•  
     
    Lundi 31 mars 2008

     

     

    04w99.jpghttp://chahids.over-blog.com

    04w99.jpg



















    On vient de m'envoyer ça, c'est trop beau, je le mets en tête de cette parution :


    Quand le dernier arbre aura été coupé,
    Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
    Quand le dernier poisson aura été attrapé,
    Seulement alors, l'Homme se rendra compte que l'argent ne se mange pas...
    Prophétie indienne
    .



    Bonjour

    Etant donné la situation actuelle, lourde de menaces et d'incertitudes, je choisis de soumettre à votre réflexion quelques textes qui illustrent d'une manière originale l'actualité. Et par exemple, qui cite les déclarations du Président Syrien au sommet de la Ligue Arabe ? Comment peut-on juger ce pays, son dirigeant, sans même savoir ce que dit celui qui, actuellement, dans l'indifférence médiatique générale, anime le sommet de la Ligue Arabe à Damas ?

    Et que penser de l'intervention, pour moi colonialiste, impérialiste, de la France en Afghanistan, qui s'aligne ainsi sur la position des néocons américains désavoués partout ?  Intervention d'ailleurs décidée unilatéralement, sans concertation avec les élus - qui n'auront même pas le droit de voter -, de façon anti-démocratique !

    Intervention, aussi, qui met notre pays au premier rang des nations engagées dans des guerres de civilisation, préventives, contraires aux intérêts français et à la tradition gaullienne d'indépendance !  Les Arabes sont, à juste titre, étonnés et scandalisés. 

    Notons d'ailleurs que cette politique étrangère n'a jamais été présentée aux Français pendant la campagne électorale, ce qui est une imposture de plus. Ajoutons aussi que les médias aux ordres évitent consciencieusement d'aborder la question, préférant nous divertir avec les tenues de Carla Bruni à Londres plutôt que de nous entretenir des sujets qui engagent l'avenir de notre pays et, étant donné l'influence de la France, l'avenir du monde, aussi !  Honte à cette télévision qui nous abêtit au lieu de proposer des sujets susceptibles d'alimenter notre réflexion pour qu'ensuite, nous puissions faire des choix en connaissance de cause.

    Chine-Tibet encore, mais cette fois avec un point de vue que l'on n'entend guère, celui des communistes, traditionnellement engagés pour la paix,  amis de la Chine et réservés quant à l'évolution de son  pseudo communisme flirtant allègrement avec le capitalisme. Ensuite, le témoignage d'un correspondant très critique envers ce pseudo communisme chinois, et pour cause. Enfin,  pour corser le tout, quelques liens afin d'évoquer des financiers plus soucieux, semble-t-il, du but que des moyens !

    Je vous rappelle que je mets souvent en commentaires (à la fin des parutions), d'excellents articles - faute de place. Par exemple, vous pourrez lire un papier remarquable sur la crise financière dans les commentaires du précédent article : Simple, clair, limpide, pour comprendre le marasme actuel. Aux Etats-Unis, les banques n'ont plus d'argent !!! Un comble, pour ce pays grand donneur de leçons et obsédé par Mâmon.  Au final, la crise nous guette tous... Et certains peuvent être tentés de trouver un exutoire dans la guerre !

    Bonne lecture,  Eva

    Je tiens à souligner que pour les EU, la Chine représente le danger majeur (population, Finances saines etc). Donc à combattre en priorité.


    __________________________________________________________________________________________


    Le discours du Président syrien, au Sommet de la Ligue arabe‎ Version imprimable Suggérer par mail

     

    L'IRIB   
    30 Mars 2008




    IRIB- Les déclarations du Président syrien, Bachar al-Assad, ‎
    lors des cérémonies d'ouverture du 20ème Sommet de la Ligue ‎arabe,
    à Damas, ont eu de vastes répercussions dans les milieux ‎
    politiques et médiatiques internationaux. Dans des propos ‎fermes
    et clairs, Assad a rappelé que la sécurité du Moyen-‎Orient ne
    pourrait être assurée que dans un climat de paix et que ‎les occupations
    ne menaient en rien à la sécurité. "Il n'est pas ‎exagéré de dire, a-t-il
    ajouté, que nous ne faisons plus face au ‎danger, mais que nous y
    sommes en plein dedans." Le Président ‎syrien n'a pas oublié
    d'insister sur la nécessité de déployer ‎davantage d'efforts pour
    résoudre les crises, libanaise, irakienne, ‎soudanaise, et l'affaire
    palestinienne, souhaitant qu'un consensus ‎se crée dans le
    monde arabe.

    Il a, également, fait part de la ‎volonté de son pays de voir
    l'établissement d'une paix juste et ‎équitable, dans toute la
    région, avant de s'adresser à Washington ‎et à Tel-Aviv en
    ces termes: « La paix ne s'instaurera que ‎lorsque le Golan nous
    sera restitué dans le même état où il était ‎avant le 4 juin 1967.»
    Il n'y a pas l'ombre d'un doute que les ‎politiques moyen-orientales
    des Etats-Unis ont porté, ‎sérieusement, préjudice au monde arabe.
    Malgré l'échec lourd et ‎historique de l'armée du régime sioniste,
    face à la résistance du ‎Hezbollah libanais, en été 2006, son allié
    américain n'hésite pas ‎à déployer tous ses efforts et à tramer des
    complots, afin de ‎dresser les pays arabes les uns contre les autres
    et de ‎compromettre la sécurité nationale du monde arabe.

    Qu'a donc ‎fait le monde arabe, malgré tous les leviers dont il
    dispose, dans ‎la région? Ou bien, il est resté muet ou bien il s'est
    aligné sur les ‎politiques américaines. Nombre d'analystes politiques
    estiment ‎que, dans la situation délicate actuelle de la région, seule,
    l'union ‎pourra sauvegarder le monde arabe devant les complots
    ‎américains. En effet, deux tendances prévalent, actuellement,
    ‎dans le monde arabe: les tendances pro-américaines et celles, ‎
    pro-arabes. C'est la réalité indéniable du Moyen-Orient.

    Le ‎Sommet arabe s'avère important, car il pourrait permettre
    aux ‎Arabes de laisser de côté leurs différends. La Syrie a été
    rangée, ‎en 2006, sur la liste noire de la sécurité nationale américaine ‎
    parce qu'elle s'oppose aux politiques régionales des Etats-Unis.
    ‎Washington nie le danger évident qu"Israël représente pour
    le ‎Moyen-Orient, mais range la Syrie sur l'axe de mal. Elle a tout ‎
    fait pour que Damas n'arrive pas à réunir les Arabes et qu'il ne ‎
    puisse pas présider la Ligue arabe. Cependant, le Sommet arabe
    ‎s'est tenu et ce sera une grande victoire pour les ‎Syriens.

     ‎
    http://french.irib.ir/index.php?option=com_content&task=view&id=7730

    ___________________________________________________________________________________________________


    http://www.geostrategie.com/637/dieudonne-en-syrie>




    ______________________________________________________________________________________________________




    http://www.unregardifferent.net/


    La France en Afghanistan :
    http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=440

    C’est de toute la classe politique que l’annonce d’un engagement renforcé de la France en Afghanistan suscite des interrogations ou des condamnations.

     

    Si les positions claires et nettes de l’Union Populaire Républicaine ou du Comité Valmy ne surprendront personne, celle du député UMP Jacques Myard montre que dans la majorité même, cet engagement ne passe pas. 



    SUR  LE  SITE  DE  L' UNION  POPULAIRE  REPUBLICAINE :
      

     

    Sarkozy se trompe de Parlement
    D’après l’article 35 de la Constitution, on aurait pu croire que l’exécutif devait consulter le Parlement pour déclarer la guerre.

    Mais c’était sans connaître les astuces des anglo-américains et de leurs serviteurs. Il suffit de mettre en place des "terroristes", puis de faire la guerre au "terrorisme", sans jamais déclarer la guerre à personne, donc sans consulter les parlementaires.

    C’est très exactement ainsi que nos forces armées se trouvent engagées en Afghanistan. Initialement, seuls des troupes d’élites censés arrêter Ben Laden devaient intervenir. Mais quand elles ont eu l’ennemi public n°1 des USA dans le viseur, elles ont demandé la permission de faire feu, ce qui a permis au fameux terroriste de s’enfuir.

    Nicolas Sarkozy devait estimer que la France n’avait pas été suffisamment ridiculisée dans ce bourbier : pour renvoyer quelques milliers de soldats supplémentaires, il ignore superbement le Parlement français et va l’annoncer aux Parlementaires... britanniques !

    Doit-on comprendre qu’on pourrait faire des économies en supprimant le Parlement français ? Non, bien sûr.

    Je pense plutôt que si le Président se trompe de Parlement, c’est qu’il s’est trompé de pays.

     



    COMMUNIQUE DU COMITE VALMY

     

    - Pas de troupes françaises en Afghanistan
    - Retirer la France de l’Otan outil, américain d’agression et de guerre

    Répondant aux exigences répétées de Bush, Sarkozy a décidé unilatéralement et sans consultation préalable du Parlement, d’envoyer 1000 militaires français en Afghanistan, lesquels viendraient s’ajouter aux 1900 qui déjà combattent le peuple Afghan dans une guerre américaine illégitime, sous les ordres directs de l’Administration des Etats-Unis qui contrôle l’Otan globalement.

    En s’installant dans cette logique de guerre, Sarkozy confirme qu’il n’est que le Président d’une République Française qui, sous son influence, s’enfonce toujours davantage dans l’engrenage de la souveraineté limitée inhérente au carcan euro-atlantiste. Sous sa pratique d’un pouvoir personnel apparent, la réalité est une fuite en avant dans l’approfondissement de la vassalisation de la France. L’armée française est en passe de devenir une structure supplétive de la politique d’agression et de guerre de l’impérialisme américain. Face à celle-ci, une politique étrangère conforme à l’intérêt national, nécessiterait au contraire, une volonté d’endiguement de la menace américaine et de défense de la paix mondiale, dans le respect du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.


    http://www.amazon.fr/gp/product/images/2213620806/ref=dp_image_0?ie=UTF8&n=301061&s=books



    En Europe, le bellicisme de notre Président représentant de la bourgeoisie compradore, n’est pas isolé notamment en Grande-Bretagne et en Allemagne. Dans ce pays l’ancien ministre de la défense Joseph Fischer est inquiet devant l’incapacité des troupes de l’Otan de gagner la guerre voulue par les stratèges américains en Afghanistan. Dans ce pays, les combats s’intensifient. Le bilan des pertes américaines s’accroît et s’ajoute à celles de la guerre coloniale en Irak. Cela fait progresser la prise de conscience du peuple américain et son refus de ces guerres. Devant cette réalité Fischer, homme de « gauche » n’hésite pas : ce qui est en jeu en Afghanistan « c’est une victoire ou une défaite sur le terrain » et donc « l’avenir même de l’Otan ».

     L’impérialisme allemand est à la fois complice et concurrent par rapport à la politique des dirigeants américains.

    Cette guerre américaine en Afghanistan, comme d’autres, est menée au nom de la lutte « contre le terrorisme » Mais les services de renseignements US eux -mêmes, confirment que ces guerres peuvent exacerber -et nous considérons que c’est l’un de leurs objectifs- des contradictions au sein des peuples, entre les cultures et les civilisations.

    Sarkozy dans sa logique et sa volonté de guerre n’est pas représentatif du peuple français qui était avec raison, quasiment unanime sur le refus de la guerre américaine contre l’Irak exprimé à l’époque par Jacques Chirac et Dominique de Villepin.

    Les Français doivent exiger que la France officielle renonce à la politique de guerre de Sarkozy et à transformer les soldats qui agissent au nom de la France, en supplétifs d’une guerre américaine injuste, illégitime et illégale.

    Les militaires français doivent quitter l’Afghanistan et il est de l’intérêt de la France de se retirer de l’Otan.

     Cet appareil d’agression et de guerre sous contrôle absolu des USA doit être dissous dans l’intérêt de la paix dans le monde qu’il menace en permanence.

    La France s’inspirant de l’exemple donné par de Gaulle, doit refuser toute participation à une guerre qu’elle n’aurait pas elle-même décidée. Il convient de rétablir une politique de défense nationale souveraine, dans le cadre d’une indépendance nationale réaffirmée.

    La République française devrait rétablir la conscription. L’armée française doit redevenir l’armée de la nation et celle de notre peuple, au service de sa défense. La souveraineté populaire et nationale ainsi que la démocratie, détruites par le totalitarisme néolibéral et atlantiste de l’Union européenne, doivent être rétablies.

     

    Déplacement en famille
    http://photos.linternaute.com/pays/231/afghanistan/

    COMMUNIQUE DE JACQUES MYARD

     

    Député UMP - Président du Cercle Nation et République
    A/S : France-Afghanistan

    L’annonce du Président de la République à Londres de renforcer le dispositif militaire en Afghanistan par l’envoi de 1000 hommes supplémentaires ne peut que susciter des doutes sérieux et de fortes interrogations.


    -  Des doutes sérieux car il n’y a pas de solution militaire en Afghanistan. Plus les forces étrangères se substitueront aux forces afghanes, plus elles renforceront la rébellion talibanique et s’alièneront le soutien des populations. C’est une loi de l’histoire particulièrement avérée en Afghanistan. Si les forces de l’OTAN doivent concourir à mettre sur pied une armée afghane - il est regrettable que l’aide économique internationale se fasse rare - elles ne doivent pas se substituer à leur combat dans ce qui apparaît aujourd’hui comme un véritable guêpier.


    -  De fortes interrogations : cette décision apparaît à l’évidence comme un alignement atlantiste sur les positions américaines alors même que la politique étrangère de Washington est un échec quasi-total. La France n’a rien à gagner dans un tel alignement. Elle doit plus que jamais conserver son indépendance diplomatique et militaire. Son retour annoncé par certains dans l’organisation intégrée de l’OTAN serait une faute sans appel.

    En tout état de cause, cette réorientation de la politique étrangère française commande impérativement un débat au Parlement, afin que les Français et le Président  lui-même connaissent les réserves du Parlement, voire son opposition à cette inflexion radicale de la politique étrangère française, laquelle n’a pas été débattue lors de la campagne présidentielle
    .



    ________________________________________________________________________________________

    www.makara.us/04mdr/01writing/03tg/bios/14_dalai_lama_files/DalaiLama.jpg www.korubo.com/TIBETDOC/aagyantsetemple.JPG  
             

    http://fr.search.yahoo.com/search?p=Tibet+photos+DalaiLama&yhdr_submit_button=Recherche+Web&fr=ush1-mail



    Non à l’hypocrite campagne anti-chinoise à propos du Tibet, oui à une Chine multinationale unie et socialiste !

     

    Deux poids, deux mesures : les Ménard, Glucksmann, Lévy et Cie n’ont pas dit un mot pour condamner les USA et réclamer le boycott des JO d’Atlanta et de Los Angeles au moment où l’Empire états-unien semaient la mort de masse en Irak, au Panama ou en Yougoslavie.

     

    Pas un mot non plus contre cette grande “démocratie” qui torture officiellement à Guantanamo et qui a le plus fort taux au monde, très loin devant la Chine, pour le nombre de citoyens emprisonnés par rapport à la population globale.

     

    Pas un mot de protestation non plus contre la dédicace sciemment politique du Salon parisien du livre à l’Etat d’Israël avec visite à la clé du président d’Israël, présentement occupé à massacrer sans pitié civils et enfants palestiniens. Pour ce qui concerne la fausse gauche, pas un mot non plus, , sauf quand il s’agit de boycotter un pays se réclamant du socialisme, pour condamner les J.O. en tant que vitrine du sport commercial et professionnel (un débat approfondi serait nécessaire à ce sujet). Pas un mot non plus, tout simplement, pour condamner les atteintes aux droits de l’homme, en France même, du régime sarkozyste, sa traque aux ouvriers immigrés, ses atteintes répétées au droit de grève, sa mainmise sur les médias (n’est ce pas, Messieurs de “Reporters sans frontières” !), sa construction d’un Etat policier chargé de fliquer les manifs populaire, son viol grossier de la souveraineté du peuple auquel Sarkozy et la fausse gauche viennent d’imposer la constitution européenne bis en annihilant le vote démocratique du 29 mai 2005.

     

    En réalité, à l’approche des JO, il faut s’attendre à une multitude de provocations pour tenter d’isoler la Chine, d’y semer la division sur des bases “ethniques”, non seulement de la part des classes féodales privilégiées expropriées par la République populaire chinoise en 1959, non seulement de la part du prétendu “gouvernement tibétain en exil”, mais de la part des Etats impérialistes qui feignent d’oublier dans quel état épouvantable de famine et d’humiliation les USA, l’Allemagne, la France et l’Angleterre capitalistes avaient plongé la Chine à l’époque des guerres de l’opium et des “concessions” ; qui oublient les quelque 10 millions de morts civils et militaires dont la Chine à souffert pour se libérer de l’occupation du japon fasciste lors du dernier conflit mondial. Le fait que ces Etats prédateurs qui affament la moitié de la planète avec leur OMC, leur FMI, leurs guerres impérialistes et leurs blocus, appellent au respect des droits de l’homme au Tibet, est pour le moins suspect ; de plus, c’est volontairement oublier qu’avant 1959, le Tibet était plongé dans le servage, que les “gentils” dirigeants de monastères bouddhistes avaient droit de vie et de mort sur les serfs (90% des gens), que 90% des habitants étaient analphabètes, qu’un Tibétain de base était décapité si ses yeux se posaient sur le Dalaï-Lama ! Ces mêmes Etats impérialistes osent parler d’indépendance nationale du Tibet alors que ce pays fait partie de la Chine multinationale depuis le 13ème siècle (bien avant que la corse ou Nice n’appartiennent à la France !), et qu’eux-mêmes foulent aux pieds les droits nationaux du peuple palestinien, du peuple irakien, du peuple yougoslave, du peuple ivoirien, du peuple tchadien, et de tant d’autres !

     

    De fait, l’intégration du Tibet à la République populaire chinoise a, malgré les soubresauts de la prétendue “révolution culturelle” (qui affectèrent toute la Chine) constitué un immense pas en avant pour les masses rurales et urbaines du Tibet. C’est seulement à partir de cette date que la masse de la jeunesse a été scolarisée, que les Tibétains ont pu apprendre leur langue écrite à l’école, l’entendre parler dans les médias, disposer d’un enseignement bilingue où le tibétain tient tout naturellement la 1ère place. Quant à la spiritualité du Tibet, qui fait tant rêver les petits bourgeois consuméristes d’ici, elle existe bel et bien mais n’a jamais été qu’un phénomène très élitiste dans l’ancien Tibet féodal : c’est ce que révélait Alexandra David-Neel qui dans ses carnets de voyage, indiquait à la fois la beauté de la PHILOSOPHIE bouddhiste pratiquée par quelques-uns, et l’arriération profonde et les superstitions dans lesquelles étaient maintenue la masse de la population.

     

    En outre, les pyromanes des Etats impérialistes et leurs relais médiatiques se comportent en vrais irresponsables. On a vu en Yougoslavie ce qu’a donné la volonté occidentale d’encourager les séparatismes Croate, Slovène, Kosovar, dans le seul but de démanteler la République socialiste fédérative de Yougoslavie : une guerre terrible qui a ravagé un pays, mais qui a permis que depuis les USA et l’UE occupent militairement les Balkans. Le projet, d’ailleurs hors de portée des impérialistes, de balkaniser la Chine et son plus qu’1 milliard d’hommes est à la fois odieux et terriblement dangereux pour la paix mondiale.

     

    Enfin, le prétendu “boycott” des JO par l’autoproclamée “communauté internationale” est une pure insulte à l’humanisme et au bon sens. On est d’avance certain que l’Inde, la Russie, l’Afrique, l’Amérique latine, le Vietnam, l’Iran, etc. ne boycotteront à aucun prix les JO : dans ces conditions que signifie pour la “communauté internationale” (c’est-à-dire les Etats riches regroupant au plus 600 millions de personnes) un ensemble d’Etats groupant de trois à quatre milliards d’individus ? Quel racisme à l’égard du grand peuple chinois, et plus généralement, des “pays émergents” dont la Chine est le symbole !

     

    Cela ne signifie nullement que le PRCF soit indifférent au besoin de progrès de la démocratie socialiste en Chine et à l’essor de la culture nationale du peuple du Tibet et des autres provinces de Chine. Mais d’abord, le PRCF, fidèle à la l’exigence universelle de laïcité et de pensée dégagée des dogmes de toutes natures”, ne considère nullement que les cléricaux tibétains, organisateurs de pogroms contre les commerçants chinois, soient en quoi que ce soit une force de libération ! Comme dans tout le reste de la Chine, le progrès de la société repose sur les masses populaires, sur les ouvriers, sur les paysans, sur tous ceux qui en Chine restent fidèles aux idéaux socialistes de la Révolution de 1949, sur les communistes qui, de Pékin à Lhassa, défendent les acquis du socialisme et le principe d’un développement socialiste du pays, seul à même de stopper le creusement des inégalités sociales que comporterait un mode de développement subordonné au capitalisme mondialisé. La voie socialiste est seule à même de permettre à long terme le développement harmonieux des nationalités de la RPC. C’est d’ailleurs dans ce sens que s’est exprimée la conférence nationale du PRCF en 2006 non pour dénigrer la République populaire, mais pour défendre ses acquis et son rayonnement international.

     

    En résumé, oui à l’amélioration des droits du peuple au Tibet et dans le reste de la Chine, non à la campagne impérialiste contre les JO de Pékin, non aux tentatives impérialistes de déstabiliser la Chine et de la plonger dans des conflits interethniques dans le but d’en saboter le développement indépendant, non aux pires ennemis de toute spiritualité, des peuples du Tibet et du reste de la Chine, l’impérialisme et le capitalisme.

     

    Le 23 mars 2008

     

    Tibet : Déclaration de La commission exécutive du PRCFhttp://www.marcfievet.com/article-18290735.html



    2 Réponses
    :

     

    1. art13 le Samedi, 29 mars 2008 à 1:29 :

      Déçu…

      Je pensais être le seul bipède intelligent dans l’Hexagone et je me rend compte que nous sommes au moins deux..
      Cet article est magistral et décoiffe les CNN, REUTERS et autres vaches communicantes comme l’AFP ou les “media” français transporteurs de désinformation.
      A l’excellente dialectique de cet article, j’ajouterai que Mao est mort.
      M. Deng Xiaopoing a conseillé aux chinois de s’enrichir, sonnan donc la mort de fait donc du vilain communiste mangeur de brochettes de petites filles.
      Je vis en Chine depuis 5 ans.. parmi de gentils arnaqueurs il est vrai, qui rêvent tous de la réussite à l’américaine tout en en haissant les effêts de bords politiques et géostratégiques.
      Comme disait Je Sais Plus Qui: il a fallut 2 siècles à la Révolution française pour enfanter de quelquechose qui ressemble à une démocrassie.alors laissons du temps au temps. Et pour conclure en retournant au sujet principal: pourquoi ne pas donner à Alsace, la Lorraine, les Basques ou autres Auvergnats, leur autonomie?

    2. art13 le Samedi, 29 mars 2008 à 20:26 :

      Les pages qui ont un honnête degré de réflexion sur cet état voyou qu’est la Chine sont rares, j’en profite donc pour conforter mon précédent post.

      Contrairement à ce que distille CNN, c’est une infime minorité d’habitants du Tibet qui réclameraient l’autonomie.. même le Dalai-lama -pas fou- n’en veut pas!
      C’est surtout la CIA qui, par personnes interposées, aimerait bien casser la Chine pour mieux la contrôler. Pouvoir installer, comme en Pologne, une base “Echelon” au Tibet, le rêve!

      Le Xingjiang est aussi une région contestataire mais les Ricains sont bien embêtés pour la sponsoriser car ses habitants sont musulmans, ce serait délicat de demander à Ben Laden de faire le sale boulot !

      On le comprend mal de l’Occident, mais le Tibet est déjà une région autonome, à statut particulier, préservant [bien que le mandarin soit obligatoire – comme le français aux alsaciens] sa langue et ses particularités culturelles, comme d’autres régions d’ailleurs dont la province de Taiwan qui se rapproche sérieusement du continent depuis la chute de Cheng.

      S’il fallait une preuve que ce sont les US qui oeuvrent, voyez: c’est toujours à cause d’un incident qu’arrivent des manifestations furieuses (petite palestinienne tuée par ex.) mais dans le cas de Lassah, il n’y a pas eut d’incident, pas plus que dans la région voisine qui a prit feu en même temps sans raison objective, comme ça, spontanément. On a donc bien a faire à un calcul pour mettre à profit la médiatisation des Jeux mais pas pour des raisons humanitaires comme on le croit, mais bien géostratégiques. Troublant aussi le mutisme des US pendant près de 15 jours, eux qui sont si enclins à répandre leur démocratie.

      Les tibétains ne se plaignent pas de l’apport logistique de la Chine, les communications, le tourisme. .de nombreuses chaînes de télé diffusent souvent des émissions sur le Tibet comme sur toutes autres régions.

      Ce qui est amusant, dans tout ça, c’est que les nations qui souvent ont gagné la liberté contre la monarchie, protègent un théocrate personnel, un roitelet agité par les US.

      D’où vient cette sensibilité occidentale pour ce pauvre théocrate de Dalai-lama? Dans la foulée de Gandhi, de la mode du yoga et de la frénésie orientaliste des années 70, et au contre-pieds des âneries de Mao et de la Bande des Quatre qui n’étaient pas des saints, on a sanctifié cet auto proclamé demi dieu. Les dames qui prennent leur thé à cinq heures aiment ce genre de “position” intellectuelle voir “philosophique”.

      Comprendre la Chine est difficile pour nous occidentaux: la Chine, c’est pas comme la France (département de l’Etat européen). Disons que: si Sarko avait a piloter une carriole avec un cheval, M. Hu piloterait 21 chevaux, voila bien le problème. En Chine, la moindre malversation peut retomber sur la tête de dizaines de millions de personnes: pas de pitié pour les nuisibles.

      Et pour en finir: pour les chinois d’aujourd’hui, le communisme, Mao, c’est un peu comme nous Napoléon: on l’aime bien, mais les temps ont changés. Le PRCF m’excusera mais en Chine, si on se réclame du socialisme, les marteaux et faucilles sont bien tombés du drapeau ; s’il est d’un beau rouge, c’est surtout parce que c’est la couleur porte bonheur en Chine.

      Les âmes indépendantes et qui comptent bien le rester ont tout intérêt à défendre la Chine qui est, comme la Russie, un garde fou à l’hégémonie US

    Tibet : Déclaration de La commission exécutive du PRCF


    _________________________________________________________________________________________


    Reçu des responsables du site http://verites.org  ! On ne parle plus que de la Chine et du Tibet, dans un silence assourdissant concernant tout le reste du monde (USA, mais aussi Blair, qu'ils veulent placer à la tête de l'Europe pour mieux transposer les lois US liberticides en droit européen...).

    LA CARTE TIBÉTAINE… AVEC L’IRAN DANS LE VISEUR !

     

    [Soraya Sepahpour-Ulrich - Information Clearing House - 24/03/2008]

     

    Pour la chercheuse en sciences politiques Soraya Sepahpour (USC-LA), les Etats-unis et leurs alliés idéologiques font pression sur la Chine avant les Jeux Olympiques afin de “punir” un pays qui refuse de s’associer à leur campagne contre l’Iran et bloque les sanctions contre ce pays.

     

    Cela permet aussi de contrecarrer les efforts diplomatiques chinois qui profitent de la mauvaise image des Etats-unis depuis l’élection de G.W. Bush pour prendre pied dans les anciens pré-carrés étatsuniens, comme l’Amérique du Sud ou l’Afrique.

     

    La CIA a utilisé le Dalaï-lama comme “carte” anti-chinoise depuis les années 1950 pour des opérations de propagande et de déstabilisation anti-Chinoise, mais les Etats-unis n’ont aucune intention de soutenir une quelconque “révolution” au Tibet. Si les Tibétains s’avancent trop, comptant sur un vrai soutien extérieur, ils connaîtront le même sort que les Chiites d’Irak après la première Guerre du Golfe en 1990. Appelés à se soulever contre Saddam Hussein, ils avaient été massacrés par l’armée irakienne tandis que les soldats U.S. stationnés à quelque kilomètres de là regardaient sans bouger.

     

    La soudaine sollicitude de l’appareil médiatique et politique pour les Tibétains - qui n’a pas un mot pour Israël qui massacre les Gazaouis et les USA qui écrasent l’Irak sous les bombes - n’est rien d’autre qu’une nouvelle opération de manipulation de l’opinion… et un autre mouvement de pion sur l’échiquier néo-con en vue d’une attaque contre le véritable objectif : l’Iran.

     

    http://www.informationclearinghouse.info/article19626.htm

     

    Source : http://libertesinternets.wordpress.com/2008/03/29/la-carte-tibetaine-avec-liran-dans-le-viseur/


    _______________________________________________________________________________________


    Reçu :


    " Cette histoire de "surprimes" n'est que l'épiphénomène.

    Le problème a deux épicentres.

     

     Le premier est celui des délocalisations. Ma femme est Chinoise, je connais que trop bien la mentalité des asiatiques. Les Chinois veulent sortir de leur misère, c'est compréhensible. Mais il le font dans le style d'un capitalisme style révolution industrielle, avec 10 % de riches et 90 % de prolétaires.

     

     Attirés par les faibles coûts salariaux les occidentaux ""délocalisent" en s'imaginant ( les inconscients !! ) conserver les secteurs Hi-Tech. Mais la Chine ne leur laissera rien. Sa puissance de feu technico-scientifiques est sans limite. L'enseignements chinois est de très haute qualité et les étudiants travaillent d'arrache pied en se disant que leurs bagage de connaissances leur permettra pmeut être de bien se placer.

     

     A l'inverse les étudiants occidentaux se démobilisent. Dans les années soixante un étudiant d'une Grande Ecole trouvait un emploi avant sa sortie. Maintenant il doit compter avec x mois de chômage..

     

     Les secteurs financiers son privilégiés au détriment des secteurs techniques.

     

     La marabunta chinoise est en action depuis 20 ans et ça ne fera que s'accélérer. Comme indiqué par Craig les Etats Unis paient les chinois en papier, pratiquent une politique inflationnaiste, aggravée par le coût de leurs guerres ( qui ne profitent qu'au secteur militaro-industriel ).

     

     Avec ce papier les Chinois achètent de plus en plus de biens à l'étranger, avec des circuits d'argent qui défient l'imagination et que peu de gens connaissent.

     

     Le matérialisme chinois est méprisant et impitoyable, leur nationalisme, servi par une thnie monolithique ( les hans ) est un buldozer. Ils sourient devant les convulsions qu'ils créent.

     

     Mais le colosse a des pieds d'argile. Ses avoirs en dollars son une menace, en cas de dévaluation.

     

     La solution serait que la Chine augmente les salaires de ses travailleurs, donc le niveau de vie des plus pauvres. Mais alors elle casserait la dynamique agressive, résolument capitaliste de ses nouveaux riches.

     

     Si la Chine lâche sur le front des salaires, les renvendications monteront et sa dynamique économiquement agressive pourrait s'en ressentir.

     

     Les Américains ne comprennent rien à ce qui arrivent, ne voient pas les nuages s'amonceler. 
     

     

    JPP

    (Attention aux « fausses mobilisations » type « indépendance du Tibet », c'est l'écran de fumée qui cache les vraies menaces).


    __________________________________________________________________________________________


    Vous voulez savoir où en sont les préparatifs de guerre, rumeurs, etc ? Tonkin, en Asie, m'a conseillé ces sites :

    http://french.irib.ir/
    http://www.irna.ir/fr/frontpage/menu-305/
    http://www.ruvr.ru/index.php?lng=fre
    http://fr.ljbc.net/


    Les sites arabes sont bien renseignés, les russes également.  Sites en langue  française.


    _________________________________________________________________________________________


    (NB Eva : je n'ai pas lu tous ces textes)

    Les Clinton " culbutos ".... Hillary candidate....
    <
    http://www.denistouret.net/constit/Hillary.html#Roger%20Clinton>

    Notre pouvoir d'achat va diminuer toujours plus : à cause du système monétaire !
    http://www.verites.org/article-18260958.html

    scandales financiers

    en Russie,  et ailleurs
    ( envoyé par Igor correspondant de presse )
    http://www.denistouret.net/constit/Goussinski.html>


    Attali épinglé par un juge russe
    http://www.denistouret.net/constit/Attali.html>

    Encore un autre scandale, en France, l'affaire du sentier
    http://www.denistouret.net/constit/Sentier.html


    ________________________________________________________________________________________



    AUTRES  BLOGS  d' Eva,  R-sistons :

    - R-sistons à la désinformation

    http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 


    - R-sistons à l'actualité

    http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/

    : " La morale préside aux destinées du monde "


    N'oubliez pas de regarder la partie commentaires : Faute de place, j'y glisse toutes sortes d'articles !


    votre commentaire
  •  
     
    Dimanche 30 mars 2008

     

     

     


    Pétition "Annulation de l'élection de Nicolas Sarkozy",  de Kris24


    Pétition pour demander l'annulation de l'élection de Nicolas Sarkozy pour irrégularités. Vous pouvez soit l'imprimer soit faire un copier-coller dans Word (par exemple). Et vous nous l’envoyez complétée et signée à l’adresse de notre association que vous trouverez en bas de page:

    Monsieur Jean-Louis Debré
    Président du Conseil Constitutionnel
    2, rue Montpensier - 75001 Paris

    L'élection de Nicolas Sarkozy était illégale

    Monsieur le Président,

    Le Conseil constitutionnel a été institué par la Constitution de la Ve République, en date du 4 octobre 1958. Institution récente, il ne peut se rattacher à aucun précédent institutionnel... Le Conseil constitutionnel statue sur la régularité de l'élection du Président de la République et des opérations de référendum dont il proclame les résultats. Il est également juge de la régularité de l'élection, des régimes de l'éligibilité et de l'incompatibilité des parlementaires.
     
    Je me permets de vous signaler des violations de la Loi concernant l'élection de Nicolas Sarkozy le 6 mai 2007. Certes Monsieur le Président, je ne vous apprendrai rien sur ces violations très graves portant atteinte à la plus haute autorité de l'État. L'article 16 du préambule de la Constitution précise: "Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée ni la séparation des pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution".

    Monsieur Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa a commencé sa campagne bien avant la date légale avec un clip diffusé sur les chaînes publiques, un clip de propagande réalisé de telle sorte qu'il touche le subconscient des électeurs.
     
    Le clip et sa diffusion ont été financés par les contribuables.

    En effet, le nombre des adhérents de l'UMP à l'époque n'était pas suffisant. Les "caravanes de l'été" (2005 et 2006) étaient des outils de propagande, le ministre de l'Intérieur ayant usé de sa fonction pour financer ces "caravanes", leur infrastructure, et même la location d'avions pour afficher des banderoles. Or, nous ne sommes pas aux États-Unis où les campagnes sont financées par des fonds privés mais en France où le financement est public. En 2005 et en 2006, la campagne officielle n'avait pas encore commencé.
     
    Nicolas Sarkozy s'est fait élire sous un faux nom. Sur tous les documents officiels (état-civil, registre de la Légion d'Honneur ou Livre d'Or en Hongrie), il ne s'agit pas de Nicolas Sarkozy mais de Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa. Ceci est prévu par le Code pénal (articles 433-19 et 433-22) et également par le Code électoral (articles L. 11, L. 12 et L. 14). Ces articles précisent que seul le nom patronymique inscrit sur l'état civil doit être consigné.

    Selon toute vraisemblance, Monsieur Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa se doutait qu'une procédure en annulation serait inévitablement entamée. Deux semaines et demi après son installation à l'Élysée, le couple Cécilia et Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa n'habitait toujours pas le palais l'Élysée. "Je n'y dors pas encore... Tout ça prend beaucoup de temps, nous sommes une famille nombreuse !" (Le Figaro, le 2 juin 2007).

    Monsieur Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa s'étant fait élire sous le pseudonyme de Nicolas Sarkozy, vous devez, Monsieur le Président du Conseil Constitutionnel, déclarer l'élection de Nicolas Sarkozy nulle puisqu'il n'existe pas de Nicolas Sarkozy sur les registres officiels ni sur le registre d'état-civil.
     
    Le mariage du président de la République le 2 février 2008 avec l'ex-Top Model et chanteuse Carla Gilberta Bruni-Tedeschi est nul car les bans n'ont pas été publiés.  Carla Gilberta Bruni-Tedeschi a déclaré elle-même ne pas vouloir de la nationalité française. La France peut-elle être représentée par une chanteuse posant nue dans tous les magazines à l'étranger ? Est-ce là l'image de notre pays souhaitée par les plus hautes institutions ? Nous, citoyens, aimerions savoir ce qu'en dit le Conseil Constitutionnel. L'anarchie a-t-elle été proclamée en France ? Car si plus aucune loi ni aucune déontologie n'est respectée, il s'agit bien d'une anarchie

    Faut-il accepter que notre pays soit gouverné pendant quatre ans encore par un homme qui, tout le laisse à penser, ne jouit pas de l’ensemble des facultés intellectuelles nécessaires à cette tâche ?

    9 mois après son accession au pouvoir Nicolas Sarkozy a-t-il fait le vœu de dissimuler son incompétence en mettant les français à genoux et en précipitant la France dans le gouffre ?

    C’est pourquoi, nous, considérons qu'il est de notre devoir d'alerter l'opinion sur une avalanche d'événements qui nous font penser que notre démocratie est en danger.

    Plus vous serez nombreux à signer cette pétition et plus, avec le secours de l'Assemblée Nationale, du Sénat, du Conseil Constitutionnel et de tous les corps constitués réunis, nous pourrons, nous le peuple, ensemble, mettre un terme au gâchis, éviter un naufrage et peut-être réussir à dissoudre le Pignouf !

    Pourquoi ?...

    1. Parce que Nicolas Sarkozy tente de mettre en coupe réglée l’ensemble des pouvoirs et des contre-pouvoirs.

    2. Parce qu'il remet en cause la laïcité.

    3. Parce qu'il a décidé de vendre du nucléaire à la Terre entière, démocraties comme dictatures.
     
    4. Parce qu'il veut aligner la France sur les positions politiques, militaires et économiques des États-Unis d’Amérique.

    5. Parce qu'il est en train de défaire les liens patiemment tissés pendant soixante ans entre l'Allemagne et la France.

    6. Parce qu'il a bafoué la souveraineté du peuple en effaçant le référendum de 2005.

    7. Parce qu'il veut broyer l’école publique en hissant le rôle éducatif des curés au-dessus de celui des instituteurs.

    8. Parce qu'il remet ouvertement en cause l’autorité du Conseil constitutionnel.

    9. Parce qu'il se présente comme étant l’ami personnel du dictateur Poutine et qu'il l'a félicité pour sa victoire grâce à des élections truquées.

    10. Parce qu'il veut réécrire les lois en les rendant rétroactives.

    11. Parce qu'il a décidé seul d'installer une nouvelle base militaire dans le golfe persique pour préparer aux côtés des USA une prochaine guerre contre l'Iran.

    12. Parce qu'il insulte un citoyen en public, lui lance «Casse-toi, pauv'con» alors qu’en figure modèle, il est à la tête de la Nation pour travailler à notre bien, pas pour nous insulter.

    13. Parce que pendant sa campagne il avait promis aux salariés français d'augmenter leurs salaires de 25% et qu'à la place il n’a augmenté que le sien et de 206%.
     
    14. Parce qu'il se montre hypernerveux, colérique, atrabilaire, susceptible, grossier et imprévisible, ce qui glace le sang quand on sait qu'il est le maître du feu nucléaire.

    15. Parce que sa culture «bling-bling» est incompatible avec la mission que le peuple lui a confiée.

    16. Parce qu'il ravive tous les communautarismes.

    17. Parce qu'il est indigne d'un Président de la République de profiter de la signature de contrats dans un pays voisin pour chouraver le stylo qu'on lui a prêté.

    18. Parce que la presse du monde entier se moque de lui et que la France n’avait pas besoin de ça.

    19. Parce qu'avec le bouquet fiscal, il a choisi le camp des ultras riches contre le reste de la nation.

    20. Parce qu'au travers de la loi Dati il veut bafouer la devise de la République Française : "Liberté, égalité, fraternité".
     
    21. Parce qu'il s’est entouré d’une cour et de laquais bien que le peuple ait dit non à la royauté il y a 219 ans déjà.

    22. Non assistance a personnes en danger en créant « les franchises médicales » qui pénalisent les plus malades « plus tu es malades, plus tu payes » c’est son principe de Solidarité.

    Alors, pour toutes ces raisons nous sommes résolus à donner nos voix pour que soient entamées toutes procédures légales afin que soit destitué Nicolas Sarkozy de ses fonctions de Président de la République, tel que prévu par l'article 68 de la constitution du 4 octobre 1958.


    Association Sidaventure, le Réveil des Marmottes, les gars de la Royal .
    Le Puyrajou, 24400 St Michel de double
    www.sidaventure.asso.fr Tel 05.53.80.58.64 ou 06.08.87.00.53

    March 29, 2008



    Carla Bruni a offert à Nicolas Sarkozy une montre Patek Philippe : plus de 12 000 €. http://sarkozynews.canalblog.com


    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


    Envoyé le 1.08 par Danièle Duguelay la militante (lisez ses interventions dans mon blog, lettre d'une laïque, figures de résistants etc)

    On apprend dans Le Canard enchaîné que l'homme qui justifiait sa faramineuse augmentation de 206% par un souci de transparence perçoit toujours depuis le 6 mai son salaire de ministre de l'Intérieur ! Bling-bling.

    > > > On se souvient de l'
    augmentation du salaire présidentiel que s'était généreusement accordé Nicolas Sarkozy. Elle se justifiait par une volonté de "plus de transparence". Du moins avait-il osé le prétendre - mais n'est-il pas celui-qui-ose-tout ? La bonne blague ! En fait de transparence, on a d'abord eu droit à la valse des chiffres : la majorité a commencé par évoquer 140% d'augmentation, avant de corriger à 172, jusqu'à ce qu'on s'aperçoive, grâce aux calculs précis de certains députés de l'opposition, que l'augmentation était en réalité de 206 % ! Le Président lui-même, pris la main dans le sac, en flagrant délit d'enrichissement personnel non justifié - il est déjà logé, blanchi et nourri dans le luxe inouï de notre monarchie républicaine -, avait tenté de noyer le poisson. De son explication embrouillée ressortait que Jacques Chirac, en plus de son salaire de Président, touchait un complément en retraites variées, pour lesquelles il avait cotisé durant sa carrière politique. Et que les Français ne le savaient pas et qu'il fallait désormais que tout se sache. On ne voit pas du tout la pertinence de l'argument mais passons. Ce qu'avait oublié de nous dire Sarko-la-transparence à ce moment-là, c'est que lui-même, depuis mars et jusqu'à maintenant, avait demandé - et évidemment obtenu - de continuer à percevoir son... salaire de ministre de l'Intérieur !

    > > >
    La bombe explose dans l'édition d'hier du Canard enchaîné, relayée par Politique.net. Explication : pour permettre à un ministre de retrouver un emploi, le versement de son salaire est en effet maintenu durant 6 mois, c'est la règle. Sarkozy ayant démissionné en mars, il aurait dû cesser de le toucher au 1er octobre, à condition de ne pas avoir trouvé le moindre boulot depuis le mois de mars, or il est président de l'U.M.P. et touche donc un maximum de ce côté là ! ! ! Or il a demandé à ce que cette rémunération de ministre de l'Intérieur, soit prolongée jusqu'au 1er janvier 2.008, jour d'entrée en vigueur de son augmentation officielle de 206%. Au nom de quelle justification ? Peut-être faut-il chercher du côté de Pierre Lellouche, inénarrable conseiller de Sarkozy, qui trouvait anormal que le Président soit payé comme "un petit cadre moyen". Vous en connaissez beaucoup, des petits cadres moyens à 7.500 euros nets (d'argent de poche) ? La droite qui voudrait réconcilier les Français avec l'argent n'a aucune idée de la réalité du pays, aveuglée par son fol appât du gain: nouvelle illustration après celle donnée par Jean-François Copé, alors ministre du budget, pour qui les classes moyennes émargeaient à 4000 euros nets par mois ! Le même Copé qui cumule avec ses rémunérations d'élus un salaire d'avocat dans un cabinet d'affaires...

    > > > Pour revenir enfin au sujet, en résumé, Nicolas Sarkozy, l'homme qui reprochait à son prédécesseur de toucher en catimini ses retraites en plus de son salaire de Président, justifiant ainsi sa
    propre augmentation,
     
    touche depuis le 6 mai 2007 non 7500 euros, rémunération normale du Président, mais 11 500 euros nets, en ayant conservé son salaire de ministre de l'Intérieur - qu'il n'est plus depuis fin mars. En toute opacité : qui l'eût su sans la révélation du Canard ? Ajoutons qu'il ne s'agit pas de divagations de la part du palmipède puisque l'Élysée a... confirmé l'information !
     

    "Ensemble, tout devient possible" : là-dessus au moins, Sarkozy ne mentait pas. 

    Et ça s'ajoute à la corruption :
    Pour mémoire, Bolloré a d'énorme contrats avec les ministères (en particulier l'Intérieur) et Sarko ne pouvait l'ignorer en mai 2.007, quand il naviguait sur le yacht Bolloré et voyageait dans le Falcon Bolloré ! ! ! Il s'agissait donc bien de corruption ! ! !

    > > > Dans d'autres pays voisins, Sarko, rien que pour 1 seul de ces 2 délits serait obligé de démissionner ! ! !

     

    Partagez les infos, autours de vous ! Phrase de Pascal : L'idée est d'associer le plus grand nombre de citoyen(ne)s à la circulation d'informations souvent peu ou mal diffusées par les médias de masse. Et ainsi de constituer un réseau informel capable de fédérer nos ressources en tout genre afin d'améliorer sur un mode unitaire notre capacité d'action et de réaction. Aussi, n'hésitez pas à faire suivre ces messages


    ______________________________________________________________________________


    Devinette de Michel Collon

     

    Le président A propose une nouvelle Constitution. Il la soumet au vote de son peuple.

    Le président B propose aussi une Constitution. Dès qu’une partie du peuple a dit non, on cesse de voter. Un peu plus tard, la même Constitution est imposée. Sans vote.

    Qui est le démocrate ?

    Vous avez tout faux.

    Le premier président s’appelle Chavez, c’est donc un populiste et un dictateur.

    Le second s’appelle Sarkozy et l’Union Européenne, ce sont donc des démocrates.

     

    Vive la démocratie !

     

    http://www.alterinfo.net/
    UN-TIMBRE-a-L-EFFIGIE-DE-SARKOZY-EN-ISRAEL
    http://basacode.blogspot.com



    __________________________________________________________________________________________


    Envoyé par un correspondant de presse en Asie, Tonkin :

    Les propos de l’histoire du Tibet et du Bouddhisme au Tibet sont soit détournées, soit inexistantes. Ce que le Dalaï Lama ne dit pas sur le Tibet et sur sa doctrine :

    par E. Martens


    Les raisons qui m’ont poussé à écrire ce livre qui va à
    l’encontre des idées toutes faites à propos du Tibet, de son histoire
    et de sa religion : de plus en plus d’amis proches écoutaient
    religieusement les discours du Dalaï Lama, se disaient sympathisants du Bouddhisme tibétain, et du même coup, adhéraient aux thèses du
    mouvement pour l’indépendance du Tibet. Au point où moi-même - plus
    sensibilisée à la question tibétaine parce que j’ai habité en
    Chine trois ans et parce que je donne des cours sur la pensée chinoise
    -, j’ai été amenée à me positionner. Dès lors, je me suis documentée et j’ai constaté que les informations disponibles, ici en Occident, à propos de l’histoire du Tibet et du Bouddhisme au Tibet sont soit détournées, soit inexistantes. De là, ma recherche.

    « Histoire du Bouddhisme tibétain, la Compassion des Puissants »,
    édition L’Harmattan, collection « Recherches asiatiques », 2007
    ISBN : 978-2-296-04033-5, prix : 25,50 €

    Texte de présentation du livre

    Mon livre, résultat de cette recherche, raconte l’histoire du
    Bouddhisme tibétain (lire : BT dans la suite du texte), depuis sa
    formation jusqu’à son actualité brûlante ; il est divisé en trois
    parties distinctes : entrée, plat consistant et dessert… comme un bon
    repas de famille après lequel on n’a plus qu’à aller faire la
    sieste ! Pas de panique : il est écrit dans un style allègre et avec un
    brin d’ironie, ce qui allège la digestion. Toutefois il peut se lire
    comme trois petits livres, chacun relatant une époque du BT. L’entrée
    de notre petit repas familial concerne la période de gestation du BT,
    depuis l’enseignement du Bouddha (6ème AC), jusqu’à la formation de
    l’école bouddhiste qui, au 9ème PC, s’implante sur le Haut Plateau
    Tibétain : le Vajrayana ou Véhicule tantrique ou Tantrisme. Après
    avoir esquissé le Dharma (ou « enseignement du Bouddha »), je
    rappelle la scission que connut le Bouddhisme au 1er PC et les
    cheminements différents du Hinayana et du Mahayana (Petit et Grand Véhicules). Je survole ensuite l’évolution du Mahayana en Inde avec ses senteurs hindouistes et la naissance du Vajrayana au 6ème PC.

    (..) La Chine, après un millénaire d’influence
    bouddhiste, a opté pour la dialectique et le Relativisme.
    Comme vous pouvez le constater, j’ai profité de cette première partie
    pour me poser des questions philosophiques et existentielles :
    qu’est-ce qu’une religion ? comment la distinguer d’une philosophie ?
    l’enseignement du Bouddha n’est-il pas aussi une religion, malgré ce
    qu’en disent actuellement ses adeptes ? quel est le rôle des religions
    dans la vie psychique des êtres humains ? quel est leur rôle dans
    l’évolution d’une société ? les religions sont-elles encore
    nécessaires ? ne peut-on se passer de la religion tout en développant
    notre côté spirituel ? etc. Autant de questions auxquelles je
    m’attarde, sans doute pour mettre mes propres idées au clair, tout en
    sachant que ces questions touchent la plupart d’entre nous. Donc, cette première partie de mon livre est écrite comme un essai.

    La seconde partie du livre est le « plat consistant », le gros oeuvre
    après le hors-d’œuvre. Il s’agit de l’histoire du Bouddhisme au
    Tibet, depuis son arrivée au Tibet (vers le 6ème PC) jusqu’à sa
    pratique actuelle, au Tibet. Pour engager cette partie de l’histoire,
    j’ai voulu planter le décor : qu’appelle-t-on le « Tibet » avant
    l’arrivée du Bouddhisme ? La géographie du Haut Plateau explique
    comment des êtres humains ont atterri si haut et si loin de tout, dans
    des régions qui sont devenues inhospitalières, alors qu’elles ne
    l’étaient pas lorsque les premiers venus s’y sont installés. Qui
    sont ces gens, d’où venaient-ils ?

    On s’aperçoit que ce que nous appelons le « peuple tibétain »,
    sont des populations composites : les unes venant de l’Ouest (Asie
    centrale), les autres du Sud-Ouest (vallée de l’Indus), ou du Sud-Est
    (fonds des forêts birmanes), de l’Est (vallée du Yangzi), et du Nord
    (vallée du Fleuve Jaune). Cette diversité ethnique est encore visible
    aujourd’hui : d’une vallée à l’autre, l’architecture des
    maisons, les vêtements et même la langue, sont parfois différents. De
    ce fait, avant l’arrivée du Bouddhisme qui, au Tibet, a servi de ciment
    culturel et politique, le Haut Plateau tibétain était sillonné de
    populations de croyances et de cultures nettement plus variées. Leurs
    cultes étaient animistes et elles étaient influencées par une
    religion venue, semble-t-il, de l’Ouest (Asie centrale) : le Bön.
    Depuis le 4ème AC, il existait bien un petit royaume tibétain dans la
    vallée centrale du Yarlong (ou Brahmapoutre) avec la dynastie des Tubo, mais ce n’est qu’au 7ème PC que le roi SongTsen Gampo voulut agrandir son territoire. A la manière du célèbre Gengis Khan, le roi réunit les diverses populations du Haut Plateau en vue d’attaquer son puissant voisin, la Chine des Tang. Et c’est là que tout commença : la Chine repoussa les Tibétains, puis l’empereur des Tang offrit au roi
    tibétain sa fille en mariage.

    Cette première alliance entre la Chine et le Tibet permit au Bouddhisme (école chinoise du JingTu) d’entrer à la cour royale du Tibet, où il resta coincé pendant quelques siècles.

    Au 9ème, la dynastie Tubo
    s’effrite et plonge les Tibétains dans l’instabilité politique, et
    ce jusqu’à l’arrivée des Mongols (13ème). Pendant ce temps-là,
    au 11ème, le Nord de l’Inde est assailli par des marées musulmanes.
    Or c’était justement dans le Nord de l’Inde que se trouvaient les
    plus importantes écoles du Tantrisme (ou Vajrayana formé en Inde vers le 6ème PC). Sous l’assaut des Musulmans, les maîtres tantriques
    fuient l’Inde et se réfugient de l’autre côté des montagnes de
    l’Himalaya : dans un Tibet sans foi ni loi. Le Bouddhisme, version
    tantrique, connaît alors une véritable explosion au Tibet : les
    maîtres importent les textes sacrés et les font traduire en tibétain
    (dont l’écriture est proche du sanskrit), les communautés tantriques
    se multiplient à vive allure, les écoles se subdivisent en de
    nombreuses sous-entités, dont les derniers nés (au 14ème) sont les
    plus connus : les Bonnets Jaunes. Les populations tibétaines, soumises jusque-là au bon vouloir des seigneurs et aux rivalités entre grandes familles de la noblesse tibétaine, se convertissent en masse au Bouddhisme et se mettent au service des communautés tantriques: la structure ecclésiastique du Tantrisme leur apporte sécurité et
    stabilité.

    De cette manière, le Bouddhisme a permis d’instaurer au Tibet une
    société féodale. Le pouvoir est partagé entre la noblesse
    tibétaine et les communautés bouddhistes, plus de 90 % de la population est placée en servitude. C’est un système bien huilé qui va
    perdurer jusqu’à la moitié du 20ème siècle, pour le bonheur et le
    plaisir de quelques uns (noblesse et autorités tantriques) et au
    détriment de l’écrasante majorité (serfs et esclaves).

    L’arrivée des Mongols au 13ème ne va que conforter la structure
    féodale du Tibet ; les Mongols feront du Tibet une annexe de leur
    Empire chinois. Les Mandchous qui contrôlent l’Empire chinois du 17ème au19ème divisent la Chine en 18 provinces ; depuis, le Tibet est une des18 provinces chinoises.

    Or, à la fin du 19ème, la Chine se vend par concessions successives et
    de plus en plus ridicules aux puissances occidentales. Le Tibet qui,
    grâce à la puissance de son pouvoir ecclésiastique, a amassé de
    grandes richesses, est convoité par les Anglais : le lieu de
    villégiature privilégié des lords britanniques pendant la saison des
    moussons - Darjeeling, Kalimpong, le Sikkim, etc.- sont autant de
    régions où aboutissent les caravanes de laine et de sel en provenance du Tibet.

    Constatant l’intérêt gourmand des Tsars russes pour le Haut Plateau,
    les Anglais ne font ni une ni deux : ils envahissent le Tibet,
    s’installent et ouvrent des comptoirs de commerce. Se retroussant les
    moustaches, ils jouent au bridge et au tennis devant le palais d’été
    du 13ème Dalaï Lama, principale autorité tibétaine à cette
    époque, sans omettre de l’inviter à une partie de badminton. Le grand
    Lama se trouble : Mandchous, Russes, Anglais, et même Japonais se
    pressent sur le pas de sa porte et louvoient dans les couloirs du
    Potala.

    « L’accord de Simla », qui devait être signé en 1913, signe en
    réalité le désaccord entre la Chine, le Tibet et l’Angleterre : la
    Chine ne cèdera pas le Tibet à l’Angleterre, le Tibet restera chinois
    ; plus tard, les Nations Unies approuveront.

    Suite à la Seconde Guerre Mondiale, les Anglais sont remplacés par les
    Américains sur le Toit du Monde, et les parties de bridge par des
    boîtes de biscuits à l’huile d’arachide offertes par le président
    Roosevelt. Cette fois, le jeune 14ème Dalaï Lama est tiraillé entre,
    d’une part, la Chine communiste qui lui fait miroiter le développement
    économique du Tibet et une relative autonomie dans les prises de
    décisions concernant la politique intérieure du Tibet, et d’autre
    part, les Etats-Unis qui lui promettent une sécurité financière et
    logistique et une complète indépendance dans un futur à déterminer.
    Somme toute, il préfère les biscuits, même à l’huile de
    cacahuète. En 1959, il prend ses cliques et ses claques et s’en va avec ses tambours et ses trompettes, plus quelques carpettes, on ne sait jamais si elles commençaient à léviter.

    Ce que le Bouddhisme est devenu au Tibet suite au départ du Dalaï Lama, quelle a été son évolution, ses périodes difficiles, sa reconstruction, le regain d’intérêt de la Chine pour le BT, tout cela est relaté dans la fin de la seconde partie du livre. Vous l’aurez compris, ce second chapitre est une étude historique, fruit d’un long travail de documentation (voir biblio).

    J’ai voulu écrire cette partie, plus ardue pour le lecteur, dans un
    style naturel et laissant apparaître une progression dans le récit.

    Le dessert, comme tous les grands desserts, plonge d’abord
    l’assemblée dans un profond silence, un recueillement presque
    méditatif, mêlé d’une certaine gêne, pour exploser ensuite en un
    fou rire général et se terminer en une bonne humeur communicative.
    Bref, je me suis beaucoup amusé dans le dernier chapitre et pour cause :

    Dérision et autodérision étaient les fils conducteurs de ce pamphlet.
    Il retrace l’étrange parcours que le BT connut en Occident. Au 19ème,
    il fut recueilli avec ferveur par Helena Blavatsky, fille d’un colonel
    tsariste, et mise en contact avec des maîtres tantriques dès son jeune
    âge. Grâce à ses soins attentifs, les rites du BT vont servir, parmi
    d’autres pratiques ésotériques, à calmer les frayeurs de la
    bourgeoisie face à la montée du Socialisme.

    Les successeurs de l’école de Théosophie fondée par Blavatsky ne
    sont autres que les nombreuses nébuleuses du New Age qui, dès le
    début du 20ème, défendront les thèses les plus « réactionnaires
    » : nostalgie des époques révolues, retour vers la terre-mère,
    culte de la race pure et des racines aryennes cachées dans les replis
    de l’Himalaya… un langage que l’idéologie nazie n’aura pas beaucoup
    de mal à récupérer avant et pendant la Seconde Guerre Mondiale
    .

    Pour le Dalaï Lama qui débarque en Europe fin des années 70, il
    valait mieux mettre ce passé récent au portemanteau des oubliettes.
    Avec l’aide de son généreux sponsor étasunien, il s’y est pris
    avec intelligence et patience : depuis 50 ans (un demi siècle !), la
    même histoire du pauvre roi-dieu déchu de son trône par l’horrible
    diable rouge à queue fourchue nous est servie au Mac Donald des mythes modernes, réveillant en nous l' archétype du bon père de
    famille qui acquit sa liberté et celle de son clan grâce à l’exil
    et à la souffrance, les mêmes clichés quant à la tolérance, la
    compassion, le détachement qui seraient les qualités innées du BT, le
    même déni systématique de l’histoire du Tibet, bref, le même
    manque de discernement dès qu’il s’agit de la question tibétaine.

    Pourtant, dès qu’on se demande les raisons qui ont poussé les
    Etats-Unis à faire un tel cas de leur « citoyen modèle » (le
    Dalaï Lama vient de recevoir, des mains de G.W.Bush, la médaille d’or
    du meilleur citoyen américain, juste pendant que se tenait le congrès
    quinquennal du PCC !),
    la réponse est limpide : au lendemain de la «
    Grande Guerre », il était une effigie idéale pour soutenir la lutte
    contre le communisme chinois
    . Puis, dans la foulée de la guerre du
    Vietnam et du mouvement hippie, le Dalaï Lama a mis ses efforts dans un « retour aux sources du Bouddhisme », en nettoyant le BT de son aspect ésotérique et en le « philosophisant » (c’est depuis qu’on dit,
    chez nous, que
    le Bouddhisme n’est pas une religion mais une
    philosophie). Cela permit aux semi bourgeois intellectuels et post-68,
    que nous sommes, de ne plus « bêtement » croire en Dieu, mais
    d’adhérer au nouvel « athéisme qui embrasse l’absolu ». Qui
    plus est, le Bouddhisme, dans sa version dalaïste, ne demandait pas
    d’engagement, ce qui convenait parfaitement à notre egotisme
    .

    Ce fut une étape délicate dans l’opération de séduction
    qu’entreprit le BT sur l’Occident intellectuel, mais ce fut une
    réussite, couronnée par un prix Nobel discerné au grand Dalaï en
    ’89, peu après les événements de la Place TianAnMen et la chute du
    Mur de Berlin ! Réussite totale pour le Dalaï Lama, à tel point
    qu’actuellement, une large majorité de la gauche intellectuelle, même
    celle qui se dit « progressiste » ou, encore plus, celle qui se dit «
    écologiste », et même en accord avec la droite (dont on ne peut pas
    vraiment dire qu’elle soit intellectuelle) adhère sans réserve à
    ses discours.

    Mais si le Dalaï Lama met « l’Occident pensant » dans
    sa manche en utilisant sa propre religion, n’est-ce pas pour mieux
    servir les desseins des Etats-Unis : fragiliser la Chine, la déstabiliser de
    l’intérieur par nos assauts incessants du « politiquement correct
    », pendant que les troupes américaines installent leurs bases
    militaires tout autour des frontières chinoises
    .


    ________________________________________________________________________________________



     

     

     

     

     

     

      ROBERT  REICH : 
    LA  SITUATION  AUX  ETATS-UNIS EST  TRES  GRAVE  !

     

    Robert Reich, professeur d’économie en Californie, est l’un des experts économiques de Barack Obama. Ancien conseiller au travail du président Bill Clinton, il est l’une des "têtes" de la bourgeoisie US. Le plus intéressant ici est ce qu’il dit de l’état d’esprit des américains actuellement. (n.d.l.r)

     

      Le Monde, 18 janvier 2008.

     

     
    Croyez-vous que les Etats-Unis connaîtront cette année une récession ?

     

    Robert Reich : Oui. La probabilité d’en avoir une est très élevée, car la confiance des consommateurs décline rapidement, les ménages ne peuvent plus emprunter, ils ne peuvent plus se financer en mettant en gage leur logement, ils sont très inquiets au sujet de leurs emplois. Nous avons tous les signes d’une récession.

     

      Sera-t-elle sévère ?

     

    Il est trop tôt pour le dire. On ne sait toujours bas quelle est l’ampleur exacte de la crise de crédit. On ne cesse, depuis des mois, d’avoir de mauvaises surprises et de voir les banques réévaluer l’ampleur de leurs créances douteuses. On est loin d’être arrivé au bout de la phase de nettoyage. Et la récession va mécaniquement augmenter le nombre de crédits compromis. C’est potentiellement une situation vraiment grave.

     

      Que doivent faire la Réserve fédérale (Fed), l’administration et le Congrès pour soutenir l’économie ?

     

    La Fed a signalé son intention de continuer à abaisser les taux d’intérêt, et le président George W. Bush ainsi que les parlementaires démocrates ont évoqué des aides fiscales, mais il faudra que cela soit très rapide. La stratégie à adopter par le gouvernement est assez simple. Premièrement, effectuer des dépenses sociales supplémentaires serait moins rapidement efficace que de diminuer immédiatement la pression fiscale (prélèvement à la source). Ensuite, plutôt que les riches, il faut surtout aider les gens ayant des revenus modestes et qui dépensent la plus grande part des aides reçues.

     

     
    http://basacode.blogspot.com

    Comment expliquez-vous que personne ne mesurait il y a encore six mois l’ampleur de la crise du crédit immobilier américain (subprimes) ?

     

    Personne ne pouvait imaginer que les banques, qui investissaient autant d’argent, étaient aussi mal informées des risques qu’elles prenaient. Les agences de notation n’ont pas fait leur travail et ont mal mesuré les risques. Sans parler de leurs conflits d’intérêts. La façon dont les rémunérations sont déterminées dans les établissements financiers est aussi en cause. Elle encourage les prises de risque et pénalise peu les stratégies hasardeuses.

     

      Vous mettez en garde, dans votre dernier livre, contre l’opposition grandissante à la mondialisation dans la population américaine. Est-ce un phénomène lié à la conjoncture ou plus profond ?

     

    C’est bien plus profond. C’est un rejet d’un système certes très favorable, depuis de nombreuses années, au consommateur et à l’investisseur, mais qui, en contrepartie, dépouille le citoyen du contrôle d’une partie de sa vie et affaiblit la démocratie. Les Américains sont aujourd’hui inquiets pour leur emploi, pour leur assurance-santé, pour leur retraite, pour la valeur de leur maison.

     

    Ce que nous voyons aujourd’hui dans la campagne électorale présidentielle est un retour de bâton contre la mondialisation, le commerce international et l’immigration. C’est la première fois depuis la seconde guerre mondiale qu’aucun des deux partis n’a un candidat se disant favorable à une plus grande liberté du commerce. Nous voyons les prémices d’un retour de l’isolationnisme aux Etats-Unis.

     

     
     
    http://basacode.blogspot.com


    N’est-ce pas lié aussi aux erreurs commises par l’administration Bush ?

     

    Bien sûr, mais c’est le rejet d’un phénomène qui existe depuis trois décennies et qui se traduit notamment par le creusement des inégalités. Le salaire moyen aux Etats-Unis ajusté à l’inflation est à peine supérieur à ce qu’il était en 1970. La mondialisation a seulement bénéficié aux nantis. Le un pour cent d’Américains les plus riches accapare aujourd’hui 20 % du revenu national, quand la moitié de la population ayant les revenus les plus faibles n’en reçoit que 12,6 %. Pour employer un terme français, cela est en train de miner notre "contrat social" et aussi notre démocratie.

     

    Propos recueillis par Eric Leser.

     

     Source : Le Monde www.lemonde.fr

     

      Agences immobilières : la profession prédit de nombreuses fermetures en 2008, AFP, 18 janvier 2008.

     

         Immobilier Notaires : Au niveau des logements, la détérioration des prix semble s’accentuer.

     

        Crise mondiale : les banques, le brut et... l’emploi, par Fabio lo Verso.

     

        Fatal freinage aux Etats-Unis, par Joseph E. Stiglitz.

     

        La crise des subprime ou le nouveau nuage de Tchernobyl, par Philippe Cohen.

     

        Immobilier, subprime : les racines de la crise, par Michel Husson.

     

       (...) Plus généralement, durant ces semaines écoulées depuis mi août et qui se terminent peut-être en cette fin octobre 2007, tous les indicateurs passent au rouge -monnaies, prix des matières premières, etc. mais les bourses "tiennent" et c’est là, officiellement, l’essentiel.


    http://voltairenet.org

    Donc la musique sur les "fondamentaux qui sont sains" tente encore de s’imposer et les analyses convenues limitent la crise financière à l’ "affaire des subprimes", la qualifiant pour mieux se rassurer de "crise estivale".

     

    Belle inversion idéologique, car la réalité est grosso modo tout le contraire : quand la surface et l’apparence semblent aller bien, les fondations sont rongées. La crise ne provient pas de la "finance" en tant que superstructure, elle concerne les fondations du capitalisme. Dans ces conditions, la "santé de la Bourse" n’a plus la signification qu’elle pouvait avoir autrefois. Elle signifie en fait redoublement de parasitisme envers le mode de production capitaliste lui-même ; la santé, à ce stade, c’est déjà la maladie. Mais il est vrai que pour les actionnaires, il ne s’agit pas seulement d’idéologie puisque tant qu’ils encaissent, tout va bien même si la maison brûle. (...)]

    Subprimes, immobilier, faillites bancaires : retour sur la crise "financière", par Vincent Présumey.

     

      A LIRE : Note sur l’éclatement de la bulle immobilière américaine, par Isaac Johsua.

     

    Dans une prochaine publication, je traiterai des finances mondiales. Petit aperçu :

    Des fonds vautours s’attaquent aux pays les plus vulnérables

    Les fonds vautours sont des fonds d’investissement privés qui rachètent à très bas prix, sur le marché secondaire de la dette, des créances sur des pays pauvres pour ensuite les poursuivre en justice afin d’obtenir le remboursement de l’intégralité des créances nominales majorées des intérêts de retard. Ces fonds vautours ont déjà mis la main sur près d’un milliard de dollars à l’issue de décisions de justice. La dernière en date a été rendue en avril dernier par la Haute Cour de Londres qui a condamné la Zambie à payer au fonds Donegal 17 millions de dollars pour une créance rachetée en 1999 à seulement 3 millions de dollars. Actuellement, pas moins de quarante procédures ont été déclenchées contre vingt pays, essentiellement en Afrique mais aussi en Amérique latine. La République démocratique du Congo totalise à elle seule huit actions en justice dont cinq ont déjà débouché sur une condamnation de l’État congolais. Autre exemple, le fonds américain Kensington réclame devant les tribunaux états-uniens 400 millions de dollars au Congo-Brazzaville pour une créance rachetée à 10 millions de dollars. En l’état actuel du droit et de la jurisprudence, il y a de fortes chances que les juges états-uniens rendent encore une décision favorable à ces fonds vautours.
    _________________________________________________________________________________________


    AUTRES  BLOGS  d' Eva,  R-sistons :

    R-sistons à la désinformation

    http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 


    R-sistons à l'actualité

    http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/


    votre commentaire
  •  
     
    Samedi 29 mars 2008



    Attention! Bruits de bottes inquiétants...



    Bonjour


    Je tiens à vous signaler que j'ai ajouté différents articles à l'issue de ma dernière publication, nécessaires à la compréhension de ce qui se passe actuellement dans le monde. Je n'ai même pas eu la place d'annoncer seulement le titre et le lien du papier sur la CIA. Je vous laisse donc l'article intégralement, ici.

    Pour le Tibet, je vous renvoie à mon blo

        http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/

    et aux sites suivants :

    -
    http://michelcollon.info
    -
    http://marcfievet.com
    Voyez aussi les commentaires de cet article (liens récents articles sur Tibet) 

    Bonne lecture, Eva

    _____________________________________________________________________


    Je viens à peine d'envoyer ce post,

    que je reçois tout ce que j'ajoute maintenant.

    L'actualité est lourde, il faut être réactif et rapide ! D'autant que nous serons, nous Français,  aux premières loges, avec un tandem va-t-en guerre, atlantiste et sioniste : Sarkozy-Kouchner. Danger maxima ! Ils sont aux ordres des dirigeants du monde, membres du Bildelberg, néocons, anglo-saxons, sionistes ... et leurs valets, les grands médias à la solde des marchands de canon.

    Après l'article sur la CIA et le Tibet, je vous joins le compte-rendu des autres publications du site toutsaufSarkozy... Tout est improvisé dans l'urgence, désolée. Au départ, il devait juste y avoir quelques lignes pour annoncer les articles mis en lien à l'issue du dernier post, ainsi que l'article sur la CIA au Tibet.  Et tout le reste est venu par-dessus, à part les références de mes autres blogs, et les statistiques.  Eva

    Faute de place, j'ai rajouté ce que je viens encore de recevoir, en commentaires, à la fin de ce post -
    après avoir pris le temps d'informer des événements, comme demandé....

    ______________________________________________________________________

    Vous vous souvenez de ce que je vous disais récemment ? Mobilisons-nous TOUS dans le monde entier, faisons passer l'information !

    Des dirigeants à la tête des Grandes Institutions veulent la guerre, " une guerre d'extermination des peuples pour leur confort ", comme je l'ai écrit dans un article ( moins de pollution, plus de ressources, eugénisme : On garde les meilleurs, la race  supérieure des bien nés, des très riches, des Financiers, des intellectuels amis, etc). Des sortes de camps de concentration se mettent en place pour les rétifs. Au moment où on nous demande de célébrer la Shoah des Juifs, c'est un gigantesque holocauste qu'on prépare, avec feu d'artifice nucléaire. Au moment, aussi,  où on détourne notre attention vers les J.O. et les "méchants" Chinois, des salauds, ou des fous,  haut placés,  programment notre malheur.

    Réagissons contre l'intolérable qui se met en place, toutes tendances et religions confondues  !!!!  Eva

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Reçu au moment où je me couchais, vers minuit :

    Attention ! Bruits de bottes inquiétants...

    http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkpyZFpZEFmdlnuNvM.shtml



     La menace d'une Guerre contre l'Iran s'accroît de jour en jour.

    Un sousmarin nucléaire US se dirige vers le Golfe Persique. Il est urgent de remobiliser toutes les forces anti-guerre partout dans le monde. Attention aux « fausses mobilisations » type « indépendance du Tibet », c'est l'écran de fumée qui cache la vraie menace, celle d'une Troisième Guerre Mondiale.



    Pour commémorer le cinquième anniversaire de l'attaque contre l'Irak et protester contre la guerre, des centaines de militants anti-guerre américains se sont rassemblés à San Francisco dimanche dernier.

    Ceux qui ont pris la parole ont lancé un cri d'alarme disant que le conflit risquait de s'étendre à toute la région, qu'une nouvelle guerre était imminente, et que la prophétie était entrain de se réaliser sous nos yeux. Le départ forcé de l'amiral William « Fox » Fallon – commandant en chef des forces US au Moyen Orient - qui a été décrit dans le magazine US Esquire - à qui il avait accordé une interview- comme l'homme qui faisait rempart contre une nouvelle guerre, le fait qu'il est été relevé de ses fonctions, préfigure un désastre en gestation avancée.


    La rhétorique guerrière,mensongère de l'administration Bush, et la soumission des démocrates, alors qu'ils ont été élus pour agir contre la guerre en Irak, présagent mal de l'avenir. Il en va de même avec la tournée à l'étranger du présidentiable républicain McCain qui se conduit déjà en chef suprême des armées US, et a adopté des positions encore plus belliqueuses et pro sionistes que Bush en reconnaissant Jérusalem comme capitale d'Israël. Ce n'est d'ailleurs pas par hasard si McCain est le candidat préféré des Israéliens, et si l'homme qui le suit comme sont ombre, le sénateur "indépendant" (ex démocrate) Joe Lieberman, est un pro sioniste. Ce dernier pousse à une attaque contre l'Iran, ayant fait voter par le Congrès une loi qui dispense le président US de l'accord du Congrès pour déclencher une guerre, alors que pour la guerre en Irak, Bush avait dû en obtenir l'accord.


    Ces anti-guerre américains ont lancé un appel à réveiller l'opinion publique partout dans le monde concernant la prochaine guerre contre l'Iran, et à mobiliser contre ce projet fou qui fera apparaître la guerre contre l'Irak comme une « petite guerre » comparativement - elle a pourtant déjà fait plus d'un million de morts côté irakien, plus de 4000 soldats américains ont été tués, sans compter les blessés de part et d'autre, et plus de 4 millions de déplacés irakiens. Car outre la destruction et la mort qu'elle sèmera en Iran, les répercussions aux US et en Europe seront terribles. Avec le prix du pétrole qui flambe déjà, une économie US en récession, l'onde de choc sera sans précédent, sans même parler des représailles iraniennes, car l'Iran pour se défendre ne se laissera bien évidemment pas attaquer sans réagir.


    En face, des pouvoirs extrêmement puissants


    Aux US, deux partis politiques sur la même longueur d'onde, quelque soit le prochain candidat élu président(e), le puissant complexe militaro industriel, l'armada d'intellectuels des boîtes à penser, ces grattes papiers justifiant et légalisant massacres, tortures, destructions…les néo conservateurs, les puissants lobbies pro sionistes, et les médias/ bizness/propagande, tous acquis à la guerre car elle fait vendre de l'info.


    En Europe, les trois gouvernements des « Grands » de l'UE -Grande Bretagne, France, Allemagne - soutiennent inconditionnellement les américano sionistes, les médias affûtent également la propagande guerrière contre l'Iran. L'environnement politique actuel est donc idéal pour lancer l'offensive contre l'Iran, d'autant que les oppositions politiques aux gouvernements en place dans ces pays sont considérablement affaiblies.


    Surtout, l'attention de l'opinion publique est détournée sur des conflits mineurs tels celui du Tibet- qui embarrasse suffisamment la Chine pour politiquement la « neutraliser »- véritable écran de fumée pour cacher ce qui est en préparation, car l'administration américaine ne veut plus affronter la mobilisation populaire qu'il y a eu en 2003, ni avoir à se justifier, ce qui serait encore plus difficile étant donné les révélations faites sur les mensonges qui l'ont amené à attaquer l'Irak.


    La Russie, qui s'était déclarée contre la guerre en Irak, risque d'être « neutralisée » par des perspectives de coopération rapprochée avec l'OTAN en Afghanistan, et de partage du gâteau pour le bizness sur l'enrichissement d'uranium.


    Le vice président Dick Cheney vient de faire un tour du Moyen Orient pour s'assurer de la docilité des gouvernements arabes dits « modérés ».


    Selon des sources egyptiennes (The International News 24/03/08) un sous-marin nucléaire vient de franchir vendredi dernier le Canal de Suez pour rejoindre la flotte US stationnée dans le Golfe Persique.


    Coïncidence ? En Arabie Saoudite, Le Conseil de la Shura Saoudienne va discuter en urgence et en secret de plans nationaux pour faire face à des dangers radioactifs soudain liés au nucléaire qui pourraient toucher le royaume suite à des alertes lancés par des experts concernant des attaques possibles des réacteurs nucléaires de Bushehr en Iran, selon des articles parus dans la presse saoudienne de samedi. Le Centre de Science et Technologie King Abdul Aziz a préparé une proposition qui englobe les probabilités d'une fuite nucléaire et de dangers radioactifs en cas d'une attaque nucléaire surprise contre l'Iran, selon le journal saoudien Okaz. Ces plans devaient être discutés ce dimanche.


    Coïncidence ? En Israël, les plus importants exercices d'alerte jamais tenus depuis la création de l'état sioniste, auront lieu le dimanche 6 avril. Organisé par la Nouvelle Autorité pour les Secours, ils se dérouleront pendant 5 jours. Mais avant cela, une journée de mobilisation des services urgentistes hospitaliers se tiendra le jeudi précédent les exercices. Toutes les préparations pour ces exercices auront lieu sous la responsabilité du secrétaire d'état à la Défense, Matan Vilnai, devenu célèbre récemment pour avoir menacé les Palestiniens de la Bande de Gaza de Shoah. Le premier jour des exercices, le premier ministre Ehud Olmert réunira son cabinet en réponse à « une attaque ennemie » pour décider de la réponse israélienne. Participeront à tous ces exercices, la police israélienne, l'armée, le commandement de la défense civile, les hôpitaux, les pompiers, les services d'ambulances du bouclier de David. Des sirènes retentiront partout dans le pays et les équipes de secours organiseront des évacuations en masse de « zones touchées ». Une campagne de relation publique précèdera juste avant, et accompagnera ces exercices.


    En Turquie, le gouvernement actuel est déstabilisé par une tentative pour délégitimer le parti majoritaire, et l'armée, pro américano sioniste, pourrait se retrouver au pouvoir, ce qui permettrait aux US de compter sur la coopération de ce pays pour sa future guerre contre l'Iran, évitant ainsi ce qui s'était passé avec la guerre en Irak. La Turquie en 2003 lors de la guerre contre l'Irak, avait refusé le passage de l'armée US sur son territoire.


    La profonde crise financière aux Etats-Unis pourrait aussi pousser l'administration américaine à chercher une « porte de sortie » en mobilisant son opinion publique sur une guerre, pour relancer également une industrie locale touchée de plein fouet par les délocalisations.


    Tout dépend de la mobilisation de l'opinion publique mondiale


    Mais la mobilisation contre la guerre en Irak l'avait montré, les peuples sont majoritairement contre ces guerres, à nous de les remobiliser, et VITE.


    D'abord démystifier les « fausses mobilisations » sur des causes manipulées (Darfour, Tibet) parce qu'elles s'apparentent à des opérations de psyops, avec en ligne de front des ONG dont on sait, pour certaines, qui les financent, et de qui elles reçoivent leurs ordres (exemple en France RSF officine de la CIA).


    Dénoncer sans relâche les principaux instigateurs de ce plan diabolique : les américano sionistes, qui ont érigé en doctrine planétaire leur volonté d'attaquer quiconque résiste à leur empire colonial bicéphal.

    » Ou vous êtes avec nous, ou vous êtes contre nous ».

    Alors soyons le plus nombreux possible contre eux. Car identifier l'ennemi N° 1, et sa cohorte d'agents d'influence, dans toutes les sphères, et pas seulement celle du politique, mais aussi du culturel, du médiatique, fait partie d'une stratégie efficace anti-guerre


    Faire comprendre les risques non plus d'un conflit limité régionalement, mais les répercussions mondiales d'une attaque nucléaire contre l'Iran :


    Sur le plan humain, dans l'immédiat, la responsabilité de dizaines de milliers de morts iraniens, mais aussi dans les pays voisins, dans d'horribles souffrances, et des millions de contaminés.


    Du point de vue de la santé publique, car une attaque sur un site nucléaire iranien -on l'a vu avec la catastrophe de Tchernobyl - touchera les populations dans un rayon nous incluant, avec une prolifération de cancers, touchant tous les âges, mais aussi des malformations à la naissance, une atteinte au patrimoine génétique…


    Une atteinte pour de nombreuses années sur l'environnement, animal, végétal, minéral, des mutations, des maladies inexpliquées des disparitions d'espèces, et probablement aussi une répercussion sur les problèmes de réchauffement climatique. Un nuage radio actif n'est pas inoffensif.


    Financièrement, avec un pétrole à plus de 200 dollars, des coûts de production en hausse vertigineuse, des pénuries, l'impossibilité de se rendre à son travail en voiture, trop coûteux, la paralysie quasi certaine de l'économie nationale mais aussi mondiale, les faillites, les pertes d'emplois, la misère s'étendant à des couches sociales jusque là préservées….


    Et aussi moralement, éthiquement, car une attaque contre un site nucléaire nécessite obligatoirement le largage de bombes nucléaires, ce qui constituerait une première depuis Hiroshima, Nagazaki, dont nous aurions TOUS à porter la responsabilité devant les générations futures.


    Les bombardements nucléaires d'Hiroshima et Nagasaki ont eu lieu juste à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, et les populations des pays en guerre étant exténuées, elles n'avaient ni la force, ni les moyens de protester contre ces crimes contre l'humanité.


    NOUS ne sommes pas dans cette situation, Nous avons les moyens tous ensemble d'empêcher cette attaque nucléaire.


    Alors que chacun prenne ses responsabilités et agisse là où il peut le faire et avec les moyens dont il dispose.


    Mobilisation Générale Anti-Guerre


    A chacun de relayer le texte ci-dessus le plus rapidement possible et à un maximum de contacts possibles.

    inv
    Notes :
    L'agression Usraélienne contre l'Iran vue par le Crif (coordination de la mafia sioniste en France). Il fallait oser!

    "Une pluie de missiles tirés par le Hezbollah et l’Iran, s’abattrait sur Tel-Aviv et sa région en cas d’une guerre hypothétique avec Israël.


    « Des centaines de morts, des milliers de blessés, des tirs de barrage de missiles contre la région de Tel-Aviv, paralysie totale de l'aéroport international Ben Gourion, axes routiers bombardés sans relâche, effondrement du système d'adduction d'eau, longues coupures d'électricité: c'est ce qui se passera durant la prochaine guerre » : bref, une pluie de missiles tirés par le Hezbollah chiite libanais et l'Iran s'abattrait sur Tel-Aviv et sa région en cas d'une guerre hypothétique avec Israël, selon un rapport officiel révélé lundi par le quotidien israélien Yediot Aharonot.


    Ce rapport, censé être secret, a été rédigé par l'Administration pour l'économie d'urgence, un bureau gouvernemental chargé des situations d'urgence, et transmis aux ministères concernés ainsi qu'aux collectivités locales, précise le journal. Ce document affirme que ce scénario catastrophe est le fruit d'une réflexion sur le déroulement de la guerre au Liban menée du 12 juillet au 14 août 2006 contre la milice chiite du Hezbollah pro-iranien.


    Ce conflit devrait se prolonger pendant environ un mois, et impliquerait également la Syrie. Celle-ci déclencherait des hostilités sur le plateau du Golan et tirerait des milliers de missiles Scud contre les agglomérations de Galilée. Des missiles balistiques iraniens à ogives conventionnelles frapperaient aussi Israël, qui serait en outre la cible d'attaques suicide palestiniennes et de roquettes tirées depuis la bande de Gaza et la Cisjordanie.
    Des raids aériens contre des objectifs militaires et stratégiques israéliens sont aussi pris en compte, de même que des tentatives d'enlèvements de civils et de militaires.





    ___________________________________________________________________---------------------------------


    Statistiques blog R-sistons 
    (j'ai commencé à faire connaître mon blog fin 2007)
     
    Hier, 465 visiteurs individuels,   + abonnements + visiteurs par sites et par moteurs de recherche.

    Date de création : 11/07/2007
    Pages vues : 131841 (total)
    Visiteurs uniques : 40170
    Journée record : 11/03/2008 ( 1505 Pages vues )
    Mois record : 03/2008 ( 28549 Pages vues )


    ________________________________________________________________________________________


    Destitution Sarkozy  ?


    Pour mettre un terme définitif aux « manquements » que relève François Hollande - comme à ceux qu’il ne relève pas - il y a pourtant bien un moyen : c’est l’article 68 de la Constitution française.


    Car, bien que personne n’y fasse référence ces jours-ci, il se trouve que notre Constitution a été modifiée le 23 février 2007 pour supprimer la formule de « haute trahison » (pourtant très appropriée) et la remplacer par la notion de « manquements ». Le nouvel article 68 est ainsi formulé :

    Article 68 :
    Le Président de la République ne peut être destitué qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour...


    La question que doivent se poser les juristes et les responsables politiques est de savoir si les agissements de Nicolas Sarkozy sont constitutifs du terme de « manquement » inscrit dans notre Constitution. Or ce débat a déjà eu lieu et le spécialiste du journal Le Monde le récapitulait en ces termes dans l’édition du 24 juin 2003 :

    « La définition de tels "manquements" n’est pas, au fond, davantage précisée que ne l’était celle de la "haute trahison", mais cette disposition atteste la volonté de préserver la fonction présidentielle et non la personne qui l’occupe. "C’est l’incompatibilité avec la poursuite du mandat et elle seule que la sanction doit résoudre par la destitution", expliquait le rapport de M. Avril.


    Ainsi, les faits reprochés au chef de l’Etat peuvent aussi bien être pénalement qualifiables qu’a priori exempts de tout reproche judiciaire : des propos outranciers, un comportement personnel scandaleux, une situation de conflit d’intérêts involontaire, voire le refus de signer une loi ou une ordonnance (comme Charles Pasqua l’avait suggéré, en 1986, contre François Mitterrand), pourrait ainsi motiver l’engagement de la procédure de mise en cause du président ». (Source : Hervé Gattegno : "Le projet de la Chancellerie donne aux parlementaires le pouvoir de renverser le président" LE MONDE 24.06.03)

    (début et fin article :
    http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkpyZFluppsvGSnXjd.shtml)


    __________________________________________________________________________________________



    La CIA : " C'est nous qui avons préparé l'insurrection  au Tibet " .

    .


    La préparation de la révolte armée a duré des années, sous la direction des services secrets américains, la CIA. C'est écrit noir sur blanc dans « The CIA's Secret War in Tibet » (La guerre secrète de la CIA au Tibet) de Kenneth Conboy (University Press of Kansas, 2002, 300 pages), un ouvrage à propos duquel le spécialiste de la CIA, William Leary, écrit : « Une étude excellente et impressionnante sur une importante opération secrète de la CIA durant la guerre froide. »

    InforTibet

    Tibet : pour la liberté, avec la CIA ?

    En 1951, les communistes prenaient le pouvoir au Tibet. Au cours des deux siècles qui avaient précédé, pas un seul pays au monde n'avait reconnu le Tibet comme un pays indépendant. Durant ces deux cents ans, la communauté internationale avait considéré le Tibet comme une partie intégrante de la Chine ou, du moins, comme un État vassal. En 1950 déjà, l'Inde disait que le Tibet était une composante de la Chine. L'Angleterre qui, il y a quarante ans, occupait pourtant une position privilégiée au Tibet, suivit la position indienne au pied de la lettre.

    Seuls les États-Unis se montrèrent hésitants. Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, ils considérèrent le Tibet comme appartenant à la Chine et ils freinèrent même l'Angleterre dans ses avances au Tibet. Mais, après la guerre, les États-Unis voulurent faire du Tibet un rempart religieux contre le communisme.

    Contrairement à ce qui se passa avec la question coréenne, ils furent complètement isolés. Ils ne purent mettre sur pied la moindre coalition internationale. En 1951, la majorité de l'élite tibétaine elle-même, y compris l'Assemblée générale élargie, accepta l'accord négocié avec la Chine à propos d'une « libération pacifique ».

    Mais cela changea lorsque, en 1956, les autorités décidèrent d'appliquer une réforme agraire dans les territoires tibétains de la province de Sichuan. L'élite locale n'accepta pas qu'on touche à ses propriétés et droits. Cela allait mener au soulèvement armé de 1959.

    La préparation de la révolte armée avait duré des années, sous la direction des services secrets américains, la CIA. C'est écrit noir sur blanc dans « The CIA's Secret War in Tibet » (La guerre secrète de la CIA au Tibet) de Kenneth Conboy (University Press of Kansas, 2002, 300 pages), un ouvrage à propos duquel le spécialiste de la CIA, William Leary, écrit : « Une étude excellente et impressionnante sur une importante opération secrète de la CIA durant la guerre froide. »

    Un autre livre, « Buddha's Warriors - The story of the CIA-backed Tibetan Freedom Fighters » (Les guerriers de Bouddha - L'histoire des combattants tibétains de la liberté soutenus par la CIA), de Mikel Dunham (Penguin, 2004, 434 pages) explique comment la CIA a transféré des centaines de Tibétains aux États-Unis, les a entraînés et armés, a parachuté des armes sur le territoire, a enseigné aux gens comment ils pouvaient se servir d'armes à feu tout en étant à cheval, etc.

    La préface de cet ouvrage a été rédigée par « Sa Sainteté le dalaï-lama ». Sans doute ce dernier considère-t-il comme un honneur le fait que la rébellion séparatiste armée ait été dirigée par la CIA. Dans cette préface, il écrit : « Bien que je croie que la lutte des Tibétains ne puisse être remportée que par une approche à long terme et des moyens pacifiques, j'ai toujours admiré ces combattants de la liberté pour leur courage et leur détermination inébranlables. » (page XI)

    Réactions tibétaines et internationales lors de la prise de pouvoir par les communistes, en 1951, Infortibet, 14 janvier 2008.
    en néerlandais:
    http://infortibet.skynetblogs.be/post/5433093/tibetaanse-en-internationale-reacties
    -bij-de-

    Sources Mondialisation ca
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=8405

    Posté par Adriana Evangelizt







    _________________________________________________________________________________________



    AUTRES  BLOGS  d' Eva,  R-sistons :


    R-sistons à la désinformation
    (Observatoire et infos Médias)

    http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com

     

    R-sistons à l' actualité

    -  http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/





    ________________________________________________________________________________________



    Dernières parutions site toutsaufsarkozy, que je reçois à l'instant sans lire :




     
    Le New York Times prône la "discipline" au "Président Bling-Bling"

     

     

     
    Blogs et blagueurs: des journalistes mentent aussi sur Internet
    inv
    Fondateur du site Mediapart, qu’il destine à la « création d’une information contributive, d’excellence, de qualité, comme un club »

     

    Le gouverneur Sarkozy devrait consulter....
    inv
    A force de discours, Nicolas Sarkozy a pris un risque inconsidéré : qu'on s'arrête à relire ses promesses de
    campagne et à les comparer à son action
     
    inv
    Un sous-préfet limogé pour des propos "antisémites"
    inv
    Le titre est repris du site "NouvelObs.com" qui assimile donc volontairement des propos anti-sionistes à des propos antisémites


     Après la Palestine, la France colonisée par l'Etat d'Israël !



    De Gaulle, Sarkozy, le style c'est l'homme: une comparaison qui fait mal!

     
    Retour sur la mystification du 11 septembre 2001.

     

     
    inv
    Utiles réflexions (2), J.C. Guillebaud
    inv
    La montée aux extrêmes. Globalement, on n'avait jamais parlé si librement des cafouillages -et même des fragilités psychiques- d'un chef d'Etat.

     

    UIMM: un siècle de pressions patronales
    inv
    Le texte ci-dessous a le grand mérite de présenter de manière synthétique l'histoire et les buts de guerre de l'UIMM
     
    Crêpage de chignon dans le fromage des Hauts-de-Seine: la femme de Balkany (les "cinq du Mossad") s'en prend, l'espace d'un instant, à Mao-Devedjian. Un délice.

     

    Comment Sarkozy l'Américain a séduit McCain le francophobe

     

     

    Lettre ouverte à Monsieur Nicolas Princen, chargé de la veille internet par le grand président Sarkozy


    La chute de Carla.



     Payé par la CIA, Ménard et RSF au service de l'empire Usraélien.


    Afghanistan: Quand Sarko, depuis Londres, se met officiellement au service de l'empire Usraélien.

     

     

    10 mois après son élection, le nabot a perdu presque tous les points de son "permis de gouverner" les veaux.

     

     

    Le nom de Sarkozy cité dans une affaire de détournements de fonds publics. Son implication se précise

     

    Plusieurs milliers de lycéens se sont rassemblés à Paris le 27 mars pour protester contre les suppressions de postes d'enseignants. Une nouvelle manifestation doit avoir lieu mardi.

     

     

    Les 2 G

     

     
    Tibet: au fou! Sarkozy menace la Chine d'une riposte "graduée"....

     

     

    La France en faillite, les veaux vont devoir payer! Mais avec quoi?

     

     

    Albion: heureusement que la PDNF était là pour masquer la signification réelle du voyage.
    inv
    Les commentaires de la presse britannique, jeudi 27 mars, sur la visite d'Etat du couple Sarkozy en Grande-Bretagne
     

    votre commentaire
  •  
     
    Jeudi 27 mars 2008

     

     



    http://michelledastier.org

     


    Bonjour

     


    Sarkozy est en train de brader l'indépendance de la France, son âme, sa spécificité, je devais vous en parler dans un article que j'intitulerais " Sarkozy fossoyeur de la France ". Patience ! 

     

     
    Je vous ai déjà parlé de l'envoi de troupes en Afghanistan, voici quelques semaines. 

     

    Il faut savoir que toute notre politique étrangère vient radicalement de changer. L'indépendance nationale chère à de Gaulle et à ses sucesseurs, chère au coeur des Français, c'est fini ! Désormais, nous sommes alignés sur l'Axe du Mal pour les peuples, EU-GB-Israël.

     


     
    Sarkozy a été reçu en grande pompe en Angleterre : Ce n'est pas sans raison. Il resserre les liens avec l'ennemi "européen" de l'Europe; ce faisant, il sacrifie l'entente franco-allemande si nécessaire, pilier d'une Europe forte et indépendante, à son atlantisme forcené. C'est pourquoi le sujet de la diplomatie est tabou dans les médias surtout télévisés.

     


     
    Nous avons à la tête de la France un étranger qui n'aime pas la France et ne se soucie pas de ses intérêts réels, de ses valeurs, de son passé, de ses orientations, de son âme, de sa spécificité.

     

     
    Sarkozy admire l'efficacité économique anglo-saxonne, qui fait certes baisser le taux de chômage, mais qui aggrave la précarité du travail et les inégalités. Désormais, comme aux EU, des familles françaises sont souvent obligées de faire une double journée de travail.

     

     
    Notre Chef d'Etat, par admiration pour le modèle anglo-saxon, accroche le wagon de la France à celui de l'Angleterre, dont les sentiments anti-européens et pro-américains sont connus.

     


     
    Actuellement, tous les choix stratégiques de la France, et par conséquent de l'Europe, sont en train de changer. Un nouveau couple apparaît en Europe, derrière notre dos et contre nos intérêts, franco-anglais :  Au détriment d'abord de l'amitié franco-allemande. Ensuite, au détriment de l'Europe de la défense, qui va s'aligner sur l'OTAN, et donc perdre son autonomie, sa spécificité. Nous allons mutualiser l'effort de défense. Et nous dépendrons de l'OTAN - ce qui est contraire à la politique du Gl de Gaulle plébiscitée par les Français. Car la Défense britannique est indexée sur celle des EU.

     

      
    Les Anglo-Saxons sont le modèle de Sarkozy, ils  mélangent traditions désuètes et modernité économique implacable. Cette volonté d'aller vers toujours plus d'atlantisme va sacrifier l'Europe puissance. En un mot, à terme, l'Europe va se dissoudre dans l'alliance atlantique, elle va y perdre son âme, sa raison d'être, son modèle.

     


     
    L'heure est très grave ! Ce n'est pas pour rien que la politique étrangère de la France a été un sujet tabou pendant la campagne électorale !

     

     
    Et dès maintenant, avec le renforcement du contingent français en Afghanistan, non seulement Sarkozy piétine le suffrage universel - nous sommes la seule démocratie occidentale où le Président se permet d'engager les troupes sans l'autorisation du Parlement - mais il est subrepticement en train de conduire les Français à entrer dans la guerre coloniale et civilisationnelle chère à  Bush. Ainsi, tout est piétiné : La démocratie, la politique étrangère de la France .

     

     
    Nous entrons dans le bourbier afghan, aux côtés des Américains.  En d'autres termes, Sarkozy aligne la France sur la politique démentielle et catastrophique de Bush, pourtant désavouée par tous, même par une majorité d'Américains !

     


    A-t-on réalisé le coût humain, financier, et sur l'opinion publique, que cela représente ? Et aussi par rapport à la politique traditionnelle d'amitié avec les Arabes ? Nous allons être au premier rang en cas de guerre, et dès maintenant, la cible des terroristes que Sarkozy, désormais, se donne pour priorité de combattre, obsessionnellement, avec Bush !
     

     


    Notre capital d'estime à l'étranger est en train d'être ruiné.
     

     


    Et avec cette politique, nous entrons de plain-pied dans une guerre de civilisations qui peut tous nous conduire vers l'abîme !

     


     
    Dénonçons tous cette nouvelle imposture ! 

     


    Eva


    Shoah : Je propose qu' au lieu de commémorer seulement la Shoah des Juifs, et bien sûr aussi des Tsiganes, des Témoins de Jehovah, des handicapés mentaux, des homosexuels, des résistants etc ( j'avais suggéré mieux, qu'on fasse une journée contre TOUS les génocides, Arménien, Indien, du Rwanda, etc ) - je propose, donc, qu'on pense au présent et au futur : Les génocides qu'on prépare sur le dos des peuples en surnombre; Qu'on enseigne le respect de toute vie ! Afin de se prémunir de nouveaux holocaustes...

    D'ailleurs, le risque, aujourd'hui, n'est plus l'antisémitisme à l'égard des Juifs ( ils ne sont plus inquiétés, au contraire ils ont la première place partout ) mais l'antisémitisme envers les Musulmans, les Arabes. Tous les racismes, tous les génocides, sont aussi hideux et à dénoncer !



    _________________________________________________________________________________________



    Voici quatre textes excellents reçus :



    auto-détermination des peuples :
    Si on simplifiait tout ça ?
    MICHEL COLLON


    Quelles sont exactement les règles qui président au droit à la séparation et, plus généralement, à ce qu'on appelle l'autodétermination des peuples ? Certains nous disent s'y perdre un peu. Et en effet, à en croire nos grands médias...

    En Asie, les Tibétains y ont droit. Mais pas les Irakiens, ni les Afghans.

    Au Moyen-Orient, les Israéliens y ont droit. Mais pas les Palestiniens, ni les Kurdes.

    En Afrique, les généraux mafieux de l'Est du Congo y ont droit. Mais pas le Sahara occidental.

    En Amérique Latine, les riches provinces (de droite) de Bolivie et du Venezuela y ont droit. Mais pas les Indiens du Chili, du Mexique, etc...

    Dans les Balkans, les Albanais du Kosovo y ont droit. Mais pas les Serbes du Kosovo, ni ceux de Bosnie.

    En Europe occidentale, les Flamands y auraient droit, mais pas les Irlandais du Nord, ni les Basques.

    Compliqué, en effet. Si on simplifiait tout ça ? N'auraient droit à l'autodétermination que ceux qui sont « avec nous ». Pas les autres.

    Et tant qu'on y est, remplaçons aussi le mot « démocrate » par « avec nous » et le mot « terroriste par « contre nous ».

    Voilà, la politique, c'est simple quand on veut !

    26 mars 2008

    Tibet, Palestine, Irak, Kosovo, Congo, Amérique Latine...
    De nombreux articles sur
    www.michelcollon.info





    http://michelledastier.org



    ________________________________________________________________________________________



    Transmis par Francine et Philippe, de http://verites.org  :

    (lisez le texte auquel ils font référence à la fin de leur envoi, qui explicite le thème qu'ils traitent ici)



    LE  GOUVERNEMENT  DE  L ' OMBRE :

     

    Bill Clinton s’opposa à la levée de l’embargo onusien contre l’Irak, après que Saddam Hussein se soit conformé aux résolutions de l’ONU, affamant ainsi la population et provoquant au moins 500 000 morts.

    Cependant, il freina le réarmement (bloquant notamment le projet d’armement spatial) et se refusa à lancer l’opération en Yougoslavie en vue de laquelle « l’appareil sécuritaire d’État » l’avait soutenu.

    Pis, en 1995, à l’occasion d’un exercice de simulation, il découvrit la composition du gouvernement de l’ombre que « l’appareil sécuritaire d’État » avait formé pour le remplacer. Il était dirigé par l’ancien ministre de la Défense Donald Rumsfeld et il comprendrait certains de ses propres collaborateurs comme le patron de la CIA, James Woolsey.

    Pour se tenir prêts à la relève, ces gens espionnaient en permanence le gouvernement civil, dont ils interceptaient toutes les communcations et tous les documents. Considérant que ce dispositif de la Guerre froide était obsolète, Clinton —qui refusait d’être un président jetable de plus— ordonna la dissolution de la structure. Mal lui en prit.
      

     

     Le conflit qui s’est ouvert alors a commencé à ronger les États-Unis de l’intérieur, certains responsables de « l’État profond » étant emportés par l’ivresse du pouvoir, tandis que d’autres essayaient de stopper cette dérive infernale. Ce déchirement pousse inexorablement les États-Unis vers la désintégration ou la dictature.  

     

    Passé dans une totale clandestinité, partiellement replié en Israël, « l’État profond » US ourdit un complot contre Bill Clinton. Piégé en 1995 dans une affaire de mœurs par une stagiaire israélienne de la Maison-Blanche, Monica Lewinsky, il fut soumis à une procédure d’impeachment en 1998-99. Mais, à la différence de Nixon qui n’avait pas de marge de manœuvre, Clinton fit marche arrière. Alors que la Chambre des représentants venait de voter sa destitution, il rétablit le gouvernement de l’ombre et fut sauvé par le Sénat. puis, il ordonna le bombardement de la Serbie par l’OTAN. 

     

    http://www.verites.org/article-17008842.html


    _______________________________________________________________________________ 

     

     

     

     John McCain, un dangereux illuminé
     

    Parce qu'il pense que les Etats-Unis sont "la plus grande force de bien dans l'histoire de l'humanité", le candidat républicain pourrait être un président plus dangereux que George Bush, prévient le chercheur britannique Anatol Lieven*.
     





     Dans quelques années, c'est peut-être avec nostalgie que l'Europe et le monde repenseront à l'administration Bush. Ce sera le cas si les Etats-Unis élisent John McCain en novembre prochain. Au cours des dernières années, les Etats-Unis ont créé des poudrières dans différentes parties du monde. Et le Parti républicain est aujourd'hui sur le point de désigner comme candidat une allumette susceptible de mettre le feu aux poudres. Le problème que pose John McCain vient de son idéologie, de sa politique et surtout de sa personnalité. Son idéologie, comme celle de ses principaux conseillers, est celle d'un néoconservateur. Il était par le passé considéré comme un conservateur de la vieille école, un réaliste. Actuellement, les réalistes qui figurent dans son équipe n'ont plus qu'un rôle décoratif.

    Poussé en partie par son intense engagement en faveur de la guerre d'Irak, John McCain s'appuie sur des néoconservateurs comme William Kristol, de l'hebdomadaire Weekly Standard, qui est un ami proche. En politique étrangère, il a pour principal conseiller Randy Scheunemann, autre néoconservateur en vue et fondateur du Comité pour la libération de l'Irak. John McCain partage leur foi dans ce que William Kristol appelle "le conservatisme de grandeur nationale." Il est persuadé que "les Etats-Unis sont le pays indispensable parce que nous nous sommes avérés être la plus grande force du bien dans l'histoire de l'humanité… nous avons fermement l'intention de continuer à utiliser notre primauté dans les affaires mondiales pour le bénéfice de l'humanité." "J'instituerai une politique que j'appelle 'réduction des Etats voyous'. J'armerai, j'entraînerai et j'équiperai des forces qui finiront par renverser le gouvernement en place et instaureront un gouvernement démocratiquement élu", avait, pour sa part, déclaré John McCain en 2000, en se fondant sur le programme néoconservateur d'instauration de la démocratie par la force. John McCain souhaite d'ailleurs qu'on attaque l'Iran si nécessaire pour l'empêcher de développer des armes nucléaires. Il a été filmé, en 2007, en train de chanter "Bombardez, bombardez l'Iran" sur l'air de Barbara Ann des Beach Boys.

    Tout cela ne serait pas aussi inquiétant si John McCain n'était pas connu pour sa promptitude à s'enflammer devant les insultes – véritables ou supposées – adressées à lui-même ou au pays. "Depuis que je suis ici, je n'ai connu aucun président avec un caractère pareil", explique le sénateur républicain Thad Cochran. Voilà pourquoi ce ne sont pas seulement les électeurs américains qui devront mettre à profit les neuf mois à venir pour réfléchir aux conséquences d'une élection de John McCain à la tête des Etats-Unis. Les gouvernements européens doivent aussi se poser la question et songer à la façon d'empêcher un gouvernement McCain de poursuivre une politique incendiaire, ou si nécessaire de protéger l'Europe des conflagrations qui en découleraient.

     


    Source :courrier international



    ________________________________________________________________________________________



    AUTRES  BLOGS  d' Eva,  R-sistons :

    R-sistons à la désinformation
    (Observatoire et infos Médias)
    http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 
    Reporters  Sans frontières : La manipulations sans frontières !

    Le Tibet : Désinformation
    http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-18093423.html


    R-sistons à l'actualité
    http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/
    On appelle ça la mondialisation heureuse...


    _________________________________________________________________________________________


    transmis par http://verites.org

     

    GUERRE ET TERRORISME

    - DU WORLD TRADE CENTER AU LIBAN ET AU-DELÀ -

    Vers la dictature militaire et la Troisième Guerre mondiale...

     

     

     

     

     

    LES ATTENTATS DU 11 / 9 :

    LES GUERRES :

    LE DESSOUS DES CARTES :

     


    Le démembrement de la Yougoslavie
    Prélude aux guerres du 21ème siècle

    Points de vue   Citations   Liens   Cartes   Est-il permis d'en rire ?

    Pages annexes




    Mis à jour le 26.3.2008

    Pages complétées récemment :
    Chine / Tibet
    Propagande et manipulation
    Palestine III
    Palestine II
    Catastrophe climatique (page annexe)
    Néga-sionisme nauséabond (page annexe)
    Crise financière (page annexe)


    http://membres.lycos.fr/wotraceafg/



    ___________________________________________________________________________________________


    Reçu ce 28.3.8  :



     

    Les Jeux en Chine :  jeux de dupes et jeux de cons ?
    (voir références jointes ci-dessous).

     

    La grande question que l'on va entendre encore durant les prochains mois est : faut-il boycotter les Jeux de Pékin ?

     


    TOUS les médias vont nous polariser l'attention sur cette question, comme s'il découvraient le caractère totalitaire du gouvernement chinois...

     


    Une mono "information" de type "pensée unique", est toujours suspecte, ne serait-elle pas là, précisément, pour ne pas que l'on regarde où il ne faut pas regarder ?

     


    Poser la question c'est y répondre.

     


    Et justement,  si l'on regardait du côté des USA ?

     



    La version officielle des événements du "11 septembre", est de plus en plus remise en cause, il est temps pour le gouvernent US de réagir.

     


    Francesco Cossiga, ancien président de la République italienne : « On nous fait croire que Bin Laden aurait avoué l’attaque du 11 septembre 2001 sur les deux tours à New York, alors qu’en fait les services secrets américains et européens savent parfaitement que cette attaque désastreuse fut planifiée et exécutée par la CIA et le Mossad, dans le but d’accuser les pays arabes de terrorisme et de pouvoir ainsi attaquer l’Irak et l’Afghanistan. »

     

    Les dirigeants des USA sont donc responsables d’une des plus grandes mystifications de tous les temps, du massacre de leur propre population et de guerres déclanchées à partir de mensonges éhontés*, y compris la prétendue "Opération liberté immuable" ("Operation Enduring Freedom"), au nom d’une formidable imposture (voir références jointes ci-dessous).

     

    *A propos, comme prévu, notre Président va nous impliquer encore plus dans l'aventure de ces guerres-bourbiers... (pour mieux comprendre, voir références jointes ci-dessous, dont les PDF de bas de page sur le site).

     

     

    Depuis, les libertés aux USA sont dramatiquement remises en cause, notamment avec le Patriot Act.
     

    Est également modifiée la loi de surveillance d'intelligence étrangère (FISA).

     

    Une nouvelle catégorie de crime est créée, dit "du terrorisme intérieur" (section 802).

     

    L’intention seule peut suffire pour arrêter arbitrairement un citoyen, sans avoir besoin d’un passage à l’acte.

     


    Les
    libertés individuelles ont été très largement diminuées au profit de la répression policière, avec :

     


    - la diminution des droits de la défense

     

    - la violation de la vie privée

     

    - la diminution du droit à la liberté d'expression

     

    Déjà plus de 100.000 citoyens US ne peuvent plus prendre l'avion !

     


    -- Cette loi a créé les statuts de
    combattant ennemi et combattant illégal, qui permettent au gouvernement des États-Unis de détenir sans limite et sans inculpation, toute personne qu'il juge « terroriste ».

     


    -- La peine de mort est toujours pratiquée à grande échelle, et LA TORTURE VIENT D’ETRE LEGALISEE !
     

     

    -- L’utilisation d’armes à uranium et à sous-munitions est systématique, et l’utilisation « préventive » de l’arme nucléaire est devenue une option première (voir références jointes ci-dessous).

     


    -- Des camps de concentration « prêts à servir », seraient/sont édifiés dans tout le pays (voir références jointes ci-dessous).

     

     

     

    A partir de là, devons-nous pour autant donner un blanc-seing au gouvernent chinois (ou à d’autres) ?

     

     

     

    Certainement pas, et au nom de quoi le ferions-nous, celui d'un parti pris, d'un l’aveuglement idéologique ? NON !

     

     

     

    Pour autant, nous n'avons aucune raison de ne pas voir la manipulation grossière de l’opinion publique, destinée à détourner son attention vers un régime, pour mieux masquer les forfaitures d’un autre. *

     


    Et comment espérer voir évoluer l’un vers la démocratie quand l’autre est en pleine descente vers l’innommable ?


    Alors même que les deux régimes sont en train de se rejoindre et pourront (peuvent ?) s’entendre comme larrons en foire…

     

    OUVRONS LES YEUX !

     

     

     

    Alors, que faire vis-à-vis des Jeux Olympiques en Chine ?

     

     

     

    Nous serions tenté de dire : « On s’en fout des Jeux, c’est leur problème, ce n’est pas nous qui les avons mis en Chine, qu’ils se démerdent avec… 

     


    D'autant que rien ne nous dit que tout ce cirque n'est pas le déroulement d'un plan voulu et organisé depuis l'attribution des Jeux en Chine...

     

    Car on est en droit de se poser la question : où veulent-ils en venir ? ».

     

     

     

    Dans tous les cas, les Jeux ne devraient servir ni de faire-valoir pour la Chine, ni d’écran de fumée aux autres pays, les USA en tête... et encore moins à d'autres plans dont nous serions tous les dupés...

     

    JP, pour  artemisia-college.org

     

    Pour en savoir plus :

     

    http://artemisia-college.org/PAS_RIRE_DU_TOUT___-15-72-1.html (dont 2 PDF à lire en bas de page)

     

    http://artemisia-college.org/EXTRAORDINAIRE-00-03-01-0185-01.html

     

    http://artemisia-college.org/O_ugrave__vont_les_USA__-00-050-01-0189-01.html

     

    http://artemisia-college.org/Ce_qu_il_s_est_vraiment_passe___-00-050-04-086-01.html

     

    http://lagrandeconspiration.org/ccfema.html

     

    Sans oublier les news : http://artemisia-college.org/Finances___l_effet_dominos__-00-03-01-0192-01.html


    _________________________________________________________________________________________


    Opération " boucherie " en Irak   !

    http://usa-menace.over-blog.com/article-18218157.html

    et http://marcfievet.com


     

    Voilà dix-sept ans, aujourd’hui, que l’Amérique et la Grande-Bretagne se sont embringuées dans leur « Solution Finale » de la population irakienne.

     

    Les quarante-deux journées de bombardements en tapis, réjouissance à laquelle s’étaient joints trente-deux autres pays, contre un pays comptant tout juste vingt-cinq millions d’âmes, doté d’une armée de jeunes conscrits, une moitié de la population, en gros, âgée de moins de seize ans, et pas d’aviation, n’étaient que le début d’un siège total, sous l’égide de l’Onu, d’une férocité toute médiévale. Ayant réduit l'Irak, comme James Baker s’étaient vanté qu’il le ferait, à l’« ère préindustrielle », ce pays se vit dénier toute normalité : ni commerce, ni aides, ni télécommunications, ni énergie, ni traitement des eaux usées, ni réparations de canalisations d’eau potable, ni semences, ni nourriture, ni médicaments, ni équipement médical…

     

    Dix-sept ans avant la date où j’écris ceci, l’Irak entrait dans la deuxième semaine de bombardements en tapis barbares, quasiment vingt-quatre heures sur vingt-quatre, qui, à l’époque, comme c’est toujours le cas aujourd’hui (je le rappelle, de crainte que nous ne l’oublions, à nouveau), violaient le protocole additionnel numéro 1 à la Convention de Genève de 1977, dont voici le texte :

     

    « Il est interdit d’attaquer, de détruire, d’enlever ou de mettre hors d’usage des objets indispensables à la survie de la population civile, tels les aliments, les récoltes, le bétail, les installations de traitement de l’eau potable ou d’irrigation, afin d’en priver la population civile ou la Partie adverse au conflit… ce, quelque soit le motif. »

     

    La blitzkrieg contre l’Irak visait délibérément tout ce qui était « indispensable à la survie ».

     

    En l’espace de vingt-quatre heures, la plus grande partie avait été détruite. L’électricité fut coupée au bout de deux heures de bombardement, entraînant la mort des patients branchés à des machines de respiration assistée et tous les équipements vitaux, les bébés en couveuse, ou les personnes nécessitant une assistance respiratoire sous oxygène. Les réfrigérateurs se mirent à dégeler, tous les médicaments nécessitant d’être réfrigérés, ainsi que les poches de transfusion sanguine ou de solutions salines destinées aux blessés furent détruits. La nourriture commença à pourrir, et, entre bombardements et fermetures des banques (un peu plus tard, par crainte des pillages et mises à sac), les pièces de rechange se raréfièrent, jusqu’à devenir tout-à-fait introuvables...


    suite à http://usa-menace.over-blog.com/article-18218157.html



    ________________________________________________________________________________________



    Cheney au Moyen Orient pour attiser les tensions avec l' Iran

    Tant que Cheney sera au pouvoir, de toute façon, une menace pèsera sur l'Iran et sur le monde. Cet individu cynique et machiavélique.. n'est bon qu'à fomenter de sales plans avec ses amis criminels Barak et Netanyahou... En mettant Bush au pouvoir en trichant, c'est surtout Cheney qui a été élu avec ses amis de l'époque, Wolfowicz et toute la clique de sionistes. Lorsque l'on voit tous les va-et-vient du crapulesque Cheney, nul doute que l'attaque de l'Iran est prévue. Nous allons même vous dire mieux, l'attaque contre Bassorah en ce moment, pour soi-disant éradiquer l'armée du Mahdi nous semble quelque peu surprenante car cette ville se situe au sud-est de l'Irak, pratiquement contre la frontière de l'Iran et à deux pas du détroit d'Ormutz où sont stationnées tous les navires de guerre. Il est donc fort probable que sous peu un incident va se produire qui sera attribué aux Iraniens, histoire de leur régler leur compte. Suite à ..

    http://usa-menace.over-blog.com/article-18204440.html


    __________________________________________________________________________________________



    Coup de colère d' Adriana, avec Médecins du Monde 
    Martyr des Irakiens, à cause de la clique americano-sioniste
    :
     

     

    Lisez le topo de Médecins du monde sur ce qu'il en est vraiment de l'Irak...

    suite à

    http://usa-menace.over-blog.com/article-18212737.html



    ________________________________________________________________________________________


    Naissance d'un protectorat de l'Otan en Europe

    http://usa-menace.over-blog.com/article-18209173.html


    CIA : " C'est nous qui avons préparé l'insurrection au Tibet "

    http://usa-menace.over-blog.com/article-18208317.html


    votre commentaire
  •  
     
    Mardi 25 mars 2008

     

     

     

     

    L'Effroyable Imposture 2

     

     Statistiques blog Eva, R-sistons à l'intolérable,  journée du 24.3.2008

     

    • 1318 pages vues 
    • 438 visiteurs uniques

      ( Visiteurs individuels )

     

     

     

              + abonnés,
              + visiteurs par moteurs de recherche 
              + visiteurs par sites.



    _________________________________________________________________________________________



    Dans mes blogs,

    R-sistons à la désinformation,  

    http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/


    Scandaleuse désinformation, une fois de plus ! Falsification de l'actualité au Tibet. Reporters sans Frontières désavoué...

    (prochain article,  en cours)

    Et sur mon autre blog, R-sistons à l'actualité,

    http://r-sistons-actu.skynetblogs.be

     

     On appelle ça la mondialisation heureuse ....



     Un cri du coeur contre notre société !


    ____________________________________________________________________


    Je suis en colère contre la GAUCHE !

    La voilà qui part en guerre, avec Juppé, contre l'appel à la " retenue " lancé par Sarkozy pour le Tibet !

    Sans chercher à comprendre les enjeux réels de ce conflit  (rébellion  provoquée par la CIA, déstabilisation de la Chine au moment des J.O., pour l'inciter à s'aligner sur la " démocratie" à l'américaine dont on voit tous les jours les bienheureux effets), elle prend la défense du Tibet, s'enthousiasme pour cette cause, monte au créneau.... et on ne la voit jamais se mobiliser pour la défense des intérêts des travailleurs, des retraités, des fonctionnaires, des familles... spoliés par les réformes en cascade, ultra-libérales, du gouvernement ! On est en train de modifier en profondeur le Code du Travail, en faveur du Medef, et elle ne bouge pas ! L'information est confisquée au bénéfice de la mafia mondiale au pouvoir, et elle ne réagit pas ! Alors oui, ça suffit !

    La Gauche doit se réveiller ! Et le P.C., parti qui a toujours défendu avec force, enthousiasme, énergie, les intérêts des classes populaires, doit se faire entendre à nouveau ! Il ne doit plus s'aligner sur le P.S. socio-libéral, au risque de perdre son âme et ses électeurs, mais affirmer sa différence  ! 

    Exigeons une gauche digne de ce nom ! Qui ne se mobilise pas pour des moines manipulés par les Américains, mais pour défendre les droits sociaux, le Code du Travail, les services publics, l'indépendance de la France ( curieusement, le sujet est tabou dans les médias serviles ), le pouvoir d'achat, les Français !

    L'energie de la Gauche doit être employée pour empêcher la France d'être défigurée par le libéralisme financier des néo-cons américains, via une Lagarde formée à cette école, et via le Medef prêt à sacrifier les intérêts des Français aux énormes profits de ses amis !

    Ca suffit, cette hypocrisie ! Ca suffit cette apathie !

    J'appelle la gauche à être fidèle à sa vocation historique de réduction des inégalités, comme elle vient d'ailleurs de le rappeler par la bouche de Moscovici !

    Et je suis scandalisée qu'elle se mobilise pour dénoncer la retenue vis à vis des tueries au Tibet, sans faire entendre sa voix lorsque les Américains, ces rois de l'hypocrisie, appellent à la retenue vis-à-vis des Palestiniens ! Juppé dit qu'on ne tue pas avec retenue, certes, mais pourquoi ne l'entend-on jamais lorsqu'il s'agit de l'agonie des Palestiniens ? Deux poids deux mesures, encore ? La France, patrie des Droits de l'Homme, crie sa colère quand il s'agit du Tibet féodal manipulé par la CIA, et se tait quand le gouvernement remercie un de ses meilleurs serviteurs de l'Administration, parce qu'il ose, avec courage, dire la vérité ? Où est la Justice ? C'est ce deux poids deux mesures dont nous avons assez, nous les citoyens ! Ca suffit ! Le sous-préfet doit être réintégré, et honoré pour la force de ses convictions !

    Lisez ce que j'ai ajouté en commentaires de l'article " Informations... La menace américaine "
    http://r-sistons.over-blog.com/article-18025613.html ! Ce qu'a dit le sous-préfet est vrai ! Un témoin, journaliste présent sur les lieux, ose le dire : 

     Oui, Guigue dit vrai, et il faut le soutenir car c’est notre devoir de dénoncer les abus contre plus faibles.

     

     Oui, je les ai vus les soldats venus d’Israël s’amuser à aller tirer des grenades assourdissantes, des grenades toxiques sur les fillettes qui rentrent de l’école à Balata ( petit camp de réfugiés près de Naplouse ). Tout cela est tellement invraisemblable que c’est difficile à croire. Ce qu’Israël commet quotidiennement de crimes est bien plus grave que ce qui se passe au Tibet. Pourquoi Robert Menard, Sarkozy, Kouchner, ne se sont jamais engagés à condamner les massacres, les checks-points humiliants, les tortures légalisées contre 85% des prisonniers palestiniens, par Israël ?

    Ca suffit, ce soutien inconditionnel à Israël ! Ca suffit cette gauche molle qui préfère défendre les moines tibétains aux Français dépouillés jour après jour de toutes leurs conquêtes sociales, obtenues à travers les luttes qui leur ont coûté tant de vies ! Commémorons cela, oui, c'est cela dont il faut faire mémoire ! Rappelons-nous les sacrifices faits par nos aïeux pour améliorer le sort de tous ! Qu'ils n'aient pas donné leur vie pour rien ! Défendons nos protections sociales !

    A l'instant, sur Ce soir ou Jamais (  FR3 ), on fustige le totalitarisme chinois. Mais qu'attend-on pour stigmatiser le totalitarisme américain qui s'étend sur la planète ? Qu'attend-on pour dénoncer les financiers et les industriels prédateurs, qui dégraissent, délocalisent, dépouillent les travailleurs au profit des actionnaires  inactis et nantis ? Qu'attend-on pour dénoncer le terrorisme des Etats  américain, anglais et israélien, qui détruit la vie de tant d'individus à travers le monde,  et dont les projets menacent l'espèce humaine, l'avenir de l'humanité ? Qu'attend-on pour soutenir le sous-préfet qui a le courage de dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas ? Il faut du courage, lorsqu'on occupe de hautes fonctions ! 

    Alors oui, la liste est longue, j'étais partie pour juste donner les stats et, dans la foulée, dire deux mots à la Gauche, et me voici poussant le cri de colère que vous avez tous, j'en suis sûre, en vous ! 

    Ce qu'il y a d'intolérable, entre autres, c'est le deux poids deux mesures qui préside à toutes les décisions de nos apprentis sorciers, servilement relayés par les Médias aux ordres.

    Et aussi, comme sur FR3 actuellement, qu'on voie actuellement les néo-conservateurs à la sauce Bush se pavaner partout, pérorer, vanter la démocratie américaine, la guerre en Irak, les génocides futurs soi-disant de " civilisation "...

    J'arrête, parce qu'on pourrait écrire des pages et des pages, mais vous m'avez compris, je le sais.

    Résistons aux manipulations ambiantes, et menons les justes combats pour la défense des principes qui nous tiennent à coeur : La Vérité, la Paix, la Justice, la Solidarité, l'Indépendance nationale, etc etc

    A bientôt, Eva

     

     

     

     P.S.  A l'instant, cette perle sur  FR3 : Robert Ménard , le Secrétaire Général de Reporters Sans Frontières, " parti au péril de sa vie défendre la démocratie " ! D'abord, ce n'est pas au péril de sa vie, ensuite c'est par anticomunisme primaire, et parce qu'il est financé, en partie, par la CIA ! Nuance !


    Que s’est-il vraiment passé à Lhassa ?Journalistes et touristes disent autre chose.(Un touriste espagnol : "Ils frappaient les gens avec des pierres, des couteaux de boucher, des machettes...")

    http://www.marcfievet.com/article-18080405.html

    _____________________________________________________________________


    L’intensification du système israélien d’apartheid au centre de La Journée internationale contre le racisme.  Mustafa Barghouthi
    Ce 21 mars 2008 marque la Journée internationale pour l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale, mais pour les Palestiniens, il n’y a pas grand-chose à célébrer à cet égard. suite : http://www.france-palestine.org/article8491.html


    Démocratiser l’anti-colonialisme. Bashir Abu-Manneh
    Les Palestiniens finissent par reconnaître que ni le nationalisme laïc palestinien, ni le fondamentalisme islamique n’ont été capables de mettre un terme à leur occupation et à leur misère. Pour organiser et mobiliser ce mécontentement croissant, une nouvelle force politique est nécessaire.
     suite : http://www.france-palestine.org/article8442.html


    Quand le lobby pro-israélien se déchaîne contre l’ONU. Bruno Guigue
    C’est en tant que citoyen et auteur reconnu que Bruno Guigue, par ailleurs haut fonctionnaire, a écrit cet article critique de l’Etat israélien au nom même de la déclaration universelle des droits de l’Homme. Son limogeage immédiat est une sanction politique inacceptable et très préoccupante qui confirme les pressions exercées par le lobby pro-israélien en France pour museler toute critique de la violente politique coloniale israélienne suite : http://www.france-palestine.org/article8494.html

    Où est la conscience mondiale ?  affraid
    Depuis deux ans, après les élections démocratiques qui ont amené le Hamas aux affaires en Palestine, la bande de Gaza, territoire minuscule, misérable et surpeuplé où vivent - survivent - 1,5 millions de Palestiniens, subit un blocus criminel de la part d’Israël, avec la complicité de la France, de l’UE et des Etats-Unis
    Cette pétition sera adressée au président de la République et au ministre des Affaires étrangères.
    Signez la pétition : http://www.france-palestine.org/article8434.html


    Les choix de la France. Isabelle Avran - AFPS
    C’est un choix assumé. Et revendiqué. Moins de deux semaines à peine après le massacre de la bande de Gaza assiégée, au cours duquel l’armée israélienne a tué plus de 120 Palestiniens en quelques jours, entre fin février et début mars, blessé grièvement des dizaines d’autres, détruit maisons et commerces, ravagé champs et cultures, Nicolas Sarkozy a reçu à Paris le chef de l’Etat d’Israël, sans même l’évoquer.
    suite : http://www.france-palestine.org/article8447.html

    Israël ou le silence complice des dirigeants occidentaux. Pierre Barbancey
    Lors de sa visite en Israël, la chancelière allemande, Angela Merkel, a expliqué que, « vu sa responsabilité pour la Shoah, le gouvernement allemand (…) souligne sa détermination à bâtir un avenir » avec Israël. Soit.
     suite : http://www.france-palestine.org/article8489.html

    Communiqué de soutien à Bruno Guigue affraid
    Michèle Alliot-Marie, Ministre de l’Intérieur, a décidé de mettre fin le 28 mars 2008 aux fonctions de Bruno GUIGUE, Sous-Préfet de l’arrondissement de Saintes. Cette sanction est motivée par "un manquement caractérisé à l’obligation de réserve".AFPS La Rochelle
    Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article8499.html

    CAMPAGNE : Des livres pour SALAH ! AFPS

    Salah Hamouri est un jeune Franco-Palestinien de 22 ans, résident de la ville de Jérusalem-Est sous occupation israélienne, et dont la mère est originaire de Bourg-en-Bresse et enseignante de français. Salah est emprisonné depuis trois ans par les autorités israéliennes.
    Il est inculpé de "complot", mais son procès a déjà été renvoyé plus de 20 fois par les autorités judiciaires militaires israéliennes faute de témoin(s) corroborant les accusations portées contre lui, en fait tout simplement faute de preuve pour des faits qu’il n’a pas commis.
    Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article8302.html



    __________________________________________________________________________________________


    Je reçois maintenant ces informations de mon ami responsable du site http://lagrandeconspiration.org,  

     

    je vous les transmets .

    L ' HORREUR   AMERICAINE    affraid  

     

      Auschwitz était réellement un camp d'extermination, les gens étaient réellement marqués de numéros et étaient réellement réduits à l'esclavage ou exterminés. Ces gens ont été dépouillés de tout ce qu'ils possédaient, ils ont financé en partie leur propre traitement (bien malgré eux -> en parlant des victimes bien entendu). Si nous pouvons concevoir que tout ça s'est bel et bien passé il n'y a même pas 100 ans, alors pourquoi serait-il 'fantaisiste' de s'attendre à ce que cela se reproduise?

     

    Contrairement à la 'croyance populaire' des gens qui ne s'informent pas, les camps de concentration de la FEMA (Federal Emergency Management Agency) disséminés aux quatre coins des États-Unis existent et ont une capacité évaluée à plus de 16 millions de personnes, jusqu'à maintenant. Ces camps sont pour la plupart érigés à la façon de ceux d'Hitler, en l'occurence celui d'Auschwitz, qui était le plus gros camp d'extermination que l'Histoire ait connu. La FEMA a déjà battu le record avec un camp érigé en Alaska d'une capacité à lui seul de plus de 2 millions de personnes. Il y aurait entre 600 et 800 de ces camps sur le territoire américain. On dit même que certains aéroports américains sont en fait des bases militaires déguisées qui montreront leur vrai visage le jour où la loi martiale sera proclamée. En l'occurence l'aéroport international de Denver, on y reviendra plus loin, c'est très inquiétant.

     

    Ces camps de concentration civils font partie d'un programme fédéral nommé REX-84 (Readiness Exercise 1984). Depuis les années 60, plusieurs exercices ont été menés dans le cadre de ce programme qui consiste à tester les capacités du gouvernement US à détenir un grand nombre de civils dans des camps. On aurait même profité de Katrina pour effectuer un autre de ces exercices avec les victimes de l'ouragan.
    I just got back from a FEMA Detainment Camp


    illustrations  : les camps, voir sur 

    http://www.lagrandeconspiration.org/ccfema.html

    Le songe d'Attali (le Juif Süss de Sarkozy): un gouvernement mondial, par tous les moyens! 


    Bush reconnaît l’existence des prisons secrètes de la CIA - Le Figaro.fr

     

    lefigaro.fr (avec AFP, AP, Reuters)
    15/10/2007 | Mise à jour : 13:59 | http://www.lefigaro.fr/international/20060906.WWW000000341_bush_prisonniers.html
    .

    Changement de cap. Lors d’un discours mercredi devant plusieurs familles de victimes des attentats du 11 septembre, George Bush a annoncé plusieurs modifications majeures de sa politique concernant les prisonniers capturés dans le cadre de la «guerre contre le terrorisme». Pour la première fois, le président américain a reconnu que certains suspects ont été détenus et interrogés à l’étranger par la CIA. L’information, révélée par la presse américaine, était jusqu’ici niée par la Maison Blanche. Bush a justifié ce «programme», réservé à «un petit nombre» de détenus de valeur, expliquant qu’«il a été nécessaire de déplacer ces individus dans un environnement où ils pouvaient être tenus au secret, interrogés par des spécialistes et, le cas échéant, poursuivi pour leurs actes terroristes ». A l’appui, il a cité des cas où les aveux d’un terroriste présumé avaient permis d’empêcher un attentat. Quatorze de ces prisonniers, parmi lesquels Khalid Cheik Mohammed, le «cerveau» des attentats du 11 septembre, «affronteront» la justice. Ils ont été transférés à la prison de Guantanamo dans l’attente de leur procès, devant des «tribunaux militaires». Le Pentagone appliquera la Convention de Genève pour les prisonniers soupçonnés de terrorisme George Bush a également martelé que les Etats-Unis «ne pratiquaient pas la torture et ne la pratiqueraient jamais». Plus tôt dans la journée, le Pentagone avait annoncé qu’il appliquerait désormais l’article 3 de la Convention de Genève. Ce texte proscrit toute torture ou mauvais traitement à l’égard d’un prisonnier. «Tous les détenus devront être traités humainement et en accord avec les lois américaines, les lois de la guerre», affirme la directive, signée par le numéro deux du Pentagone, Gordon England. Cette décision constitue un changement majeur de la politique appliquée depuis 2002. George Bush avait alors qualifié les membres d’al-Qaida et autres détenus soupçonnés de terrorisme d’ «combattants ennemis» ne bénéficiant pas de la protection de la Convention de Genève. Toutefois, comme l’a précisé le ministère américain de la Défense, la nouvelle directive ne s'applique qu’aux prisonniers sous la responsabilité du Pentagone. En clair, elle ne concerne pas les détenus interrogés par des agents de la CIA à l'étranger. « Ben Laden, c'est juste une question de temps » Par ailleurs, le président américain a assuré, un peu plus tard, que la traque d’Oussama Ben Laden reste un objectif de premier ordre. «Il se cache et nous le pourchassons, évidemment», a souligné George W. Bush. «Bien sûr ! C'est important. Il est le chef de file d'Al Qaïda. Mais, une chose est certaine : il ne se déplace plus comme il le faisait. Autre chose : il ne communique plus comme il en avait l'habitude. Et nous l'aurons. C'est juste une question de temps. Nous avons une unité de la CIA qui consacre beaucoup de temps à ces cibles de grande valeur», a-t-il ajouté, évoquant à la fois Ben Laden et son bras droit, Ayman al Zaouahri. 


    FEMA  Camps de concentration, La Loi Martiale :

    Vidéos, voir le site
    http://lagrandeconspiration.org


    ___________________________________________________________


    Et lorsqu'on apprend que l'armée canadienne s'entraîne depuis
    plusieurs années au 'house clearing' et que l'entraînement
    a complètement changé,


    On est en droit de se demander ce qui nous attend.
    Nous devons demander des explications au gouvernement,
    à l'armée, et surtout, aller jusqu'au fond des choses et
    ne pas accepter de réponses ridicules s'appuyant sur la
    prévention du terrorisme
    (rapport minoritaire), il faut
    se le mettre dans le crâne, le terrorisme qu'on nous
    décrit, celui qu'on veut combattre, n'existe pas!!
    C'est un instrument de manipulation, Ben Laden est DÉCÉDÉ,
    il n'est plus de ce monde! Demandez une preuve qu'il
    est en vie et vous ne l'aurez jamais, demandez des preuves
    qu'il est mort, des preuves que vous accepteriez
    normalement mais que vous refuserez parce qu'il s'agit
    de Ben Laden, et vous en aurez! Oui j'en conviens il ne
    s'agit nullement de preuves en soi, mais les événements
    pris globalement, fournissent cette preuve.

    La déclaration de Benazir Bhutto et son assassinat,
    c'est bien Omar Sheikh qu'elle incrimine n'est-ce pas?
    Les soins donnés à Tim Osman (Ben laden au sein de la CIA)
    dans un hôpital de Dubaï, les messages dits récents avec
    des images qui montrent parfois un Ben Laden vieux et malade,
    et parfois un Ben Laden archivé, et parfois une simple image
    figée. Il y a Aaron Russo qui a déclaré que Nick Rockefeller
    lui avait dit que les soldats allaient bientôt fouiller les
    grottes en Afghanistan à la recherche de Ben Laden qu'ils ne
    trouveront évidemment pas. Aaron Russo aussi est décédé..

     

    Benazir Bhutto: Bin Laden Murdered

    vidéo Ben Laden sur le site http://lagrandeconspiration.org

     

    Ben Laden mort depuis 5 ans..
    Funérailles de Ben Laden
    La Maison Blanche sur la défensive
    Ben Laden et la CIA
    Proof Bin Laden Tape Is 5-Year-Old
    Foxnews:Report: Bin Laden Already Dead
    News BBC: Probe into 'Bin Laden death' leak
    CNN: Pakistan's Musharraf:
    Bin Laden probably dead

     

    Vous remarquerez également que lorsqu'un chef'
    comme Ben Laden veut s'adresser aux gens par les
    médias de son propre chef, lorsque c'est lui qui
    mène la barque, il nous regarde, jette un oeil sur
    ses notes, et nous regarde, toujours les yeux rivés
    sur nous, la caméra, et parfois sur ses notes.

    Lorsque quelqu'un s'adresse à nous par l'entremise
    des médias comme le fait Ben Laden qui ne cesse de
    regarder ailleurs, en haut, à gauche, à droite,
    derrière la caméra, etc.. On se dit que cette personne
    est là pour porter le message d'une autre personne.
    Avec ses regards, Ben Laden me donne l'impression qu'il
    est constamment entrain de demander: «Ça va comme ça?
    Je n'ai pas gaffé?» Cherchant ainsi l'approbation de..
    ses supérieurs? Je sais c'est subjectif, c'est un point de vue..

     

    Sheikh Osama Bin Laden on 9/11




    http://echosdesmontagnes.blogspot.com/


    ___________________________________________________________________

     

    Terrifiant n'est-ce pas? Ne Sommes-nous rien? Actuellement, que sommes-nous? Des numéros, pour la majorité. Dans ce film, que sommes-nous? la même chose, notre réalité extrapolée. C'est vers ça qu'on s'en va, peut-être pas aussi radical dans tous les cas, mais nous sommes appelés à travailler plus pour moins, à perdre nos avantages sociaux, à se taire si nous ne sommes pas d'accord avec le système, à subir les attaques des nouvelles armes «non-létales», à être micro-pucés pour des raisons déguisées, à obliger nos enfants à recevoir de multiples vaccins, et finalement nous sommes appelés à nous soumettre totalement à la corporation.

     

    Je ne me rappelle plus mais je pense que c'etait dans les videos de James Andre, on nous explique ce que c'était une compagnie avant d'être qualifiée de personne morale au sens de la loi. Cette personne morale est devenue plus importante que nous même, notre vie n'est rien à côté de la vie d'une compagnie! Combien de maladies, de morts, de blessures pour les maudites compagnies.. Comme le dit un video de James, le gouvernement est une compagnie et nous en sommes les produits, je dirais plutôt qu'employés. Les employés qui sont grassements payés, ce sont les Bush, Sarkozy et j'en passe.. Les banquiers et les compagnies sont les propriétaires, nous sommes des aliens et ils devront un jour nous «enlever de notre sol» qui «leur appartient et qui leur revient de droit». Où irons-nous? Les dociles iront dans des cages à poules, tous entassés dans d'énormes agglomérations, et les rebelles seront réduits à l'eslavage, travaux forcés ou extermination, les fameux camps de la FEMA

    _________________________________________________________________________________________


    EVA : Le fait de nous amener à commémorer la Shoah passée, n'est-ce pas le moyen de nous  DETOURNER du présent, de ce qui se prépare ??? Penser au passé, y plonger  (cf toutes les émisssions sur les châteaux, les palais etc toute la splendeur passée) pour oublier le présent et ne pas s'interroger sur l'avenir ???

    _____________________________________________________________________

     

    Et si tout ceci arrivait ?

     

    Voici un scénario, pour vous montrer
    un peu comment on s'y prend pour

    manipuler les masses. L'auteur spécifie
    qu'il s'agit d'une fiction, basée sur la réalité,
    et chacun sait que la réalité rattrappe
    vite ou sinon dépasse la fiction..

    Très bon travail, visionnez
    les 8 parties, ça en vaut la peine

     

    voir http://lagrandeconspiration.org 


    _________________________________________________________________________________________


    Les Américains ne peuvent pas gagner cette guerre

    http://www.aipas.over-blog.org/article-18084060.html



    CHAVEZ  REDOUTE  L '  ELECTION   DE  JOHN Mc  CAIN
    Yahoo

     

    http://fr.news.yahoo.com/ap/20080326/twl-venezuela-usa-chavez-mccain-224d7fb.html

     

     

     

    CARACAS - Le président vénézuélien Hugo Chavez a déclaré mardi qu'il espérait que le prochain président américain sera favorable à un rapprochement avec Caracas, épinglant au passage le candidat républicain John McCain, qualifié d'"homme de guerre" par le leader populiste.

     

     

     

    "McCain semble être un homme de guerre. Il s'est rendu en Irak pour offrir plus d'armes, plus de dollars et plus de guerre aussi. Puisse Dieu nous sauver et faire en sorte que les Etats-Unis nous épargne une plus grande folie", a déclaré Hugo Chavez, très hostile à la candidature du vétéran de la guerre du Vietnam.

     

    Le président vénézuélien, qui a souvent comparé dans le passé son homologue américain au diable, ne mâche pas ses mots lorsqu'il évoque John McCain. "Parfois on se dit que pire que Bush est impossible, mais on ne sait jamais", ironise-t-il.

     

    Sans directement accorder ses faveurs à l'un des deux prétendants à l'investiture démocrate, Hugo Chavez s'est toutefois prononcé pour un retour au type de relations cordiales qu'entretenaient les Etats-Unis et le Venezuela sous la présidence Clinton, avant l'avènement de George Bush en 2000.

     

    A l'époque, "il y avait du dialogue, on discutait, il n'y avait ni manque de respect, ni attaques directes", s'est-il souvenu lors d'une réunion avec des correspondants de la presse étrangère.

    "Chacun souhaite une amélioration des relations avec les Etats-Unis. Nous avons l'espoir, et cela fait partie de nos plans, d'entrer dans une phase de relations meilleures", a précisé l'homme fort de Caracas. AP


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires