livre «  Ces journalistes que l’on veut faire taire », Albin Michel, mars 2001 : « [en 1994] Rony Brauman dénonce le « climat pourri » qui règne dans l’association, notre dépendance à l’égard de la Commission européenne… ». Il déplore également l’autoritarisme de Robert Ménard et la «  dictature domestique qu’il fait régner sur RSF. », penchant confirmé par l’intéressé : « Je suis autoritaire. […] Je ne sais pas discuter et j’aime décider seul. ».

     

    Mais, depuis les départs de ces deux co-fondateurs, il s’est passé un événement plus grave dont il est scandaleux que personne ne parle dans la presse politique. Je traite cet événement dans mon livre sur Reporters sans frontières. De nombreux sites Internet l’ont fait également. La presse qui fait l’opinion s’est tue.

     

    Revenons encore une fois sur cette horreur escamotée et qui aurait fait couler des hectolitres d’encre si elle avait été proférée par Le Pen ou par George W. Bush.

     

    Robert Ménard était l’un des invités de l’émission « Contre expertise » sur France Culture le 16 août 2007. Il s’y est posé la question de la légitimité de la torture. Citant le cas de familles de preneurs d’otages torturées en représailles par les services de police au Pakistan, il fait mine de se demander jusqu’où il faut aller dans ces pratiques : « Moi je sais plus quoi penser ». Il ajoute : « Je ne dis pas, je ne dirai pas qu’ils ont eu tort de le faire » et il livre le fond de sa pensée jusqu’alors implicite : « ...moi, si c’était ma fille que l’on prenait en otage, il n’y aurait aucune limite, je vous le dis, je vous le dis, il n’y aurait aucune limite pour la torture. ».

     

    Faut-il rappeler au patron de RSF que l’apologie de la torture est interdite en France, que même si les USA ont voté une loi pour en autoriser l’usage, elle est condamnée par l’ONU, la Convention de Genève, Amnesty international et par toutes les ONG ?

     

    Enfin : presque toutes les ONG.

     

    Au journaliste Eric Nolleau qui lui reprocha ses propos sur la torture samedi 29 mars dans l’émission « On n’est pas couché » sur France 2, Ménard répondit : « Vous êtes un menteur » avant d’en donner une version fausse avec un aplomb sidérant.

     

    Robert Ménard vient d’être décoré de la Légion d’honneur.

     

    Les informations ci-dessus proviennent en partie de mon livre « La face cachée de Reporters sans frontières. De la CIA aux Faucons du Pentagone », éditions Aden.

     

    Cet ouvrage présente la particularité de circuler dans toutes les salles de rédaction, de figurer dans le fonds de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, d’avoir été sélectionné par 17 médias pour un prix, mais de subir la loi de l’Omerta.

     

    Parenthèse : un exemplaire en a été envoyé au Nouvel-Observateur il y a plus de quatre mois déjà.

     

    Excepté Maurice Lemoine (Le Diplo), aucun des dizaines de journalistes qui l’ont lu et qui travaillent pour des médias en vue n’ont écrit une ligne sur lui. Plusieurs ont dialogué en privé avec moi et m’ont dit qu’ils regrettaient de ne pouvoir le faire.

     

    Grâce au bouche à oreille, à quelques sites Internet et aux conférences que je fais.., le premier tirage sera bientôt épuisé.

     

    Il est donc possible que les écrits d’un auteur français sur une ONG française soient surtout ignorés du public français. Pourquoi ?

     

    Maxime Vivas


    _______________________________________________________________________________________________________


    Le prix des aliments ne cesse d'augmenter !


    http://legrandsoir.info 

     


    Une combinaison de « facteurs explosifs » a conduit à une augmentation de 55% du prix des aliments dans le monde au cours des neuf derniers mois
    . C’est ce qu’a expliqué la directrice exécutive adjointe du Programme Mondial des Aliments (PMA), Susana Marcorra, qui a reconnu qu’il existe une « incertitude » quant au futur. Dans une entrevue, elle a signalé que « le prix des aliments a augmenté de 55% depuis juin 2007.

    C'est une augmentation qui a de graves conséquences non seulement pour ceux qui vivent avec moins d'un dollar par jour, mais également pour le PMA qui a dû demander cinq cent millions de plus pour son budget de cette année afin de contrebalancer le déficit créé par l'inflation. Sur les causes de cette augmentation des prix, Susana Malcorra a expliqué que plusieurs facteurs s'étaient conjugués. D'une part, et cela depuis un certain temps, il s'est produit une augmentation de la consommation dans certains pays comme la Chine et l'Inde, accompagnée d'une évolution de la variété des aliments consommés. Un second facteur est l'augmentation des prix du pétrole et donc de ses dérivés comme les fertilisants ou du coût du transport. A cela doivent s'ajouter « les effets du changement (...) http://legrandsoir.info



    _________________________________________________________________________________________


     

    Alerte ! Un projet de loi contre les Archives !

    http://legrandsoir.info

    Le texte du nouveau projet de loi sur la conservation et la communication des Archives a été adopté par le Sénat. Des auditions ont été faites par la commission des lois de l'Assemblée nationale cette semaine et le texte doit être prochainement voté (dans la deuxième quinzaine d'avril selon le calendrier parlementaire, peut-être le 17).

     Ce texte est disponible sur le site de l'Assemblée : page d'accueil aller à la rubrique « document parlementaire », projet n° 566 ou cliquez sur ce lien : http://www.assemblee-nationale.fr/1... Ce projet mérite TOUTE notre attention dans son ensemble, mais plus particulièrement le chapitre « régime de communication ». Il prévoit certes un raccourcissement des délais légaux d'accès à une partie des documents (vingt-cinq ans contre trente, ou cinquante (...) http://legrandsoir.info


    _________________________________________________________________________________________


    La continuité du pouvoir US, derrière la Maison-Blanche


    par Thierry Meyssan

     

    Soixante ans de propagande atlantiste nous ont convaincu que les États-Unis sont une grande démocratie. Pourtant, aucun observateur ne pense que Ronald Reagan ou George W. Bush ont exercé le pouvoir attaché à leur fonction, mais alors qui préside ? Ou encore, les observateurs s’accordent à considérer qu’une fois recomptés les bulletins de vote, Al Gore avait gagné l’élection de 2000, mais alors pourquoi Bush occupe-t-il la Maison-Blanche ? Autant de questions auxquelles aucun journaliste ne souhaite répondre. Thierry Meyssan brise le tabou.


    suite à http://www.voltairenet.org/article154849.html#article154849



    _________________________________________________________________________________________



    youseeme-copie-1.jpg
    http://chahids.over-blog.com



    Triste anniversaire  ! 60 ans de crimes !image001-copie-1.gif
     







    RICHAUD Jacques


    DE DEIR YASSIN (9 AVRIL 1948) …A « HIVER CHAUD » (GAZA 2008) (En mémoire soixante ans après ; et en dénonciation des crimes perpétués et tolérés) Jacques Richaud

    Au matin du 9 avril 1948, il y a juste soixante ans, les commandos de l'IRGUN (Dirigé par Menahem BEGIN qui aura un destin « national ») et des membres de la milice ultraviolente STERN investissent le village Palestinien de DEIR YASSIN pour y massacrer 150 civils et en chasser les survivants de ce village de sept cent cinquante habitants.

    Ce massacre précédait de quelques semaines la proclamation de l'état d'Israël. L'armée « officielle » de la future nation israélienne, la HAGANAH trouvera par ce crime la facilité pour semer la terreur, détruire systématiquement plus de quatre cent (...)   http://legrandsoir.info


    _______________________________________________________________________________________


    La rupture
    Nicolas Sarkozy, la France et Israël


     Par Thierry Meyssan 

    |
    Damas (Syrie) | 17 février 2008 | Voltaire, édition internationale |

    Nicolas Sarkozy a présenté aux responsables et aux invités du CRIF la nouvelle politique israélienne de la France. L’année 2008, qui est celle du 60e anniversaire de la création unilatérale de l’État d’Israël, sera aussi celle d’un rapprochement spectaculaire entre Paris et Tel-Aviv en complète opposition avec la politique traditionnelle de la Ve République, observe Thierry Meyssan. L’importance du propos a échappé aux éditorialistes français, mais pas aux chancelleries étrangères qui s’interrogent sur les fondements idéologiques et les conséquences d’un tel bouleversement.


    suite à
    http://www.voltairenet.org/article155260.html#article155260



    _______________________________________________________________________________________

    L’OTAN installe une hiérarchie parallèle dans la FINUL

    La discrète arrivée de l’OTAN au Liban
    par Thierry Meyssan*

    L’OTAN, qui avait été exclue des forces de maintien de la paix, à l’issue de la guerre israélo-libanaise de 2006, s’est discrètement introduite au Liban ces jours-ci. D’une part, le destroyer USS Cole qui croise au large du pays du cèdre participe à la guerre que l’Alliance atlantique poursuit contre « le terrorisme ». D’autre part,  le nouvel amiral des casques bleus et des éléments de la FINUL ne relèvent pas seulement de l’ONU, mais aussi de l’OTAN. Ce dangereux mélange des genres et la hiérarchie parallèle qu’il institue sont susceptibles à tout moment de modifier la nature du conflit régional.


    suite à
    http://www.voltairenet.org/article155832.html#article155832


    ________________________________________________________________________________________

     

    retour sur un président illuminé (II)

     


    Sarkozy sur le chemin de Rome à Riyad

     

    DELATTRE Nicole

     

    Si le discours romain de notre président de la République « une, indivisible et laïque » commence à susciter les réactions scandalisées qu’il mérite pour diverses raisons, celui de Riad se situe à un cran supérieur dans l’éloge des religions ; car cette fois-ci, il ne s’agit pas du christianisme et des « liens privilégiés » que la France sarkozienne entend désormais entretenir avec le Saint Siège romain, mais de toutes les religions « du Livre » et principalement de l’islam.

     

    Il est d’abord significatif que cet éloge de l’islam religieux ait été prononcé dans un pays théocratique où le courant wahhabite (celui de la réactualisation de la guerre sainte) est dominant.

    (...) http://legrandsoir.info


    ___________________________________________________________________________________________

     

     

    La France en guerre

     

    COMAGUER
     

     

    La décision régalienne et d’allure dictatoriale d’augmenter sensiblement la participation de l’armée française à la guerre d’Afghanistan a soudain réveillé l’opposition de Sa Majesté DE NAGY BOCSA. Il était temps !


    Face à ce début d'opposition, la propagande gouvernementale se déploie...

     http://legrandsoir.info


    ___________________________________________________________________________________________________________

    Condi Rice, vice-Présidente de Mc Cain ?

     

     

     

     

     

    a77b0ca82641f2eea251c72258f2c9f9.jpg

     C'est la nouvelle rumeur
    http://globe.blogs.nouvelobs.com/


    votre commentaire
  •  
     
    Jeudi 3 avril 2008

     

     


    http://Marcfievet.com                                       













     


    Bonjour,

    Je prépare mon article sur l' OTAN, donc je serai brève. Néanmoins, j'ai trois choses à vous dire :

    La première, c'est que notre société a commencé à brandir des répulsifs contre les plus pauvres d'entre nous, sans domicile. Maintenant, on sort des répulsifs pour faire fuir les jeunes, ces nouveaux indésirables. Pour qu'ils ne se regroupent pas, et surtout pas à côté des immeubles !

    Voilà les nouveaux credos de notre société qui fait de plus en plus fi de la vie humaine, de la dignité de chacun. Les sans domicile sont des gêneurs, les jeunes qui se regroupent sont des gêneurs. Bientôt, les retraités seront des gêneurs : Trop nombreux, trop vieux, trop coûteux, trop improductifs, trop mauvais consommateurs... On envisage de les euthanasier. Aujourd'hui, c'est le répulsif. Et demain ?

    Il est temps de réagir avant que nous devenions tous des barbares !!! Et nous voulons imposer notre modèle au reste du monde ? Et nous voulons, via Sarkozy, copier le modèle ango-saxon, bushiste ou thatchérien ? Bigre ! Avons-nous perdu la tête ? Avons-nous oublié que nous sommes dans la patrie des Droits de l'Homme ?

    Tibet - les mythes ont la vie dure. Michel Collon, une fois de plus, en dénonce un. Sur la Toile, on fait circuler une photo : Une belle manipulation de plus ! Stop l'intoxication ! Voyez l'excellent article de Michel Collon. A nouveau, il nous alerte. Ecoutons-le, c'est un Sage. Je joins son papier.

    Autre imposture : Qui dirige l'Europe, aujourd'hui, sans notre permission à nous citoyens? Le gouvernement américain ! En personne ! Et en France, à travers Sarkozy, bien sûr. En force, et dans tous les domaines. Pour une société violente et sauvage, dure aux faibles, indulgente aux forts, prédatrice, inégalitaire, guerrière, belliqueuse, culpabilisatrice, angoissante, liberticide, totalitaire, terrifiante.

    Mais pas seulement. Voyez l'exemple, soigneusement dissimulé dans notre presse, de la Slovénie. Les Américains gouvernent à la place des Slovènes ! Ils imposent leurs diktats ! En Europe, oui, chez nous ! Et on veut nous faire rentrer dans l'OTAN,  cette structure qui pratique le terrorisme d'Etat aux quatre coins de la planète ? Arrière, mes amis ! Sarkozy n'est pas le Général de Gaulle, comme il voudrait nous le faire croire, en commémorant la Résistance ou en s'inclinant devant sa dépouille et devant les médias admiratifs ! Il est vendu aux néocons ! Vendu ! Il assassine notre indépendance nationale, notre modèle social, notre image à l'étranger, le Droit, la République, la laîcité, la France ! Oui, il est le fossoyeur de la France, comme je le montrerais prochainement !

    Eh bien, figurez-vous que les Etats-Unis, cette entité monstrueuse à visage humain et même, hypocrisie suprême, à visage divin, moral, s'empare du pouvoir des Etats Européens ! Les américains gouvernent à notre place ! Voyez cet exemple de la Slovénie, et ce qui nous attend - si ce n'est déjà fait !

    Alors je le dis haut et fort : Non aux répulsifs qui ravalent les citoyens au rang de cafards nuisibles, non à la désinformation caricaturale, non à l'asservissement aux Américains et à leur mode de vie cupide, égoïste, sauvage, barbare ! Redressons la tête, et prenons nous-mêmes notre avenir en mains !  Boutons dehors l'intolérable !

    Eva

    TAGS : France, Sarkozy, barbarie, répulsifs, Etats-Unis, Slovénie, Michel Collon,
     Europe, de Gaulle, OTAN, résistance, sans domicile, liberticide, Aspeta etc...



    Statistiques blog d' Eva  R-sistons à l'intolérable :


    Hier :

     

    • 1072 pages vues (-1% j-7)
    • 505 visiteurs uniques

     

    + abonnés + visiteurs par sites + visiteurs par moteurs de recherche


    _______________________________________________________________________________________


    Soutenez les victimes

    de répulsifs en tous genres,
    les expulsés dont Sarkozy ne veut pas,
    au risque de briser leur vie :


    MANIFESTATION NATIONALE
    samedi 5 avril 2008
    au départ de Place d’Italie ( Paris 13 e )
    à 14H30

    _________________________________________________________________________________________


    LE 12 AVRIL EN FRANCE : NON AUX FRANCHISES MÉDICALES

     

     

    STRASBOURG
    Le 12 avril journée d’action contre les franchises médicales
    Venez déposer vos boîtes de médicaments vides ou nous soutenir
    à 14h00
    devant la Préfecture de Strasbourg

    Retrouvez toutes les actions sur le site http://www.grevedesoins.fr/

    _______________________________________________________________________________________

    Signer la pétition
    en faveur de Burno GUIGUE, sous-préfet

      http://soutienbrunoguigue.info

    _______________________________________________________________________________________


    Ménard, la désinformation, le Tibet, la Chine, etc : Commentaires

    http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2008/03/25/l-insupportable-et-indispensable-robert-menard.html#comments



    LE  LIBERALISME  ?

    A l’origine, le libéralisme était une philosophie de la liberté révolutionnaire ; il n’est devenu ce que nous en connaissons

    http://collectiffsa.over-blog.com/article-18378330.html



    E. TODD : " Si la France devient le caniche des USA, elle disparaîtra ".

    http://www.marcfievet.com/article-18401927.html



    ________________________________________________________________________________________

     

     


    M E S    B L O G S  :

     

     

     

    Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article... La Morale préside aux destinées du monde !


    http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/

    Billet d'humeur.

    Vous préférez un vrai coup de colère ? Alors, voici :

    http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/

    Là, je pourfends les Médias indignes !


    _____________________________________________________________________




    TIBET : Enquête sur une photo manipulée
    MICHEL COLLON - http://michelcollon.info

    Regardez bien cette photo « Soldats chinois déguisés en moines », que vous avez sans doute reçue ou recevrez bientôt. Elle circule beaucoup sur le Net, avec le commentaire : « Londres - 20 mars - Le GCHQ, l'agence gouvernementale de communications qui surveille électroniquement la moitié du monde depuis l'espace, a confirmé l'accusation du Dalaï Lama, selon laquelle l'Armée Populaire de Libération chinoise, déguisée en moines, a provoqué les émeutes qui ont tué ou blessé des centaines de Tibétains... »

    La photo accusatrice


    Cette photo est censée le prouver, et elle a donc indigné beaucoup de gens. Maintenant, regardez attentivement cette photo, et jouons au jeu des sept erreurs...







    Les 7 erreurs...

    1. Avez-vous déjà vu une « photo - satellite » prise avec un tel angle de vue ?
    2. On nous dit que les soldats se déguisent en moines pour jouer les agents provocateurs. Sont-ils assez stupides pour mener une telle opération secrète en pleine rue ?
    3. On nous dit que la photo est récente, juste avant les événements. Qu'est-ce qui le prouve ?
    4. J'ai interrogé un ami connaissant le Tibet. Il dit que cette photo ne peut avoir été prise ce 14 mars, sous un soleil printanier, car le printemps n'est arrivé que le 21 mars cette année au Tibet.
    5. Il me dit aussi que les toits des vélo - taxis de Lhassa ont changé de couleur à partir de 2005.
    6. Il dit également que ces uniformes des policiers ne sont plus utilisés depuis longtemps.
    7. Il fallait donc mener une petite enquête qui nous a fait découvrir une toute autre version...

    Mais alors d'où vient-elle ?

    En réalité, la photo date de 2003. Lors du tournage d'un film, les moines ont refusé de jouer les figurants. Ce sont donc des soldats qui en ont été chargés, et ils reçoivent ici leurs uniformes de figurants. Pratique courante là-bas, semble-t-il. En tout cas, rien à voir avec les récentes images TV montrant des moines exercer des violences et détruire des magasins à Lhassa.
    Il fallait vérifier. En fait, on peut trouver confirmation sur... le site pro-indépendantiste qui diffuse la photo 'accusatrice' :

    http://buddhism.kalachakranet.org/chinese-orchestrating-riots-tibet.htm

    La photo y est sous-titrée : This is... Ceci n'est pas un 'mouvement tactique' inhabituel de la part du gouvernement chinois, comme on peut le voir sur la couverture arrière du rapport 2003 du Tibetan Centre for Human Rights and Democracy. Cette photo semble avoir été prise lorsque des moines ont refusé de jouer dans un film, de sorte que des soldats ont reçu instruction de porter ces robes.
    Interrogé sur cette manipulation, le webmaster du site a répondu qu'il a quand même associé la photo au texte accusant les Chinois « afin de montrer le genre de leurres que les Chinois ont utilisé dans les émeutes récentes ». Chacun appréciera cette déontologie journalistique.
    Ensuite, toutes sortes de groupements ont purement et simplement supprimé ce commentaire pour faire croire que la photo était récente et qu'il s'agissait d'une conspiration de l'armée chinoise. Depuis, la photo fait le tour du monde...

    "Photos - satellites" ? Ce n'est pas la première fois...

    1. Ce n'est pas la première fois qu'on prétend nous démontrer la vérité avec des photos - satellites. En 1990, les Etats-Unis ont prétendu disposer de photos - satellites (qu'ils n'ont jamais montrées) « prouvant » que Saddam Hussein allait envahir l'Arabie Saoudite. Ce truc de diabolisation a joué un grand rôle pour manipuler l'opinion. J'ai analysé ce médiamensonge dans mon livre Attention, médias ! (page 21)
    2. En 2003, les Etats-Unis ont diffusé des photos - satellites « prouvant » que l'Irak possédait des armes de destruction massive.
    3. Plus récemment, ils ont récidivé contre l'Iran (taisant le fait qu'Israël possède deux cents têtes nucléaires illégales).

    Une image peut-elle mentir ?

    On peut mentir avec des images. Sans parler des techniques graphiques actuelles, de grands cinéastes comme Chris Marker ont  démontré comment un commentaire peut faire dire n'importe quoi à une image et sembler crédible. En fait, l'image elle-même ne nous dit pas :
    1. Quand et où elle a été prise.
    2. Ce qu'elle montre vraiment.
    3. Ce qu'elle cache (à côté, avant, après...)

    Nous nous sommes déjà fait piéger par de telles images dans le passé. Certes, chacun se fera son opinion sur la question du Tibet en essayant de vérifier les deux versions, en étudiant les intérêts en jeu des deux côtés, notamment de George Bush que le Dalaï Lama admire tant. Mais en tout cas nous avons droit à une info non manipulée. Nous suggérons aux personnes qui ont diffusé cette image de diffuser aussi le rectificatif.

    MICHEL COLLON

    POUR SUIVRE :
    TIBET : Signerez-vous la pétition de Monsieur Rockefeller (Exxon) ?


    D'autres articles Tibet sur
    www.michelcollon.info


    _______________________________________________________________________________________


    Les slovènes dirigés par les Américains  !



    La presse informe.... en Slovénie ! Silence en France... 
    L'Europe vassale des E
    .U. !




    http://leplanb.org


    Le quotidien slovène Dnevnik a eu le courage de publier un véritable scoop : il a osé publier un « document interne » du gouvernement américain dans lequel Washington énumérait au gouvernement slovène des « directives » pour exercer la présidence slovène de l'Union européenne.

     

    Ce document a été remis par le secrétaire d'Etat adjoint américain aux Affaires européennes, Daniel Fried, à M.Mitja Drobnic, directeur politique du ministère slovène des Affaires étrangères, lors d’une réunion de travail à Washington le 24 décembre dernier.

     

     

     

    L’administration américaine  fixe ainsi les grandes orientations de ce que devait être la présidence exercée par la Slovénie sur l’UE. La « directive » précise notamment dans le domaine de la géopolitique ce qu'il faut faire pour être agréable à Washington. Par exemple : 

     


    - la Slovénie doit être « parmi les premiers au sein de l'UE à reconnaître l'indépendance du Kosovo »

    - il est de la plus haute importance de déployer, dans cette province de Serbie où les Albanais majoritaires réclament l'indépendance, une mission de policiers et de juristes de l'UE, et ceci « malgré les réticences de Moscou et de Belgrade ».

     

    L’existence des « directives » américaines confirmée par le gouvernement slovène

     


    Après cette sensationnelle divulgation dans la presse, le ministère slovène des Affaires étrangères n'a pas nié l'existence de ce document ni contesté son contenu. Il a seulement annoncé l'ouverture d'une enquête sur l'origine de la fuite et sa publication non-autorisée par la presse.

    Mais, la polémique prenant de l’ampleur, le gouvernement slovène s’est résigné à faire payer un lampiste.

    Qui ? Eh bien le directeur politique qui était allé à Washington chercher la directive…

     

     

     

    Le 29 janvier 2008, le ministère slovène a indiqué dans un communiqué que « le ministre Dimitrij Rupel a accepté la démission du directeur politique, Mitja Drobnic », en précisant qu'il serait remplacé par le secrétaire d'Etat M. Sinkovec pour la durée de la présidence, qui s'achèvera le 30 juin. Mais le ministre a déploré hier soir à la télévision publique slovène qu’à cause de cette affaire « nous avons des difficultés avec nos interlocuteurs, en particulier américains ».

    C'eût été tellement mieux si la presse n’avait pas fait son travail !

    Le Premier ministre slovène, M. Jansa, a quant à lui minimisé, dès la parution de l’article, l'impact du document en assurant que son pays n'entendait pas reprendre à son compte les positions américaines pour en faire la politique de l'UE. Il est vrai qu'il pouvait quand même difficilement reconnaître publiquement le contraire. Pourtant, on peut d'ores et déjà remarquer que la Slovénie, en bon petit soldat euratlantiste, vient de ratifier aujourd'hui même le « traité de Lisbonne », étant ainsi le deuxième pays de l’UE après la Hongrie à ratifier ce document chaudement approuvé par Washington.

     

     Ces "directives" écrites remises par le Département d’Etat américain au représentant d’un Etat qui exerce la présidence de l’Union européenne montrent à quel point la « construction européenne » est un mot-codé pour désigner ce qui est purement et simplement la vassalisation américaine du continent. Le processus prend d’ailleurs désormais des proportions tellement outrées que l’opinion publique française commence à le comprendre, en dépit du matraquage médiatique dont elle est la victime pour l’empêcher de comprendre qui dirige « l’Europe ».

    Comme de juste, les medias français n'ont pas jugé utile d’informer les Français de ce scandale qui a agité la Slovénie au cours des derniers jours. Un détail sans doute. En revanche, François Fillon préfère continuer à vendre aux Français le bobard éculé qui consiste à nous seriner que l’Europe servirait de contrepoids aux grandes puissances et notamment aux Etats-Unis.(..)

     

     Pauvre M. Fillon !

    Il « rêve » et veut endormir les Français, sans se rendre compte à quel point il est pathétique de « rêver » d’une « Europe équilibrant les forces des Etats-Unis » alors qu’elle est au contraire devenue un continent complètement aux ordres de Washington.


    http://www.u-p-r.org/ab/index.php?page=article&id=19



    _________________________________________________________________________________________


    Ceux qui sèment le malheur....


    http://www.alterinfo.net/Une-conspiration-financiere-internationale-conduit-elle-les-evenements-de-notre-monde-_a18223.html

     

     

    Alan Greenspan était-il aussi idiot qu'il y paraît lorsqu'il a créé la récente bulle immobilière qui menace d'amener l'ensemble de l'économie occidentale basée sur la dette vers un crash total ?

    Et si c'était le cas, pourquoi?

    Tournons nous vers un personnage américain que les théoriciens de la conspiration mentionnent le plus souvent comme se trouvant à l'épicentre d'un quelconque plan d'une élite étant réputé exister. Ce serait David Rockefeller, âgé de 92 ans, le grand-père multimilliardaire de l'élite financière mondiale.

     


     

    DAVID ROCKEFELLER
    par Richard C. Cook
    Traduit de http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=8450
    Global Research, 27 mars 2008


    L'imposant article de Wikipedia sur Rockefeller donne la version suivante d'une déclaration célèbre qu'il aurait prétendument faite lors d'un discours d'ouverture à la conférence du Groupe Bilderberg de Baden-Baden en Allemagne en juin 1991 :

    "Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, Time magazine, et autres grandes publications dont les directeurs ont participé à nos réunions et ont respecté leurs promesses de discrétion depuis bientôt 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer notre plan pour le monde si nous avions été exposés à la lumière de l'actualité durant ces années. Mais le monde est maintenant plus complexe et préparé à marcher vers un gouvernement mondial qui ne connaîtra plus jamais la guerre, mais seulement la paix et la prospérité pour l'humanité toute entière. La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et de banquiers internationaux est certainement préférable à l'autodétermination pratiquée dans les siècles passés."

    Ce discours a été prononcé il y a 17 ans. Il est intervenu au début de l'administration Clinton aux Etats-Unis. Rockefeller parle d'un « nous ». Ce « nous », dit-il, s'est réuni en meetings pendant presque 40 ans. Si vous ajoutez les 17 années depuis qu'il a prononcé ce discours, cela fait 57 ans – deux générations complètes.
    Non seulement “nous” a développé un “plan pour le monde”, mais la tentative de “développer” le plan a été évidemment couronnée de succès, au moins dans l'esprit de Rockefeller. L'ultime objectif de « nous » est de créer « la souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et de banquiers internationaux ». Cela conduira, dit-il, vers un « gouvernement mondial qui ne connaîtra plus jamais la guerre. »

    Juste à titre d'exercice intellectuel, supposons que David Rockefeller soit un personnage aussi important et puissant qu'il puisse penser qu'il soit. Donnons un peu de crédit à l'homme et supposons que lui et « nous » aient en fait réussi jusqu'à un certain degré. Cela voudrait dire que les décisions et les événements majeurs depuis le discours de Rockefeller en 1991 ont probablement aussi fait partie du plan ou qu'ils ont au moins représenté ses caractéristiques et ses intentions.

    Par conséquent, en examinant ces décisions et événements, nous pouvons déterminer si en fait Rockefeller est crédible dans son estimation que l’Utopie qu’il a à l’esprit est en cours ou au moins est encore plus près de se réaliser. Sans ordre particulier, voici quelques décisions et événements présentés comme suit :

     

    La mise en place de l’accord nord-américain de libre échange (N A FT A ) par les administrations Bill Clinton et George W. Bush ont conduit à l’élimination de millions d’emplois dans l’industrie manufacturière US comme à la destruction de l’agriculture familiale US au profit d’un « agribusiness » global.

    Des accords de libre échange similaires, incluant ceux édictés sous les auspices de l’OMC , ont conduit à exporter des millions d’emplois manufacturiers vers la Chine et d’autres pays.

    Le revenu moyen par habitant aux Etats-Unis s’est régulièrement érodé pendant que la part de richesse nationale détenue par les tranches les plus riches a explosé. Quelques managers de Hedge Funds de Wall Street ont gagné un milliard de dollars par an alors que le nombre de sans-abri, incluant des anciens combattants, dépasse le million.

    Cette bulle immobilière a conduit à une énorme inflation des prix de l’immobilier aux Etats-Unis. Des millions de logements sont en train de tomber entre les mains des banquiers avec les saisies hypothécaires. Le coût des terrains et des locations a en outre détruit l’agriculture familiale de même que les petites entreprises. L’augmentation des taxes immobilières basées sur des estimations foncières surévaluées a poussé des millions de personnes aux faibles et moyens revenus et des retraités hors de chez eux.

    Le fait que les banquiers contrôlent maintenant les systèmes monétaires dans leur totalité, sous des législations où l’argent n’est introduit que par des prêts soumis à intérêt, a conduit à une pyramide d’endettement massif qui est au bord de l’effondrement. Ce système « monétariste » a été inventé par des économistes de l’Université de Chicago financés par la famille Rockefeller. Le hic, c’est que quand la pyramide s’effondrera et que tout le monde sera en banqueroute, les banques qui ont créé l’argent « à partir de rien » seront en position de saisir tous les actifs de valeur pour presque rien, comme J.P. Morgan Chase se prépare à le faire avec les affaires détenues par Carlyle Capital. Une régulation significative de l’industrie financière a été abandonnée par le gouvernement, et tout politicien qui se met en travers de la route est détruit, comme Eliot Spitzer .

    Le poids total sur les américains des taxes fédérales, des états et des gouvernements locaux dépasse maintenant 40% des revenus et il est en train d’augmenter.  Aujourd’hui, avec un début de récession, le Congrès contrôlé par les Démocrates, alors qu’il supporte le « stimulus » d’une exonération minuscule, est hypocritement en train d’augmenter les taxes par ailleurs, même pour les salariés des classes moyennes. Certaines taxes, ainsi que les prêts étudiants, ne peuvent plus être éliminés par la loi de protection contre la banqueroute.

    Les prix de l’essence explosent alors que des compagnies comme Exxon-Mobil enregistrent des profits records. Les prix d’autres produits augmentent régulièrement, comme les prix des denrées alimentaires, avec quelques pays commençant à expérimenter des conditions proches de la famine. 40 millions de personnes en  Amérique sont officiellement classées dans la catégorie « risque alimentaire ».

    Le contrôle de l’eau et des ressources minérales par de grandes sociétés a supprimé la majeure partie de ce qui était disponible à tous, et la dérégulation de la production d’énergie a conduit à d’énormes augmentations des coûts de l’électricité dans beaucoup d’endroits.

    La destruction de l’agriculture familiale aux Etats-Unis (comme au Mexique et au Canada) par les accords N A FT A est à l’image des politiques conduites envers d’autres pays par le FMI et la Banque Mondiale. Partout dans le monde, en raison de la pression résultant du « Consensus de Washington », l’autosuffisance alimentaire locale a été remplacée par la politique de production céréalière en priorité pour l’export. La migration à partir des campagnes a contribué à accroître la population d’énormes banlieues pauvres autour des villes des pays sous-développés.

    Depuis les années 80, les Etats-Unis ont combattu dans des guerres partout dans le monde, que ce soit directement ou à travers des intermédiaires locaux. L’ancienne Yougoslavie a été démembrée par l’OT A N. Sous couvert des attentats du 11 septembre et en mettant en œuvre des plans préparés d’avance, les Etats-Unis sont maintenant engagés dans une conquête militaire et une occupation militaire permanente du Moyen-Orient. Un encerclement planétaire de la Russie et de la Chine par les forces des US et de l’OT A N est en cours, et une nouvelle poussée pour militariser l’espace a commencé. Les puissances occidentales sont clairement en train de se préparer pour au minimum la possibilité d’une autre guerre mondiale.

    L’expansion de l’empire militaire US à l’étranger est à l’image de la création d’un système totalitaire de surveillance aux Etats-Unis, par lequel les activités des citoyens privés sont espionnées et tracées par une technologie et des systèmes qui ont été mis en place sous le prétexte de la « Guerre contre le Terrorisme ». Des implants humains de micro puces à des fins de traçage commencent à être utilisés. Le complexe militaro-industriel est devenu la plus grande et la plus en réussite des industries du pays avec des dizaines de milliers de planificateurs engagés à imaginer de nouvelles et meilleures manières, à la fois ouvertes et secrètes, de détruire les « ennemis » à l’extérieur comme à l’intérieur du pays.

    Pendant ce temps, les Etats-Unis ont la population carcérale la plus importante du monde entier. En outre, la vie quotidienne de millions de gens est un fardeau écrasant de paperasserie et de charges du gouvernement, des assurances et des intérêts financiers. Et les plus simples des transactions d’affaires sont alourdies par les commissions de légions de comptables, d’avocats, de bureaucrates, de courtiers, de spéculateurs et d’intermédiaires.

    Finalement, les conditions en détérioration de la vie quotidienne ont engendré un niveau extraordinaire de maladies liées au stress, de même que des addictions épidémiques à la drogue et l’alcool. Les gouvernements du monde entier sont eux-mêmes engagés dans le trafic de drogue. A u lieu de lutter contre le niveau de stress, la politique publique est biaisée en faveur d’une énorme industrie pharmaceutique qui s’enrichit sur le niveau déclinant de santé par des traitements s’attaquant aux symptômes plutôt qu’aux causes. Beaucoup de ces traitements objets de fortes campagnes publicitaires ont eux-mêmes des effets secondaires dévastateurs.

    Cette liste devrait au moins nous en indiquer suffisamment pour poser une question difficile. En supposant à nouveau que toutes ces choses font partie du plan élitiste que Mr Rockefeller se vante d’avoir développé, n’est-il pas étrange que les moyens qui ont été choisis pour arriver à « la paix et la prospérité pour l’humanité toute entière » implique tant de violence, de tromperie, d’oppression, d’exploitation, de corruption et de vol ?

    En fait, il m’apparaît que « notre plan pour le monde » est un plan basé sur le génocide, la guerre mondiale, le contrôle policé des populations et l’appropriation des ressources de la planète par l’élite financière, leurs politiciens marionnettes et leurs forces armées.

    En particulier, pourrait-il y avoir une meilleure manière d’accomplir tout ceci que ce qui apparaît être un plan concentré pour priver les populations partout dans le monde de leur capacité de produire leur propre nourriture ? A près tout, le génocide par la faim peut-être lent mais il est réellement efficace. Particulièrement quand il peut être mis sur le dos des « forces du marché ».

    Et se peut-il que les “nous” qui sont en train de réaliser tout ceci, incluant le grand David Rockefeller lui-même, ne soient juste que des criminels qui ont d’une certaine manière pris les sièges du pouvoir ? Si c’est le cas, ce sont des criminels qui ont fait tout ce qu’ils ont pu pour assurer leurs arrières et effacer leurs traces, y compris une mainmise étouffante sur le système éducatif et sur le monopole des grands medias.

     Les électeurs n’ont certainement jamais donné leur accord à tout ceci en connaissance de cause.

     

    Richard C. Cook est un ancien analyste du gouvernement fédéral U.S., dont la carrière inclus des services auprès de la U.S. Civil Service Commission, de la Food and Drug A dministration, de la Carter White House, de la N A S A et du U.S.  ...Son livre sur la réforme monétaire intitulé « We Hold These Truths: The Promise of Monetary Reform” est en préparation...  www.richardccook.com.

     

     








    .

     

    Pourtant rien n'est perdu ...


    .

     




    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique